♥ Welcome Invité sur Institut Parker ♥ N'oubliez pas de créer des liens, topics sans oublier des sujets si vous voulez que le forum marche ♥ N'hésitez pas à surveiller les diverses annonces et new. N'hésite pas à te connecter sur la Chat Box le staff y est souvent ♥
♥ Welcome Invité sur Institut Parker ♥ N'oubliez pas de créer des liens, topics sans oublier des sujets si vous voulez que le forum marche ♥ N'hésitez pas à surveiller les diverses annonces et new. N'hésite pas à te connecter sur la Chat Box le staff y est souvent ♥

Partagez|

Visite surprise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Visite surprise Mer 24 Fév 2016 - 0:54

Voilà 7 mois que je me suis rendu a la spa pour adopté un chien, j'ai toujours adoré les chiens et vivre seul, me rappeller de chaque détail horrible du moment où j'ai posé les yeux sur le corps sans vie de mon amant, ce qui devenait trop lourd, insuportable. Même si j'essayais de passer un maximun de temps avec mes cousins ou cousines, à la bibliothèque ou parfois même avec des gens que je n'arrive pas apprecier, ce n'etait pas suffisant. Le temps passé seul était beaucoup trop long, alors quoi de mieux que d'acceullir un mal aimé, un rejeté comme moi ?

Je m'etais donc rendu à la spa, et là, j'y ai trouvé Watson. Un magnifique berger hollandais noir bringé de 3 ans, de seulement 20 kg, 25 aujourd'hui. Pein de fougue, nerveux, coquin, aux airs prétentieux faisant mine d'être un gros dur, mais il suffit juste de l’emmener au parc, et c'est un chien gai, gentil, curieux. Watson est intelligent et se montre comme un trés bon compagnon. Je n'aurais pas pu trouver mieux pour m'accompagner. Je suis ravi depuis qu'il est là, nous ne nous séparons jamais,  et si j'avais prévu pour lui un coussin moelleux au sol, c'est à mes cotés dans le lit qu'il a trouvé sa place et je n'aurais jamais pu lui résisté. Je suis vraiment toujours avec Watson, nous nous reveillons le matin, et partons pour la bibliothèque ensemble. Nous nous arrêtons toujours à un parc pour jouer un peu avant d'aller au travail. Le midi nous prenons notre gamelle et allons manger au parc avant de retourner travailler jusqu'a la fermeture, sur le chemin nous nous arretons encore au parc. C'est une routine, mais je m'y sens bien, j'ai l'impression que rien ne pourra jamais nous arriver.

J'aime mon chien, et il me prouve qu'il m'aime aussi. Vous me direz, il n'a pas trop le choix... On séquestre  un peu ces pauvres animaix. Mais je fais de mon mieux pour en prendre soin. Les chiens, voila un être vivant que j'aime plus que les humains eux même.  Ils sont tellement plus gentils, loyaux, honnetes... Ils ont tellement plus de qualité. Ils ne font pas semblant d'aimer. D'ailleurs j'aime tellement mon chien que je ne peux m'empecher de me montrer froid, agacé et suspicieux lorsque qu'un inconnu sur notre chemin s'arrête pour complimenter Watson, et parfois même le flatter, ce que j'arrete immediatement, je ne laisse personne toucher mon chien, et mon comportement a tendance à rendre Watson aggresif envers les étrangers.

Comme chaque fin de journée, passage au parc obligatoire. Ce soir Watson est tres enjoué, il veut jouer et de défouler, alors c'est ce qu'on fait. Je suis fatigué avant lui, et il se montre encore en forme alors que nous arrivons à l'appartement. Je retire sa laisse que je ne met que par prudence car Watson est toujours obeissant et reste pres de moi, hors du parc. Je vais laver et ranger nos gamelles pendant que lui, s'hydrate aprés s'être bien dépensé.

Nouvelle étape de notre routine quotidienne, nous allons devant la télévision et je me serre un petit verre de scotch avant de m'asseoir dans le canapé, et zapper, mon chien à coté de moi, sa tête sur mes genoux que je caresse, quand je trouve un bon programe. Mais ce soir notre tranquilité est troublé par la sonette. Je n'attend pourtant personne. Je n'aime pas vraiment les visites imprévues, ce n'est jamais une bonne chose. Je me lève donc et vais ouvrir la porte, pour me retrouver face à u. Type du refuge. Il se presente comme bénévole de la spa et vient effectuer une visite de controle, verifier que tout ce passe bien avec Watson. Evidemment que tout va bien ! Je ne peux être qu'irrité par cet homme et s visite. Je n'ai pas du tout avant qu'on vienne se mêler de ma vie et qu'en plus on me dise qu'on pourrait me reprendre mon chien ! Il n'y a aucune raison pour ça, il peut repartir sans attendre, mais il ne le fera pas, alors je le laisse entrer dans l'appartement et ferme la porte derriere lui, assez séchement.

-Allez y. Puisque vous êtes là maintenant. Mais il n'y a absolument rien a voir. Watson est trés bien ici.

Je prend la télécommande et coupe le son de la télévision par politesse, bien que je n'ai pas trés envie d'être poli et courtois avec ce gars, j'ai plutot envie de l'envoyer chier et le mettre à la porte soit... Si je m'énerve Watson pourrait être lui aussi agressif et il ira dire que je le rend méchant. Donc je reste calme. Voa qui est le mieux à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Antonella Tsumi
avatar
Admin ₪ Mutant


MESSAGES : 297
POINTS : 1710
AGE : 18
CELEBRITE : Emily Rudd
EMPLOI : Tatoueuse au black
DATE DE NAISSANCE : 27/09/1999
ARRIVE LE : 14/01/2016

MessageSujet: Re: Visite surprise Mer 24 Fév 2016 - 16:50


“Visite Surprise”


Krysten avait appris à ses dépens que travailler avec les animaux nécessitait aussi de travailler avec... L'Homme. Chose qu'il désirait justement éviter en travaillant au refuge. Certes, l'accueil, l'entretien et l'adoption étaient des moments durant lesquels le Collins se devait d'avoir une discussion avec le futur maitre mais... N'ayant commencé à travailler avec l'animal que depuis quelques temps, il fut surpris de savoir que son employeur faisait également des "visites"... Employeur qu'il devait remplacer durant une semaine entière... Donc en rendant visite à certains heureux propriétaires également. Super.

Krysten observait le minutieux programme que la vieille femme avait fait. Autant le suivre, il ne se voyait pas tout déplacer ou encore mieux : oublier une tâche. C'est donc après une journée bien remplie que Krysten ferma le refuge et retourna d'abord chez lui pour prendre sa douche, enfilant des vêtements propres. Retournant près de sa table sur laquelle il avait posé ses affaires, il survola finalement la liste des personnes chez qui il devait passer. Sans vraiment faire attention au nom, il préféra prendre le premier sur la liste : il n'habitait pas vraiment loin, il lui était donc possible d'y aller à pieds.

C'est après avoir enfilé sa veste qu'il se mit en route. Il faisait beau, autant en profiter pour se promener. Sans l'aide d'un quelconque gps, le Collins trouva assez rapidement l'adresse. Premier point noir : un appartement. Il se souvenait plus ou moins du chien qui avait été adopté. Anciennement "Doggy", il avait été rebaptisé Watson. Il se souvenait de lui comme d'un brave chien, qui avait quand même un certain tempérament, même s'il est vrai qu'il n'avait jamais eu à se plaindre du comportement canin envers lui. Une véritable patte avec en fait. Mais il se souvenait aussi que c'était un chien de taille moyenne, et le savoir dans un appartement n'était pas une bon début d'enquête à ses yeux. A moins que le propriétaire ne le promène souvent. La patronne du refuge était quelqu'un de pointilleuse après tout.

Sortant la liste d'adresses de sa poche arrière, ses yeux se posèrent sur l'adresse puis... Sur le nom. Fronçant les sourcils, il s'y reprit à plusieurs fois avant d'être sûr de ce qu'il lisait. Il savait que sa vue n'était pas des plus formidable -et que laisser ses lunettes sur sa table de chevet ne lui servirait à rien - mais il en était sûr : Collins était bel et bien inscrit sur le papier. Avalant sa salive, il ne savait pas vraiment comment prendre cette information. D'un côté, Collins était un nom commun... Mais s'il l'était, c'était bien parce que leur arbre généalogique était sacrément étendu dans le coin. Soupirant devant le fait de croiser un membre potentiel de sa famille, il finit par sonner. Aucun prénom n'était donné, l'identification ne se ferait qu'arrivé au bon étage.

"Bonjour. Je suis l'employé du refuge d'où provient Watson. On m'a envoyé faire une visite de contrôle." commença Krysten lorsque le Collins lui ouvrit la porte. Bon, il ne semblait pas des plus enchantés mais ça n'était pas la faute de Krysten après tout. Entrant dans l'appartement suite à l'invitation assez sèche du propriétaire, il fut aussitôt accueilli par sa mauvaise humeur... Contrairement au chien qui observa l'employé avant d'aller le voir, remuant sa queue.

"Salut mon grand, tu te souviens de moi..." commença à parler Krysten, doucement, à l'attention de Watson, un genou à terre. Lui caressant l'épaule, son geste se poursuivit jusqu'au garrot. Un sourire était apparu en voyant les kilos supplémentaires qu'avait pris l'animal. S'occupant d'abord du chien, Krysten finit par se relever, répondant au maître :

"Je conçois qu'il soit agaçant que l'on vienne juger votre vie privée, mais cela est nécessaire. Nous mettons à l'adoption des êtres vivants, il est normal que nous allions prendre des nouvelles quelques temps après."

Il marqua une pause, curieux, se permettant d'observer rapidement la pièce autour de lui, à la recherche d'un indice sur leur possible lien familial.

"De plus, on vient également vérifier s'il n'a pas eu de problème de santé ou autre. Rien à déclarer à ce niveau là ? J'ai vu qu'il avait pris du poids, ça lui va plutôt bien. Pas de cas d'agressivité subite ? Pas de phobie apparente ?"


♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite surprise Mer 24 Fév 2016 - 18:24

Je fronce un peu les sourcils en voyant Watson aussi enjoué en voyant cet homme. Et bien evidemment que ça me déplais, si je pouvais. Je lui couperais les mains. Mais... Je peux. Rien ne m'en empêche réellement. Oui, je vais lui couper les mains, et ensuite la langue. Parce qu'il parle beaucoup trop à mon gout. Je redescend un peu en pression quand il se releve et retire ses vilaines mains de mon chien. Je peux me détendre un peu. Bien que pas totalement puisque cet homme est encore là. Je glisse une main dans ma poche et de l'autre attrape mon verre poser sur la table basse avant de relerver les yeux vers lui.

-Non aucun problème de santé, je fais surveiller un quelconque risque de dysplasie, etant une race sujette a ce problème. Et oui, il a prit du poids. Mais il a encore à prendre. Il ne fait que 25, 650 kg. Un berger hollandais male doit faire entre 30 et 32 kg, idéalement. Mais nous nous dépensons beaucoup, donc plus difficile de prendre du poids. Nous allons au parc trois par jours pendant une bonne demi heure, parfois plus quand Watson a vraiment envie de se défouler. Et je ne gave pas mon chien comme une oie, c'est là qu'il serait malade.

Je prends lentement une gorgée dans mon verre. Problème d'agréssivité ? Seulement quand je le suis. Hors de questions qu'il le sache. Ce cretin s'empresserait de me prendre mon chien. Je regarde mon verre et hausse les sourcils.

-Je bois tous les jours sans exception, qu'un verre, ce qui ne fait pas de moi un alcoolique car le seuil est de trois pour les hommes. Mais l'OMS preconise de ne pas boire d'alcool au moins un jour par semaine. Ce que je ne fais pas. Vous devriez peut etre le marquer dans votre rapport.

Je relève la tête vers le bénévole du refuge avec un sourire arrogant et tourne la tête vers Watson, qui nous observe calmement, l'air heureux sur le visage, content, j'imagine de revoir une ancienne personne qui prenait soin de lui au refuge. Moi aussi je serais heureux de voir quelqu'un qui prenait soin de moi. Je fronce legerement les sourcils, melancolique, et caresse Watson sous le menton, comme il adore avant de soupirer et regarde l'invité. Bien qu'il se soit invité tout seul !

-Vous trouvez qu'il à l'air aggresif vous ? Moi non. Il a son caractère, comme tous les animaux. Et comme vous devez le savoir, les berger hollandais sont des chiens pot de colle avec leur maitre, mais parfois agressif avec les étrangers. Il n'a pas de phobie. Bien sur il a ses gouts. Des choses qu'il adore et des choses qu'il n'aime pas, comme être seul... Il déteste ça. Alors il ne l'es jamais. Il n'aime pas non plus beaucoup l'eau, bien que ce ne soit pas non plus au point de parler de phobie. Enfin... C'est un chien gentil et intelligent.

Je fronce les sourcils en remarquant qu'il ne fait que obsercer la pièce, la decoration, les objets, et surtout les photos, elle sont là pour être vu, mais principalement par moi et pas un etranger qui se pointe sans y etre invité, et qui de plus n'écoute pas, ou pas entierement ce que je dis. Il est là pour Watson d'aprés ce qu'il dit. Alors en quoi mes photos sont interessante, ce ne sont que des photos de famille ! Je serre mon verre et essais tant bien que mal de ne pas m'énervé.

-Qui a t-il ? Mes photos vous dérange t-elles ? Je doute qu'elles aient un réel lien avec Watson.
Revenir en haut Aller en bas
Antonella Tsumi
avatar
Admin ₪ Mutant


MESSAGES : 297
POINTS : 1710
AGE : 18
CELEBRITE : Emily Rudd
EMPLOI : Tatoueuse au black
DATE DE NAISSANCE : 27/09/1999
ARRIVE LE : 14/01/2016

MessageSujet: Re: Visite surprise Jeu 25 Fév 2016 - 15:54


“Visite Surprise”


Plus le temps passait dans cette pièce, et plus Krysten se sentait mal à l’aise. Il n’avait pas vraiment l’habitude de ce genre de personnes, encore moins ce genre d’ambiance. Il avait l’impression que cet homme pouvait le tuer rien qu’avec son regard ou avec son ton tranchant. Mais le mutant resta imperturbable. Ce genre de comportement, bien que rare, aurait tout simplement fatigué le Collins en temps normal mais… Pas là. Krysten avait presque l’envie de sourire face à cet odieux personnage, se retenant toute fois d’entamer une bataille totalement puérile avec une telle personne. Il n’avait pas envie de se salir les mains en fait. Ni d’avoir de comptes à rendre à sa patronne. C’est donc avec un parfait calme qu’il écouta attentivement cet humain. Bon, malgré son caractère haineux, il faisait attention à Watson et semblait bien documenté. Cette pensée fit apparaitre un début de sourire satisfait.

Mais tout commença à dégénérer dans une sorte de crescendo. Voilà que l’homme se mettait à parler d’alcool. De manière méfiante. Il semblait tout faire pour expliquer et justifier les points sombres dans sa vie. Arriva le moment ou le maître répondit à propos du caractère de son chien. Oui, bon, ça, Krysten s’en serait passé. Il avait l’impression que cet homme faisait tout pour se montrer plus documenté que l’employé sur le sujet canin. Chose qui agaçait Krysten. Pourquoi montait-il autant sur ses grands chevaux ? Pourquoi étalait-il autant ses connaissances ? Gardant pourtant son calme, Krysten attendit la suite… Et la suite fut amusante.

Le mutant lâcha la première photo sur laquelle il cherchait à identifier les gens. Choses difficiles pour lui, car entre son coma, la perte de plusieurs de ses souvenirs, et les rares heures qu’il passait chez les Collins n’aidaient pas vraiment. Mais il avait tout de même espérer trouver ne serait-ce qu’un visage connu… Mais ça n’allait pas être sur cette photo. Et pas pour l’instant car le propriétaire des lieux ramena Krysten dans la réalité, le dégageant visuellement de ses cadres photos.

« Excusez-moi, j’ai tendance à… Me perdre facilement. » Répondit tout simplement Krysten. Il ne pouvait pas lui parler de famille mutante comme ça, sans être sûr de leur lien. Interieurement, il soupira du fait qu’aucun prénom n’apparaisse sur sa liste.

« Pour en revenir à Watson… Je n’ai jamais parlé de le gaver. Et rien que le gain de 5kilos en 7 mois avec autant d’activité est un très bon début. Vous pouvez rajouter des aliments riches en vitamine B, comme du foie de volaille par exemple, comme collation. Intégrez ça petit à petit, et surveillez les selles de Watson pour voir s’il s’en accommode bien. »

Il s’éclaircit la gorge, tentant de garder son regard encré dans celui du brun, voulant éviter de paraitre suspect à ses yeux.

« Pour ce qui est de l’alcool, j’en bois moi-même. Et je me fiche bien de l’OMS et des seuils. Je ne trouve pas l’utilité d’écrire cela sur le rapport. Sinon, même si je n’ai jamais eu de souci d’agressivité avec Watson au refuge, il reste un être vivant, pouvant avoir ses têtes, ou non. Un chien reste imprévisible. » Il marqua une pause, accentuant son regard sur le maître « Tout comme l’homme. »

Tenant son regard quelques secondes, comme pour le défier –c’était trop dur de se retenir face à un tel personnage- Krysten finit par couper court au contact visuel.

« J’aurai encore une question. Ma supérieure ne m’a donné que votre nom de famille. Collins. Pour trouver plus facilement votre dossier, j’aurai besoin de votre prénom. » Krysten hésita quelques secondes avant d’ajouter :  « Etant donné qu’il y a énormement de membres de cette famille dans le coin… »

Le mutant était plutôt content fier de son idée. Ainsi, avec sa réponse et ses réactions face à la dernière remarque, il pourrait identifier cet homme ou non comme un… Possible… Cousin. Ou non. Bizarrement, il esperait que non. Rien qu’en l’espace de 5 minutes, les deux ne semblaient pas vraiment s’apprécier, alors s’ils faisaient partis de la même famille…

Finalement, son regard finit inévitablement par se poser sur un cadre se trouvant derrière le propriétaire du chien. Son regard ne dévia que de quelques centimètres, rendant l’observation plus discrète. Fronçant légèrement ses yeux, il crut reconnaitre un de ses cousins éloignés. Les craintes de Krysten commencèrent à se confirmer.


♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite surprise Jeu 25 Fév 2016 - 21:05

Il se perd facilement ? Eh bien je serais lui je retrouverais vite mes esprits. Je commence sérieusement à m'agacer. Je n'aime déjà pas l'idée que cet inconnu soit dans mon salon, alors ça en plus, non ! Et voilà qu'il me donne des conseils... à moi. Il n'a pas encore compris que j'étais plus intelligent que lui ? Plus intelligent que tout mutant ?! Bien, d'accord... voilà mon orgueil qui parle, mais ce n'est pas totalement faux. Je suis intelligent, bien plus que la moyenne ! Et j'ai vraiment horreur que l'on me donne des leçons. Surtout quand il s'agit d'un être inférieur. Vous ne me croyez pas ? Mais il n'a même pas compris que ma remarque sur l'alcool et l'OMS était purement et simplement de la provocation. Je ne dis pourtant rien et garde mes yeux fixés dans les siens en croisant les bras sur ma poitrine. Je souris, sans que pour autant l'expressions de mes yeux noirs ne changent.

-Oui... Pour une fois je suis d'accord avec vous. A l'acception qu'un chien m'effraierait bien moins qu'un homme. Ma remarque sur l’OMS et l’alcool n’était évidemment pas aussi sérieuse que ce que vous avez pu le prendre, soit dit en passant.

Oh, tiens ! Voilà qui est amusant, il essais maintenant de soutenir mon regard, comme s’il pouvait y parvenir. Qu’est-ce que je disais ? Le voilà qu’il tourne déjà les yeux, je suis un peu déçu, je le pensais un peu plus coriace… Il me plait un peu moins encore. Je hausse un sourcil quand il me demande mon prénom. Mon prénom ? Il ne veut pas aussi mon âge, mon groupe sanguin, tant que nous y sommes… Ne sait-on jamais, il pourrait avoir besoin d’un donner un de ses jours.

-Certes… C’est une grande famille, les Collins.

Je suis franchement hésitant à l’idée de lui donner mon prénom, que pourrait-il faire ? Et bien de nombreuse recherche sur moi, pour une quelconque raison, les gens sont tellement mal intentionnés, il pourrait aussi découvrir que je suis un mutant raté… une erreur commise et s’il connait aussi bien les Collins comme il en a l’air, c’est qu’il doit être un mutant aussi.  Je soupir sans retenu et me redresse un peu plus en voyant son froncement, léger, mais que je remarque tout de même, et heureusement, si je n’étais pas aussi vigilant, de nombreuse fois j’aurais pu me faire avoir ! Je passe ma langue sur mes lèvres et décroise mes bras.

-Qu’est-ce que vous me voulez ? Mon prénom ne vous intéresse pas. Peut-être que la famille Collins est grande, mais pas tous les membres sont aller vous adoptés un chien. Nous ne sommes pas non plus des centaines à avoir adopté un chien du nom de Watson. Je me trompe ? Non, bien sûr que non, je ne me trompe jamais.

Tiens, même moi je trouve cette dernière phrase très orgueilleuse, mais c’est la vérité. Et je dis la vérité qu’elle plaise ou non, pourquoi je devrais la cachée ? Je sais beaucoup de chose sur de nombreux sujets, parce que moi, je m’en donne la peine, alors qu’ils ne se servent même pas de leur énergie pour se cultiver, mais plutôt pour s’abrutir un peu plus chaque jour.

-Qui êtes-vous ? Vous connaissez bien la famille Collins, n’est-ce pas ? Oui, je suis un Collins, mais je ne connais que très peu de monde de cette famille. Principalement des cousins, je n’ai rien à vous apporter, alors vous avez vu Watson, il va bien, vous pouvez partir.
Revenir en haut Aller en bas
Antonella Tsumi
avatar
Admin ₪ Mutant


MESSAGES : 297
POINTS : 1710
AGE : 18
CELEBRITE : Emily Rudd
EMPLOI : Tatoueuse au black
DATE DE NAISSANCE : 27/09/1999
ARRIVE LE : 14/01/2016

MessageSujet: Re: Visite surprise Lun 29 Fév 2016 - 2:01


“Visite Surprise”


Un soupir qu’il ne cacha pas fut prononcé dès que le brun avoua avoir usé du second degré par rapport à l’alcool. Voilà qui n’allait pas aider Krysten à passer pour quelqu’un d’intelligent aux yeux du propriétaire des lieux. Tout ça n’allait rien arranger non plus à la mauvaise humeur du mutant. Il n’avait qu’une envie : partir. S’éloigner de cet imbécile. Ou lui cracher tout le venin qu’il venait d’accumuler. Rien de physique. Juste du mental. Quand il pensa recevoir la réponse à son interrogation, il fut rejeté avec un ramassis d’arguments expliquant que l’excuse donnée par Krysten n’était pas valable. La machine était lancée, voilà qu’il lui demanda son identité, déblatéra sur la faille Collins et les personnes qu’il y connaissait puis… Lui demanda de partir. C’en était trop. Il pensait vraiment que Krysten prenait un réel plaisir à être ici ? A passer chez des maîtres, pour vérifier que l’animal n’était pas maltraité ? Pensait-il vraiment qu’il préférait perdre autant de temps avec un humain, au lieu de le passer avec ces amis les bêtes ? Le Collins finit par éclater :

« Pensez-vous vraiment que l’on répertorie un animal par son prénom ? Par un prénom qui n’était pas le sien avant son entrée, et qui changera dès qu’il aura trouvé un nouveau maître ? C’est marrant pour vous, vous adoptez un être vivant, vous vous amusez à lui changer son nom. Sans penser à son équilibre, sans penser aux bénévoles qui passent des heures à éditer des foutus dossiers. Et pourquoi on passe des heures sur les dossiers ? Parce que vous êtes des personnes totalement égoistes qui ne pensent qu’à elles et au fait d’assouvir leur délire en donnant un nouveau nom débile à leur nouveau jouet, comme si vous marquiez votre bétail. Donc OUI, vous avez tort. Réfléchissez avant de parler. » commença à cracher Krysten, qui avait commencé à diminuer sérieusement la distance entre lui et l’autre Collins. Quand il eut prononcé son dernier mot, les deux trentenaires étaient désormais dans un face à face.

« Si vous aviez donné votre foutu prénom il y a quelques minutes, j’en aurai déjà fini. Mieux encore. Si vous aviez été conciliant dès mon arrivée, vous seriez déjà en train de boire les dernières gouttes du verre, avec Watson comme seule compagnie. Vous avez de la chance que je ne sois pas un pauvre abruti qui désire juste avoir raison et vous clouer le bec. Ces dix dernières minutes auraient suffit à n’importe quel autre employé pour vous retirer Watson. Mais vous savez quoi ? Vous êtes tombé sur moi. Même si je ne comprends pas le second degré, même si je déteste l’Humain et encore plus les pauvres types comme vous, je n’ai rien à dire. A part que vous êtes un pauvre minable qui ne mérite même pas d’avoir un tel ami. Mais bon, ça, ça n’aura pas sa place dans le rapport. Parce que vous êtes bon envers lui. Mais ça aura sa place dans ma mémoire. Ca ressurgira lorsque nous nous recroiserons dans le manoir de ces mutants snobinards et bourgeois. Lorsque de manière totalement hasardeuse, le plan de table fera que l’on se croisera enfin. Je n’ai jamais eu la malchance de vous croiser. C’est une chance pour vous d’ailleurs. Car là-bas, il n’y a pas d’animaux pour me canaliser. Si Watson n’était pas ici, je vous aurai fait regretter chacun de vos mots. »

Pas une seule seconde il n’eut lâché son regard. Durant ce trop long discours, auquel il n’était pas habitué, les ampoules de la pièce clignotaient, parcourues par une trop grande dose d’electricité. Mais Krysten réussissait à se contenir. Les poings fermés, les ongles rentrant dans sa peau, il faisait un effort pour ne pas apeurer l’animal, le seul être vivant qui méritait –pour lui- le respect dans cet appartement. Contournant finalement, il en avait fini avec lui. Lâchant son regard avec un dédain profond, il esperait que le Collins n’ose pas lui porter un quelconque coup dans le dos, devant l’animal. Il ne paraissait pas aussi bête. Peut-être, après tout. Après tout ce qu’il avait entendu dans le dernier quart d’heure…

Sa main se posa sur la poignée. Ah. Il lui avait demandé son identité, quelques minutes avant le monologue de Kryste, non ? Suite à cette pensée, il se retourna, croyant bon de répondre à cette question avant de partir :

« Demandez à l’organisateur du prochain rassemblement familial de vous mettre à l’opposé de Krysten Collins. Vous vouliez savoir qui j’étais ? Vous le savez désormais. Car même s’il y aura vos parents et Kary [Note : la femme qui a adopté Krysten], je n’hésiterai pas à vous remettre à votre place. Et pas que mentalement cette fois. Evitez donc de ramener Watson, il sera mieux ici. »


♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite surprise Mer 2 Mar 2016 - 14:24

Je m'approche de lui rapidement, en apprenant qui il est. Je fronce les sourcils et pose ma main sur la porte, l'empechant de l'ouvrir. Je n'en ai pas fini avec lui ! J'ai encore des choses a lui dire et je compte bien les lui dire. Je le regarde de haut en bat et hausse un sourcils avec un sourire en coin.

-J'aurais du me douter que vous étiez un Collins dans dans toute sa splendeur ! Ne vous inquietez,  vius ne me verrez jamais à l'une de vos petites sauterie. Et vous pourrez aussi dire a vos chers amis, mes parents que si jamais je les retrouve, je leurs hoterais sans aucun doute la vie.

Non, mais pour qui il se prend. J'ai vaguement entendu parler de ce Krysten, mais on m'avait dit du bien, pas que c'etait juste un con de Collins parmis les centaines d'autres con Collins. Je reviens rapidement a Watson, n'y croyant toujours pas qu'il ose dire tout cela sur nous sans même savoir. Je n'ai jamais était égoiste envers mon compagnon. Je serre le poings et le regarde avant de venir l'ecraser contre sa machoire. Ne lui laissant pas vraiment de temps pour se retourner j'enchaine directement.

-Voilà, de quoi vous remerciez pour Watson. C'est ce que vous attentiez, non ? Je ne suis pas égoïste d'avoir changer son nom, contre un beaucoup mieux par rapport a tous les noms stupides que vous donner a ses pauvres betes comme si c'était juste des objets ! Maintenant vous pouvez partir, je suis déçu je ne pensais pas que vous seriez si imbecile apres tout ce que j'ai entendu. J'espère que votre chemin ne recroisera jamais  celui de Wolfgang Collins. Au revoir.

Je lui ouvre la porte l'invitant à la prendre. Inutile de discuter plus longtemps. Et il peut bien mettre ce qu'il veux dans son foutu rapport. Je ne laisserai personne me prendre mon ami, ils pourront essayer. Il est bien avec moi, ne manque de rien et est aimer. Aucune raison de me le reprendre ! Je regarde d'ailleurs ce dernier, mécontant, montrant les dents et grogant. Je m'approche et m'accroupis a ses cotés avant de lui parler doucement.

-Excuse moi de m'être énervé... Calme toi. Il va partir et on va reprendre notre vie bien tranquillement. Aller, doucement...


Je passe ma main sur son dos et le caresse doucement pour essayer de le calmer. Il grogne un peu au debut mais finis par s'arreter et de lecher les babines, il tremble toujours d'enervement, mais semble plus calme. Je me relève et me tourne vers l'homme toujours plaisant, ne portant plus aucune attention a ce qu'il dit.

-Merci de votre visite et au plaisir de ne jamais vous revoir. Fermez la porte derrière vous en sortant.
Revenir en haut Aller en bas
Antonella Tsumi
avatar
Admin ₪ Mutant


MESSAGES : 297
POINTS : 1710
AGE : 18
CELEBRITE : Emily Rudd
EMPLOI : Tatoueuse au black
DATE DE NAISSANCE : 27/09/1999
ARRIVE LE : 14/01/2016

MessageSujet: Re: Visite surprise Jeu 3 Mar 2016 - 4:04


“Visite Surprise”

Voilà que le brun ne voulait pas laisser partir Krysten ! Posant son regard bleuté sur la main de son interlocuteur qui bloquait la porte, ses yeux roulèrent à nouveau sur son visage, les sourcils froncés. L’imbécile. Que comptait-il ajouter à tout cela ? Que comptait-il faire ? Que du blabla ? Il n’en avait pas assez eu ? Il n’en avait pas assez dit. Soufflant, il fut blessé quand l’idiot commença en ajoutant qu’il était « un Collins dans toute sa splendeur ». Les ampoules qui étaient redevenues stables lors du départ de Krysten recommencèrent à sauter, produisant un bruit de surcharge electrique. Ne rien faire exploser. Surtout rester calme. Le chien était dans les parages. Et même s’il avait été nourrit dans la main de Krysten, ce dernier savait pertinemment que son ancien distributeur de nourriture était devenu bien moins important que le maître. Il se retrouverait à 1 contre 2, dans une bataille ou Krysten ne pourrait pas gagner. Se mordant l’intérieur de la joue, il encaissa, apprenant bientôt … Qu’ils étaient pareils ? Le mutant sembla déconcerté quand le brun parla de ses parents, parlant de les tuer. Alors comme ça, il y avait d’autres Collins qui s’éloignaient de « la voie de la raison » ? Il n’était pas le seul à détester cette famille ? Le prénom n’avait toujours pas été donné, il fut donc encore plus difficile de l’identifier parce que… Krysten n’avait jamais entendu parler d’un autre récalcitrant dans cet arbre de mutants. L’electricité hésitante recommença à se calmer sous la curiosité du mutant qui perdait toute trace de colère.

Mais ça, ce fut jusqu’à ce que l’homme, pauvre fou qu’il fut, frappa le mutant. Un coup de poing lui fit offert dans la machoire. Quelque chose craqua. Etait-ce sa machoire ou les phalanges de l’insolent ? Ne s’y attendant pas, pour ne pas dire qu’il avait en fait totalement baissé sa garde face aux dires de l’étrange personnage, Krysten recula sous le choc, son dos tapant le mur. Il n’en revenait pas. Il avait entamé les coups… Etait-il imprudent ? N’avait-il pas entendu ce que lui avait dit le trentenaire ? Si. Il l’avait entendu. Il en avait profité. L’animal présent lui servait de bouclier. Il se servait de son chien pour attaquer son visiteur, sans que celui-ci ne puisse répondre à son coup. Peut-être avait-il faux, mais Krysten voyait rouge. Portant la paume de sa main sur sa propre machoire, il caressa l’endroit délicatement, comme pour se confirmer l’existence de la douleur.
Ce qui était marrant dans la conversation, c’est qu’ils semblaient partager les mêmes points de vues, sans pour autant réussir à se comprendre. Car non, Krysten ne choisissait pas les prénoms des nouveaux arrivants et détestaient la manie de renommer tous ces chiens avec des surnoms tous aussi ridicules les uns que les autres. Tiquant sur « le après tout ce que j’ai entendu ». Il avait donc entendu parler de lui ? Du multi-élémentaliste tant aimé par cette famille d’hypocrites ? Il était marrant comme l’image que dégageaient les dires des Collins était bien sympathique, malgré toutes les fois ou le mutant s’était montré désagréable envers tout le monde. Ne comprenaient-ils pas qu’il les détestait ? Et ce fou ? Il semblait au courant de son identité… Ne savait-il pas pourquoi « Krysten Collins » était un membre aussi connu ? Option numéro deux : il se pensait de taille à rivaliser contre la mutation du multi-élémentaliste peut-être ?

N’ayant pas l’habitude de ce genre de récalcitrant, Krysten attendit que Wolfgang –car oui, il venait enfin de s’identifier- lâche le chien et se relève pour lui empoigner le coup d’une main gelée. Sans coup. Sans cri. Voilà comment il allait lui faire passer le message, à cet idiot. Par le silence. Par le froid. Par des ténèbres sombres et glaciales.

« Sans ton chien, nous serions par terre en train de nous battre comme deux pauvres abrutis. Ou si tu t’étais arrêté à tes bêtes paroles sans porter de coup, on en aurait finit toi et moi. Tu m’as cherché. Tu me trouves… » commença à prononcer le mutant, la machoire serrée et encore endolorie. C’était la main tremblante et aussi coupante par son côté givré qu’il appuyait sur l’ensemble de la gorge, ses doigts écarquillés de façon à attraper le plus de pourcentage de son misérable cou. Il voulait le voir répliquer avec son pouvoir. Il était curieux de voir si ce Wolfgang avait bien fait de ne pas avoir peur, ou s’il avait été juste bête comme ses pieds.

« Vas-y… fais voir de quoi t’es capable aussi, qu’on rigole... Montre-moi ta mutation… Celle qui t’as fait croire que tu pouvais te mesurer à moi... Je suis curieux de voir s’il y a un mutant plus puissant que moi chez ces demeurés… »

Alors que la main de Krysten était recouverte d’une épaisse couche de glace de plusieurs centimètres, entrainant dans l’emprise tout le tour du cou de l’autre Collins, des couinements se firent subitement entendre. Lachant à peine à ce moment là le regard du brun attaqué par un pouvoir à la temperature négative, le mutant posa ses pupilles sur Watson… Tremblant. Fronçant les sourcils, le mutant arrêta aussitôt sa mutation. Lâchant d’un coup sec la gorge de Wolfgang, de nombreux cristaux de glace tombèrent par terre, se mettant aussitôt à fondre sans le contact avec leur mutant. Rechauffant sa main sous son autre bras quelques secondes, le Collins fonça sur le chien. C’est vacillant, qu’il couinait, parcourut de plusieurs spasmes. L’animal commença à faire du sur place, comme désorienté.

« Je croyais que sa santé était surveillée ! » s’égosilla Krysten, tentant de manipuler le chien.  Ses mains vinrent retrousser les babines du chien, observant la couleur des gencives. Il semblait reconnaitre ce genre de crises, crises que l'un de ses chiens faisaient au départ de sa nouvelle vie chez le Collins, lorsqu'il n'avait pas encore de traitement. « Votre veterinaire n’a pas remarqué qu’il était diabetique ?! Apportez moi quelque chose de sucré, comme des petits beurres, ou du sirop de glucose si vous cuisinez, au lieu de rester planté là! »


♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers ♦

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

RP disponibles avec Antonella : 1/2 


"Ohana" signifie "famille"

Espagnol : #ff0000
Japonais : #660000
Anglais :#000000


Dernière édition par Krysten Collins le Dim 1 Mai 2016 - 21:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite surprise Sam 5 Mar 2016 - 18:16

Je me debat quand il me prend par la gorge et utilise sa mutation avant de me figer et le fixer, il est fou. Je gronde et peine a parler, glacé. Quel idiot ! La glace me brule. Mais je ne parviens pas a me degager, il me tient trop fermement. J'entend les gemissement de Watson et tourne les yeux dans tous les sens.

-Pas... Mutation.


Je suis soulagé quand il me lache et passe ma main sur ma gorge encore gelée, mais je vois alors mon chien, mon cher Watson qui ne va pas du tout bien. Je me précipite vers lui, paniqué, ne comprenant pas ce qu'il peux lui arrivé... Il etait pourtant tellement en forme, je surveille toujours ! Je leve la tete vers Krysten et fronce les sourcils, ils auraient du me dire qu'il etait diabetique ! Je gronde un peu et vais rapidement a la cuisine pour chercher le glucose.  Je ne sais jamais ou je le range ! C'est pas vrai... Je tremble un peu, mort de peu à l'idée de perdre a nouveau quelqu'un.

Je retourne le placard avant de trouver enfin le sirop de glucose. Je retourne rapidement au salon pour lui le donner a Krysten. Je caresse le ventre de Watson et leve les yeux vers Krysten. Le suppliant du regarde de l'aider, lui laissant Watson entre les mains, je ne serais jamais capable, moi. Il aime les animaux... Alors qu'il aide Watson ! Je ne sais rien au diabete des chiens... Je ne pensais pas qu'il pouvait avoir di diabete... Je me serais renseig.é j'aurais fais attention !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Visite surprise

Revenir en haut Aller en bas

Visite surprise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan]
» Visite surprise [PV les locataires de la chambre]
» Visite surprise (Pv Bruno)
» Visite surprise | Lilianna et Trystan
» Une petite visite surprise. [Seth et Emeraude]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institut Parker :: Hors-Jeu :: 2016-