♥ Welcome Invité sur Institut Parker ♥ N'oubliez pas de créer des liens, topics sans oublier des sujets si vous voulez que le forum marche ♥ N'hésitez pas à surveiller les diverses annonces et new. N'hésite pas à te connecter sur la Chat Box le staff y est souvent ♥
♥ Welcome Invité sur Institut Parker ♥ N'oubliez pas de créer des liens, topics sans oublier des sujets si vous voulez que le forum marche ♥ N'hésitez pas à surveiller les diverses annonces et new. N'hésite pas à te connecter sur la Chat Box le staff y est souvent ♥

Partagez|

I'm not afraid, not afraid Feat. Adriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I'm not afraid, not afraid Feat. Adriel Mar 27 Déc 2016 - 18:48

Le brun ne se rendait même pas compte de son regard qui s'attardait sur Adriel, en fait il s'en rendit compte uniquement lorsque ce dernier lui tendit la couverture pour qu'il puisse s'essuyer à son tour. Il eu un petit sursauté gêné avant de la saisir et de baisser la tête, parce que franchement c'était pas subtile et un peu humiliant pour lui. Il se posait beaucoup de questions, mais il n'en était pas encore au point d'accepter une quelconque attirance pour le blond, il y avait quelque chose, il ne pouvait pas le nier, quelque chose qui lui faisait se poser toutes ces questions, mais non, il refusait d'admettre qu'il était gay et qu'il était attiré par lui. Il était simplement curieux, et peut être aussi en manque d'affection et de contact... c'était fort possible. Il s'essuya alors à son tour, gardant son regard focalisé sur le sol avant de se diriger vers ses habits qu'il avait laissé traîner par terre et les enfila rapidement. Il était pas encore totalement sec, la sensation de son boxer mouillé dans son pantalon était franchement désagréable, mais il tiendrait au moins le temps de rentrer chez lui et de pouvoir prendre une douche.

Il avait seulement relevé le nez et adressé un regard bref au blond quand ce dernier avait dit être bien mieux maintenant qu'il était habillé, et maintenant qu'il l'était à son tour, il l'entendait se plaindre d'avoir faim. Il se tourna alors finalement vers lui, le voyant chercher parmi les vestiges de la soirée pour trouver quelque chose à se mettre sous la dent. Il finit par dénicher un paquet de chips et l'ouvrit avant de revenir vers lui. Eden était assez gêné, il n'avait pas vraiment de raison de rester ici, il aurait aimé rentré chez lui... ou peut être pas, peut être que finalement cette soirée était un peu cool, peut être qu'il aimait la compagnie du blond... il ne savait pas trop. Il prit alors machinalement le paquet et piocha dedans, parce que si il avait mangé, il avait quand même tout vomis un peu plus tôt et donc maintenant il avait plutôt faim aussi. Et puis le blond semblait aussi à court de prétexte pour le faire rester... il était presque un peu déçu, mais il lui tendit à nouveau le paquet de chips avant de traverser le champs de bataille qu'était le lieu de la fête.

- Si je me souviens bien, j'ai dut le laisser...

Il cherchait son vélo, ils étaient revenue pour ça mais finalement il n'avait pas eu le temps de le chercher, il espérait vraiment qu'il n'avait pas été embarqué par les flics parce que si c'était le cas, il devrait se justifier pour aller le chercher... mais il le trouva là ou il l'avait laissé, appuyé contre le tronc d'un arbre. Il esquissa alors un grand sourire en le décollant et en le ramenant vers l'endroit ou était resté Adriel :

- Ici !

Il était content de le retrouver, parce que mine de rien c'était son seul et unique moyen de transport et qu'il avait dépenser une fortune pour se l'offrir déjà en premier lieu. Il n'avait pas vraiment les moyens pour les transports en commun et pas le permis, du coup ça limitait beaucoup. Mais maintenant qu'il avait son vélo, rien ne le retenait, il pouvait rentrer chez lui, la seule chose qui le chiffonnait un peu, c'était de se dire que le blond lui n'avait aucun moyen pour rentrer. Un peu plus tôt il lui avait proposé de le ramener sur son vélo, mais ce dernier avait simplement dit qu'il appellerait un ami... c'était peut être mieux comme ça, mais Eden demanda quand même à nouveau :

- Si tu veux je peux te ramener... ça sera pas très confortable, mais on est pas bien loin... et on pourrait s'arrêter manger un truc au passage... ?

L'idée lui était venue comme ça, il n'avait pas un rond sur lui, mais c'était pas compliqué à obtenir pour lui... et d'ailleurs il n'était même pas sur de savoir ce qu'il voulait qu'Adriel réponde... il serait sans doute soulager de voir refuser, même s'il se poserait des questions sur le fameux amis... et s'il acceptait, ça ne ferait que lui mettre encore plus la pression, même si quelque part il en serait heureux... autant dire que c'était un putain de foutue bordel dans sa tête !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I'm not afraid, not afraid Feat. Adriel Mar 27 Déc 2016 - 21:51

Ca faisait du bien de manger. Même si les chips n'étaient pas ce qu'il y avait de plus nourrissant au moins, c'était déjà ça. Et visiblement, Eden devait avoir faim aussi. Tout du moins il pris le paquet pour se servir avant de me le rendre. Pendant un instant je me demandais ce qu'il allait se passer maintenant. Je continuais de manger mes chips en attendant bêtement. Il faut dire, j'avais un peu peur de faire une bêtises maintenant et que ça ne sabote encore plus cette soirée. Pourtant j'avais presque réussi à sauver les meubles. Enfin je crois… Quoique, c'était plus Eden qui avait sauver les meubles tout seul. Ou alors c'était juste le fait qu'il était trempé qui avait… ouais nan, il valait peut-être mieux pas trop y réfléchir.

Soudainement, Eden se mit à chercher quelque chose. Si je fronçais les sourcils un instant, je me rappelais rapidement qu'il était revenu chercher son vélo de base. Il ne tarda pas à le trouver d'ailleurs. Heureusement pour lui, personne n'avait eu idée de s'enfuir avec, comme nous l'avions fait avec la voiture tout à l'heure. Je regardais Eden ramener son vélo et je ne savais pas si je devais me réjouir pour lui. Ou alors être triste parce que cela signifiait qu'il allait partir non ? Dans le doute, je mangeai une chips en affichant un petit sourire. Oui, je n'avais rien de mieux en stock et alors ? Ce n'était vraiment pas simple à gérer tout ça, je vous jure !

Eden me proposa alors de nouveau de me ramener. J'hésitai encore une fois. Je lui avais dit que j'allais appeler un ami. Mais d'un autre côté, si il me proposait encore, est-ce que ça ne voulait pas dire quelque part que lui aussi il ne voulait pas qu'on se sépare aussi rapidement ? En plus il me proposait d'aller trouver à manger, quelque chose de plus décent que des chips… Et depuis quand j'hésite face à des invitations hein ? Mon sourire s'agrandit alors que je posais mon paquet de chips sur la table la plus proche.

- Si tu me propose de trouver un truc à manger, je peux pas refuser voyons !

Je me mis à rire. Je sais pas trop pourquoi d'ailleurs, parce que ce n'était pas si drôle. Puis je haussais les épaules en reprenant :

- Tant pis pour le confort. Promis, je ne ferais pas ma diva sur ce coup là.

Je crois que ça se savait assez dans le lycée que les Tsumi était une famille qui ne manquaient pas de moyen et qui s'étaient soudainement retrouvé sans rien. Tout du moins, les gars qui me faisaient chier semblait le savoir. En ce qui concernait Eden, il n'avait pas l'air d'être du genre à prêter une grand importance aux rumeurs. Mais peu importe. Si il ne faisait pas le lien entre la diva et l'ex-fortune des Tsumi, ce n'était peut-être pas plus mal. Je n'aimais pas forcément parler de tout ça. L'argent était encore un sujet sensible dans la famille. C'est vrai qu'à y repenser, un événement comme ce soir serait arrivé quelques mois plus tôt. Je n'aurais pas hésité. J'aurais juste appelé un taxi qui aurait pu nous prendre, Eden, son vélo et moi. Et le problème aurait vite été réglé.

- J'ai pas souvenir d'avoir déjà voyager un jour sur un porte-bagage… Ca va être marrant !

Autant voir le bon côté des choses hein ! C'est vrai que je n'étais pas le genre de gamin à prendre des risques inutiles. Et voyager à deux sur un vélo, niveau sécurité, c'était loin d'être le top. Mais bon, je n'avais pas forcément beaucoup d'autre choix dans l'immédiat. Puis comme je venais de le dire, ça pouvait être marrant à tenter. Quoique, je regrettais tout de même de ne pas avoir eu mon skate. J'aurais juste eu à m'accrocher à lui dans les montées… Et encore…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I'm not afraid, not afraid Feat. Adriel Mer 28 Déc 2016 - 12:54

Il avait proposé cela uniquement dans le but d'être sympa et polis, à vrai dire il ne s'attendait pas vraiment à ce que le blond accepte. C'était sûrement pas du tout confortable de voyager sur le porte bagage mais allez savoir pourquoi il avait également proposé d'aller manger un truc comme si ça pouvait faire pencher la balance. Il n'avait aucune idée de pourquoi il faisait ça, pourquoi il essayait de faire en sorte que cette soirée ne se termine pas trop tôt... c'était ridicule, une partie de lui avait juste envie de rentrer, prendre une bonne douche et aller se coucher... pour tourner et virer dans son lit en se posant milles questions sur comment, pourquoi, et surtout qui ? Il clair qu'il n'aurait probablement pas réussit à dormir de la nuit après une soirée comme celle là, mais au moins il n'aurait pas prit le risque qu'autre chose de bizarre se produise. Et pourtant il le faisait, il prenait des risques et voilà que le blond acceptait d'aller manger un truc avec lui et surtout de se faire ramener sur le porte bagage et tout ce qu'il était capable de faire, c'était d'afficher un grand sourire à son intention.

Il se dirigea alors vers le bord de la route, un peu plus loin que là ou ils avaient laissé la voiture, poussant son vélo à cotés de lui. Il ne savait pas trop quoi dire, il ne savait même pas dans quoi il s'était engagé pour le coup, il n'était plus sur de ce qu'il voulait... quoi qu'en fait il ne l'avait jamais été. Il se sentait tendu, parce que c'était pas son habitude d'être dans ce genre de situation, en règle général, il accordait à peine assez d'importance aux gens pour ne pas avoir à vivre ça. Quand il sentait qu'il y avait un malaise ou qu'il n'avait tout simplement rien de mieux à dire, il tournait simplement les talons en saluant et en se cassant. C'était simple, c'était sans prise de tête, mais là ça ne pouvait pas marcher parce qu'il était coincé seul avec le blond et qu'il s'était engagé à le ramener sur son vélo et en plus à l'emmener manger un truc au passage... c'était pareil ça, ou est ce qu'ils allaient bien pouvoir trouver un truc d'ouvert à cette heure ? Qui que, il y avait bien quelques restaurent de routiers à l'entrée de la ville, ça ferait l'affaire et c'était pas plus mal s'il n'y croisait personne qu'il connaissait.

Une fois sur le bord de la route, il grimpa alors sur son vélo, gardant un pied à terre dans un premier temps avant de se tourner vers le blond afin qu'il grimpe à son tour. Ce dernier était grand, autant dire que ça allait être encore moins confortable parce qu'il allait avoir du mal à placer ses jambes... mais bon, il avait promis de pas faire sa diva. Il attendit alors qu'il se soit installé avant de dire :

- C'est bon ? J'y vais, on va s'arrêter dans un snack à l'entrée de la ville, c'est ouvert toute la nuit pour les routiers... accroche toi !

Oué non... c'était pas forcément une bonne idée ça, parce que le blond allait être forcé de passer ses bras autour de sa taille, de le tenir, de le serrer et... bordel voilà qui le mettait encore plus mal l'aise. Outre la proximité, il aurait put la supporter sachant qu'il lui tournait le dos, mais là, c'était difficile. Son cœur menaçait littéralement de sortir de sa poitrine et malgré le poids supplémentaire sur son vélo, il n'avait jamais roulé aussi vite pour faire en sorte que le chemin soit le plus court possible. Il devait être rouge écarlate, et ça n'avait rien à voir avec le froid ou encore l'effort, à vrai dire il avait une telle dose d'adrénaline dans son corps qu'il ne lui semblait pas faire plus d'efforts que ça, il était juste... totalement mal à l'aise et il n'arrivait pas à savoir pourquoi. En soit c'était pas nouveau que le blond le perturbait, mais il ne s'était pas attendu à ce que la proximité et le contact avec lui, lui fasse ce genre d'effets. Il avait des petits flash, se revoyait l'embrasser dans le lac, il secouait la tête de temps à autre pour chasser ces images, jurant même à voix basse au passage, et il redoubla d'effort en voyant le panneau d'entrée de la ville. Il ne s'arrêta qu'une fois sur le parking du snack et sans même attendre que le blond le lâche, il descendit précipitamment du vélo pour s'éloigner de quelques pas et essayer de reprendre à la fois son souffle et son calme. Lorsque ce fut à peu près fait, du moins pour le souffle, il s'autorisa à regarder le blond avant de dire :

- Euh... ça te va ici ?

En même temps, vu l'heure ils n'avaient pas beaucoup d'autres choix et puis Eden n'avait jamais été mangé dans ce genre de restaurent, mais ils devaient bien avoir des trucs sympa... il avait envie de gaufres, une furieuse envie de gaufres... entre autre chose...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I'm not afraid, not afraid Feat. Adriel Mer 28 Déc 2016 - 18:03

Je ne me rappelais pas la dernière fois que j'étais monté sur un vélo. Ca remontait sans doute à longtemps. Depuis que j'avais découvert le skateboard, j'utilisais rarement un autre moyen de déplacement. Mais on avait pas cinquante solution non plus. Puis j'avoue, juste sous prétexte de rester un peu avec Eden, je crois que j'aurais accepté n'importe quoi. Quitte à mettre le peu de fierté qui me restait de côté. De toute façon, j'étais presque sûr d'avoir perdu toute crédibilité auprès du brun depuis un bon moment déjà. J'étais même assez étonné qu'il m'ait proposé de nouveau de rentrer avec lui. Et en plus il me proposait d'aller manger un bout sur le route… Si ce n'était pas une tentative de me convaincre ça…

Je n'allais pas jouer les difficiles ce soir. De toute façon, quand il s'agissait de nourriture, je n'avais jamais été si difficile que ça à vrai dire. Je pouvais très bien me retrouver dans le restaurant le plus chic du monde, comme dans le plus pourri des boui-boui, sans que ça ne me dérange plus que ça. C'était assez étrange quand on y repense d'arriver à être aussi à l'aise dans deux monde qui semblent diamétralement opposé. A croire que finalement, j'arrivais à me faire à cette vie avec Adrian pour tuteur et toute ces galères financières auxquelles ont devait faire face, sans pour autant oublier mon ancienne vie. Il était bien hors de question que j'oublie d'où je viens. Puis une partie de moi caressait toujours l'espoir de retourner au Japon un jour. Certes, j'étais un gamin quand j'avais quitté ce pays, mais j'y avais quand même passé la plus grande partie de ma vie.

Suivant docilement Eden, je m'installais sur son porte-bagage du mieux que je pouvais, passant mes bras autour de lui histoire de ne pas tomber en route. Finalement, ce trajet ne serait peut-être pas si désagréable que ça. Je ne pu m'empêcher de sourire discrètement dans le dos d'Eden à cette idée.

- C'est bon, tu peux y aller. Un snack à l'entrée de la ville, parfait ! Je pense pas qu'on puisse trouver mieux à cette heure de toute façon.

Ni une ni deux, nous partîmes en direction du centre-ville. Je n'osais pas dire un mot. Je me doutais bien que pédaler avec un passager ne devait pas être évident. Surtout à la vitesse à laquelle allait Eden. Je restais donc patient, ça ne servait à pas grand-chose de faire la conversation tout seul. Et c'est vrai qu'au bout de quelques mètres, c'était assez dur de ne pas se plaindre de ma position. Pas que je n'aimais pas avoir Eden entre mes bras. Mais un porte-bagage n'était définitivement pas fait pour transporter quelqu'un. Mais j'avais dit que je ne ferais pas ma diva. Alors je remballais mes plaintes. De toute façon, nous finîmes par arriver bien plus rapidement que je ne l'aurais cru. Eden descendit immédiatement de son vélo et je fis de même. Il n'y avait pas de raison que je reste dessus… A sa question je hochais la tête en souriant :

- Ce sera parfait, t'inquiète.

Voyant bien que le brun était à bout de souffle, je m'approchais de lui, posant une main amicale sur son épaule :

- Et toi, ça va ? T'as l'air crevé, désolé… promis, je vais considérer l'idée de faire un régime…

Plus la charge était lourde, plus c'était difficile d'avane, ça semblait logique. Je ne pensais pas être i lourd que ça. Vu ma carrure, j'étais même assez proche d'une allumette quoi. Mais je m'en voulais presque en fait d'avoir fait autant bosser Eden en fait. Parce que pour le coup, même si je devais avoir la marque du porte bagage sur le derrière, je n'étais pas épuisé le moins du monde.

- En attendant, on y va ? Allez, c'est moi qui offre.

Heureusement que je sortais rarement sans argent. Puis même si ce n'était pas le top à ce niveau dans la famille, je n'en étais pas au point de ne pas pouvoir payer un snack pour deux quand même. Sans attendre, je rentrais dans le restaurant. Personnellement, je m'en fichais un peu de l'heure, je mourrais d'envie de manger un hamburger alors je n'hésitais pas une seconde dans ma commande. J'allais peut-être passer pour un goinfre, mais je n'avais pas beaucoup manger aujourd'hui, il fallait que je me rattrape.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I'm not afraid, not afraid Feat. Adriel Mer 28 Déc 2016 - 21:02

Il était pas mécontent d'être arrivé parce que sur le coup il ne s'était pas vraiment rendu compte de l'effort que c'était de pédaler aussi vite avec un bagage aussi lourd derrière. Non pas que Adriel soit gros, c'était même tout le contraire, mais il était grand et devait quand même avoir une bonne masse musculaire... et puis il faisait clairement pas moins de soixante kilos quand même. Mais l'adrénaline dut à sa proximité et au rythme effréné de son cœur avait suffit à lui faire pousser des ailes sur le moment, mais maintenant il se disait qu'il allait en baver demain quand il se réveillerait plein de courbatures. Il avait quand même repris un peu son souffle en descendant rapidement du vélo, ne se posant pas la question s'il allait vexer le blond ou pas, de toute manière ce n'était pas le but... il avait juste ressentis le besoin de respirer l'espace d'une seconde, parce que quand il était trop proche, il y avait un effet bizarre qui faisait qu'il manquait d'air. Il esquissa tout de même un sourire lorsque le blond parla de faire un régime, il laissa son regard couler sur lui de la tête aux pieds avant de répondre :

- Tu risquerais fortement d'y perdre un os...

C'était une blague, il commençait à se sentir un peu mieux, moins gêné, plus à l'aise. Il savait que ce ne serait pas définitif, il aurait du mal à le voir à nouveau simplement comme un ami comme il avait put le faire avant l'épisode du lac, mais s'il pouvait juste éviter de le revoir en sous vêtement, ou encore de s'imaginer l'embrasser à nouveau, ça lui convenait déjà. Il indiqué d'un geste de la main le restaurant vers lequel ils se dirigeaient avant d'ajouter :

- Et puis je crois pas que tu trouves de quoi commencer un régime dans ce lieu...

Les snack en général c'était loin de produire de la bouffe saine c'était même plutôt le genre de bouffe qui te filait une indigestion et te collait au lit avec un gros mal de bide pendant deux jours. Mais il n'était pas du genre à faire la fine bouche et puis de toute manière il avait une sorte d'estomac à toute épreuve, il pouvait bouffer n'importe quoi sans jamais être malade... c'était peut être la jeunesse qui voulait ça, ou juste le fait que sa mère avait toujours été très mauvaise cuisinière et donc que lorsqu'il était enfant il avait été habitué à la nourriture infect. Pourtant il aimait bien... il n'y avait rien de mieux que les gaufres brûlés à ses yeux... Il suivit alors le blond dans le restaurant alors que ce dernier indiquait que c'était lui offrait... il était pas très à l'aise avec cette idée, il avait presque l'impression d'être en plein dans une sorte de rencard durant le quel il jouait le rôle de la fille qui se faisait invité... c'était flippant, mais il ne releva pas se contentant de se dire qu'il aviserait au moment de payer. Il s'installa sur une banquette et se saisit du menue pour vérifier que ce qu'il voulait était bien dessus avant de dire :

- J'ai une putain d'envie de gaufres... c'est peut être un des effets de l'alcool.

Une nouvelle blague de sa part, il affichait un grand sourire, il se sentait bien plus détendue en sachant qu'il y avait à présent une table entre eux deux et aucune chance que le blond pose à nouveau ses lèvres sur les siennes... et il ignora totalement la pointe de tristesse que ce constat provoquait en lui parce que ça n'avait rien à faire là et que c'était juste pas acceptable. Il passa alors sa commande lorsque la serveuse vint vers eux, il n'y avait personne à part un type bâtis comme une armoire à glace assis au comptoir, mais la serveuse était pas très aimable... Il se contenta donc de commander ses gaufres, laissant Adriel commander son burger et il attendit qu'elle se soit éloigné avant de dire :

- Ben dis donc... j'espère qu'elle compte pas trop sur le pourboire...

Il avait dit cela en riant, il était pas du genre à critiquer, mais la femme semblait vraiment aigris et elle ne les avait même pas saluer... à croire que leur présence la faisait plus chier qu'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I'm not afraid, not afraid Feat. Adriel Mar 3 Jan 2017 - 23:10

C'est vrai que commencer un régime maintenant n'était peut-être pas la meilleure idée que j'avais eu. Puis Eden n'avait pas tort en disant que je risquais d'y perdre un os. C'est pas comme si j'avais grand-chose en matière de graisse à perdre. Je ne faisais pas forcément attention à ma ligne. C'était sûrement un truc trop féminin. Mais je crois que dans la famille on était du genre à manger autant qu'on voulait sans jamais grossir des masses. C'était rageant comme trait, je sais. Ou alors je ne mangeais vraiment pas autant que je le pensais. A vrai dire, je ne faisais pas attention aux quantité non plus. Quand j'avais faim, je mangeais, c'était aussi simple que ça. Il n'y avait rien de bien scientifique derrière.

Je ris donc à la réplique d'Eden. Et à celle qui suivit aussi. De toute façon, ce n'était pas comme si j'avais vraiment prévu de perdre du poids. Juste pour une histoire de vélo… d'ailleurs je doutais qu'on ait à refaire ça un jour alors… Ou dans ce cas là, on pourrait inverser les positions, histoire que ce ne soit pas toujours le même qui pédale.

- Hum, t'as pas tort sur ce coup là. Mais tu connais pas le rituel d'enterrement de vie de gros porc avant un régime ? Haha ! Non sérieusement… c'est mieux que je remette ça à plus tard. Je tiens à mon squelette.

Pour avoir vu Harry Potter et son poignet sans os dans le second film éponyme de la saga. Ca ne me donnait guère envie de tester. Surtout si on me forçait ensuite une potion infecte à boire pour faire repousser mon os manquant. Nous entrâmes dans le snack, nous asseyant à une table au hasard. Ce n'était pas le choix qui nous manquait à vrai dire. A une heure pareille, il n'y avait vraiment personne. Si ce n'était un routier qui semblait crevé et évidemment le personnel du restaurant. La serveuse ne tarda pas à venir nous demander notre commande. Et alors que je choisissais sûrement le Hamburger le plus gras et le moins diététique de ce snack, Eden commanda des gaufres. Il me justifia d'ailleurs son choix, ce qui me fit rire de nouveau :

- L'alcool à vraiment des effets bizarre sur toi alors. T'es sûr que t'es pas enceinte plutôt ?

Oui, je ne suis pas con, je sais que c'est impossible. Le concept d'humour, vous connaissez ? Bref, après le passage de la serveuse, je devais bien admettre qu'elle n'était pas des plus aimable. Je plissais le nez en répondant :

- Il faut dire… vu l'heure, elle doit être crevé aussi. Puis ça doit pas être la joie de bosser ici non plus.

C'est vrai que les routiers ne devaient pas être les clients les plus fun du monde. Puis je doutais que cette serveuse travaillait ici vraiment par choix. Nous attendîmes quelques minutes avant d'être servit. C'était un peu l'avantage de venir à une telle heure. Au moins, il n'y avait personne d'autre, donc nous étions servit rapidement. Et je devais bien avouer, un bon burger c'était bien plus nourrissant que quelques chips.

- Aaah ! C'est génial… Je pense pas que ce soit le meilleur burger que j'ai mangé de toute ma vie mais… je crois que j'avais tellement faim que j'fais même plus la différence.

Ce n'était pas forcément le moment de jouer les fines bouches, c'est vrai. De toute façon, c'était trop tard, maintenant que j'avais commencé, je n'allais pas m'arrêter de manger. On dit bien que l’appétit vient mangeant hein ? Ben quand il était déjà là avant… on pouvait dire qu'il se doublait non ? Ouais, non, je commençais à fatiguer là, je racontais n'importe quoi.

- Ca fait longtemps que tu fais du vélo ?

C'était un peu banal comme question, et en réalisant que c'était un peu bête dit comme ça, je me repris :

- Enfin, je veux dire, tu fais juste du vélo pour te déplacer ou tu squatte les skate park aussi ? Tu sais, quelque chose de plus freestyle ou cross dans le genre ?

C'était très brouillon mon affaire. Mais j'avais un peu de mal à expliquer ça correctement. C'était clair dans mon esprit pourtant. J'espérais qu'Eden avait compris l'idée. Sinon ça ne me dérangeait pas plus que ça de lui expliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I'm not afraid, not afraid Feat. Adriel Dim 8 Jan 2017 - 12:18

Cette soirée avait vraiment pris un tournant étrange, après une course poursuite, une remise en question, et quelques confidences, voilà qu'ils se trouvaient à plaisanter dans un snack pour routier sur l'humeur de la serveuse qui semblait vraiment pas heureuse d'être là. Ah et sur une éventuelle grossesse d'Eden qui avait très envie de manger des gaufres. Oué, mais non en fait c'était juste totalement impossible, parce que non seulement il n'était pas une fille donc c'était pas possible, mais en plus, il était l'archétype même du type puceau... donc aucun risque sur ce point, cependant c'était pas non plus la peine de le crier sur tout les toits et d'en faire une montagne... il avait fait assez de révélation le concernant ce soir, il n'allait pas en plus parler de sa vie sexuelle inexistante qui de plus ne l'avait jamais vraiment attiré... du moins avant ce soir... non ça il allait encore moins l'admettre d'ailleurs. Bref, il se contenta alors simplement de rire avant de détourner la conversation sur la serveuse, elle les regardaient avec un œil noir, leur disait le strict minimum... le brun voulait bien qu'elle soit crever et n'ai pas très envie d'être là, mais il y avait quand même un truc bizarre dans son comportement.

D'autant plus qu'il la regarda se diriger vers le comptoir et adresser un grand sourire chaleureux au type qui devait être un routier qui y était installé et qui finissait de manger. Elle lui demanda de manière sympathique si tout se passait bien pour lui et lorsqu'elle se rendit compte que Eden la fixait, elle lui lança un regard noir qui l'aurait sûrement tué sur place si elle avait eu des flingues à la place des yeux. OK, c'était étrange, mais il n'allait pas se formaliser pour ça, c'était un comportement auquel il était plutôt habitué avec son père et puis Adriel ne semblait pas avoir remarqué quoi que ce soit. Il reporta alors son attention sur lui et quelques instants plus tard ils étaient servit. La serveuse avait presque balancé les assiettes sur la table sans un mot avant de repartir. Le brun ne releva pas, se contentant d'esquisser un sourire à l'intention du blond qui semblait avoir vraiment très faim. A vrai dire, il avait presque envie de lui dire de se méfier et que la serveuse avait peut être cracher dans son burger... mais il était tellement emballé qu'il n'osa pas. Il l'observa quelques secondes attaquer son assiette avant de faire de même.

Il avait un peu moins peur, cracher dans des gaufres c'était plus dur de faire passer ça inaperçu que dans un burger... Le blond ne semblait pas forcément très à l'aise, il essayait visiblement de meubler le conversation, lui demandant s'il faisait du vélo depuis longtemps. A vrai dire, Eden n'avait jamais eu un profil de sportif, il utilisait son vélo uniquement pour se déplacer et rien d'autre. Il secoua alors la tête avant de répondre :

- Euh... non je fais rien de tout ça, en fait c'est juste un moyen de transport... pour aller au lycée et partout ailleurs... je suis pas du genre très sportif.

Ce se voyait en même temps, il n'avait pas la carrure d'un type qui faisait ce genre de sport. Mais il n'allait pas non plus mentir, c'était pas son truc. Il allait poser une autre question au blond, histoire de faire un effort lui aussi au niveau conversation, mais la serveuse revint vers eux à ce moment et demanda d'un ton froid et agressif s'ils avaient bientôt fini leurs assiettes... assiettes qu'ils venaient à peine de commencer d'ailleurs. Le brun leva alors les yeux vers elle, un peu flippé de ce regard et de cette attitude alors qu'il répondait :

- Euh... non...

Il était clair qu'elle n'était hostile qu'avec eux, mais la raison lui échappait, ils n'avaient pourtant rien fait de mal, du moins pas depuis qu'ils étaient arrivé ici... et puis merde à la fin c'était quoi son putain de problème à celle là ? Lorsqu'elle fut de nouveau derrière son comptoir, il releva les yeux vers le blond avant de dire :

- OK, je veux bien que ce soit pas le métier le plus sympa du monde... mais là je sens vraiment beaucoup d'hostilité dirigé vers nous... et juste nous visiblement... tu crois qu'on a fait un truc de mal ?

Il n'était pas doué avec les gens en général, le blond semblait bien plus sociable que lui, donc peut être qu'il saurait ce qu'ils avaient fait de travers...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I'm not afraid, not afraid Feat. Adriel Mar 10 Jan 2017 - 23:36

Je hochais la tête d'un air compréhensif. Et peut-être un peu déçu aussi. Enfin, je n'allais pas blâmer Eden pour ne pas être un sportif. Je ne l'étais pas forcément non plus. Puis je voulais bien comprendre qu'un vélo était un moyen de transport plutôt efficace en ville. Mais vu mon penchant pour les sports extrêmes, je me disais que ça aurait pu être sympa si il aimait ça aussi. On aurait pu se passer des journées tranquille au skatepark. Ouais, j'étais peut-être en train de m'emballer un peu trop là. Il fallait que je me calme et que j'arrête de trop me faire des idées. Je ne pouvais pas m'attacher à un gars que je connaissais à peine, si ? Vous me direz, je l'avais déjà embrassé tout à l'heure…

Si je continuais comme ça, Eden allait vraiment finir par fuir en me prenant pour une sorte de… Pervers psychopathe ? Ouais, j'avais pas déjà une super réputation au lycée à cause des autres imbéciles là, alors je n'avais pas forcément besoin de ça en plus. Quoique, Eden semblait être un gars assez discret. Donc je doutais assez qu'il soit du genre à aller répandre des rumeurs à mon sujet si cette soirée tournait pas mal. En attendant, je préférai ne pas trop penser à ce qu'il s'était passé et me contentait de répondre.

- Oh… Ok, c'est… C'est cool. Puis c'est vrai que c'est pratique pour éviter les transport en commun.

Ce que j'avais horreur de ces trucs là. Clairement, je faisais peut-être ma prude là ou mon gosse de riche, appelez ça comme vous voulez. Mais me retrouvé coller à n'importe dès le matin. Non merci. Je n'étais pas forcément associable, ni ochlophobe. J'avais juste mes limites. Puis quand on voyait le genre de personne qui traînaient parfois dans les bus, le métro, etc. Je préférai largement aller à pied au lycée. Ou en skate, vu que je n'avais pas de vélo à disposition. Puis du coup, ma question suivante paraissait un peu débile. Ouais, autant dire que j'étais assez mal à l'aise dans cette conversation. Pas que je manquais de chose à dire. Il y avait une foule de chose que j'aurais aimé savoir sur Eden. Mais j'avais peur d'aller trop loin. Vu comment il prenait facilement la fuite… Je voulais faire un minimum attention à ce que je disais.

Eden me sortis dans mes pensées en me faisant une réflexion sur la serveuse. A vrai dire, mon attention ne se fixait pas vraiment sur elle. Mais bon, c'est vrai qu'elle semblait de mauvaise humeur. Je n'avais aucune idée pourquoi elle était dans cet état. Et je m'en fichais un peu. Mais vu que ça semblait vraiment préoccuper Eden. Je soupirais longuement et me penchait en avant, comme si j'allais lui avouer une information ultra confidentielle.

- Bon ok… en fait… C'est mon ex… Et je crois qu'elle est pas super heureuse de me voir.

Je me reculai dans mon siège en gardant mon sérieux quelques instant, pour ensuite me mettre à rire. Evidemment que c'était des bêtises. Puis Eden devait s'en douter, vu que je lui avais dit clairement que j'étais gay. Bref, mais je riais à ma propre blague avant de reprendre :

- Sérieusement, j'en ai aucune idée pour elle est comme ça. Elle a peut-être un problème avec les jeunes qui sait. Et je t'avoue, je m'en fiche un peu, tant qu'on mange.

En parlant de ça. Je repris mon burger pour en dévorer les dernières bouchées. Puis, voyant bien que cette histoire perturbait Eden, je fini de lécher la sauce que j'avais sur les doigts pour m'essuyer les mains avec une serviette en papier et reprit :

- Mais si ça te perturbe tant que ça… tu veux que j'aille lui demander ?


Je n'étais pas le genre de gars qui allait chercher les problèmes. En général, je préférai rester dans mon coin et attendre que les choses se passent. Mais allez savoir pourquoi, ce soir j'étais particulièrement de bonne humeur et je me sentais presque pousser des ailes pour n'importe quoi. Décidément, Eden n'avait pas de chance. Mais quelque chose me disait que c'était justement parce que j'étais avec lui que je me comportais de la sorte. Enfin, je ne préférai pas trop y penser non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I'm not afraid, not afraid Feat. Adriel

Revenir en haut Aller en bas

I'm not afraid, not afraid Feat. Adriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Sujets similaires

-
» and he said “listen, listen, i’m not afraid to go if it’s with you, i was born to live for you”, 04.03 - 03:11
» a hero is a man who's too afraid to run away.
» KATIE + i'm not afraid of god, i am afraid of man
» III.02 - Afraid In The Dark (Feat Manakel)
» Let's get drunk and tell eachother everything we're too afraid to say sober [Feat. Alejandro] ~Le Marais~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institut Parker :: Hors-Jeu :: 2016-