♥ Welcome Invité sur Institut Parker ♥ N'oubliez pas de créer des liens, topics sans oublier des sujets si vous voulez que le forum marche ♥ N'hésitez pas à surveiller les diverses annonces et new. N'hésite pas à te connecter sur la Chat Box le staff y est souvent ♥
♥ Welcome Invité sur Institut Parker ♥ N'oubliez pas de créer des liens, topics sans oublier des sujets si vous voulez que le forum marche ♥ N'hésitez pas à surveiller les diverses annonces et new. N'hésite pas à te connecter sur la Chat Box le staff y est souvent ♥

Partagez|

[Abandonné] Crime culinaire. ~ Morgan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Abandonné] Crime culinaire. ~ Morgan Jeu 28 Jan 2016 - 21:11


Malgré sa bonne motivation, Lydia ne connaissait vraiment pas la recette des cookies. Aussi, Morgan prit vite en otage son fouet, en se moquant gentiment, lui expliquant que le mélange se faisait avec les mains. La demoiselle ne craignait pas de se salir les doigts, et ce, même si sa manucure était irréprochable. Elle saurait réparer les dégâts plus tard, en effet, malgré tout, la femme de ménage aimait prendre soin d'elle, du moins un minimum. Suivant les indications de son camarade de gourmandise, elle s'appliqua de la farine dessus, avant de commencer à malaxer la pâte. Au fur et à mesure, les ingrédients se rajoutaient, donnant parfois une autre texture à la préparation. Bientôt, ce fut le tour de la farine, ce qui ne devait pas être pratique à mettre étant donné que le jeune homme prit la peine de garder de la distance. Ce n'était pas gênant, mais surtout peu confortable pour lui. A vrai dire, il faisait davantage preuve d'une certaine politesse étant donné qu'ils venaient de se rencontrer. Cela dit, pour le moment les personnalités passaient plutôt bien, aussi, Lydia n'aurait rien vu de déplacé au fait qu'ils se frôlent, encore moins si c'était dans le but de faire des gâteaux !
Mais un nuage blanc apparut, englobant leur espace. Les deux jeunes gens tournèrent la tête.

- Bien joué ! Dit la demoiselle entre rire et éternuements.

Mais cet accident ne fut pas considéré comme tel, au moins à présent il se rapprochait, laissant encore une ambiance un peu plus conviviale. Elle le regarda un instant puis se concentrant sur sa tâche. Morgan avait vraiment un sourire communicatif, elle ne pouvait s'empêcher de faire une mine identique à la sienne, aussi joyeuse et radieuse, lorsqu'elle le voyait avec son air enfantin.
Leur travail prenait davantage forme, laissant une jolie sphère qui bientôt reçue des pépites. Les derniers aliments se firent verser, généreusement, puisqu'en effet, elle n'en était pas allergique. Tandis que le garçon rangeait leurs affaires, Lydia peaufinait le tout, fière de leur boulot.
A son tour, la sorcière retrouva le cuisinier qui divisait le mélange en plusieurs boules avant de les placer et les mettre au four. Elle l'aida alors à accomplir une des dernières épreuves, puis ensemble, ils mirent le tout à chauffer. Mimant une mine triste, la jeune femme le regarda.

- C'est le moment que j'aime le moins, quand ça cuit... Je ne suis pas patiente pour ça. Dit-elle en rejoignant le robinet pour se laver les mains.

Tandis qu'elle s'apprêtait à rajouter quelque chose, elle se figea d'un coup.

- Attends, écoute... Des bruits de pas se firent entendre, mais ils semblaient encore un peu éloignés. La nuit, tout donnait l'air de bien plus résonner à cause du silence.

Regardant rapidement l'heure, elle fut étonnée du temps qu'ils venaient de passer à cuisiner, cela lui avait semblé tellement de courte durée alors qu'en réalité, ils étaient là depuis un bon moment. Mais les faits étaient-là, il était temps pour certains membres du personnels de faire leur ronde nocturne.
Se précipitant vers l'interrupteur pour éteindre la lumière et éviter qu'elle se voit sous la porte, les deux étudiants se retrouvèrent prisonnier d'une cuisine obscure dont la seule source de luminosité partait du four. Le plus discrètement possible, la femme de ménage retrouva Morgan, se déplaçant dans le noir en faisant bien attention à ne rien se prendre.

- On fait comment ..? Murmura-t-elle. On n'abandonne pas un soldat. Continua-t-elle en faisant allusion aux cookies. En effet, il n'était pas question d'interrompre leur cuisson, pas après que son estomac s'était fait une idée du délice qu'il allait accueillir. Plaçant plusieurs torchons sur la poignée du four -qui avait au moins la qualité d'être discret- afin d'en diminuer la lumière, elle prit le bras de Morgan et l'emmena avec elle derrière un plan de travail, lui faisant signe de se taire.

Bientôt la porte s'ouvrit.    
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Collins
avatar
Admin ₪ Elève


MESSAGES : 1187
POINTS : 3083
AGE : 29
CELEBRITE : Aaron P. & Avril L.
DATE DE NAISSANCE : 27/09/1988
ARRIVE LE : 26/10/2015

MessageSujet: Re: [Abandonné] Crime culinaire. ~ Morgan Lun 1 Fév 2016 - 3:14


“ Crime Culinaire ”


Comme toute réponse à la remarque de Lydia, Morgan sourit doucement en lui tendant les rations de survie, aka les bonbons multicolores, après qu’elle se soit lavé les mains. Elle était loin d’être seule dans ce cas là. Cependant, les dragibus étaient là pour sauver leurs pauvres petits estomacs si gourmands, et c’est accompagné de ce pêché capital que le mutant s’en empara, en ingurgitant 3 ou 4 à la suite, les mâchant et avalant les uns après les autres. Mais l’avertissement de Lydia le stoppa, le faisant avaler de travers. Commençant à tousser, Morgan tourna la tête à l’opposé de la jeune femme, se tapant plus ou moins brusquement le torse pour faire passer ça. Quand il retourna sa tête vers Lydia, celle-ci venait tout juste d’éteindre la lumière de manière précipitée, plongeant toute la pièce dans le noir… Ou presque. Car le four semblait être leur ennemi, projetant un signal d’alarme lumineux à quiconque rentrerait dans la pièce. Lydia le rejoignit. N’osant plus parler, entre la gorge qui le chatouillait, menaçant de tousser, et le fait qu’il devait garder le silence face à l’arrivée d’un possible surveillant, Morgan pointa du doigt la source de lumière à sa rencontre nocturne. Elle eut la même question que lui : comment faire ? Plus rapide que le garçon, la donzelle se précipita vers le four et enroba la lumière avec des torchons qui ne trainaient pas très loin. Faisant un signe du pouce face à une idée aussi simple que rapide, Morgan fut tiré par Lydia derrière un plan de travail.

Si au départ, Morgan se sentait bien dans la cuisine, désormais des frissons passaient dans le bas de son dos, devant une telle situation. Dans le noir, dans une pièce silencieuse et vide, attendant que quelque chose ne se passe. Et bientôt, cette chose arriva : la porte commença à s’ouvrir de manière très simple. Zut. Aucun des deux n’avait pensé à fermer la porte à clef. Première erreur. Se tapant la tête silencieusement avec la paume de sa main, Morgan attendit la suite. Un faisceau de lumière éclaira petit à petit la pièce, le plan de travail également, agrandissant l’ombre. Quelques secondes plus tard, l’interrupteur s’alluma, illuminant à nouveau la pièce entière.

La gorge toujours chatouilleuse, celle-ci décida d’accentuer les sensations de caresse. La main de Morgan se posa dessus, se la massant. Sous ce léger geste d’étranglement, la gorge du blond continua à faire des siennes en lachant un long rale, suivit de près par l’estomac. Décidement, ni Morgan ni son système digestif ne semblaient connaitre la définition du mot discrétion. Grimaçant devant une telle traitrise de la part de son corps, Morgan colla l’arrière de sa tête contre le plan de travail, fermant les yeux, bougeant ses lèvres sans pour autant lacher un seul son. Les mots « et merde » semblaient se répéter inlassablement, telle une prière. Des pas commencèrent à se faire entendre dans la pièce, décidés à la visiter. Les battements du cœur de Morgan commencèrent à accélérer. Il s’en voulait, s’ils étaient pris, Lydia pourrait avoir de sérieux soucis vis-à-vis de sa position dans le corps enseignant. Et il n’en était pas question. Qu’est-ce qu’il lui arriverait à lui ? Des heures de colles, simplement. Il s’en fichait. Voilà, c’est ce qu’il allait faire : se montrer, se faire prendre et se faire dégager de la cuisine par le surveillant, qui ne penserait sûrement pas à un complice. Ainsi, ils partiraient tous les deux, l’un sermonnant et menaçant l’autre, et Lydia n’aurait plus qu’à ouvrir la porte pour s’enfuir, s’emparant du butin. Peut-être qu’avec un peu de chance, les deux se retrouveraient un peu plus tard pour manger l’objet du délit ?

Sans prévenir, Morgane se releva, apparaissant derrière le plan de travail. Sa chevelure blonde suivit le mouvement, retombant sur ses épaules une fois debout. Ses lèvres étaient prêtes à avouer sa présence, en plus de la vision qu’aurait le surveillant d’elle. Mais avant qu’un seul son n’arrive à sortir, ses yeux azur se posèrent sur… Le dos du surveillant, en train de se rediriger vers la porte. Ouvrant de grands yeux, Morgane se dépêcha de se baisser, se cachant à nouveau derrière le plan de travail. Trop habituée, elle ne sentit pas sa chevelure suivre le mouvement et venir fouetter son cou sous les mouvements brutes. C’est avec un sourire rassuré que Morgane posa sa tête contre le plan, soufflant, en même temps que la lumière de la pièce s’éteignait, suivit d’un claquement de porte. Attendant encore quelques secondes, la blonde lâcha un long soupir de soulagement.

« Pfiou, ç’en était moins une… … … »

Son sourire se perdit vite en entendant ce qu’elle venait de dire. Ouvrant de grands yeux, Morgane baissa sa tête pour voir avec le peu de lumière, une chevelure beaucoup trop longue –à son gout- pour être masculine. Plaquant sa main droite sur son visage, un râle sortit de sa bouche.

« Et meeeeeeeeeeeeeeeeeeeerde……… »



♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Abandonné] Crime culinaire. ~ Morgan Lun 1 Fév 2016 - 21:58


Et le rêve muta en cauchemar. Il y avait un côté frustrant et totalement décevant dans le fait qu'en une simple seconde, l'atmosphère pouvait changer et s'orienter vers quelque chose d'angoissant, laissant de côté tout l’apaisement d'avant. On ne pouvait pas non plus caractériser l'heure actuelle, et ses zigzagues entre la bonne humeur et le stress, de cette description-là sans avouer user d'hyperbole. Mais l'idée était la même. L'ambiance s'était modifiée avec une rapidité exorbitante. En quelques secondes il fallut que les deux étudiants réagissent, s'adaptent au problème dont les pas se rapprochaient de leur cachette, et en trouve une solution.
Ce fut par l'impulsivité d'une idée vagabonde, attrapée au passage par la sorcière, que les deux gourmands se retrouvèrent assis, derrière un plan de travail, en retenant presque leur respiration. Priant que la lumière du four ne se fasse pas trop voir, et n'éclaire ainsi guère leur complot.
Morgan, qui semblait retenir ses bruits, ne faisait qu'engendrer plus de crainte chez la demoiselle, qui lui lançait des regards paniqués, sûrement invisible puisque camouflés pas l'obscurité dans laquelle ils s'étaient plongés.
Le long grincement d'une porte qui s'ouvrait percuta les oreilles des jeunes gens, augmentant la cadence de cette pompe qui s'appelait cœur. La première faute fut de ne pas avoir pensé à verrouiller celle-ci, mais cela pouvait aisément passer pour un oublie sans grave importance auprès de la direction. Dans un sursaut, la demoiselle accueillit l'éclat des ampoules, mutilant sa lèvre inférieure à plusieurs coup de dents. Mais si la discrétion était un point important à respecter, le corps du garçon à côté n'avait pas la même définition de ce mot qu'eux. Aussi, il décidait de se montrer bruyant, à leur risque et péril. Non maître de ces sons, l'affamé mimait des jurons, peut-être dans le but de se calmer lui-même.

D'un mouvement rapide et inattendu, l'élève se redressa d'un coup tandis que, suivant le geste les yeux écarquillés, la demoiselle le tirait par la main pour qu'il redescende. Ce qu'il fit un peu après, comprenait sa bêtise, ou remarquant son inutilité. Entre-temps, Lydia ne le tenait plus, ne constatant ainsi pas les changements corporels subis par l'individu. Elle avait fermé si fort ses paupières, façon enfantine de se protéger des dégâts, et de se sentir imperceptible, que le noir de nouveau présent dans la cuisine ne fut pas remarqué. Cependant, il n'ne était pas de même pour le claquement, et pour cette voix... féminine. Ouvrant grand les yeux à nouveau, remarquant ainsi le changement de luminosité, ce fut lorsqu'elle dirige son visage vers la personne à côté d'elle que cette-dernière lâcha un second juron, un peu comme ça marque de fabrique.

- Mais..! Lâcha-t-elle entre étonnement et incompréhension. Se levant d'un coup, à présent se sachant hors de danger, elle se précipita vers le four en retirant le voile, au cas où il serait trop tôt pour songer à la lampe principale, et ferait voir de son éclat en dessous de la porte.

L'espace un peu plus éclairé, digne de boulot d'une veilleuse. Lydia dévisageait la chevelure blonde qui s'était trouvé à proximité d'elle. Frottant légèrement ses yeux, pour vérifié que ce n'était pas sa vue qui lui jouait des tours, il fallut qu'elle s'y reprenne à deux fois pour sortir à autre son.

- Mais... Relança-t-elle, peu original dans ses paroles. Se tournant et se retournant, cherchant le jeune homme des yeux, se sentant abandonné par lui d'une façon peu concrète, elle dut se rendre à une évidence encore trop peu vérifiée... Sa réaction, cette couleur de cheveux, le fait qu'il n'aurait pas pu s'en aller si facilement... Le gourmand avait perdu son chromosome y.

- Attends, attends, attends. Répéta la sorcière intriguée, se rapprochant au fur et à mesure de la curieuse personne. Morgan ? Au final, cela pouvait s'expliquer. N'allons pas être choqué par du surnaturel dans un établissement comme celui-là. Mais il est vrai que ce pouvoir était peu commun, s'il s'agissait bien de l'oeuvre de magie.

Examinant la créature, elle se permise de changer l'interrupteur de position, et ainsi rallumer les grandes lumières. Quelques temps s'était écoulés, et il lui semblait peu probable que le surveillant soit encore des les lieux.
Un grand sourire s'afficha sur le visage de la sorcière.

- Hawn, mais c'est... C'est génial !! Dit-elle toute emballée, à présent convaincu par ce physique et la logique qu'il s'agissait du garçon qui l'avait accompagné jusque là. Waow ! Continuait la demoiselle ne pouvait apparemment par sortir de phrases plus construites sous l'effet de la surprise. Non attends... Cela devait faire trois fois qu'elle prononçait ce mot... Il fallait être patient. C'est bien toi, hein ? Voulait-elle VRAIMENT s'assurer pour ne pas avoir l'air trop idiot à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Collins
avatar
Admin ₪ Elève


MESSAGES : 1187
POINTS : 3083
AGE : 29
CELEBRITE : Aaron P. & Avril L.
DATE DE NAISSANCE : 27/09/1988
ARRIVE LE : 26/10/2015

MessageSujet: Re: [Abandonné] Crime culinaire. ~ Morgan Jeu 11 Fév 2016 - 23:50


“ Crime Culinaire ”


Okay, là, Morgane était au plus mal. Elle détestait ce genre de situation. Elle ne s’était jamais transformée dans un tel cas. D’habitude, c’était au milieu d’une foule, ou face à quelqu’un qui connaissait sa « malédiction », comme il aimait si bien l’appeler. Mais là, devant une toute nouvelle connaissance, dans un lieu ou il lui  était impossible de se cacher, c’était… Nouveau. Et horrible. Cette sensation d’être mis à nu totalement, dans un moment de bonheur, dans un moment plaisant, dans un moment ou il avait oublié qu’une telle chose pouvait lui arriver.

Ses deux coudes se posèrent sur le plan de travail, pendant que son visage s’y cachait. Ses lèvres remuaient, reprenant le même manège qu’il y a quelques minutes, quand le surveillant était là et que Morgan balançait des insultes muettes. Sauf que cette fois-ci, elles étaient clairement audibles. La voix de Lydia résonnait par a coup. Une légère lumière envahit la pièce, lumière qui aurait pu laisser à Lydia l’occasion d’observer le visage de l’hermaphrodite, si celle-ci ne se cachait pas pour l’instant. Non pas qu’elle cachait son visage pour dissimuler les traits féminins. Mais son geste cachait plutôt la colère qui se lisait sur sa face.

Ce fut les paroles de Lydia qui débloquèrent peu à peu la situation. Les « mais » radotés ne firent rien, comparé aux « attends ». Eloignant ses mains de son visage, son regard bleuté fixa le sol, pendant qu’un soupir s’échappait de ses lèvres. Morgane haussa les épaules, d’un air agacé, lorsque Lydia l’identifia comme Morgan. Ses yeux se fermèrent quand l’élève eut la bonne idée d’allumer la lumière. Se frottant les yeux gaminement avec la paume de sa main, les paupières s’entrouvrirent à nouveau doucement, croisant le regard brun de la plus jeune. C’est à ce moment là que Lydia commença  à s’extasier sur le pouvoir, utilisant un adjectif comme « génial ». A ce mot, Morgane haussa les sourcils et dévia le regard. C’est pas ce qu’elle aurait dit, mais bon. Aux yeux des autres, cette mutation était soit « géniale » soit « ridicule ». Enfin, jamais personne n’avait prononcé ce dernier adjectif. Mais c’était ce que comprenait Morgan quand les éclats de rire se faisaient entendre. Bon, au moins, dans cette situation, la mutation était vue avec un certain émerveillement. Au moins ça. Lydia demanda à ce qu’on lui reconfirme l’identité du mutant.

Morgane mit du temps à lui répondre. Son regard se baladait dans la pièce, pendant que sa langue humidifiait ses lèvres bien trop sèches face à la situation inconfortable. Elle essayait de faire disparaitre cet agacement. Elle ne voulait pas répondre d’une manière sèche à Lydia alors que cette dernière ni était pour rien. Finalement, c’est après un soupir que Morgane finit enfin par répondre :

« Ouais c’est… ça ma … mutation. » dit-elle en se frottant l’arrière de la tête, emmêlant quelques peu deux ou trois mèches. « J’la contrôle pas du tout, donc c’est assez… agaçant quand ça me prend. Suffit que je sois un peu trop surpris, énervé ou triste et j'me transforme. La faute de l’autre abruti de surveillant là, j’ai flippé ! » commença-t-elle à s’emporter, montrant de la main la porte par où était parti le membre du personnel.

Finalement, la blonde finit par s’éloigner du plan de travail. Le contournant, Morgane rejoignit le four où se trouvaient les cookies, ouvrant l’appareil.

« Bon, on va pas laisser ma mutation faire cramer les cookies. Ils sont nickels. » dit-elle avant de s’emparer d’un gant, sortant les douceurs chocolatées du four. Déposant la plaque sur un support, Morgane s’empara du papier sulfurisé et le souleva avec beaucoup d’attention. Le papier et les cookies terminèrent sur le plan de travail, tandis que la plaque retourna au four, avec une nouvelle tournée. Quand les yeux de la blonde se posèrent sur Lydia, un énorme complexe s’empara d’elle. Ouvrant de grands yeux, le menton relevé, elle observait Lydia avec une mine boudeuse.

« … J’avais pas vu à quel point t’étais grande du coup… » Morgane soupire. « Bon, du coup, vu que j’suis démasquée, c’est quoi toi ? Enfin, pourquoi t’es là ? » questionna la blonde qui était en train de rassembler toute sa chevelure, pour créer un chignon avec une baguette chinoise trouvée dans un tiroir. Première chose faite, Morgane remonta légèrement son tee-shirt désormais trop ample pour elle. Coinçant le surplus sous son bras, ses petites mains agiles s’emparèrent de la ceinture qu’elle serra au maximum, perdant à moitié son baggy. Une fois la taille ajustée, Morgane s’agenouilla, faisant des ourlets avec le bas du pantalon. Cela fait, Morgane escalada le plan de travail pour s’asseoir dessus, à quelques centimètres des cookies. Ses jambes pendaient dans le vide, se balançant légèrement.


♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers ♦

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

RP disponibles avec Momo : 1/2

Spoiler:
 

   
MISS ME ?

codée par XynPapple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Abandonné] Crime culinaire. ~ Morgan Lun 15 Fév 2016 - 1:27


Morgan n'avait vraiment pas l'air bien, pour le coup, ce n'était pas une réaction que Lydia comprenait. Après tout, de son avis, il s'agissait là d'une chance immense que beaucoup aimerait avoir, ne serait-ce que dans la découverte des sensations. Il avait la possibilité de découvrir des choses qu'eux, non hermaphrodite, ne saurait jamais à moins de couper leur vie en deux, la divisant par une étape de changement de sexe. C'était frustrant, pour une personne en soif de connaissance, de se dire que certaines choses lui seront à jamais inconnu, en effet, se retrouver dans le corps d'un homme était une chose qui ne lui arrivera pas. Et quand bien même elle pouvait avoir le choix de se prêter à cette expérience de manière définitive pour une seconde moitié de son existence, elle n’accepterait guère ce choix car elle était femme mentalement, et que si son corps ne suivait pas, sûrement serait-elle bien malheureuse. Cela devait en être de même pour le jeune homme, et c'était sans doute pour cette raison qu'il ne supportait pas cette mutation, pourtant porteuse d'avantages et de quoi rassasier la curiosité. Son genre physique ne s'accordait pas toujours avec celui qu'il était en réalité, c'était un fait qu'il subissait impuissant. Une perte d'identité temporaire en un sens. En fin de compte, elle compatissait.
Quelque soit son état, Morgan gardait les mêmes mimiques, comme se frottant de main derrière sa tête qu'elle l'avait vu faire tant de fois depuis leur rencontre. Mais ses réactions changeait, et le rendait moins reconnaissable au contraire de ses gestes habituels, il commençait à agacer. Bien sûr, la demoiselle ne lui reprocherait pas cela, après tout, elle pouvait bien imaginer à quel point être enfermer dans une carapace qui ne nous correspondait pas devant être frustrant. Elle ne sut comment le rassurer, c'était un terrain glissant que de parler à un individu énervée, dont elle ne connaissait pas les réactions lors de ce genre d'émotions là. Mais fidèle à elle-même, il était dans la nature de Lydia de vouloir se montrer gentille, et rassurante. De souhaiter apporter un peu de réconfort tout en gardant une sincérité qui rendrait ses propos plus percutants.
Il laissait s'échapper un peu de sa rage sur le surveillant, qui après tout n'avait que son boulot, causant pourtant eux deux étudiants une bien belle peur qui fut la cause de cette mutation. Le pauvre, en tant que membre du personnel également, elle n'aimerait pas qu'on lui parle ainsi dans son dos pour la simple raison qu'elle faisait son boulot au dépend des bêtises de quelques élèves.

- Ce n'est pas le physique qui fait le genre, avec ou sans ... hum, tu restes un homme ! Certes, la sorcière avait une certaine gêne à prononcer certains mots touchant aux parties intimes, et c'était davantage le cas en face de rencontre toute fraîche. Mais le message était là ! Peut-être que cette timidité à l'égard de ce vocabulaire lui fit perdre un peu de crédibilité ? Elle espérait que Morgan ne s'arrête pas sur cela, après tout, elle n'en serait que plus mal à l'aise, et son teint deviendrait rouge.

N'oubliant pas de se préoccuper des cookies, gourmandises que la jeune femme avait oublié malgré sa faim grandissante, son camarade les sortie du four avant grand soin, laissant leur place à une nouvelle fournée. Ils étaient parfaits, la demoiselle se sentait déjà saliver. Encore chaud, Lydia se montrait pourtant prête à affronter leur température pour en manger un, juste un. Ou deux, juste deux. Ou trois... Bon, elle en avait très envie. Mais le cuisiner la stoppa dans son élan, lui faisant remarquer sa taille.

Regardant alors le physique féminin devant elle, de haut en bas, s'arrêtant un peu plus sur les détails, sur son visage et ses traits, il était vrai qu'à présent, la femme de ménage se sentait affreusement grande. Et s'il semblait que cette caractéristique soit un complexe pour l'un, il en fut de même pour l'autre. Le rose aux joues qui avait épargné la sorcière plus tôt, l’honora enfin de sa présence, tandis qu'elle ne souhaitait que rapetisser de quelques centimètres et se rendre moins visibles. Quoiqu'au vu de ce qu'elle avait sous les yeux, même de petite taille, la blonde ne devait pas pour autant passer inaperçue !

- Je ne suis pas si grande... Rétorqua-t-elle pour se rassurer. Elle n'allait tout de même pas répondre que c'était lui qui était trop petit sous cette forme, le jeune homme semblait déjà bien assez agacé comme cela. Mais elle voulait lui rendre sa joie de vivre qui venait de s'estomper, pour ce faire, la demoiselle restait le plus naturel possible et immortalisait son sourire sur ses lèvres.
Pourtant, le garder lorsqu'il lui demanda son pouvoir ne fut pas chose facile... Enfin, elle n'était pas qu'électricité, son identité allait au delà de ce seul don qui lui gâchait l'existence. Il fallait qu'elle arrête de voir elle-même à travers lui, de plus, elle avait remarqué qu'il ne s'était pas déclenché lors de la visite du surveillant, ce qui était plutôt bon signe. Sa magie dormait.

- Je suis une sorcière ! Dit-elle fièrement, les mains liées derrière son dis, pivotant le corps de gauche à droite. C'est vrai qu'elle aimait vraiment être de cette race. C'était un bonheur, un titre qu'elle portait avec une grande joie. Mais peu de monde ne savait pas que même les sorciers avaient eux également une capacité en parallèle, alors sans doute qu'il s'attendait à écouter la suite. Sa voix s'atténua un peu, et c'est très vite qu'elle passa cette partie. Et heu... Jeprovoquedescoupsdefoudre.

Lydia savait que sa phrase, déjà peu compréhensible, pouvait être comprise de différentes façons. C'était d'ailleurs son but, puisque communiquer revenait à prendre le risque d'être interprété, et ce, même à contresens de l'idée d'origine. Elle jouait sur cela, espérant être davantage vu comme Cupidon, que comme une electromaster. Il était temps de passer à un autre sujet, et de ne pas s'attarder sur sa capacité secondaire. Regardant autour d'elle, la jeune femme chercha autre chose à mettre au centre de la conversation. Mais c'est son ventre en gargouillant qui la sauva. Posant ses mains dessus, laissant une grimace prendre place sur son visage, elle fixa de nouveau les cookies.

- Mon estomac sollicite une rencontre entre les cookies et lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Collins
avatar
Admin ₪ Elève


MESSAGES : 1187
POINTS : 3083
AGE : 29
CELEBRITE : Aaron P. & Avril L.
DATE DE NAISSANCE : 27/09/1988
ARRIVE LE : 26/10/2015

MessageSujet: Re: [Abandonné] Crime culinaire. ~ Morgan Mer 24 Fév 2016 - 12:32


“ Crime Culinaire ”


Oups. Morgane eut l’impression qu’elle avait vexé Lydia lorsqu’elle avait parlé de sa taille. Morgane fit une moue, se promettant de se rattraper plus tard. Bientôt, la nature de la brune fut révélée : une sorcière ! Comme Zyan ! Ca avait l’air tellement cool d’en être. Elle avait appris que la principale différence était que les mutants obtenaient leur différence à partir de leur ADN, tandis que les sorciers étaient tout simplement… Magiques. Morgane se promit d’étudier la question car c’était la deuxième sorcière qu’il croisait. Il fallait peut-être étudier ce sujet interessant, tôt ou tard. Après tout, elle était entourée d’une telle diversité de pouvoirs et de personnages. Sa curiosité et sa soif de connaissance étaient deux choses qu’elle pouvait assouvir à coup sûr dans cet endroit. Ainsi, quand la sorcière ajouta qu’elle provoquait des coups de foudre, la blonde resta perplexe. Coup de foudre ? Etait-ce l’élément electrique qu’elle controlait, tout comme son cousin Krysten, ou bien était-elle un genre de Cupidon ? Mais elle ne put avoir de véritable réponse à ses interrogations car bientôt, un ventre grogna.
Rigolant, amusée par le ventre gourmand, Morgane observa la fournée de cookies déjà cuite, en train de refroidir. S’emparant de celui qui comportait le plus de pépites de chocolat sur le visuel, elle s’en empara du bout des doigts avec délicatesse et, après l’avoir à moitié enfouit dans un sopalin, lui tendit.

« A toi l’honneur, car sans toi, ils n’existeraient même pas ces pauvres cookies ! Et je me serai sûrement acharnée sur les dragibus. » avoua-t-elle, avant de justement piquer une derniere merveille rouge, pour ensuite s’emparer d’un cookie qu’elle goutta du bout des lèvres. « ‘Ai ‘affe i’ ‘ont ‘auds ‘arcontre ! » prévint la blonde, manquant de se brûler avec une pépite de chocolat légèrement fondu. Rigolant de sa bêtise, elle souffla sur son cookie, chose qu’elle aurait dû faire dès le début. Se léchant la lèvre inférieure, Morgane finit par enlever les traces de chocolat de sa bouche du bout de son index, avant de le mener à sa bouche.

« Manque plus qu’un bon canapé avec un bon film et une couverture bien chaude ! Le rêve ! Bon, le truc cool aussi serait que j’arrive à récuperer ma vraie forme… » finit-elle par raler, mettant sa bouche de travers, avant de prendre une nouvelle bouchée de son cookie et de surveiller par la grille du four l’avancée de l’ultime fournée. Quand sa tête retourna en direction de Lydia, Morgane beugua légèrement, avant de rire doucement.

« Tu serais mignonne avec une petite robe blanche à la grecque, en mode cupidon. » dit-elle sans penser à mal. Avant d’ajouter « Euh, j’veux dire… C’est pas d’la drague hein. Juste que j’ai une amie qui me force à avoir des avis sur les tenues féminines par rapport à ma mutation. Et comme tu m’as dit provoquer des coups de foudres… T’es bien une Cupidon non ? Enfin, je sais pas trop comment on appellerait ça, désolée de stéréotyper ! J’trouve ça cool, enfin, c’est marrant. Je connais pas trop les sorciers et sorcières. Je m’y connais beaucoup plus en mutation en fait. Donc je découvre un peu. C’est commun pour une sorcière d’avoir des pouvoirs de Cupidon ? Vous savez faire des sorts, des potions, y a pas que ça ? » enchaina la Collins, engloutissant le reste de son cookie.

« D’ailleurs, d’habitude, j’aime bien manger les cookies avec de la crème anglaise faite maison, mais j’avais sérieusement la flemme. Mais essaye un jour, même avec des cookies industriels et avec une crème anglaise de supermarché, que tu puisses un minimum imaginer le cocktail explosif que c’est ! »

Ses doigts s’emparèrent à nouveau d’un des petits gateaux sans sommation.

« Du coup, -arrête moi si tu ne veux pas qu’on en parle hein, je comprendrais, j’suis juste méga curieux-se- tu travailles ici en temps que femme de ménage ? Ca te fatigue pas trop après niveau étude ? T’arrives à suivre les cours ? D’ailleurs, vous avez quoi comme cours chez les sorciers ? »


♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers ♦

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

RP disponibles avec Momo : 1/2

Spoiler:
 

   
MISS ME ?

codée par XynPapple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Abandonné] Crime culinaire. ~ Morgan Dim 10 Avr 2016 - 14:25


Morgan eut l'air amusé par la gourmandise, hurlant sa présence, du ventre de Lydia. Afin de combler ce péché, elle s'empara hâtivement d'un cookie, en apparence bien garni de pépites de chocolat, et le lui tendis dans une serviette en papier. Remerciant le jeune homme, quand bien même il n'en avait actuellement pas l’apparence, la sorcière regarda avec plaisir leur oeuvre, savourant cette réussite d'abord visuellement.

- Merci beaucoup, mais tu as presque tout fait, donc l'honneur aurait du te revenir. Cela dit je ne crache jamais sur un biscuit tendu !

Alors qu'elle s'apprêtait à planter ses dents dans la pâte cuite, le mutant l'alerta de s'abstenir encore un moment avant de manger, au risque de se brûler. Mais il était trop tard, au même moment, avec une rapidité inconsciente et guidée par la faim, la femme de ménage avait pu faire elle-même l'expérience de cette chaleur sur ses lèvres et le bout de sa langue. Ouvrant la bouche pour aspirer le plus d'air frais possible, elle tenta de refroidir sa bouche, secouant les mains comme si cela allait changer quelque chose.

- 'haud, 'haud, 'haud !!

La douleur finit pas s'estomper rapidement, puisqu'elle était surtout superficielle, et par la suite, l'étudiante ne fit que plus attention à la température de ses prochaines bouchées, elle aurait pu se sentir ridicule, mais puisque son camarade avait fait la même erreur un peu avant, l'ambiance lui semblait détendu, et à son tour elle rigola de la tête qu'elle avait du faire.
Un canapé douillet et un bon film, voilà que Morgan lui exposait une vision bien agréable, dans l'absolument, cela aurait en effet été la bienvenue, mais il fallut se contenter comme support pour leur popotin d'un sol froid, et comme télévision d'un four en plein travail. C'était déjà pas mal ! De toute façon, ils avaient la nourriture, entre autre l'élément le plus important.
Elle n'eut pas le temps de répondre qu'elle bavait tout autant sur ce programme que Morgan fit son bavard, et lui sortit une réflexion qui l'a laissa sans voix sur le coup. Dans l'immédiat, elle s'imagina habillée en cupidon, et ne comprit pas trop le rapprochement entre ce personnage et elle, bien sûr, ce-dernier se fit à la suite lorsqu'elle se souvint que ses paroles passées avaient été volontairement ambiguës. La jeune homme la prenait définitivement pour une lanceuse de coup de foudre amoureux. En y songeant bien, ce pouvoir aurait pu lui convenir amplement. Bien entendu, elle n'aurait cessé de se répéter que l'amour qu'elle envoyait aux autres étaient en quelque sorte faux, puisqu'il ne résulterait pas de leur réaction hormonal mais de son propre don, mais dans le fond ce n'était pas plus mal. Au moins à cette condition, il aurait été plus exacte de penser que ce sentiment a un côté magique dont il est cruellement dépourvu dans la réalité.
Lydia aurait pu dissiper le malentendu dans la foulée, mais le temps de peser le pour et le contre, le blond avait enchaîné. C'était encore assez bizarre, d'ailleurs, de voir une fille parler mais de l'imaginer encore avec sa voix masculine, mais elle se fit vite à cette image décalée, continuant de penser que sa mutation pouvait être une réelle chance.
D'une pluie de question sur sa race, elle orienta de nouveau son attention sur les gâteaux, lui proposant un mélange sucré, pour de nouveau s’intéresser à ses cours et son travail. La sorcière se mit un pause un moment, traitant les informations de masse qu'elle venait de se prendre dans le cerveau.

- Houla, attends... Pas tout à la fois ! Lâcha-t-elle amusée.

Le temps de remettre de l'ordre dans ses idées, elle finit le cookie puis se frotta les mains.

- Bon ..! Elle hésita un moment avant de parler de son pouvoir, puis finalement décida de la laisser encore un peu croire en cette histoire de cupidon. Oui, je travaille ici en femme de ménage, c'est sûr que c'est fatigant, mais regarde, je suis récompensée avec des cookies ! Enfin, plus sérieusement, c'est juste un rythme à prendre et comme je n'aime pas m'ennuyer et ne rien faire, ça me va ! J'enchaîne sommeil, cours, devoirs, révisions, autodidacte selon mes pauses, travail, sommeil, et on recommence ! Ça passe ! Quant à nos cours, on va se retrouver avec des apprentissages en plus comme celui des potions, des incantations ou de la localisation, entre autres les pouvoirs "de base" des sorciers. Elle fut encore un peu dubitative et finalement, ne laissa pas plus longtemps son camarade dans le doute. Je ne sais pas si c'est commun chez les sorciers d'avoir des dons de cupidon, je n'en connais pas ! Dit-elle en laissant alors suggérer que ses coups de foudre n'était pas donc pas métaphorique.

Elle se mise à réfléchir un moment puis le sourit de nouveau.

- Je crois que je n'ai rien oublier. Enfin, tu m'as assommée de question sur le coup, je ne savais plus par quoi commencer ! Mais c'est du donnant-donnant, à toi de me dire comment ça se déroule chez les mutants, ton hermaphrodisme est quelque chose de rare ? C'est quelque chose qui t'handicape dans ton quotidien ? Tu as un travail ? Lydia fit exprès de varier un peu la dernière question afin que l'étudiant puisse parler d'autre chose si sa transformation n'était pas un sujet qu'il aimait aborder. A son attitude lorsque cela se fit, elle se doutait bien qu'il ne prenait pas sa mutation avec une grande joie. C'était dommage, il fallait réussit à faire avec puisqu'il s'agissait là d'une partie intégrante de sa personne.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Abandonné] Crime culinaire. ~ Morgan

Revenir en haut Aller en bas

[Abandonné] Crime culinaire. ~ Morgan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Jamaica struggles to fight crime
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» PACHA petit lhassa apso 9 ans abandonné (62)
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institut Parker :: Hors-Jeu :: 2016-