♥ Welcome Invité sur Institut Parker ♥ N'oubliez pas de créer des liens, topics sans oublier des sujets si vous voulez que le forum marche ♥ N'hésitez pas à surveiller les diverses annonces et new. N'hésite pas à te connecter sur la Chat Box le staff y est souvent ♥
♥ Welcome Invité sur Institut Parker ♥ N'oubliez pas de créer des liens, topics sans oublier des sujets si vous voulez que le forum marche ♥ N'hésitez pas à surveiller les diverses annonces et new. N'hésite pas à te connecter sur la Chat Box le staff y est souvent ♥

Partagez|

Je t'ai manqué, sans moi je suis sûr que tu ne t'es pas amusé [Belialou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Je t'ai manqué, sans moi je suis sûr que tu ne t'es pas amusé [Belialou] Dim 24 Avr 2016 - 0:51

Je t'ai manqué

[HJ : J’ai l’honneur de t’annoncer que ce rp est le 66ème qui est enregistré sous word. A un 6 près on avait un joli nombre toi et moi]

Maintenant que j’avais réussi à resserrer la corde autour de tous les abrutis qui osaient faire semblant de m’apprécier, ou qui voulaient me trahir, ou qui, encore, avaient cessé de me trouver efficace, je pouvais me préoccuper de rassembler ceux en qui j’avais confiance.

Ca n’était pas eux que j’étais allé voir en premier, et pour une très bonne raison : je savais que je n’avais pas besoin d’aller les voir pour leur demander une faveur, ou pouvoir les sentir aussi loyaux qu’aux premiers jours.
Ils étaient ceux en qui je faisais confiance, et ce rare privilège leur incombait des droits différents de tous les autres.

Mais…Cela serait mentir que de nier le fait que j’appréciais leur compagnie. Ils avaient au fond tous une personnalité bien propre – et c’est sûrement cela qui me plaisait – ils aimaient s’imposer, et avaient toujours plus ou moins un caractère similaire au mien sur certains points.
Bref. Ils étaient supportables quoi.

J’aimais qu’on me lèche les pieds, mais j’aimais aussi qu’on me tienne tête, si c’était fait de la bonne façon.
Tout ça pour dire donc, que j’avais revu Léviathan il y a peu, et qu’à présent, je décidais de rendre une petite visite à Bélial. Bélial, que je connaissais depuis si longtemps, que même Lévi ne pouvait prétendre que je le connaissais depuis aussi longtemps.

Il fallait dire que Bélial venait du même coin que moi, et que, si je n’y avais jamais fait vraiment attention avant ma chute, quand celle-ci survint, il fut d’une si grande utilité, que je n’eus aucun doute sur le fait qu’il pourrait toujours être un précieux, puissant et utile allié.

Malgré son côté très… Excentrique.

Enfin, j’aimais l’humour.

J’apparu donc près de lui, comme ça, sans prévenir de mon arrivé, sans frapper à la porte, comme si jamais on ne s’était quitté avant mon sommeil.

J’espérais bien qu’il soit toujours aussi fidèle envers moi, mais je me doutais que c’était le cas. De ce que j’avais entendu, Bélial avait été un des rares à chercher à me réveiller.

- Bélial… Ca faisait une paye. Je suis surpris que tu n’es pas eut autant d’initiative que Lévi et que tu ne sois pas venu me voir me faire un petit spectacle pour mon retour.

J’avais un sourire aux lèvres, en l’observant, étant très proche de lui.  

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je t'ai manqué, sans moi je suis sûr que tu ne t'es pas amusé [Belialou] Dim 24 Avr 2016 - 18:47

L’enfer a toujours été un endroit chaleureux pour moi. Un endroit où je pouvais me ressourcer sans être déranger ou bien m’amuser sans craindre de me faire interrompre. L’enfer était… mon petit paradis. Mais depuis que Lulu c’était enfin levé de son lit, je n’aimais pas trop y aller. En fait, je ne voulais pas qu’il me trouve facilement, je voulais le voir me chercher et se demander où je pouvais bien être passé. Peut-être même le voir débarquer à mon travail. Ça aurait été amusant.

Mais il n’est pas venu. Ça fait combien de temps maintenant? Des jours? Des semaines? Des mois qu’il est réveillé et il n’est même pas venu voir son petit frère préféré! Je ne sais même pas comment le prendre. Soit je peux être honoré puisque cela signifie qu’il me fait toujours confiance. Soit il se fiche de moi et je risque d’être très, très énervé. Après tout, j’avais envoyé plusieurs messages clairs partout au pays. Des tueries, des viols à la chaîne, des manifestations qui tournent au bain de sang. Des messages clairs, précis et pourtant… il n’a pas cherché à savoir qui a fait ça. Tu parles d’un grand frère… pff! À croire qu’il a dormi tellement longtemps qu’il n’arrive même plus à voir ma signature dans les malheurs des hommes! Je suis… outré!

Alors je suis revenu en enfer pour me détendre. Torturer quelques âmes m’aide à relaxer. Certains c’est le cri des baleines en chaleur, mais moi c’est le cri des morts en souffrance qui me détend. Il faut croire que tous les goûts sont dans la nature, n’est-ce pas? Quoiqu’il en soit, je suis en train de m’amuser avec une âme quand IL arrive. Sa voix n’est pas la même, mais je reconnaîtrais son parlé entre mille. Je fais un large sourire avant de parler

-Un homme sait se faire désirer… Mais tu sais, je commençais à me demander s’il ne fallait pas foutre le feu à l’enfer pour que tu viennes enfin me voir. À croire que tu ne m’aimais plus.

Je me tourne lentement, délaissant l’âme qui ne représente plus aucun intérêt pour moi.  Tiens donc, c’est ça le corps qu’il s’est trouvé? J’espère au moins qu’il n’est pas encore puceau. Ça l’air d’un enfant! Rien à voir avec son vrai corps. Je fais une petite moue déçue avant d’attraper son menton pour tourner sa tête d’un côté et de l’autre, le détaillant attentivement

-Tu aurais dû demander à Lilith un corps plus attrayant. Regarde-toi… Tu dois carrément te faire demander tes cartes pour entrer dans un bar. Et c’est quoi cette barbe de débutant? Mais le plus important…

Je descends lentement ma main vers son cou que je caresse tout en resserrant un peu plus à chaque seconde. Mon regard s’assombrie pour être plus menaçant, voire même sérieux. Je perds le sourire jusque-là gravé à mes lèvres et murmure presque mes mots

-…Tu comptais m’ignorer encore longtemps? Parce que, vois-tu…

Je le relâche soudainement et recule de quelques pas, reprenant un air plus joyeux.

-Il faut fêter ton retour! J’ai trouvé une super recette de gâteau pour ton surprise party, mais le bouffer seul risque de rendre mon vaisseau diabétique. Je veux le garder en forme! Il n’est plus sur la garantie, je le crains…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je t'ai manqué, sans moi je suis sûr que tu ne t'es pas amusé [Belialou] Lun 25 Avr 2016 - 8:32

Je t'ai manqué

Quand je l'entendis se plaindre du fait que je n'étais toujours pas venu le voir J'eus un léger sourire. Une telle réaction de sa part ne me surprenait pas.
Il était vrai que j'aurais pu venir le voir avant ça. J'avais bien constaté tout ce qu'il m'envoyait comme message. J'aurais aimé y répondre mais deux instants plus tard je devais gérer un imbécile de démon pensant être plus fort que moi. Et sans compter le travail habituel de corruption que j'étais bien obligé de provoquer parce que cela m'avait manqué.

Je savais que j'aurais pu passer voir Bélial depuis un temps, mais de temps je n'en avais pas autant que je l'aurais voulu. Etrange, pour quelqu’un d’aussi vieux que moi.

Il parut vouloir découvrir le vaisseau dans lequel je me trouvais et le laissais m'observer, un air amusé sur le visage.
Quand il fit une remarque sur le corps que j'avais, je devais avouer que j'étais presque d'accord avec lui. Ce corps paraissait légèrement trop juvénile. Il fallait dire que son possesseur originel n'avait même pas encore vingt-cinq ans.

Je sentis la colère percer soudainement sur le visage de Bélial. J’étais habitué à ce genre de réaction. Il n'était pas la personne que je connaissais depuis le plus longtemps pour rien. Je ne m'arrêtais pas de sourire tandis qu'il serrait ma gorge. Je n'avais pas peur. Cette douleur n'était strictement rien. J'attendis. Soutenant son regard en silence. Et puis soudain... Le revoilà à sourire et à s'exclamer joyeusement.
Je m'y attendais. Je lui souris en retour, amusé de son comportement.

-Tu vois, tu aurais dû faire comme Lilith l'a fait pour moi : prendre un jeune. Avec ça tu n'aurais pas eu à devoir te retenir sur le gâteau.

Je passe mes bras sur ses épaules et rapprochait mon visage du sien.

- Dis-toi que si je t'ai laissé autant seul c'est parce que je savais que je pouvais te laisser sans baby sitter le temps de régler certaines affaires urgentes.... et même si je n'étais pas vers toi, ne crois pas que je n’ai pas vu tous les messages que tu m’as envoyé.

J'enlevais mes bras, l'observant

- Je ne t'ai jamais ignoré. Je savais juste que je pouvais te laisser seul comme un grand.

Que je pouvais lui faire confiance sans avoir besoin de chercher à vérifier ce qu'il pouvait faire dans mon dos. Même si je l'avais quand même légèrement surveillé. Juste au cas où. J'avais aussi douté légèrement de Léviathan alors... On ne sait jamais hum. Dormir pendant un moment, vous rendait presque paranoïaque.

- Bon du coup tu l'as fait ce gâteau ? Je ne suis pas aussi sucrerie que toi, mais j'aimerais bien y goûter.

Il était étrange de constater qu’avec ceux que je pouvais me permettre d’appeler mes bras droits, je pouvais me comporter d’une façon presque plus décontracté qu’avec d’autres. Et puis, de toute façon, ce n’était pas parce que j’étais le roi des enfers, que je ne devais pas me permettre de pouvoir m’amuser. Sinon, putain, qu’est ce que ça serait laborieux.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je t'ai manqué, sans moi je suis sûr que tu ne t'es pas amusé [Belialou] Mar 26 Avr 2016 - 3:50

Il me trouve trop vieux dans ce vaisseau ou quoi? Je l'aime bien moi, ce gars... Il est en forme pour son âge et il a une classe que les jeune ne peuvent pas avoir. Il a un petit quelque chose, un je ne sais quoi qui le rend unique. Bon... c'est vrai! Peut-être que je m'occupe trop de mon apparence. Mais c'est une partie importante de mon travail! Personne ne veut faire de pacte avec un jeune punk! Ou un hipster... brr! Non, décidément, un homme d'âge mûr attire beaucoup plus la sympathie et semble plus chaleureux. Ils ne se doutent pas... Et puis, quel gamin de 20 ans arriverait à travailler pour la NASA? Non, j'adore mon vaisseau et je ne l'échangerais jamais, même pour les beaux yeux de Lucifer.

-Oh non. Crois moi que je préfère mon vieillard. Tu sais, dans mon travail d'humain, je suis un astronaute! Enfin... ex-astronaute. Tu as entendu parlé d'Apollo 11? C'est bibi ici qui était dans la navette! Maintenant je gère les possibles extraterrestres et comètes. C'est pas mal. Tu viendras me voir!

Je souris doucement, me sentant complètement à l'aise avec mon grand frère. Ça m'avait manqué. Puis, je sens mettre son bras autour de mes épaules. Il est toujours aussi familier. Bien. Au moins il ne me considère pas comme un étranger, c'est un bon début. Ça me soulage un peu bien que je m'en doutais. Je ris doucement quand il me dit ne pas m'avoir envoyé un gardien d'enfant parce qu'il avait confiance en moi. Lui? Il a sincèrement confiance en moi? Même moi je n'ai pas confiance en moi. Je ne sais pas si, un bon matin, je vais avoir envie de faire une chose complètement folle. Je ne me fais pas confiance, non. Qui peut avoir confiance en la révolte fait de chair? Probablement Lucifer...

-Tu aurais pu m'en envoyer une, gardienne. Je m'aurais bien amusé avec elle... Tout ce que j'aurais pu lui faire... hm, hm! Tu peux être sûr qu'elle ne serait pas repartie en un seul morceau.


Je souris cruellement avant de replacer lentement ma chemise, m'assurant que je sois le plus présentable possible. Je roule doucement les yeux quand il me demande si j'ai fait le gâteau. Pour quoi faire? Le voir moisir sur le comptoir? Pire! Se faire manger par mes pandas qui seraient devenus complètement fou? Oh que non! Vraiment, trop de sommeil peut rendre idiot. Je le note.

-Non, je ne l'ai pas fait, espèce d'idiot. Lilith aurait dû te donner un corps de femme, tu aurais eu plus de jujotte au moins... Voilà ce que je te propose par contre, cher frère! Tu viens chez moi et on se le fait ce gâteau. Et on va faire le party toute la nuit. Tu dois te dégourdir et apprendre à vivre à cette époque! Elle est... magique. Enfin, pas magique-magique, mais tu va comprendre. Il y a internet et la télé couleur! Quand je vais d'initier, tu vas comprendre... Oh, oui!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je t'ai manqué, sans moi je suis sûr que tu ne t'es pas amusé [Belialou] Mer 27 Avr 2016 - 19:09

Je t'ai manqué

S'il préférait les vieillards c'était son choix. A vrai dire, de base, je préférais changer régulièrement de corps et je n'avais jamais passé autant de temps dans un corps. Je préférais comment dire... mon apparence originelle. Celle qui pouvait faire flamber les yeux devant tant de lumière quand je m'y mettais, illustration digne de mon nom. Ou l’inverse. Représenter le noir complet.
Mais je n'avais pas d'autres choix que de rester dans ce corps pathétique avec un propriétaire capricieux.

J'entendis Belial me dépeindre son nouveau métier humain. Cette nouvelle fantaisie n'avait rien de bien surprenant dans le sens où je pouvais m’attendre à tout avec lui. Et à n’importe quel instant. Je savais ce qu'était Apollo 11 étant donné le fait que ce corps avait des souvenirs et que j'avais aussi rattrapé le temps perdu pendant mon sommeil en cherchant des connaissances partout.
Je souriais à l'impératif qu'il me donna de lui rendre visite. J'avais l'impression d'être un père devant son fils voulant qu'il vienne lui rendre visite aux portes ouvertes.

- Oui je viendrais si tu as des choses intéressantes as me montrer. Et si on peut faire un tour dans l'espace.. ça fait une paye que je n'y suis pas allé. Enfin je suppose que ça ne doit pas être si facile d’y aller avec une fusée.

Je peux vous assurer que le soleil a quelque chose de rafraîchissant quand on a un peu trop chaud dans certains coins de l'enfer.
Je souriais encore plus au moment où il me parla que j'aurais pu lui envoyer une gardienne. J'aurais pu oui. A voir si je lui aurais donné un lampadaire, un clebs ou un semi-clebs.
Je me demande avec curiosité ce qu'il en aurait fait.

Quand le sujet du gâteau revient, je passe outre son insulte. Là où on pouvait voir que Belial avait de la chance d'être ce qu'il était, c'est qu’il pouvait se permettre de m'appeler espèce d'idiot sans que je le massacre. Bien que ça ne veuille pas dire que dans certains moments, je pouvais très bien lui faire un reproche très clair de ce qu’il pouvait sortir. Comme si j’allais le laisser briser mon autorité – malgré son superbe goût pour la révolte -. Mais là, il s’était juste exprimé.
Il me proposa qu'on fasse le gâteau pour ensuite faire la fête et que j'en apprenne plus sur l'époque où je me trouvais à présent.

- Pour la télévision couleur tu arrives un peu trop tard. Déjà testé. Pour internet... j'en entend souvent parler mais je dois avouer que je sais juste que c'est le meilleur endroit pour engager un tueur à gages digne de ce nom ou pour faire grandir les groupes de pédophile. Ah et que c'est un paradis pour le porno.

Ce qui n'avait pu que me rendre heureux d'apprendre que cette invention servait à des choses liés directement à mon envie de corruption.

- En attendant j'accepte ta proposition. J'ai de toute manière envie de me détendre.

Enfin me détendre... m'amuser plus que quand je suis agacé par des connards de traître.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je t'ai manqué, sans moi je suis sûr que tu ne t'es pas amusé [Belialou] Ven 29 Avr 2016 - 4:14

-Évidemment que j'ai des choses intéressantes à te montrer! Il y a moi dans ce studio! Ce n'est pas assez intéressant? Tu es plutôt difficile...

Je glisse mes mains dans les poches de mon pantalon et écoute ce qu'il me dis. Il ne fait qu'entendre parler d'internet? Non! Il faut qu'il le vive. Je vais devoir lui faire une soirée spéciale porno d'internet. Je pourrais l'introduire au deepweb. C'est une plateforme fabuleuse où les révolutionnaires postent des manifestes contre leur pays ou bien... la nature humaine ressort à son maximum. Mes sites préférés étant ceux sur les cannibales qui donnent plusieurs recettes et méthodes. Ça me donne toujours pleins d'idées pour mes repas, quand mon frigo est vide. Et je n'hésite pas pour en donner aussi. Des recettes et astuces en tout genre. Il y a tant de choses...! Je regarde mon frère, me demandant sincèrement comment lui montrer tout ce que cette époque a à offrir. Il faudra passer énormément de temps ensemble pour tout le rééduquer. Ça risque d'être compliqué... Mais je vais y arriver! Je le sens, je suis prêt! Et puis, je ne vais pas me plaindre de lui montrer les pires bassesses de l'humanité. C'est ce qui a de plus amusant!

Je l'entends ensuite dire qu'il accepte ma proposition. Proposition? Ce n'était pas une proposition! C'était plutôt une affirmation. Un fait factif bien vrai de vrai! Il allait venir chez moi, c'était obligé. J'allais le kidnapper autrement. Je ne me serais aucunement gêné pour ça. Là... il accepte simplement le fait. Alors... j'aurais pas à la ligoter! Enfin, façon de parler.

-Cool! Tu vas voir, je vais t'aider à te détendre, tu auras l'impression d'être passé chez une masseuse érotique! D'abord, on fait le gâteau. Après, on le mange. L'autre après on va faire une visite de mon studio! Euh... ou peut-être avant le gâteau... On s'en fou! Ensuite, on va s'assoir sur mon sofa et on va aller fouiner sur internet. Oh, tu vas adorer! Je vais te montrer la crème de la crème du mal! Tu sais ce que j'ai pensé? Il faudrait des... oscars pour les cruautés humaines! Les inviter dans un grand festival et leur donner des prix! Tu dois t'adapter à ce monde!

Je souris largement, heureux comme jamais. Je suis vraiment satisfait de voir mon grande frère de nouveau, là, devant moi, bel et bien réveillé et en vie. Et, surtout, lui-même. C'est bien mon frère, le Lulu que j'ai connu et que j'admire. Ça me fait du bien, quoique je suis toujours énervé qu'il n'aille pas daigner venir plus tôt. Au moins, il est là. Il est là et c'est génial. J'ai hâte de lui prouver que je suis toujours aussi fidèle et même plus fort que dans ses souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je t'ai manqué, sans moi je suis sûr que tu ne t'es pas amusé [Belialou] Dim 1 Mai 2016 - 18:54

Je t'ai manqué

Je me contentais de sourire, quand Belial parla d’être une des choses intéressantes à voir. Hum, c’est sûr. Mais c’était une chose que je connaissais bien, malgré son étrange caractère. Mais même les plus imprévus, peuvent s’appréhender. Surtout quand on vit depuis des années, comme moi.
Je continuais de sourire alors qu’il parlait de masseuse érotique. Je me rappelait de certaines, durant l’époque romaine, et égyptiennes, qui étaient capable de faire de vrais miracles, autant pour le corps que j’habitais temporairement, que pour mon âme. Je prenais d’ailleurs souvent les leurs pour les emmener en enfer, de gré, ou de force…

Je devais m’adapter à ce monde ? Je savais déjà utilisé la plupart des technologies, en un temps records, et j’avais déjà compris les mécanismes de la politique actuelle… Je m’adaptais bien, et vite. Mais connaître ce monde étrange et complexe qu’était Internet, je ne disais pas non….

- Donner des prix aux humains ? Quand même, il ne faut pas exagérer. Par contre… Voir la crème de la crème du mal, rien qu’avec une nouvelle technologie…Je savais que les humains me feraient cet honneur de cultiver ce que je leur ai apporté, sans même que j’ai à leur demander.

Et cela me faisait plaisir. Prouvant une nouvelle fois combien Papy avait mal fait des les créer en pensant qu’ils resteraient à son image.

- Ton programme à l’air alléchant en tout cas. Et si on s’arrêtait de discuter, pour le mettre à exécution ?

J’avais hâte de faire tout ça. La compagnie de Bélial avait quelque chose d’aussi rafraichissant que celle de Claunech était apaisante.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je t'ai manqué, sans moi je suis sûr que tu ne t'es pas amusé [Belialou] Lun 2 Mai 2016 - 4:29

Je souris largement à sa réponse et m'empresse de nous téléporte à la maison. Je lui montre le studio avec fierté, lui montrant chaque endroit avec un large sourire. Je commence par la cuisine, juste en face de l'entrée. Plutôt petite, mais elle possède un îlot agréable pour cuisiner ou manger. Ensuite, la pièce principale qui me sert de salon garnie d'un large divan et d'une télévision. À côté, une bibliothèque remplie de manga en tout genre, surtout en japonais. Un petit bureau se trouve à gauche de la bibliothèque alors qu'à droite se trouve une reproduction d'un Tardis dont je suis très fier, il faut le dire. Mon lit se trouve au fond du studio, près de plusieurs fenêtres pour bien laisser entrer la lumière. Sinon, l'endroit est remplie de babioles en tout genre, souvent des objets faisant partie du patrimoine national d'un pays quelconque. Et, évidemment, plusieurs cordages et plateforme au plafond pour mes pandas

-Alors? Que penses-tu de mon petit chez moi? Fais comme il te plaît, mais essaie de ne rien briser, tu veux? Dès que tu es prêt, rejoins moi dans la cuisine et on commencera notre gâteau, tu vas voir! Il va être tellement génialissime que même Papa en serait jaloux! Haha! Oh! Attends! Je dois te présenter quelqu'un d'important!

Je cherche un moment avant d'enfin trouver mes pandas, étendu dans mon lit. Je soupire un peu en voyant qu'ils ont mis à l'envers tous mes draps et fini par les prendre contre moi en les grondant légèrement. Je retourne ensuite auprès de Lucifer et lui mets Astro sur les épaules.

-Lucifer, je te présente Astrophysicist et Tsukiyomi. Ce sont mes pandas roux. Je les ai... réquisitionné au gouvernement chinois. Ne sont-ils pas mignons? Mais ce n'est pas la question, hm! Il faut faire ce gâteau, arrête de me détourner de mon objectif, toi!


Je dépose Tsuki au sol et vais à la cuisine pour sortir tous les ingrédients nécessaires au gâteau. J'ignore pourquoi, mais j'ai un large sourire au visage. Je pense que je suis simplement heureux que mon frère soit ici, à vouloir faire un gâteau avec moi alors qu'il a un enfer à gérer. Ça m'amuse un peu, mais en même temps, ça me prouve que j'ai encore une place auprès de lui. Je ne suis pas simplement un bouche-trou, un démon pouvant l'aider pour... garder son influence et ses ennemis à carreau. Du moins... c'est ce qui me semble.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je t'ai manqué, sans moi je suis sûr que tu ne t'es pas amusé [Belialou] Jeu 5 Mai 2016 - 1:24

Je t'ai manqué

Nous arrivâmes rapidement au studio de Bélial. Je pu donc le voir, et l’observer sous toutes ses coutures. Il me fit tout visiter, comme lors d’une visite immobilière, mais je me laissais emporter, remarquant non sans mal que Bélial n’avait pas tant changé de personnalité que ça, depuis la dernière fois qu’on s’était vu. En somme, le mobilier et les technologies avaient bien évolué, mais ça ne changeait pas forcément tant de choses que cela, si on y réfléchissait bien.
Je me demandais juste ce que pouvait être ses espèces de fils accrochés au plafond… Et aussi, pour quelle raison Bélial avait une cabine téléphonique dans son chez lui.

Je l’entendis me demander ce que je pouvais penser de son chez lui, et de faire comme chez moi. Comme si j’allais me priver ! Alors qu’il comptait peut-être me quitter pour retourner à la cuisine, il me parla de me présenter quelqu’un, et je fus curieux de savoir qui ça pouvait être.
Je le vois soudain avec deux pandas roux dans ses bras. Deux pandas roux. C’était tellement insolite, mais je n’étais tellement pas surpris…Astrophysicist et Tsukiyomi, étaient donc le nom de ces deux bestioles, que je comptais bien appeler As et Tsu s’il le fallait, parce que leurs noms étaient dix fois trop long.

J’éclatais un peu de rire. Qu’un démon adopte des pandas roux et les trouve mignon… C’était toujours aussi si peu anodin.

- Oui, il faut faire le gâteau. Et tu sais, je suis prêt. J’ai bien retenu où étaient tes toilettes.

Je souriais un peu, moqueur.

- Tu sais quoi, je suis presque surpris de ne pas être si surpris de te voir dans un pareil logement avec des bestioles de compagnie. Ca ne va pas t’empêcher d’avoir pas mal de choses à me raconter, sûrement.

Je regardais les deux pandas, et leur tapotait la tête. Je préférais caresser des têtes plus grandes, comme les lions, les requins ou les ours.

- Tu devrais les reposer, si tu veux qu’on fasse le gâteau.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je t'ai manqué, sans moi je suis sûr que tu ne t'es pas amusé [Belialou] Sam 7 Mai 2016 - 21:52

-Je suis le roi des surprises! C'est l'élément clé pour une bonne révolution! Un bon coup d'état et plus de dirigeant en moins de deux! Tu sais, pendant ton absence, il y a une foule de choses que j'ai fait. Il faut vraiment que je te mette à la page, toi... Hm! Je t'en parlerais quand on aura fini le gâteau. J'ai trop hâte de le manger et on a même pas commencer à mélanger les ingrédients! Tu t'en rends compte?!

Je souris et sors rapidement tout ce qu'on aura besoin et va chercher un tablier digne de ce nom pour mon frère et moi. Une fois bien vêtue, je me lance dans la pâtisserie, donnant des indications à mon frère pour que notre gâteau soit fabuleux. Même Dieu en serait jaloux! Je souris largement à cette pensée et mélange tous les ingrédients dans un bol. Quand la pâte est prête, je la mets dans un plat avant de le mettre au four. Je prends la cuillère recouverte de pâte et la lèche avec appétit

-Hm... Succulent. Tu sais, tu es pas mal doué pour cuisiner. À croire que tu as fais ça toute ta vie. Après le gâteau, on pourra jouer à des jeux vidéos! J'ai de supers jeux et c'est adorable entendre les gamins humains rager parce qu'on les a tué. Et quand il sera un peu plus tard, peut-être après souper, on ira sur les plus magnifiques sites porno du deep web. Je suis sûr que tu va a-do-rer! Ça regorge de créativité et de sadisme. Une pure merveille. Ah... Sodome me manque... Et le Marquis de Sade aussi. Pourquoi c'est toujours les plus cool qui partent!?

Je tends la cuillère à moitié manger à mon frère pour lui faire profiter aussi et commence à nettoyer la vaisselle. Je garde un œil sur lui, essayant de cacher ma nostalgie d'une époque beaucoup plus simple. Je me demande ce qui serait arrivé s'il ne s'était pas endormi. Tout ce qu'il aurait pu créer! Tout ce qu'il aurait pu détruire... Ne pas savoir m'énerve. Je soupire un peu et range la vaisselle propre

-Tu sais, j'ai fait une foule de choses après la guerre. D'abord, je suis allé m'amusé un peu en URSS avant que ça ne s'effondre. Tu sais le mur de Berlin? Je pense bien en avoir un bout dans ma commode. Puis, j'ai pris le corps d'un gars qui allait sur la Lune. Ça été magique comme expérience! Et quand j'ai trouvé ce vaisseau... je me suis assuré une place dans la NASA. Je n'arrête pas mes mauvais coups, sinon! Tu aurais dû me voir... Que Dieu bénisse l'Amérique pour autoriser des enfants de 12 ans à avoir des armes à feu, mais pas le droit de conduire une voiture! Ahaha!... Ce n'était pas pareil sans toi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je t'ai manqué, sans moi je suis sûr que tu ne t'es pas amusé [Belialou] Dim 8 Mai 2016 - 22:12

Je t'ai manqué

Habitué au caractère excentrique de Bélial, je ne pouvais même pas dire que cela m’avait manqué, étant donné le fait que pour moi ça ne faisait que très peu de temps que nous nous étions quittés.
Je me contentais de sourire, écoutant ses digressions, et finissant par l’aider à cuisiner ce fameux gâteau. J’avais enfilé le tablier qu’il m’avait donné, mais doutait de la réelle utilité de celui-ci pour moi.
Je l’aidai donc dans sa préparation, me rendant compte qu’il n’y avait peut-être qu’avec lui que je pouvais cuisiner ce genre de chose, comme si c’était normal. Il était vrai que l’image était sordide : Lucifer, le roi de l’enfer, celui qui était à l’origine de tous les vices, entrain de cuisiner tranquillement un gâteau avec son frère… Etrange. Mais bon. Cela avait toujours été comme ça avec Bélial.

J’esquissais un sourire amusé quand il paru apprécier mon gâteau. Bien évidemment que j’avais fait ça toute ma vie. Je passais mon temps à cuisiner, sans jamais avoir faim. Mais je devais reconnaître, que le goût de la chair – surtout humaine – avait quelque chose d’excellent pour une langue et des papilles humaines.
Le laissant me refaire le programme de la soirée, et parler de personnes tout à fait attrayantes, je me permets une remarque, en attrapant la cuillère :

- Ils ne partent pas totalement… Ils sont toujours quelque part, et surtout… Leurs enseignements restent.

Au moins les humains avaient il cet avantage : une mémoire. Cela leur permettait de copier sur d’autres en s’inspirant, en retenant ce que d’autres avaient fait avant eux ; Alors, tout était plus facile pour les tenter.
Je goûte finalement la pate du gâteau, et lèche tout par pure gourmandise – péché qu’on a trop souvent tendance à oublier ou à prendre comme quelque chose de normal –

Je laissais Bélial parler. Souvent c’est ce qui arrivait. Je l’écoutais plus parler, que je ne parlais moi-même. Sauf si j’avais quelque à dire. Là… Je n’avais pas forcément grand-chose à lui faire savoir.

- Bien sûr que non que ce n’était pas pareil sans moi. Et cela m’agace de savoir que j’ai pu rater des choses aussi amusantes que les guerres mondiales, et le mur de Berlin… Ou encore, l’apogée des armes à feu. Je suis quand même content de voir que tu n’as pas perdu de temps à m’attendre.

Puisqu’il avait agit comme toujours.

- Je crois qu’au vu de tout ce qu’on va avoir à faire, on en a pour la nuit. J’ai bien fait de prendre du temps libre.

C’était un peu bizarre de dire que je n’avais pas de temps libre. J’en avais comme jamais. Mais de fait, j’avais la tête tellement occupé par tant de choses… Je devais reprendre du service sans perdre de temps.

- J’ai entendu parler des jeux vidéo. Et j’ai vu ce que cela faisait. Mais je ne trouve pas ça forcément très profond, limite presque inintéressant.

Certains suggéraient que ça donnait envie aux gens de tuer, mais je doutais que ça vienne uniquement de ça. Tout ce que les jeux vidéos faisaient, c’était à peine protéger un peu leur colère et leur rage. Mais sinon ? Pas grand-chose.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je t'ai manqué, sans moi je suis sûr que tu ne t'es pas amusé [Belialou] Sam 14 Mai 2016 - 20:13

-Dis. T'es quand même pas inscrit dans les clubs de vieilles femmes qui croient que les jeux vidéos rendent violent? Parce que, crois-moi, c'est pas ça qui m'a rendu violent, moi, oh que non, monsieur! C'est mon grand frère qui est un mauvais modèle pour moi, c'est tout!

Je fais un large sourire moqueur avant d'observer attentivement mon frère, attendant sa réaction. Il n'a aucune idée comment il a été mon idole. Bon... il l'est encore, mais ça, il n'a pas à le savoir. Il a la tête assez grosse comme ça. J'entends alors le four sonner et je sors rapidement le gâteau qui embaume tout aussi rapidement le studio. Hm... Succulent! Ça va être une soirée géniale! Mon frère qui est là, dans mon chez moi, à faire du gâteau! Et on va s'amuser comme des fous! Si on s'ennuie trop, ce qui m'étonnerait, on pourra même aller... je ne sais pas... au cinéma? Oui. Ça fait des belles tueries dans les cinémas. Surtout pendant un film d'action. Ça serait super! Je suis excité comme une puce à l'idée de passer la soirée avec Lucifer et je lui tant un morceau de gâteau fraîchement coupé avant de me servir moi-même et porter un ''toast''

-À nous! Puisque qu'il y a personne d'autre ici pour féliciter de toute manière!

Je lui fais un clin d'œil avant de manger ma part avec appétit. Décidément, la gourmandise est mon vice favoris. Je regarde mon frère, attendant ses commentaires avant de soudainement me rappeler de quelque chose. J'avais un cadeau pour lui! Il faut juste que je me rappelle où que je l'ai mis. Je me mets à chercher dans mon studio, fouillant dans chaque recoin pour tenter de retrouver ce que je lui avais acheté comme cadeau de réveil. Merde... je l'ai peut-être laissé au travail? Je soupire tristement et tourne la tête vers Lucifer, continuant pourtant à chercher.

-J'avais un truc pour toi, mais je ne sais plus où je l'ai mis. Il est peut-être dans mon bureau à l'observatoire... Je suis sûr que tu aurais aimé! Je l'ai commandé sur mesure pour toi! C'était une dague super qui pouvait être rempli de sang pour pouvoir écrire avec... Mais où je l'ai miseuh! Rah! Pardon, Lulu... Je vais en recommander une et je te l'apporterais plus tard. Pour le moment, il faut jouer! Je veux pas gaspiller mon temps avec toi. Je suis sûr que d'ici deux heures, tu vas te trouver une excuse pour partir et je vais devoir te supplier de rester et te dire à quelque point t'es super pour te gonfler la tête assez pour que tu ne passe plus par la porte.

Je souris et me laisse tomber dans mon sofa en prenant mes manettes de console. J'en tant une à mon frère qui me rejoint et commence à lui expliquer le principe du jeu. Bon, en soit, c'est pas bien compliqué de tuer tout le monde, mais ça fait passer le temps pendant que le jeu charge.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je t'ai manqué, sans moi je suis sûr que tu ne t'es pas amusé [Belialou] Lun 16 Mai 2016 - 16:07

Je t'ai manqué

Je me fichais bien que de savoir si les jeux vidéo rendaient violents ou non. A vrai dire, s’ils rendaient violents, c’était tout bénef pour moi. Mais de toute façon, j’avais déjà perdu Bélial, qui me fit sourire quand il parla de moi comme d’une autre personne. Moi, son mauvais modèle ? J’aimais savoir ça. Même si je le savais bien évidemment.

- Tiens donc, il faudrait porter des mesures contre ce frère qui a osé te pervertir l’esprit ! Ou lui donner une médaille.

J’entendis quelque chose sonner, et laissais Bélial sortir le gâteau. Je pris une part qu’il me tendit.

- A nous. A part tes pandas, c’est sûr que je ne vois pas…

Je me demandais un instant qu’elle aurait pu être la réaction des autres démons, s’ils m’avaient vu, et qu’ils avaient vu Bélial, faire un gâteau ensemble, et en manger comme si c’était normal.
Je lui aurait sûrement enseigné l’art de la gourmandise, si un seul avait eut l’audace de faire un commentaire. J’avalais ma part rapidement, avant de me dire que ce n’était pas mauvais du tout. J’allais l’annoncer à Bélial, quand il paru chercher quelque chose.

Il m’avait apparemment commandé un cadeau plutôt intéressant. Une dague qui faisait aussi stylo…Pourquoi pas, c’était plutôt classe. Je ne réagis pas quand il osa m’appeler Lulu. De toute façon, je savais que mon frère était capable de trouver pire comme surnom, et Lulu suffisait clairement. Je ne le réprimandais pas non plus, parce que je savais que ça ne servirait à rien. Et puis, même avant mon sommeil, il m’appelait déjà comme ça.
Quand il parla de trouver une excuse pour partir je haussais les épaules :

- Ce n’est pas de ma faute si je suis du genre très occupé. Mais ton cadeau a l’air plutôt sympa. Si tu veux je peux te le retrouver.

J’avais suffisamment de pouvoir pour le faire même apparaître dans mes mains. Et puis, j’avais bien envie de l’utiliser maintenant. Enfin, peut-être pas maintenant, maintenant, parce qu’il fallait d’abord tuer quelqu’un sûrement, avant de pouvoir l’utiliser pour écrire, mais voilà.
Je le vis soudain me tendre une manette, et le rejoignais à côté de lui.

- Tu as l’air de t’être parfaitement adapté à cette époque.

J’écoutais ce qu’il me parlait sur le jeu, et retenais rapidement. Ce que les humains pouvaient être amusants. Au lieu de tuer dans la réalité, ils tuaient pour de faux, mais le poids de leur péché, restait tout de même fort.
Ils faisaient le travail à ma place. J’aimais ça.
Quand le jeu chargea, je commençais à jouer, et découvrit ce que les humains pouvaient faire de la violence, en me délectant :

- Intéressant. Bien que ça manque d’un peu plus…. C’est encore trop gentillet je trouve. Pas toi ?

Je paraissais bien me débrouiller.

- Tu as participé à l’élaboration de certains de ces jeux ? Ou au moins à la séance d'inspiration ?

Je ne pensais pas que ça soit dans ses cordes, mais sait on jamais. J'aimais m'intéresser à ce qu'il avait pu faire

- A moins que tu les aies choisi juste parce que.... Ils sont "violents" ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je t'ai manqué, sans moi je suis sûr que tu ne t'es pas amusé [Belialou] Dim 29 Mai 2016 - 23:58

-Adapté à cette époque? Je n’ai pas eu trop le choix. Tu as pas parlé à Darwin toi? Il l’a dit clairement pourtant. Seul les mieux adaptés peuvent survivre et passer leurs gènes aux générations suivantes. Quoique toi… t’as pas vraiment besoin de l’option ''passer tes gènes''. Hm! Ce n’est pas le sujet! Je trouve cette époque amusante et simpliste… C’est tellement facile de prendre des âmes! C’est… magique.

Je ris doucement en y pensant. Oui. Les humains semblent de plus en plus idiots. Plus ils croient être malin, moins ils le sont. Ils rendent notre travail si facile que ça devient lassant. Une chance que j’ai un deuxième travail sinon je serais dans l’ennuie le plus total. Et un Bélial dans l’ennuie est un Bélial dangereux. Je souris largement à cette pensée. Un sourire carnassier. Un sourire qui laisse entendre que, le jour où je vais m’ennuyer un peu trop, sera le jour où les Amériques tomberont. J’ignore si mon frère le remarque, probablement. Il remarque tout et ça doit même lui faire plaisir. Mais le jeu est prêt, mon sourire devient plus enjoué, et je commence à jouer, oubliant que je suis un démon. Oubliant que mon frère est roi des enfers. Pour moi, nous sommes que deux frères profitant d’une soirée de jeux vidéo. Lucifer semblait un peu déçu. C’est sûr que c’est pas comme la ''vraie'' violence. Celle qui nous prend les tripes et nous excite. Mais ça dépanne quand on a envie d’une bonne tuerie sans devoir sortir de la maison

-Je ne suis pas un concepteur de jeux vidéo, Lulu. Je suis un astrophysicien de renom. C’est pas n’importe qui qui peut travailler à la Nasa. Ils ne prennent que les meilleurs. Je crois qu’au bout de quelques siècles d’existence, je dois être assez bon pour eux… hm? …Je crois que Max aurait aimé par contre. Faire des séances ''d’inspiration'', comme tu dis. Oh! Il me rappelle que maintenant, il y a les consoles de réalité virtuelle. J’en ai pas volé une encore parce que je voulais attendre que ce soit plus … hm… avancé comme technologie et avec des jeux plus intéressant que des démos. Mais si tu veux, on peut aller se chercher une console et tester. … Oui! Les humains ont même inventé un… hm… enclos pour simuler les mouvements aussi. On dirait vraiment que tu es en pleine guerre! Peut-être qu’un jour, ils feront un Grand Theft Auto en réalité virtuelle… Va savoir!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je t'ai manqué, sans moi je suis sûr que tu ne t'es pas amusé [Belialou] Mar 31 Mai 2016 - 12:25

Je t'ai manqué

Darwin. Hm. C’est vrai que je lui avais causé, surtout quand les gens faisaient tous une esclandre parce que « oh mon dieu mais qu’est ce qu’il dit, l’homme c’est Dieu qui l’a crée ». Ouaip. Mais c’était marrant aussi de rendre les gens hystériques et hérétiques. C’est mon job, après tout.

Quand Bélial me parla de « passer mes gênes », il était clair que je n’aimais pas ça. Avoir une progéniture obtenue de manière « naturelle ». Créer, c’était marrant. Avoir par reproduction…Ca donnait souvent des catastrophes, donc un fils stupide et des futurs enfants que je ne désirais pas. Sauf s’ils pouvaient m’être utiles.
Et j’étais parfaitement d’accord avec mon frère. De tout ce que j’avais vu du monde, prendre des âmes était aussi facile que durant l’époque de la chasse aux sorcières. Les péchés étaient rois, les vices également, et les mauvaises pensées tout autant.
Cela en devenait presque…Trop facile.

Je regarde Bélial sourire d’une façon qui m’amuse à chaque fois que je vois ça sur son visage. Quand on le regarde comme ça, on pourrait juste penser qu’il est un « papi » un peu jovial. Mais il est tellement tout autre…
Je jouais donc ensuite à ces jeux trop gentils, et entendit Bélial me rappeler ce qu’il faisait. Il semblait que je m’étais mal exprimé. Quand je parlais « d’aider à concevoir » c’était dans le sens « glisser la mauvaise pensée au bon moment ». Ma spécialité. J’étais la petite voix dans la tête, de la plupart des gens.
Je me rappelais que Max était le nom de son vaisseau, de ce que je pouvais voir de Bélial.

- Et bien…Bientôt ils s’entretueront juste par réalité virtuelle… C’est dommage, cela leur passera l’envie de le faire en vrai. Quoique, ça pourra les rendre plus performant…

Cela me rappelait le sujet du « le jeu vidéo rend violent ». Tu parles. La violence était déjà présente partout, même avant. Les gens avaient juste besoin de déresponsabiliser les coupables. Et c’était tout bénef pour moi, puisque cela ne faisait qu’apporter un peu plus de mal dans le monde.

- Quand je parlais de concevoir les jeux, Bel’, je parlais d’insuffler l’idée dans la tête des gens. Mais c’est vrai que c’est pas forcément ton truc…Sauf pour ton domaine de prédilection.

Les révolutions. Son dada quoi. Moi je me spécialisais dans toutes les petites mauvaises pensées.

- Mais du coup ça m’intéresse cette chose de réalité virtuelle. Je veux voir jusqu’où ils ont pu aller.

Et puis cela ne nous prendrait jamais vraiment trop de temps d’en piquer une.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je t'ai manqué, sans moi je suis sûr que tu ne t'es pas amusé [Belialou] Sam 4 Juin 2016 - 19:28

Je t'ai manqué, sans moi je suis sûr que tu ne t'es pas amusé



Who are you? Demon to some. Angel to others.


-Insuffler des idées? J'ai l'air de quoi? Du diable peut-être? Nah. Murmurer à l'oreille des singes parlant, c'est pas mon genre. Et je n'ai pas le temps à perdre avec ça. J'avais... des choses plus importante à faire. Comme réveiller mon frère aux bois dormant par exemple. Je ne sais pas comment Lilith a fait... Et je vais devoir la remercier en plus. Hm! Tu aurais pas pu laisser des consignes claires pour te réveiller? Ça aurait été bien plus simple. Et j'aurais pu te réveiller bien avant. Je n'aurais pas dû endurer ce monde seul. Je dois être devenu dépendant de toi, on dirait. Hm... Pour le meilleur ou pour le pire... Je reviens, reste sagement ici.

Je lui fais un clin d'œil avant de disparaître sans un mot de plus. Je n'ai pas envie de devenir émotionnel, ça gâche tellement une soirée! Alors je vais chercher la console et, en prime, l'employé pour permettre à Lulu d'essayer son cadeau. Je souris largement que je réapparais devant mon frère avec les deux objets et lance le garçon au sol avant de commencer à déballer la console et lire les instructions. Je présume que Lucifer saura quoi faire du garçon. Après tout... Il n'est pas stupide. À moins que le sommeil l'aille vraiment atteint, mais ça m'étonnerait. Je le laisse alors s'amuser de son côté pendant que j'ajuste la console pour qu'on puisse jouer. Les jeux sortis sont surtout des démos, mais ça va nous donner un bon aperçu. Si seulement je pouvais me téléporter dans le temps... Je pourrais aller chercher un jeu complet! Il faut ce contenter de ce qu'on a... Je pousse un exclamation de joie quand j'arrive enfin à faire fonctionner la console et la tends vers mon frère.

-Aller, enfile ça! Ça va être trop cool! On dirait vraiment qu'on est dans le jeu, tu vas voir! Bon... C'est rien qu'un démo, mais on va quand même s'amuser. Et après, si tu veux, on ira tuer pour faire. Ça va faire du bien. Ça va détendre! Tu ne penses pas?

Feat Belou & Lulu


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Je t'ai manqué, sans moi je suis sûr que tu ne t'es pas amusé [Belialou]

Revenir en haut Aller en bas

Je t'ai manqué, sans moi je suis sûr que tu ne t'es pas amusé [Belialou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Tome 3 : Je suis l'enfer ; Episode 1 : Sans elle (Gabriel)
» Devinettes LGDC
» Ruby ~ Chaton ~ Felinae ~ Sans rang ~ Je suis chaud, comme la braise !
» MAD'? Je ne suis pas Cendrillon, si je rentre avant minuit sans chaussures j'suis bourrée simplement ....
» Sandy Farmer. |Sans contrefaçon je suis un garçon ~|| Validée.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institut Parker :: Hors-Jeu :: 2016-