♥ Welcome Invité sur Institut Parker ♥ N'oubliez pas de créer des liens, topics sans oublier des sujets si vous voulez que le forum marche ♥ N'hésitez pas à surveiller les diverses annonces et new. N'hésite pas à te connecter sur la Chat Box le staff y est souvent ♥
♥ Welcome Invité sur Institut Parker ♥ N'oubliez pas de créer des liens, topics sans oublier des sujets si vous voulez que le forum marche ♥ N'hésitez pas à surveiller les diverses annonces et new. N'hésite pas à te connecter sur la Chat Box le staff y est souvent ♥

Partagez|

Et il y a ceux qui prennent le beurre et l'argent du beurre. ~ Lilou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lydia Hogan
avatar
Membre ₪ Elève


MESSAGES : 128
POINTS : 752
AGE : 21
CELEBRITE : Diana Curmei
DATE DE NAISSANCE : 24/05/1996
ARRIVE LE : 01/08/2016

MessageSujet: Et il y a ceux qui prennent le beurre et l'argent du beurre. ~ Lilou Mer 3 Aoû 2016 - 13:11

Et il y a ceux qui prennent le beurre et l'argent du beurre.- J'avoue, c'est plutôt tentant. -

Lilou Makensy

Lydia Hogan


Suite à son départ loin de cette ville, en revenant sur les lieux, il y avait peu de chose que Lydia ne parvenait pas à se souvenir. Souvent, il s'agissait de choses auxquelles elle n'avait pas porté grand intérêt, tel que sa chambre, ou certaines personnes. Pourtant, quand bien même elle n'avait pas parcouru si souvent que ça les alentours de ce grand parc, elle s'était souvenue d'un magasin, aux prix intéressants, se trouvant à proximité. En réalité, elle ne s’intéressait pas tant que cela au prix, à l'économie coûte que coûte, mais cet endroit là excellent dans la gamme de choix de produits végétaliens, et c'était un point plutôt rare.
En effet, quand bien même la sorcière savait se montrer cruelle, sadique, envers les Hommes, elle préférait manger un cadavre humain, à celui d'un animal qui ne lui avait rien fait. C'était une cause qu'elle défendait, et qui pouvait faire tache au milieu de ce caractère. De plus, il s'avérait que sa santé n'allait qu'en s'améliorant avec ce nouveau régime alimentaire.

Sans adresser le moindre sourire aux caissières hypocrites, à leur fausse bonne mine, à leur insupportable maladresse, Lydia se rendit directement dans le rayon qui l’intéressait, et sans attendre davantage, pris ce qu'elle désirait avant de faire la transaction entre ses biens et son argent, et sortir d'ici au plus vite. En réalité, c'était le plan de base. Mais cela était sans compter le changement d'organisation dans le magasin, ayant chamboulé la localisation de ce qu'elle souhaitait consommer. Ce fut alors un voyage plus long que prévu, bien entendu, le bouleversement étant trop nouveau, personne n'avait pris le grand soin d'installer les panneaux au-dessus des étagères, tenant au courant des aliments qui se trouvaient sur elles.

Toute cette marche inutile, ce bruit de bavardage fidèle à ce genre de lieu, l'agaça un peu plus. L'étudiante n'était pas plus douce que patiente. De ce fait, une fois qu'elle eut jetée sans tendresse aucune les articles dans son panier, elle ne fut que plus saoulée de voir la fil d'attente qui lui faisait de l’œil au loin.
L'envie de se barrer sans dépenser fut alors trop tentant. De toute façon, peu de personne suivant une même alimentation, alors elle n'avait choisi que des aliments qui risquaient de se perdre dans les jours à suivre faute d'acheteur. ?'étais-ce pas un service que de leur en prendre gentiment ? Cela ne méritait-il pas de pouvoir passer sans avoir à monnayer ses choix ?

Je suis encore, peut-être, trop droite pour accepter de me barrer fuyant la surveillance des caméras et des salariés. Quand bien même cette alternative peut m'être fort tentante, et malgré les minutes avant les limites de ma patience qui défilent, je ne peux concevoir de faire un agissement dans une si grande discrétion. Je prône davantage la confrontation. Aussi, si je dois m'en aller, je préfère le crier haut et fort, et provoquer ainsi l'attention, et le mécontentement des employés et de la direction. C'est ainsi que je suis faite, je ne les prends pas en traître. Je préfère assumer. Dans ces conditions, je sais à présent ce qu'il me reste à faire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilou Makensy
avatar
Membre ₪ Elève


MESSAGES : 257
POINTS : 1365
AGE : 23
CELEBRITE : Crystal Reed
EMPLOI : Élève à l'institut
DATE DE NAISSANCE : 07/02/1994
ARRIVE LE : 04/05/2016
Localisation : Quelque part en train de m'attirer des ennuis

MessageSujet: Re: Et il y a ceux qui prennent le beurre et l'argent du beurre. ~ Lilou Sam 6 Aoû 2016 - 15:40

Et il y a ceux qui prennent le beurre et l'argent du beurre.

Feat Lilou & Lydia


Les derniers jours que Lilou avaient passés étaient bien calmes, en comparaison à certains moments depuis son arrivée à l’institut. Cela devait faire un petit mois que la mutante était arrivée ici, dans l’espoir d’améliorer son pouvoir de téléportation. Bon, aussi parce qu’elle n’avait pas d’autres endroits où aller. Problème qu’elle devrait peut-être essayer de résoudre en s’achetant un appartement en ville, histoire de ne plus dépendre entièrement de l’institut. Mais pour l’instant, la jeune femme n’en avait pas les moyens.

Bref, Lilou avait un problème d’ordre mondial à résoudre avant ça : son estomac criait famine ! Et elle n’avait plus énormément de sous pour se payer quoique ce soit, ayant tout utilisé pour d’autres babioles et les bonbons qu’elle devait à Judith. C’est donc assez désespérée qu’elle rentra dans le premier magasin qu’elle trouva. Echoppe dans laquelle elle ne serait pas rentrée habituellement, vu qu’il n’y avait surtout que des produits végétaliens. Soit, après avoir pris un panier, Lilou commença à faire le tour du magasin et choisir ce qui lui donnait envie. Il fallait avouer que l’organisation de l’établissement n’était pas excellente, mais la mutante ignora ce détail et s’en alla vers les caisses, son panier bien rempli.

Et là ? Désespoir total ! La file devant les caisses était horriblement longue ! Ce qui lui donna une mauvaise idée : celle de passer sans payer. Pour être honnête, cela commençait en réalité à devenir une habitude. Mais la patience n’avait jamais été son truc. Et son estomac rouspétait toujours, cela allait donc devenir une question de vie ou de mort. De toute façon, ils n’allaient pas mourir pour quelques marchandises en moins non payées, non ? Décidée, la jeune femme s’éloigna de la file et recommença à faire un tour dans le magasin afin d’y repérer les caméras de surveillance. L’avantage était qu’il n’y en avait pas énormément, il y avait donc moyen de passer sans trop se faire remarquer. Le plus dur resterait de passer les caisses sans se faire chopper. Lilou détestait provoquer une confrontation directe avec les agents de sécurités, les employés, ou qui que ce soit qui surveillait les endroits où elle comptait voler des biens. Elle préférait être discrète et ne pas se faire voir…

Il ne lui restait donc plus qu’à foncer, en espérant ne pas se faire prendre…

[Je te laisse le choix de voir Lilou passer en mode ni vu ni connu, soit de la voir se faire chopper ! Et si pour une raison quelconque tu veux la frapper, t'inquiètes pas, tu peux ! ^^ ]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Hogan
avatar
Membre ₪ Elève


MESSAGES : 128
POINTS : 752
AGE : 21
CELEBRITE : Diana Curmei
DATE DE NAISSANCE : 24/05/1996
ARRIVE LE : 01/08/2016

MessageSujet: Re: Et il y a ceux qui prennent le beurre et l'argent du beurre. ~ Lilou Dim 7 Aoû 2016 - 2:23

Et il y a ceux qui prennent le beurre et l'argent du beurre.- J'avoue, c'est plutôt tentant. -

Lilou Makensy

Lydia Hogan


( Ahah, j'adore le petit effet "vas y pète lui la gueule je m'en moque, j'aime qu'elle souffre !" )

J'assumerais volontiers ma curiosité. Le fait est que je me mêle trop facilement de la vie des autres. Mon but n'est pas de me poser telle une grande donneuse de leçon, mais j'avoue être particulièrement fière de mes principes et d'en aimer les bases dont je voudrais faire part -ne suis-je pas dotée d'une grande générosité et d'un sens du partage respectable ?-. Je m'accepte, et c'est peut-être de là que je tire cette confiance en moi, enfin, mon pouvoir m'aide énormément. En effet, sa puissance et le contrôle que j'en fais m'accompagne au quotidien, et me fais me tenir droite face aux plus intimidants composants de la race humaine. A vrai dire, il n'y a pas qu'eux, je dois bien confesser qu'à vue d’œil, une grande poignée de mutants, de sorciers, et autres ne m'arrivent pas à la cheville. Je ne me crois pas supérieure à ceux-là, je le suis, c'est tout.

Sa décision fut prise, Lydia n'allait pas attendre davantage dans ce magasin, un monde en dehors de ses murs l'attendaient, et les minutes, elles, se gaspillaient. Il était hors de question d'en écouler davantage, le temps perdu ne se rattrape jamais, elle avait vérifié cette expression contre son gré. Mais il était trop tard pour se morfondre sur le passé, la tristesse avait passé son chemin, la rage quant à elle, était la bienvenue. Avec sa gaieté de nature plutôt malsaine habituelle, la sorcière, habillée de son fière sourire, s'avança vers la sortie, panier en main et courses y étant rangée.Mais au loin, elle put voir une personne ayant devancé son idée à une exception près. Si l'une voulait assumer son acte et le faire, de manière insolente, sous les yeux des employés, l'autre semblait opter pour la carte de la discrétion. Il fallait bien avouer que cette technique demeurait plus lâche et ... Inefficace. En effet, les salariés chargés de surveiller justement que ce genre de chose n'arrive pas, l'eurent très aisément remarqué, sûrement les années d'expérience dans un boulot aussi minable, et bientôt l'attention fut porter sur cette jeune voleuse. Bien sûr, cela n'allait pas arranger Lydia qui n'avait plus un regard porté sur elle. Aussi, levant les bras ses aliments toujours bien posé dans leur panier, et avançant vers la sortie, elle s'exclama.

- Partir sans prévenir, c'est lâche. Ayez au moins la décence de prévenir. Sur ce, bonne journée, une leçon vaut bien un plein de course gratuit.

Aussitôt dit, l'étudiante passa la porte du magasin, tandis que la moitié de la meute sortie la rejoindre alors que l'autre gardait l'apprentie cambrioleuse. En outre, cela faisait un partout, étant donné que les vigiles ne se comptaient qu'au nombre de deux, et que les autres caissiers ou caissières étaient trop occupés à garder l'attention de leur clients potentiels afin de perdre le moins possible d'argent, ce serait bête qu'ils se barrent aussi, n'est-ce pas ?

Embêtée par cet homme collant, et décidée à faire une bonne action, la sorcière se chargea d'électrocuter avec la puissance d'un taser, les deux parasites de l'histoire, laissant l'autre jeune femme libre de ses mouvements afin de se barrer plus aisément.

- C'est cadeau, hein. Lui lança-t-elle simplement, attendant au moins un merci pour l'avoir sortie de cette affaire. Quoique cette phrase pouvait sembler un poil méprisant, et se comprendre davantage comme un "tu me fais pitié, je vois que tu as besoin d'aide, travail d'amateur". Mais c'était un peu du Lydia tout craché, ça, de ne savoir pas avec quel ton il fallait appréhender ses paroles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilou Makensy
avatar
Membre ₪ Elève


MESSAGES : 257
POINTS : 1365
AGE : 23
CELEBRITE : Crystal Reed
EMPLOI : Élève à l'institut
DATE DE NAISSANCE : 07/02/1994
ARRIVE LE : 04/05/2016
Localisation : Quelque part en train de m'attirer des ennuis

MessageSujet: Re: Et il y a ceux qui prennent le beurre et l'argent du beurre. ~ Lilou Mar 9 Aoû 2016 - 18:41

Et il y a ceux qui prennent le beurre et l'argent du beurre.

Feat Lilou & Lydia



Echec et mat. Employés : 1 – Lilou : 0. Ils l’avaient repérés assez aisément, et n’avaient pas voulu lui faire plaisir en la laissant passer malgré tout. Ce fut plutôt des cris et de la colère qui se firent entendre de la part des deux agents. La brunette tenta alors une approche différente, en essayant de négocier avec ceux qui lui barraient la route. Enfin, négocier n’était pas le mot exact. Pour commencer, Lilou essayait la technique de l’idiote écervelée : « oh non, je suis vraiment une idiote, j’étais tellement dans mes pensées que j’en ai oublié de payer ! ». Mais cela n’eut pas l’air très convaincant, vu le regard que lui jetaient ses interlocuteurs. C’est là que des exclamations se firent entendre, et Lilou put apercevoir une inconnue passer avec son panier… sans payer également. Mais devant tout le monde, sans se cacher.

- Partir sans prévenir, c'est lâche. Ayez au moins la décence de prévenir. Sur ce, bonne journée, une leçon vaut bien un plein de course gratuit.

Complètement abasourdie face à l’attitude de la voleuse devant elle qui continuait de se diriger vers la sortie, l’orpheline ne se vexa pas directement de recevoir une leçon de cette fille. Elle était plus occupée à rire intérieurement face à la tête de ses deux gardiens, qui ne tardèrent pas à réagir en se séparant afin qu’un des deux suivent l’autre inconnue. Profitant de cette occasion, Lilou n’en demanda pas moins pour essayer de s’enfuir à son tour, mais son gardien était assez coriace et plus fort qu’elle. Mais, comme par magie, ce dernier la lâcha subitement, comme électrocuté sur place. Ne se posant pas plus de questions que ça, la brunette s’éclipsa dehors sans demander de restes.

- C'est cadeau, hein. Lui lança l’autre voleuse, débarrassée également de son poursuivant collant.

Lilou mit quelques secondes à capter enfin que les gardiens n’étaient en réalité pas incompétents, mais qu’ils s’étaient juste frotté à plus fort qu’eux, en voyant leurs états. Il lui semblait préférable de ne pas combattre cette inconnue, en tout cas…

- Hum… Merci, je suppose, répondit-elle finalement à moitié convaincue, se disant qu’elle aurait pu s’en sortir seule d’une manière ou d’une autre. Sinon, simple question, tu as un taser dans ta poche, ou tu as le don d’électrocuter tout ce que tu veux ?

Lilou n’osait jamais demander directement à quelqu’un s’il possédait des pouvoirs de peur qu’on la prenne pour une cinglée, et préférait juste faire des illusions à des capacités que les gens pourraient peut-être posséder s’il y avait des circonstances étranges qui faisaient que Lilou suspectait un pouvoir chez eux.

- Je m’appelle Lilou et toi ? , rajouta-t-elle, sa curiosité prenant le dessus. Par contre, je dois avouer que ta manière de faire est assez osée, assez le contraire de ce que je fais d’habitude… Même si voir la tête des deux gardiens en valait la peine, c’était assez drôle à observer.

Lilou se retenu de poser d’autres questions, laissant un peu son interlocutrice s’exprimer à son tour. Tant qu'elle n'oubliait de nourrir son ventre, qui demandait toujours à manger la nourriture dans son panier, tout irait bien...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Hogan
avatar
Membre ₪ Elève


MESSAGES : 128
POINTS : 752
AGE : 21
CELEBRITE : Diana Curmei
DATE DE NAISSANCE : 24/05/1996
ARRIVE LE : 01/08/2016

MessageSujet: Re: Et il y a ceux qui prennent le beurre et l'argent du beurre. ~ Lilou Jeu 11 Aoû 2016 - 16:27

Et il y a ceux qui prennent le beurre et l'argent du beurre.- J'avoue, c'est plutôt tentant. -

Lilou Makensy

Lydia Hogan



Toutes deux s'en sortirent plutôt bien, et Lydia ne pouvait qu'imaginer ce qu'elle grignoterait de bon avec ce qu'elle venait d'acheter. Il est vrai que toutes les boutiques ne pouvaient pas jouir de produit sain et certifié sans cruauté sur les autres espèce, quelle gentille sorcière qui se préoccupait des autres espèces, au détriment de la sienne.
Affichant un sourire fière lorsqu'on la remercia, la demoiselle n'était alors que plus apte à la discussion, bonne humeur quand tu nous tiens ! Mais ce qui lui permis de l'être davantage était la première question de l’inconnue. Elle n'y allait pas par quatre chemin celle-là ! Une grande fanatique de sa propre magie, l'étudiante fit un rire remplis d'excitation entre s'électrocutant elle-même afin de montrer sa parure électrique.

- N'est-ce pas géniale ? Répondit-elle, presque prête à sauter sur place sous la joie. J'électrocute, je foudroie, je tue, je m'amuse. J'te souhaite d'avoir une telle magie un jour, je n'connais rien de mieux que ça ! Même si ton pouvoir sera sûrement minable à côté, tu es quoi toi ? A moins que tu sois humaine, et là j'te plaindrais vraiment.

Enfin, fut arrivé le moment inévitable des présentations, c'est vrai que la sorcière ne prenait même plus le temps de demander un prénom. Ce n'était pas un mot qui faisait la personnalité ou même l'identité, à ses yeux. Il est vrai que nommer revenait à reconnaître une existence, mais qu'un individu se nomme Truc ou que l'électromaster décide de l'appeler Chouette, ça revenait au même. Quoique cela montrait une certaine appartenance, mais elle s'en foutait.

- Lydia, et ma manière de faire n'a rien d'osé ! C'est ta façon d'agir qui l'est, il faut du culot pour cacher et ne pas assumer ses propres actions. Je trouve ça totalement décevant venant d'une personne. Pour moi, il faut assumer ce qu'on entreprend, et ce, quand bien même il y aurait ce genre de parasites. Dit-elle en montrant un des hommes qui se remettait de son électrocution mais auquel elle renvoya une décharge. Là par exemple, j'ai assez attendu, mais les autres employés ne viennent pas, donc s'ils s'en foutent, moi aussi, alors autant avancer, et si tu veux continue à m’interviewer en chemin, tu peux le suivre.

La demoiselle continua son chemin, lentement, rien ne pressait. Il était vrai qu'elle semblait très hautaine, ou qu'elle le demeurait tout simplement. Mais finalement, ça n'en restait pas moins une personne... Enfin une personne quoi. On ne pouvait pas dire qu'elle était d'une gentillesse sans faille, et quand l'envie lui venait, elle pouvait se montrer très violente, mais finalement, derrière toutes cette négativité, n'était-elle pas aujourd'hui une personne souriante ? N'y avait-il pas un fond très bienveillant ? En attendant, si cela ne se voyait pas, ou même n'existait pas, la sorcière n'en restait pas moins une personnes pouvait être fort insupportable. Bien entendu, ça n'avait pas toujours été le cas, enfin, disons que c'était plus les raisons qui se diversifiaient. En effet, il fut une période où sa gentillesse, sa douceur, son altruisme et son assiduité étaient ce qui pouvait la rendre détestable. Par jalousie peut-être, ou parce qu'il était agaçant de voir une personne essayant sans cesse d'être parfaite, toute blanche. Quoiqu'il en soit, les autres n'étaient jamais satisfaits, et la différence était qu'aujourd'hui, la sorcière s'en moquait totalement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilou Makensy
avatar
Membre ₪ Elève


MESSAGES : 257
POINTS : 1365
AGE : 23
CELEBRITE : Crystal Reed
EMPLOI : Élève à l'institut
DATE DE NAISSANCE : 07/02/1994
ARRIVE LE : 04/05/2016
Localisation : Quelque part en train de m'attirer des ennuis

MessageSujet: Re: Et il y a ceux qui prennent le beurre et l'argent du beurre. ~ Lilou Mar 30 Aoû 2016 - 0:13

Et il y a ceux qui prennent le beurre et l'argent du beurre.

Feat Lilou & Lydia

Si on trouvait quelques fois que Lilou n’hésitait pas à aller droit au but dans ses questions ou de s’intéresser trop à ce qui ne la regardait pas, la fille en face d’elle était complètement plus cinglée. Son interlocutrice n’hésitait apparemment pas à dire ce qu’elle pensait et à le démontrer… L’inconnue s’électrocuta tout simplement devant elle, comme s’il n’y avait rien de plus normal. Bon, ok, elle lui avait un peu posé la question, mais c’était assez impressionnant à voir.

- N'est-ce pas géniale ? J'électrocute, je foudroie, je tue, je m'amuse. J'te souhaite d'avoir une telle magie un jour, je n'connais rien de mieux que ça ! Même si ton pouvoir sera sûrement minable à côté, tu es quoi toi ? A moins que tu sois humaine, et là j'te plaindrais vraiment.  

Une chose était sûre, Lilou la trouvait drôle. Quoique si la brunette devant elle tuait des gens, la mutante devrait penser à s’enfuir en courant… Et revoir ses fréquentations.

- D’un certain côté, je suis humaine, tout comme toi… ne put s’empêcher de faire remarquer Lilou, avant de poursuivre. Mais si tu considères qu’il y a une catégorie mutant séparée de celle des humains, alors je ne suis pas humaine. Bien que j’n’ai qu’un pouvoir minable qu’est la téléportation…

L’orpheline pouvait au moins lui dire son pouvoir en retour, étant donné qu’elle lui avait sauvé la mise dans le magasin. Et qu’elle connaissait celui de sa sauveuse, étant donné qu’elle ne le cachait guère…

Par contre, lorsque vint le moment des présentations, et de son point de vue sur la manière de faire de Lydia, cette dernière sembla s’offusquer.

- Lydia, et ma manière de faire n'a rien d'osé ! C'est ta façon d'agir qui l'est, il faut du culot pour cacher et ne pas assumer ses propres actions. Je trouve ça totalement décevant venant d'une personne. Pour moi, il faut assumer ce qu'on entreprend, et ce, quand bien même il y aurait ce genre de parasites. Dit-elle en montrant un des hommes qui se remettait de son électrocution mais auquel elle renvoya une décharge. Là par exemple, j'ai assez attendu, mais les autres employés ne viennent pas, donc s'ils s'en foutent, moi aussi, alors autant avancer, et si tu veux continuer à m’interviewer en chemin, tu peux le suivre.

Woaw. Leur point de vue n’était vraiment pas le même, sur ce sujet. Quant à discuter, cela ne faisait aucun doute dans l’esprit de la demoiselle, elle la suivrait encore un petit peu pour clarifier les choses. Lilou jeta un dernier regard en direction des gardes évanouis sur le sol, avant de suivre l’étrange mutante qu’était Lydia.

- Hum… N’est-ce pas une des définitions possibles du mot « voler » que de se faire discret et partir avec son butin sans se faire attraper ? Si je voulais me faire remarquer, cela n’aurait rien de drôle, selon mon point de vue. En plus, je n’ai pas autant de facilité que toi à mettre K.O. des adversaires potentiels lors de mes infractions à la loi.

Les deux jeunes femmes avançaient toujours dans la rue, lorsque Lilou aperçut un café...

- Bref, cela te dirait-il de venir manger nos délicieux paniers bien remplis autour d’un bon café ou autre boisson que tu désires ? Mon ventre réclame à manger… Et nous serions mieux mises pour que je puisse t’interviewer, tu ne penses pas ?

Suite à l’acceptation ou au refus de son interlocutrice, Lilou reprit là où elle s’était arrêtée quelques instants plus tôt.

- Et donc ? Tu vas souvent voler dans les magasins en déclarant haut et fort que tu pars avec leurs marchandises ? Tu n’as pas trop d’ennuis à cause de ça ? Ou tu les électrocutes tous ? J’avoue être assez impressionnée par ton sang-froid…

Ah oui, encore une petite question qui ne la quittait pas depuis leur rencontre...

- Et… Tu disais que « tu tues »… Hum… Dois-je partir en courant et avoir peur que tu m’électrocutes ?

[Désolée pour le retard ! J’ai oublié de prévenir ! >_< Si quelque chose ne va pas, n'hésites pas à mp]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Et il y a ceux qui prennent le beurre et l'argent du beurre. ~ Lilou

Revenir en haut Aller en bas

Et il y a ceux qui prennent le beurre et l'argent du beurre. ~ Lilou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Seuls ceux qui prennent le risque d’échouer spectaculairement réussiront brillamment. | PV Cnaeus
» Pour ceux qui n'ont toujours rien compris à Matrix ^^
» Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses [Rochers maudits, Rang D, Qu'importe, Mine powa]
» Pour ceux qui veullent jaser de trade...Dallas recherche!!!
» La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institut Parker :: 
Hors-Jeu
 :: 2016
-