Coucou Invité ♥ Et éventuellement bienvenue si tu es un newbie sans couleur !
Les inscriptions à l'event sont ouvertes, cliquez ICI pour découvrir le contexte et vous inscrire !
Pour tout nouveau personnage être de lumière, démon ou humain, 50 points te sont offerts dès ta validation !
150 points sont attribués dès ta validation en prenant un scénario, lien ou PV! Et en plus tu feras un heureux, what else ?
L'Agence S.P. qui lutte contre la criminalité surnaturelle a débarqué sur Institut Parker! Plus de détails ICI !

Partagez|

[+18] La vérité finie toujours par éclore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [+18] La vérité finie toujours par éclore Jeu 9 Mar 2017 - 6:07

La vérité finie toujours par éclore


Assit sur le fauteuil, il contemplait une étagère. Le regard brouillé par les perles salines logées dans ses prunelles. Il détestait se faire sermonner. Se sentait infantilisé, stupide. La honte s’emparait de ses membres. Lui, si fier de ses capacités. Sytry leva la tête en sentant la présence de Paimon où ses jambes. Pivota la tête vers lui. Il se mordilla les lèvres en le sentant caresser ses genoux. Il soupira. Il fronça légèrement des sourcils en sentant les mains de son amant sur ses joues. Une chaleur passa sous sa peau. Étrange. Que faisait-il ? Il semblait y mettre beaucoup d’énergie. Les picotements sur sa joue disparue. Il comprit… Paimon enleva la marque de son visage. Sytry pencha lègerement la tête sur le côté, battit des cils. Ouvrit la bouche puis la referma. Ne sachant que dire, il préféra écouter. Il étira un petit sourire en l’entendant lui dire qu’il était fier de lui.

-Je ne savais pas que tu pouvais guérir… Merci… Il ne m’utilisera pas contre toi. Tant fais pas….


Il lui caresse le visage du bout des doigts. Paimon s’assit sur ses genoux en moins de deux, le déstabilisa du même coup. Il fut surpris et touché des propos de son amant. De sa main droite, il lui caressa le dos en hochant lentement la tête.

-D’accord promis…

Il soupira avant de lui embrasser le dessus de la tête et d’entourer ses bras autour de sa taille. Il resta ainsi un moment silencieux. Il finit de lui masser les épaules avant de l’intimer de se lever. Sytry se leva ensuite, s’étira. Marcha vers la bibliothèque. Passa ses doigts sur les reliures avant de prendre un torchon posé sur le dessus de l’étagère. Il frotta les tâches de l’alcool, tamponna ce qu’il pouvait des fouilles en grimaçant.

-Elles sont imbibées…

Soupir. Il déposa les feuilles en une pile unique avant de s’asseoir sur le bureau.

-Tu travaillais sur quoi ? Tes plans avancent de ton côté pour Lucifer?

Maintenant que le sujet étais clos, il préféra passé à autre chose… Du moins, il tenta. D’une main las, il replaça ses mèches rebelles derrière ses oreilles en passant sa langue sur ses lèvres.

-On se voit toujours cloîtré ici… Tu as pas envie de sortir parfois…? Ça nous ferait du bien. Toi et moi. Main dans la main. Torturant des imbéciles aux coins des ruelles~ Alléchants, non ?

Il plongea son regard bleuté démoniaque dans ceux de son amant. Se leva, se dirigea vers Paimon de sa démarche féline. Se plaça derrière lui. Ses mains caressèrent ses épaules avant de descendre vers ses fesses. Il posa son menton au creux de son cou. Titilla du bout de la langue son lobe d’oreille.

-hum ?



©Percylove

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [+18] La vérité finie toujours par éclore Dim 12 Mar 2017 - 17:59


La vérité finie toujours par éclore


What kind of lord am I if I don't defend my vassal?


Tu restes contre lui, les yeux fermés. Tu n'as pas envie de te lever. Tu n'as pas envie de voir le monde tourner. Tu veux rester contre ton amant, dans ton cocon de confort jusqu'à ce que tout s'arrête. Tu veux rester contre ton amant, sentir son cœur battre sous tes doigts, sentir sa chaleur te réchauffer, sentir son amour t'électriser. Tu n'as aucune envie de te lever pour travailler. Mais ton amant semble d'être avis contraire. Tu le sens te pousser un peu et tu n'as pas d'autre choix que d'obéir, bougonnant un peu. Tu reste debout, loin de lui, alors qu'il marche et bouge et... Pourquoi il ne vous a pas laissé tranquille?! Vous étiez bien, non? C'était le calme après la tempête et c'était si bon...

Tu l'observe éponger l'alcool du bureau et tu ne peux t'empêcher de rouler les yeux. C'est vraiment une priorité pour lui? Nettoyer tes dégâts au lieu de te serrer dans ses bras? Tu secoues la tête en l'entendant parler de travail. Tu n'as pas envie de parler de ça. Tu as juste envie... De t'évader! D'être avec ton Sytry et t'occuper de lui comme il se doit, comme tu aurais dû depuis des années. Mais non. Monsieur préférait parler de Lucifer et de ce que tu manigançais

-Oublie donc Lucifer, tu veux? J'ai pas envie d'attendre parler de lui maintenant. On se fiche de lui! Il n'est pas important. On parlera de travail quand il sera le temps, pour l'heure...! J'ai pas envie de ça, Sytry. J'ai envie de toi... juste. Toi. Tu comprends?

Tu laisse échapper un long soupire alors que tu croises les bras sur ta poitrine. Sytry semble avoir compris le message parce qu'il change de sujet après cela. Tu te pince les lèvres pour éviter de sourire alors qu'il te parle de sortir, main dans la main. C'est trop beau pour être vrai... Vous ne pourrez jamais faire ça. C'est une ville dangereuse ici. Lucifer pourrait vous trouver. Des copains de Lucifer pourrait vous trouver. Mais tu as envie de rêver. De marcher dans les rues comme si elles t'appartenaient. Montrer au monde entier que Sytry est à toi et torturer quiconque tente de te le prendre. Tu as envie de ça... Mais est-ce judicieux?

Tu vas pour répliquer avec la voix de la raison quand tu vois ton amant se lever et s'approcher de toi, comme un tigre en chasse. Tu le regardes, un peu surpris, avant de frissonner quand il se place derrière toi et te caresse. Tu laisses ton poids reposer sur son torse avant de laisser échapper un soupire de bien-être, souriant en sentant sa langue sur ton lobe.

-On devrait pas... on peut pas. Mais j'ai envie, Sytry~ J'ai tellement envie que j'ai l'impression de brûler à l'intérieur.

Tu te mords la lèvre et ferme les yeux. Ton cerveau réfléchie et réfléchie... avant d'en venir à une conclusion. Probablement pas la plus judicieuse, mais celle que tu désirs réellement. Merde, vous êtes des démons. Vous devriez agir par désirs plutôt que par logique! Tu te tournes vers ton amant, tes yeux noirs brillants d'excitation

-Je connais l'endroit idéal pour sortir. Ça va être très amusant... et on pourra torturer qui l'on veut. Tu veux venir avec moi, Sysy~?

Sans attendre sa réponse, tu te téléporte avec ton amant dans un endroit de la ville peu achalander. Tu saisie la main de ton amant et le tire comme un enfant vers la rue.

-Allez, Sytry! Les meurtres ne vont pas se faire tout seul! On va commencer par le parc où il y a une fête d'enfant, ensuite on pourra aller à la plage pour s'occuper de touriste et finir en soirée dans un restaurant bondé! Allez! Plus vite!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [+18] La vérité finie toujours par éclore Dim 12 Mar 2017 - 18:21

La vérité finie toujours par éclore


Sytry était touché d’entendre Paimon le désirer. Lui. Juste lui. Il étira une demi-lune en coin avant de s’avancer de sa démarche féline vers lui. Se placer contre son dos, le caresser lui proposant de sortir. Il en avait marre de rester cloîtré dans cette maison. Envie de sortir avec son amant. Il avait l’impression que son amant s’empoisonnait dans cette maison. Il soupire en l’entendant dire qu’ils ne pouvaient pas…

-Pourquoi ?! Pourquoi on pourrait pas ? Personne m’a sauté dessus quand je sors…

Il lui adressa un regard de chiots battus. Battit des cils en lui léchant de plus bel son lobe d’oreille. Ses mains caressaient son torse, le pressèrent contre sa poitrine. Lorsqu’il se retourna son regard si pétillant et sa question… Une excitation se propagea dans tous ses membres. Il n’eut même pas le temps de lui répondre qu’ils arrivèrent dans un lieu qu’il ne connaissait pas. Il s’en fichait. Il se promenait enfin avec Paimon. DANS LA RUE! Il croyait être aux anges. Il se mordilla les lèvres en se laissant traîné par la main dans la rue, écoutant son amant. Il entoura ses bras autour du cou de son amant et l’embrassa avec passion.

-Tu me fais très très plaisir là ! Excellente idée. Oh Paimon~ Ça sera la meilleur journée depuis des lustres !

Il lui pressa la main en se dirigeant à ses côtés au fameux parc. Des enfants couraient partout, des parents parlaient ensemble. Des chiens se reniflaient les fesses ou aboyaient. En outre, pleins d’insectes. Pleins de proies potentiels. Un clown grotesque se tenait dans un coin entrain de faire des ballonnes en formes d’animaux.

-Tu vois une victime potentielle ? J’ai une idée pour occuper la bande de parents ~ Attend un peu. Dit-il à l’oreille.

Il se dirigea vers le regroupement d’adulte, l’air inquiet.

-Excusez-moi… Je viens vers vous au sujet de ce clown. Je le connais… C’est un pervers. Il a fait des attouchements au petit du voisin. Vous devriez lui dire de partir, ne laissez pas approcher les mômes. Je peux appeler les flics, sinon. Proposa-t-il en manipulant quelques insectes dans le tas.

Ils se regardèrent et jetèrent des coups d’œil vers le clown.

-Merci… Il a l’air louche en effet…

Imbéciles d’insectes. Sytry se retint de rire avant de pivoter et retourner vers Paimon.

-On a la voix libre ~ Tu choisis lequel ?

Sytry détestait les gosses à cause du fils à Paimon. Il le trouvait affreux et désirait plus que tout de le brûler vif. Mais, parfois, il se demandait qu’est-ce que c’était un enfant réellement? Il ne comprenait pas vraiment. Les démons, comme lui, naissaient matures et prêt à croquer toutes âmes.


©Percylove

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [+18] La vérité finie toujours par éclore Dim 12 Mar 2017 - 19:30


La vérité finie toujours par éclore


What kind of lord am I if I don't defend my vassal?


Tu regardes ton amant et tu ne peux t'empêcher de sourire. Il est si beau comme ça... si heureux. Pendant un moment, tu oublies qu'il a été torturé par ta faute. Tu oublies qu'il a souffert par ta faute. Tu oublies tous les coups que tu lui as donné, toutes les blessures que tu as pu lui affliger. Pendant un moment, tu te vois comme une personne normale avec son amoureux. Tu te vois heureux et souriant et naïf et... humain. Son baiser te fait frémir de plaisir et tu le rends avec grande joie, profitant de ses lèvres et le goût de sa langue. Tu te presse contre son corps comme si tu voulais ne faire qu'un avant de sourire, doucement, tendrement.

-Je suis heureux de te voir heureux, Sytry. Tu resplendis comme ça. Je veux te voir toujours comme ça. Je vais faire en sorte que tu sois toujours heureux Sytry, d'accord? Toujours. Je te le promets. Ce sourire ne te quittera plus jamais. Promis...

Tu le suis rapidement alors qu'il te guide vers le parc. Il semble tout aussi excité que toi à l'ordre du jour. Tu serres sa main fortement, possessif. Tu sais que, avec les humains, tu n'as rien à craindre, mais tu ne peux t'empêcher. Tu veux montrer au monde entier que Sytry t'appartient. Sytry est à toi... et rien qu'à toi. Personne d'autre. Et s'ils osent l'approcher, tu vas les brûler vif.

Parlant des humains... Tu dois te retenir en voyant Sytry s'approcher d'eux pour faire une diversion. Tu le regarde, les yeux en flamme, t'assurant que les humains ne le touchent pas... ne le regarde pas avec trop de désirs ou... n'importe quel signe qui pourrait te faire comprendre qu'un de ses insectes s'intéressent trop à ton amant. Mais tout semble bien se passer. Ils se lèvent pour voir le clown et Sytry retourne à tes côtés. Tu saisis rapidement sa main et te presse contre lui, observant les enfants un à un.

-Je veux un qui a toute sa vie devant lui. Je veux lui qui souris toujours et qui est trop parfait. Je veux celui dont les parents l'ont tellement désiré, tellement chouchouté, que leur prendre va les détruire entièrement. Je veux... celui-là.

Tu le pointes du doigts, un large sourire de prédateur sur les lèvres. Tu tournes la tête vers Sytry, le tirant lentement vers votre proie. Tu souris un peu plus, si c'était possible, et t'approche de l'enfant. Les adultes sont occupés avec le clown. Vous avez le champ libre. Tu t'accroupie devant l'enfant, l'empêchant de suivre les autres qui vont un peu plus loin.

-Bonjour toi... C'est pour toi cette fête? Tu es vraiment chanceux d'avoir autant d'ami... Mon fils n'a pas pu venir, il était vraiment triste... Mais il m'a dit de te donner le cadeau qu'il t'a acheté. Tu veux bien? Hm? Il est trop gros pour moi... mais si tu me suis, tu vas pouvoir l'ouvrir.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [+18] La vérité finie toujours par éclore Dim 12 Mar 2017 - 19:56

La vérité finie toujours par éclore


Sytry se sentait léger, oublier les mauvais moments. Il aima se câliner contre Paimon qui lui rendit chacune de ses caresses et témoignages d’affections. Sa promesse le fit frémir. Il lui embrassa la gorge avant de se rendre dans ce parc. Il s’occupa rapidement des insectes qui aillent voir le clown. Il chuchota à l’oreille de Paimon lequel il aimerait avoir. Quel gamin merdique à torturer ! Ses yeux bleutés s’attardèrent sur ce qu’il lui pointa du doigt. Oh oui, un insecte mignon qui se tenait en dernier du rang. Coup d’œil rapide vers les parents, ils parlaient encore au clown. Parfait. Il se laissa entraîner par Paimon jusqu’à cet insecte. L’enfant sembla intéressé au dire de Paimon. Il s’avança vers eux, sourire aux lèvres.

-Ne t’inquiète pas, on a la permission de tes parents. Ils devaient s’occuper d’un cas un peu urgent.
Ajouta-t-il en le manipulant. Les insectes en larve étaient tellement facile à manipuler. Une petite semance de rien du tout et ils te mangeaient dans la main. Proie même trop facile. Ça leur fera un échauffement avant de s’attaquer aux gros poissons. Il prit le petit par la main et doucement le traîna gentiment vers un coin plus isolé, s’assurant que personne les voient. Au vu des gens du coin, il prit son autre main pour toucher Paimon, se téléporta dans une ruelle sombre pour avoir le champs libre au massacre~ Lâcha la main moite et dégueu de cette larve.S’essuya la main sur un mouchoir en jetant un regard complice vers son amant.

-Tu vas lui montrer son cadeau ? ~ Tu vas adoré ce jeu, petit.

Se mordilla les lèvres en manipulant ses sentiments. Lui inséra de la confiance, du bonheur. Il avait hâte de le voir en lambeaux. En petits morceaux. Au moins, il braillait pas. Pas encore. Ça le rendra encore plus violent. Il détestait leurs cris. Ça détruisait les tympans.

-Tu veux qu’on lui fasses quoi ? Souffla-t-il à l’oreille de son amant, exciter. Il l’embrassa en caressant sa nuque de ses doigts gracieux. Le relâcha, papillons dans le ventre. Il était en manque de ce genre de vice. Ça remontait à loin ses manipulations pour torturer les gens.


©Percylove

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [+18] La vérité finie toujours par éclore Dim 12 Mar 2017 - 20:47


La vérité finie toujours par éclore


What kind of lord am I if I don't defend my vassal?


Ton amant t'aide à récupérer l'enfant. Vous faites le couple parfait. Il n'y a pas à dire. Sytry est toujours là pour pousser ses microbes à tomber dans vos bras et toi, tu n'as qu'à clore le spectacle avec des tortures bien amusante. C'était vraiment parfait. Personne ne pouvait être plus parfait que vous deux. Vous étiez l'idéal. L'esprit et le corps sont vos éléments et, ensemble, rien ne pouvait se mettre au travers de votre chemin. Sauf Lucifer, mais il n'était pas question de lui aujourd'hui! Aujourd'hui, c'est une journée pour vous et vous uniquement. Pas de Lucifer dans le portrait. Juste toi et ton Sytry adoré.

Sytry prend la main du petit et vous vous éloignez lentement, pour ne pas attirer les regards sur vous. Les parents n'ont rien vu. Ils ne se doutent pas que, dans leur dos, un crime odieux va se produire. Ça te fait frissonner de plaisir. Tu souris un peu plus alors que tu sens la main de ton amant dans la sienne. Quelques secondes plus tard, vous êtes hors de vue, seuls avec l'enfant qui n'a aucune idée dans quelle merde il est tombé. Tes yeux deviennent démoniaques, le plaisir te rongeant entièrement. Tu veux détruire. Tu veux massacrer. Tu veux anéantir! Tu veux faire souffrir cet enfant le plus possible, ne laisser qu'un tas de chair difforme à la place. Tu veux tellement faire de mal... que Lucifer pourrait être fier de toi. Tu secoues violemment la tête en chassant ce crétin de ton esprit et te concentre sur ton amant et votre proie.

-Ce que j'ai envie de lui faire? J'ai envie de le laisser en vie, je pense. Mais... pas en un seul morceau. Qui a dit qu'il avait besoin de bras ou de jambes, hein? Ou bien de chair autour de son visage? Ou de deux reins? Un lui suffit. Et des yeux?! Pff! Des yeux, ce n'est pas pour les insectes. Et une langue... aussi bien l'arracher tout de suite! Il n'en aura pas besoin quand tu va le rendre fou et dans son petit monde. N'est-ce pas, Sytry?

Tu ris doucement avant de t'approcher de l'enfant, le saisissant par les cheveux avec violence, un large sourire malsain sur les lèvres.

-Pas vrai petit? Tu es d'accord avec ton cadeau? Plus de membre. Plus de yeux. Plus de langue. Rien qu'un rein et une folie comme extra! N'est-ce pas génial~? Tu vas être unique! Tout le monde va te regarder! Tu vas être très populaire....


Tu regardes ton amant et le tire par le chandail pour pouvoir l'embrasser avec avidité

-C'est ta journée. À toi l'honneur de commencer, mon amant~

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [+18] La vérité finie toujours par éclore Dim 12 Mar 2017 - 21:35

La vérité finie toujours par éclore


Sytry observe l’insecte avec excitation. Il avait hâte d’ouvrir les voies de la folie. De le voir vibrer de souffrance, mais en demander toujours plus. Devoir vivre comme une bête de foire~ C’était un magnifique plan. Il sourit à Paimon en se mordillant les lèvres.

-Tu as bien raisons. Ces larves ont pas besoin de ça pour vivre. Il sera notre œuvre d’art~ Notre marque apposé sur lui à jamais. Roh, ça sera amusant.

Ses yeux se remplirent d’étoiles à l’évocation du châtiment sur ce gosse. Il aperçut Paimon le traîner par les cheveux. La larve hurla. Tu retroussas le nez. Putain. Qu’il se la ferme, non? Il préférait entendre les cris des « adultes », eux, c’était divin, excitant des entendre. Les larves…. Ça te donnait le goût d’accélérer le processus. Ça déchaînait sa fureur, son côté démoniaque très sombre. Tel un iceberg on n’en apercevait toujours qu’une partie. Son « éclat » lui donnait l’air d’un ange,mais oh, il était bel et bien le mal incarné. Il ferma les yeux, profita du baiser passionné de son amant avant se pencher vers le petit qui secouait la tête, pleurait. Déjà… ?

-Ne pleures pas…. Tu vas aimé ça, adoré chaque chose qu’on te feras.

Sytry passa sa main dans ses cheveux dorés, lui essuie les larmes. Renforçant le lien de confiance. L’obligeant à être confiant, à se calmer. La larve hoqueta avant de hocher lentement la tête.

-Très bien… On va jouer à un jeu~ Tu aimes les jeux, pas vrai ?


-Oui !

-Le but sera de devenir la plus belle peluche qui soit ? Tu le veux, non ?

Tout en parlant, il jouait avec son esprit, ses sentiments. Ouvrit les voix de la curiosité, du bonheur. Sytry sourit, le regard malicieux.

-OUI!

La voix de la larve se faisait aiguë et enthousiasme. Il sautilla même en regardant Sytry. Sytry éclata de rire.

-Une peluche… ça parle pas… Faut remédier à ça ! Tu sais comment ? Hum ?

Il se pencha vers le gamin lui susurra à l’oreille des idées… Manipula son petit cerveau poids chiche pour lui donner ce qu’il fallait. Sytry observa les alentours, aperçut une pair de ciseaux rouillés dans les ordures. Le ramassa du bout des doigts et le remit à la larve. L’insecte déterminé prit la pair de ciseau entre ses mains. Le coeur noir du démon palpita à une cadence redoublée, dictée par le plaisir de la torture. De le voir se mutiler lui même. Sans un crie, il se coupa la langue. Le sang aspergeant le ciment… la pauvre salopette du gosse. Des frissons de plaisir s’emparaient de tous ses membres. Il se retourna vers Paimon, l’embrassa sur la gorge, s’empara férocement de ses lèvres. Enfla son désir, son plaisir~

-À ton tour~


©Percylove

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [+18] La vérité finie toujours par éclore Dim 12 Mar 2017 - 21:53


La vérité finie toujours par éclore


What kind of lord am I if I don't defend my vassal?


Tu restes un peu en retrait, laissant ton amant travailler. Tu souris doucement en l'entendant, en le voyant. Ton amant. Ton amant merveilleux. Il t'excite tellement alors qu'il manipule l'esprit de l'enfant. Certains peuvent dire que c'est monstrueux. Toi... tu trouve ça fantastique. Tu ris comme un enfant, l'ironie, alors que le sang asperge le sol et le petit. Sa langue a quelques soubresauts avant de s'arrêter, là, aux pieds du petit. Tu sens ton Sytry prendre possession de toi en t'embrassant. Tu lui rends son baiser avec avidité. Tu vas devoir le récompenser pour ce spectacle. Ta main tâte légèrement son entre-jambe alors que l'autre caresse la base de sa nuque.

-Mon amant... mon merveilleux, diabolique amant. Ce que tu as de parfaites idées. Tu es le meilleur pour ça! Rappelle-moi de te récompenser ce soir... ~

Tu souris largement, tirant sur ses cheveux pour mordiller sa gorge, avant de te concentrer sur votre proie. Ce n'est pas tout de s'amuser avec ton amant, tu devais aussi t'occuper du morveux. Tu t'approche du petit qui semble étrangement serein grâce au contrôle de Sytry. Heureusement. Ses cris et ses pleurs auraient attirés des curieux et vous ne pouviez pas vous permettre ça. Tu souris largement, sachant exactement quoi faire pour la suite du programme.

-Qu'est-ce que les peluches ont aussi? Des yeux de verres. Et pour avoir des yeux de verres, il faut enlever les yeux de chairs.

Tu resplendis de sadisme et de cruauté alors que tu te concentre, arrachant chacun des yeux avec ton pouvoir. Le plus lentement possible. Le plus souffrant possible. Il ne crie pas. Mais tu le vois trembler, tu le vois se battre de l'intérieur alors que tout son être lui dit de fuir, de crier, de pleurer. Mais il n'a que ce sourire idiot sur les lèvres alors que tu observes ses orbites vides. Tu plonges un doigt à l'intérieur, riant à gorge déployé.

-Tu as vu ça, Sytry! Mon dieu... c'est hilarant! J'adore ce gamin... Ce qu'il va devenir sera une merveille! HaHAHA!

Tu continues de jouer avec les orbites avant de soudainement les griffer, impressionné de voir le sang gicler. Tu dois l'arrêter par contre, il ne faudrait pas que monsieur meurt avant que vous ayez fini... ça ne serait pas amusant ça.

-Oh, Sytry! Force-le à s'arracher la peau! Ses stupides joues trop bombés, j'aime pas ça! Force-le à détruire son satané visage trop parfait... je veux que même ses parents ne le reconnaissent plus! Je veux que tout le monde le dévisage pour le restant de sa misérable existence!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [+18] La vérité finie toujours par éclore Lun 13 Mar 2017 - 0:04

La vérité finie toujours par éclore


Fébrile, il se retourna pour embrasser son amant. Il était en manque de laisser ses ténèbres se déchaîner. Il se sentait puissant, démoniaque à nouveau. L’ancien lui et lui, se rassemblaient pour former qu’un. Il t’embrasse à son tour avec la même avidité. Sytry glisse sa langue dans le baiser avant de libérer à nouveau. Aux mots de son amant, son plaisir augmenta d’un cran. Une récompense ? Il avait hâte de voir. Ses iris se dilatèrent sous le toucher sur son sexe. Il poussa un petit couinement de plaisir.

-Oh oui une récompense ! Une belle récompense, j’espère
dit-il les yeux brillants. Sa tête se pencha vers l’arrière au tirement de Paimon. Il se mordilla les lèvres. Ferma les yeux sentant ses cuisses s’embraser aux mordillement de son amant. Il le relâcha pour s’occuper de la larve. Sytry croisa ses bras observa la scène. Flotta de plaisir. C’était une vraie drogue, une drogue du bonheur. Il glousse aux jeux de mot de Paimon.

-J’adore cette rime. Tu devras me la réciter souvent désormais~ dit-il en se frottant les mains ensemble.

Sous son regard, les yeux de la larve sortirent de ses orbites, roulèrent au sol. Sous la pulsion d’excitation, ses iris bleutés disparurent sous un voile complet d’encre noir. Encre noir luisant, brillant de plaisir. Sytry éclata de rire en le voyant jouer dans les trous.

-Bien sûr.


Il décroisa ses bras de son torse pour caresser les joues du gamin. Passa ses longs doigts dans ses cheveux. Resserra du même coup son emprise. Calma la peur, le faisant apprécié chaque picotement de souffrance.

-Tu dois matérialisé son visage en vraie tête d’ours ! Et tu sais comment ? En ayant des lambeaux de chairs pour faire du poil !

Sytry sourit en le voyant sourire. Ciseaux en mains, le gosse se mutila le visage. Découpa ses joues pour former des languettes. La larve souriait. À chaque coupure, Sytry faisait fonctionner l’hormone du bonheur dans la tête du gamin. Il lâcha la pair de ciseaux au sol une fois la peau bien labourée… Tourna même sur lui même. Sytry se mordit l’index calmant un brin son euphorie. Il se tourna vers Paimon.

-C’est la meilleur sortie! Meilleur journée! Roh ce plaisir me manquait tellement! Tu peux pas savoir Paimon…

Il plongea son regard d’encre dans le sien.


©Percylove

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [+18] La vérité finie toujours par éclore Lun 13 Mar 2017 - 1:24


La vérité finie toujours par éclore


What kind of lord am I if I don't defend my vassal?


Les yeux de ton amant son d'un noir d'encre quand tu le laisses s'amuser avec la peste humaine. Sytry te semble si vivant, si heureux... tu as envie que cette image te reste à jamais en mémoire. Tu adores la voir. Tu en veux plus. Tu veux voir ton amant comme avant que Lucifer ne s'en prenne à lui. Tu veux voir Sytry enjoué, démoniaque chasseur de prime qui réalise chacun de ses assassinats comme une oeuvre d'art. Tu veux ce Sytry pour gouverner à tes côtés comme roi consort. Tu le veux. Et ça semble un bon commencement pour avoir ce que tu désirs. Tu le regarde alors que l'enfant découpe sa propre chair. Un sourire cruel prend possession de ton visage.

Voir ton amant ainsi te rend plus qu'heureux. Ça te rend, serein. Tu as l'impression d'avoir enfin obtenu ce que tu désirais: L'avoir en sécurité, heureux et resplendissant. Ça te fait chaud au cœur. Tu caresse ses cheveux du bout de tes doigts couverts de sang. Tu te fiches bien s'il ne trouve pas ça propre. Tu es trop heureux pour t'en soucier présentement. Ta main glisse sur sa joue que tu caresses avec tendresse et amour. Ton Sysy, ton tigre. Il est là. Il est... magnifique. Tu t'approches de lui, mordillant son oreille avant de murmurer.

-Oh... mon cher ~ Attends un peu qu'on soit seul et tu vas voir... Tu vas hurler. Tu vas me demander d'arrêter et ensuite tu ne voudras plus jamais que je m'arrête. Tu vas me supplier de te faire ça encore... et encore... et encore... jusqu'à ce que ta voix ne puisse plus le crier. Hm... Oui~ Tu. Vas. A-do-rer.

Tu ris doucement avant de lui voler un baiser ardant. Tu n'arrêtes que lorsque tes poumons brûlent comme les braises de l'enfer, un large sourire sur les lèvres.

-Je suis tellement heureux de te voir ainsi, mon amant. Tu es fabuleux. Tu n'as pas idée combien te remplie mon cœur de plaisir... Que le spectacle continue~


Tu lui souris de toutes des dents avant de te tourner vers l'enfant. Tu l'observes un moment avant de te concentrer. Son rein droit... lentement... tu le tire. Lentement... tu l'arraches de son corps et il vient s'écraser au sol, masse de viande brunâtre et sanglante. Tu souris un peu plus et t'occupe ensuite des bras. Tu les forces dans des directions opposées, tirant, tirant, tirant jusqu'à ce que la chair se déchirent, que les tendons se brisent, que les os se disloquent et que les membres tombes au sol. Tu arrêtes les saignements sans aucun effort avant de regarder ton amant, attendant son approbation, ses acclamations.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [+18] La vérité finie toujours par éclore Sam 29 Avr 2017 - 20:41

La vérité finie toujours par éclore


Les yeux noirs d’encres affichés, il savourait chacune des souffrances cachées de la larve. Sa voix intérieure, camouflée par les faux sentiments qu’ils superposaient dans sa tête, vibrait de douleur. Sans la manipulation de Sytry, la larve mourrait en quelques minutes. Heureusement, il était là pour éviter ce drame. Leur amusement progressait lentement, mais savoureusement. Il goûtait chaque hurlement intérieure, chaque fois qu’il suppliait. Faible voix étouffée par sa manipulation. Poisson prisonnier dans ses filets. Paimon, en toute réponse, passa ses doigts souillés dans ses cheveux. Il pinça des lèvres en affichant une fausse mine boudeuse. Il était trop content pour le disputer réellement.

-Paimon… Tu salies mes cheveux…


Il se mordilla les lèvres pour s’empêcher de rire. Son doigt descendit jusqu’à sa joue. Il ferma à demi ses paupières profitant de ses tendresses. Une chaleur gonfla dans ses tripes. Un « hummm » s’échappa de ses lèvres au mordillement. Il prit possession de la nuque de son amant tout en l’écoutant. Il lui la massa, glissa ses doigts entre ses mèches de cheveux.

-J’ai hâte de voir ça, de sentir touuut ça ~ souffla-t-il à son tour au creux de l’oreille.

Paimon l’embrassa ardemment éveillant des flammèches de désirs dans chaque parcelle de sa chair. Il aurait voulu que ça dure encore plus longtemps. Il enleva ses mains de sa nuque. Sytry l’observa en silence. Il trouvait toujours fascinant de voir les morceaux du corps s’extirper comme ça… POUF. Sans même devoir ouvrir le corps. Le foie tomba à ses pieds dans un son léger et gracieux. Sa marre d’encre dans le regard s’illumina encore plus, se parsema d’étoiles. Ses yeux démoniaques se figèrent sous les bras qui se tendaient soudainement tout dans les airs. Son souffle se coupa. Attendait avec impatience de voir le résultat. La chair s’étira. Un peu comme une guimauve avant de fendre. Les membres tombèrent sur le sol. Sytry sourit en se mordillant les doigts. Il sentait sa manipulation devenir plus difficile à cause de la souffrance élevée. Il s’approcha donc de la larve, l’enlaça dans ses bras avec un regard cruel. Chacun de ses gestes ne servaient qu’à sa manipulation. Le remballer dans un état non désiré. Il lui caressa le dos du côté de la paume de la main. Caressa ses cheveux. Réveilla et tint actif l’hormone du plaisir. Il le relâcha pour entourer ses bras autour du cou de Paimon. Mordilla sa gorge, la lécha du bout de la langue avant de la mordiller encore un peu. Il ressemblait un peu d’un félin.

-J’adore… Ce sang, ces masses de chairs…

Ses mains glissèrent vers ses fesses pour les masser. Sa prise ferme caressa les formes de son amant. Il profita du bon moment avant de le relâcher et de retourner vers le petit. Il sortit un bonbon de sa poche qu’il déposa dans sa bouche. Tactique pour que son cerveau associe le plaisir au goût sucré des bonbons. Apprécier la souffrance. Il continuait d’éveiller les hormones du bonheur, de les exciter. Il se recula ensuite avant de jeter un regard à son amant.

-Arrache-lui les jambes! Je veux le voir en pantin désarticuler~ J’aime te voir à l’œuvre.

Le massacre, la souffrance, la torture, le sang…. Étaient d’autres manières d’atteindre une sorte « d’orgasme » Paroxysme du plaisir.


©Percylove

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [+18] La vérité finie toujours par éclore

Revenir en haut Aller en bas

[+18] La vérité finie toujours par éclore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» THE SPECTATOR ? La vérité fait toujours scandale
» 5 ? la vérité est toujours plus douloureuse que le mensonge.
» La vérité est toujours belle et terrible ... ~ Severus Rogue
» La vérité finit toujours par se savoir // pv Eleonore
» La vérité n'est pas toujours bonne à dire [Mentos-Ecly]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institut Parker :: Hors-Jeu :: 2017-