♥ Welcome Invité sur Institut Parker ♥ N'oubliez pas de créer des liens, topics sans oublier des sujets si vous voulez que le forum marche ♥ N'hésitez pas à surveiller les diverses annonces et new. N'hésite pas à te connecter sur la Chat Box le staff y est souvent ♥
♥ Welcome Invité sur Institut Parker ♥ N'oubliez pas de créer des liens, topics sans oublier des sujets si vous voulez que le forum marche ♥ N'hésitez pas à surveiller les diverses annonces et new. N'hésite pas à te connecter sur la Chat Box le staff y est souvent ♥

Partagez|

De rue en rue, la peur ne filtre pas, qui l'aurais cru, en tout cas pas moi [Charlie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: De rue en rue, la peur ne filtre pas, qui l'aurais cru, en tout cas pas moi [Charlie Ven 29 Avr 2016 - 8:05

De rue en rue, la peur ne filtre pas

[J'ai fait comme s'ils s'étaient jamais vu, j'espère que ça te va sinon j'modifierais ! xD]

Entre la rééducation des abrutis, les problèmes d'identité avec un rayon de lumière, un clebs engrossé et les retrouvailles avec ceux que je pouvais apprécier sans avoir à garder une arme derrière mon dos, je n'avais plus tant de temps que ça pour faire autre chose. Bon en somme mes démons ne chômaient pas et avaient la décence de travailler comme ils se le devaient.

Sauf que cette fois j'avais donc un peu de temps devant moi. Parfait.
Je décidais donc de le consacrer à me défouler un peu sur quelques âmes accablée.
Je visais donc une famille. Ayant la mauvaise idée de se promener dans une rue suffisamment perdue pour que je m'amuse d'eux.

Rapidement, l'anarchie régna avec horreur et plaisir.
Je m'amusais un peu. Je ne faisais pas grand chose à vrai dire. Sinon manipuler leurs sombres démences. Qui aurait cru que la petite fille de la famille rêvait en fait de massacrer son père ? Et que la mère gardait sur elle un couteau "juste au cas ou".
Bref. Je m'amusais de ce spectacle, me salissant même les mains vers la fin pour massacrer un peu plus les corps bien trop propre pour mon humeur qui exigeait toujours plus de sang.

Soudain,je relevait mes yeux vers ce qui ressemblait à un témoin et par amour de la peur, je me précipitait sur elle, la coinçant contre le mur à côté d'elle.

- Bonjour. Envie de changer d'un peu de couleur ?

Je souriais de toutes mes dents avec un air cruel et charmeur en même temps.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De rue en rue, la peur ne filtre pas, qui l'aurais cru, en tout cas pas moi [Charlie Ven 29 Avr 2016 - 11:03


Ravie de te rencontrer.

Douce nuit, douce envie, Charlie, comme une fois par semaine s’était rendu dans son bar habituel pour une prestation pleine de voix et beauté. En effet la mutante avait une fois de plus eut beaucoup de succès à son mini-concert, beaucoup de gens voulait la voir devenir une célébrité mais cela l’intéressé peu. Elle, elle était là pour se défouler, même si cela lui demandait une grande concentration de ne pas dévoiler son pouvoir en même temps.

Après deux ou trois verres, elle décida de rentrer mais par une rue raccourcie qu’on lui avait conseillé. Elle mit sa capuche sur sa tête pour ne pas être embêtée. Personne ne saura dire si c’était le manque de lumière ou l’abominable sens de l’orientation qu’elle avait ou un mélange des deux peut-être, mais Charlie finit par se perdre dans les rues. En continuant d’avancer, les rues devenaient de plus en plus petites, serrées et non-fréquentées.

Ce n’est qu’en passant par « La rue du Désastre », qu’elle tomba sur quelque chose de vraiment peu commun, elle n’arriva que dès que le travail était fini, mais elle put voir un homme couvert de sang en train de s’amuser avec ce qui semblait être des cadavres.

L’homme ne manqua pas de remarquer sa présence et de s’élancer vers elle, la plaquant au mur avant de faire un beau sourire plein de charme. Même si son visage était plein de sang, on pouvait voir qu’il avait des trais charmant, c’était un beau gosse quoi.
C’est alors que Charlie réagit à la question de l’homme, elle baissa sa capuche, dévoilant ses cheveux toujours aussi colorés.

« Comme tu peux le voir, j’ai déjà pas mal de couleur. » Dit-elle en répondant à son sourire charmeur par un autre, elle aimait bien jouer le jeu, mais rien n’était normal dans sa réaction face à cette scène, pourtant Charlie était comme ça.

Elle fixait une goutte de sang qui glissait du front de l’homme vers sa bouche et ne put s’empêcher d’attraper un mouchoir dans sa poche et de l’essuyer.

« Je t’ai sauvé la vie, y’avait une goutte dégueulasse qui se dirigeait vers ta bouche, ça aurait salit ton beau sourire blanc. Sinon, tu devrais éviter de t’amuser avec ça… C’est sale et ça pue. » Dit-elle en tapotant le sang sur le visage de l’inconnu et montrant du revers de la main les cadavres.


© charney
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De rue en rue, la peur ne filtre pas, qui l'aurais cru, en tout cas pas moi [Charlie Dim 1 Mai 2016 - 18:53

De rue en rue, la peur ne filtre pas

Je l’observais se dévoiler à moi sans même hésiter, me montrant une chevelure colorée, assez éclatante. Sa remarque me laissa un instant dubitatif, ne m’y attendant pas franchement. J’avais quand même plus l’habitude des personnes qui tremblaient de peur et / ou s’enfuyaient en courant. Mais ici… Rien de tout cela.
Je sondais son visage, pour mieux comprendre cette hu…Non pardon, cette mutante. Je la laissais m’essuyer le visage sans même tenter de l’étriper en même temps. J’étais curieux. Je voulais voir ce qu’elle était capable de faire ensuite. De dire, ensuite.
Sa réaction m’amusa.
Elle me déconseillait de jouer avec le sang ? Parce que c’était sale ? Ou bien parlait elle des cadavres ? Dans tous les cas, elle ne semblait pas choquée, ni effrayée.

- J’aime être recouvert de sang, m’entendis-je répondre.

Je regardais son mouchoir.

- J’aime m’amuser avec ce qui est « moche » et qui « pue » et qui vous déplait tant.

Je disais « vous » pour parler des humains en général.

- Et j’aime m’amuser des réactions peu anodines. Tu as conscience que si je le veux, je peux te massacrer là maintenant ?

Je souriais cordialement, me demandant ce qu’elle allait pouvoir bien répondre à ça, préférant être direct sur la situation.

- Et toi aussi, à ton tour, tu seras moche, et tu pueras. Très fort.

Mon sourire devint un peu plus carnassier.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De rue en rue, la peur ne filtre pas, qui l'aurais cru, en tout cas pas moi [Charlie Dim 12 Juin 2016 - 12:09


Ravie de te rencontrer.

Après avoir terminé de nettoyer les gouttes de sang qui menaçaient de couler vers sa bouche, elle mit le mouchoir en boule et le rangea dans sa poche, ne voyant pas de poubelle aux alentours. Elle écouta attentivement le jeune homme qu’elle avait trouvé.

« Chacun ces délires, mais le sang c’est chiant à faire partir des vêtements. » Dit-elle en hochant la tête, étant femme elle avait déjà eu ce genre de problème pendant une semaine avec sa chère amie Dame Nature.

Elle chantonna alors qu’il la menaçait de la massacrer, se nettoyant les mains en faisant apparaitre de l’eau. Elle qui pourtant cachait son pouvoir et ne le montrait à personne ne se sentait pas mal à l’aise de l’afficher aussi facilement face à l’homme.

« Peut-être, je n’aime pas trop me battre, c’est ennuyant, je préfère aller boire un coup. » Dit-elle tout simplement en réponse.  

Elle redressa son regard vers l’homme et lui rendit son sourire, secouant les mains pour faire tomber les quelques gouttelettes qui s’accrochaient à sa peau.

« Y’a un sport qui te plairait, le free-fight, ou les combats de rue. » Rajouta-t-elle.

Charlie le regarda ensuite des pieds à la tête.

« C’est drôle n’empêche, tu n’as pas le gabarit d’un bagarreur. » Dit-elle en affichant un petit sourire.



© charney
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De rue en rue, la peur ne filtre pas, qui l'aurais cru, en tout cas pas moi [Charlie Dim 12 Juin 2016 - 20:57

De rue en rue, la peur ne filtre pas

Je me fichais bien du sang qui pouvait coller à mes vêtements. Si j’en avais envie, il pouvait disparaître d’un simple claquement de doigt, alors… Alors que j’étais entrain de lui dire que je pouvais la tuer, elle ne prit pas peur, et préféra me sortir une chansonnette que je soupçonnais lié à son pouvoir.
Elle n’avait pas peur de moi, à vrai dire qu’elle s’en fichait. Cette insouciance aurait pu m’impressionner, mais en vérité, elle m’amusait surtout.

- Boire un coup est bien aussi. J’aime tout ce qui propose un excès.

Parce que pousser les gens jusqu’à l’excès, était quelque chose qui me plaisait. Les gens avaient toujours faim de quelque chose qui virait rapidement à la dépendance, et à l’addiction, alors…
Je m’amusais de ce qu’elle me parla, de ce sport de combat.

- Ce n’est pas parce que je n’ai pas le gabarit, que je ne sais pas me battre. Les plus grands serial killers sont des brindilles…. Les brindilles cachent bien leur jeu.

Prenons Albert Fish par exemple. Et je ne vous parle même pas de l’Eventreur. Si vous saviez à quoi il ressemblait, vous serez bien surpris.

- Et je n’ai pas le temps pour un sport… C’est dommage. Mais merci de la proposition.

J’observais cette fille multicolore un instant :

- Tu n’as vraiment pas peur, n’est ce pas ? Comment cela se fait ? Je suis curieux, tu vois.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De rue en rue, la peur ne filtre pas, qui l'aurais cru, en tout cas pas moi [Charlie Dim 12 Juin 2016 - 23:58


Ravie de te rencontrer.

Charlie sourit en entendant la réponse de l’inconnu. Il aimait boire, parfait justement elle voulait bien aller boire un petit coup mais elle attendit qu’il termine de parler avant tout. Il n’avait pas tort pour les gabarits, dans les séries policières les brindilles dominaient. En l’écoutant, elle finit par capter qu’elle ne connaissait pas encore le prénom de ce jeune homme.

« Il y a beaucoup de choses bizarres dans nos rues de nos jours. Puis je regarde beaucoup de film d’horreur, j’aime bien donc la vue ne me dérange pas. Tu n’es pas effrayant bizarrement, sûrement trop mignon pour faire peur. » Dit-elle en rigolant, voulant le taquiner, mais il était vrai que Charlie était une fille bizarre, elle n’était pas effrayée. Elle n’avait pas peur de grand-chose à vrai dire. Elle avait peur des poussins, une peur idiote et vraiment vraiment… Sortant de l’ordinaire ?

« Je m’appelle Charlie au fait, et toi ? En parlant de boire, ça te dis d’aller boire un coup ? Je sors d’un concert donc j’ai la gorge déshydratée. » Rajouta-t-elle en s’étirant et fixant l’homme dans les yeux, attendant une quelconque réponse.



© charney
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De rue en rue, la peur ne filtre pas, qui l'aurais cru, en tout cas pas moi [Charlie Lun 13 Juin 2016 - 21:57

De rue en rue, la peur ne filtre pas

Je voulais bien que dans les rues subsiste des choses étranges et que les films d'horreur puissent être gore à souhait. Mais il y avait une différence entre les films et la réalité. Et il y avait une différence entre parler à quelqu'un comme à son ami et craindre pour sa vie.
Mais pour une fois que je trouvais au moins un humain un tant soit peu intéressant et sûrement amusant à briser et à corrompre, moi ça m'allait.
J'entendis cette fille se présenter. Charlie. Je savais déjà comment elle s'appelait. Il me suffisait de la regarder.

- Lucifer. Ça me dit d'aller boire un coup.

Je n'avais pas caché mon véritable nom. De toute façon, je sentais que cette fille n'allait pas se rétracter et devenir chiante à soudain vouloir m'éliminer ou fuir.
Je remarquais que j'avais du sang partout - enfin je ne le remarquais pas, j'avais l'habitude - et bougeais juste ma main pour faire disparaître le sang de mon corps.

- J’espère que tu sais dans quoi tu t'embarques à présent.

Je l'attrapais par l'épaule et commençais à avancer avec elle

- Et ne compte pas sur moi pour payer ta connaissant. Même si me connaissant il n'est pas sur que je laisse le bar indemne, et que tu ne te retrouves avec des boissons gratuites..

J'aimais faire des massacres dans ce genre de lieu. C'était toujours très amusant.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: De rue en rue, la peur ne filtre pas, qui l'aurais cru, en tout cas pas moi [Charlie

Revenir en haut Aller en bas

De rue en rue, la peur ne filtre pas, qui l'aurais cru, en tout cas pas moi [Charlie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Qu'est-ce qui vous fait si peur dans le Hierophant?
» Les tunnels/grotte/passage souterrain et la peur
» Wyclef, la peur et les élites, la gauche du populisme
» La peur d'un cauchemar... [Terminer]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institut Parker :: Hors-Jeu :: 2016-