♥ Welcome Invité sur Institut Parker ♥ N'oubliez pas de créer des liens, topics sans oublier des sujets si vous voulez que le forum marche ♥ N'hésitez pas à surveiller les diverses annonces et new. N'hésite pas à te connecter sur la Chat Box le staff y est souvent ♥
♥ Welcome Invité sur Institut Parker ♥ N'oubliez pas de créer des liens, topics sans oublier des sujets si vous voulez que le forum marche ♥ N'hésitez pas à surveiller les diverses annonces et new. N'hésite pas à te connecter sur la Chat Box le staff y est souvent ♥

Partagez|

Oh mon amour, quel plaisir de te voir aujourd'hui (PV Lucifer)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Hyppolite G. Langdon
avatar
Membre ₪ Sorcier


MESSAGES : 43
POINTS : 81
AGE : 508
CELEBRITE : Ezra Miller
EMPLOI : Escroc
DATE DE NAISSANCE : 23/05/1509
ARRIVE LE : 23/05/2017
Localisation : Devant mon temple dédié à Lucifer

MessageSujet: Oh mon amour, quel plaisir de te voir aujourd'hui (PV Lucifer) Mer 24 Mai 2017 - 21:32

 

♥ Love Lucifer ♥


Oh mon amour, quel plaisir de te voir aujourd'hui


feat le grand, le beau, le magnifique, Lucifer.


Lucifer m'avait demandé un petit service de rien du tout. Apparemment un type, un mutant du nom de Gideon Salander lui avait vendu son âme (un crétin, si vous voulez mon avis, je donnerais mon amour, mon cœur et mon corps pour Lucifer, jamais mon âme), et le sieur Gideon mettait un tout petit peu trop de temps à mourir. Ce qui embêtait Lucifer parce que Gideon était bruyant et stupide, et se vantait à tort et à travers d'avoir eu les faveurs de Lucifer lui-même. Le gueux aurait bien fait de fermer sa boîte à camembert, parce que Lucifer avait très envie de se débarrasser de lui. Seulement, c'était mauvais pour les affaires qu'il s'en occupe lui-même et apparemment ses chers amis étaient occupés ailleurs. Aussi, c'était à moi qu'il s'était adressé pour cette mission, quelques temps plus tôt.
Le meurtre n'est pas ma tasse de thé, je trouve ça assez vulgaire et salissant, par contre, je pouvais escroquer cet aimable Gideon et lui faire perdre tout son argent, ce qui le pousserait au suicide. Une vraie partie de plaisir, mon jeu préféré. L'escroquerie.
Gideon n'y a vu que du feu, l'entourloupe c'est une deuxième nature pour moi, Gideon m'a cru quand je lui ai parlé d'un super placement pour son argent. Aha ! Quel naïf. Quel bécassot. Dire qu'un benêt pareil avait eu le droit aux faveurs de Lucifer, c'était à claquer une peau de renard sur le plancher. Mais soit, Gideon avait perdu tout son argent dans un placement fictif, ruiné, sans âme, sans plus rien, il se pendit au milieu de sa cuisine, laissant un souvenir impérissable à sa femme et ses gosses. J'avais remplis ma mission, il me suffirait donc d'en parler à Lucifer prochainement et tout serait pour le mieux.
Je me prenais à rêver à ce que Lucifer me réserverait comme remerciement. Aurais-je droit à un baiser ? Ouuuuuh je n'osais y penser sans rougir. La dernière fois, il m'avait accordé une main sur mon épaule et j'avais failli m'en évanouir de plaisir, rien que d'y penser je sentais mes jambes défaillir. J'allais faire un arrêt cardiaque grave si Lucifer posait sa bouche quelque part sur moi. Mais ce serait si bon...
Ou bien je pourrais lui demander un selfie tous les deux, une photo de lui à rajouter à ma collection. Le bonheur. En plus ce serait une photo de lui, avec moi !
Dans mon appartement j'avais une petite place où je mettais tous ce que j'avais sur Lucifer, des photos, des feuilles qu'il aurait touchées ou sur lesquels il aurait marché, une mèche de cheveux (me demandez pas comment j'ai eu ça). C'était mon petit plaisir à moi, mon endroit où je me ressourçais quand l'ennuie m'emportait. Mon amour pour Lucifer me donnait pleins d'énergie et me mettait de bonne humeur. C'était fantastique.
J'étais justement en train de penser à l'objet de mon amour, quand celui-ci apparu dans mon appartement, à quelques mètres de moi. Peu préparé à voir entrer Lucifer chez moi, mon cœur se mit à battre la chamade et j'eus la tête qui tournait. Il fallait que je m’assois avant que mes jambes ne me lâchent, mais je ne pouvais le faire sans avoir parler à Lucifer.

- Sir... Lâchai-je un peu brutalement et trop poliment. Euh... Lucifer... Assied toi, je t'en prie... Bafouillai-je finalement.

Je me posai sur mon canapé et attendit qu'il en fasse autant, s'il voulait s'asseoir.

- Qu'est ce qui t'emmène dans mes pénates ? Réussis-je à dire en reprenant mes esprits.

•••••••••••••••••••••••••••••••••••


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luciano "Lucifer" Goodman
avatar
Membre ₪ Démon


MESSAGES : 573
POINTS : 1971
AGE : 666
CELEBRITE : Devon Bostick
EMPLOI : Roi des Enfers. (c'est déjà énorme)
DATE DE NAISSANCE : 25/12/1350
ARRIVE LE : 31/01/2016
Localisation : Là où tu penses être bien caché

MessageSujet: Re: Oh mon amour, quel plaisir de te voir aujourd'hui (PV Lucifer) Sam 27 Mai 2017 - 18:15

Oh mon amour, quel plaisir de te voir aujourd'hui


Entre tout ce qui arrivait en ce moment, surtout ce qui arrivait au niveau des sentinelles et de leur attaque, il était clair, que je passais plus mon temps à l'Institut et sur Terre que jamais. Au fond, je profitais de l'Institut pour aussi tenter d'y glaner des informations. Mais du coup, je me demandais ce qui pouvais avoir pu me donner du temps de libre pour ça.
Surtout pour lui. Cet étrange type, qui durant des siècles, m'avait paru aussi étrange qu'il n'était intéressant. Si je l'épargnais toujours, c'est parce que déjà, il faisait un bon défouloir, et qu'ensuite, il suffisait qu'il devienne un démon pour devenir peut-être barbant. Donc il pouvait profiter de son immortalité, je le gardais encore en vie. Pour le moment. Tant qu'il me serait fidèle.
Mais je m'étais dis que quitte à perdre des démons dans l'histoire, je pouvais toujours en récupérer, en butant quelques pactes fait. Et même mieux, en en récupérant. Du coup, alors que je comptais aller faire un peu de massacre pour récupérer des âmes, je m'étais bien vite rendu compte, qu'une était entrée en bercail, découvrant le "merveilleux" monde qu'était l'enfer. Âme, que je n'avais pas tué moi même, mais que je me rappelais avoir demander à ma groupie - disons les mots qu'il faut, maintenant que je les connais - de s'en occuper.

Je parlais de groupie, parce qu'à mon souvenir, lors de ma dernière visite, il portait un somptueux haut me désignant comme apparemment plus hot que toute personne qui pourrait se pointer devant lui. Je m'étais renseigné, et apparemment, il aurait pu être un des précurseurs du fanatisme moderne, qui consistait à idolâtrer des gens. Sauf que moi, j'étais le roi des enfers, donc même si ce type était un sorcier, il avait plus que raison de m'idôlatrer, même en le faisant comme une "groupie" des temps modernes.
Bref. Je faisais avec, puisque ce sorcier savait se rendre utile.

J'apparu donc dans son logement, et au vu de sa tronche, il était plus que ravi de me voir. Parfait. Son avis sur moi n'avait pas changé, c'était déjà ça. Il me proposa de m'asseoir, et je m'installais dans son canapé, l'observant sans le quitter du regard.
Alors qu'il me demandait la raison de ma venue, j'eus un léger sourire. Je prenais conscience de son nouveau t-shirt, et je me demandais s'il passait son temps avec des t-shirt à mon effigie ou pas. Au moins, si un jour je devais ouvrir un service de propagande, je saurais qui embaucher.

- Ce qui m'amènes, c'est ta récompense. J'ai bien reçu ton colis.

Colis, dans le sens où j'avais récupérer l'âme, et que je m'étais même occuper de la rendre un tant soit peu intéressante, la laissant devenir démon.
Un démon qui m'était fidèle, bien sûr.

- Tu as mis le temps, mais disons que tu l'as fait.

J'avais encore du mal à comprendre comment ce type pouvait prendre tout son temps à arnaquer les gens, au lieu de les tuer d'un seul coup. Mais j'aimais aussi la subtilité, donc en un sens, je pouvais quand même comprendre.
Simplement que trop souvent, j'étais du genre impatient. Sûrement qu'un jour il me faudrait régler ce problème là chez moi.

- Du coup, je peux t'offrir une chose.

Mon habitude, c'était de coucher avec les gens pour qu'ils soient contents. Mais ça m'amusait de savoir ce qu'un type comme lui, pouvait bien désirer.

- Que désires-tu, qui soit à ma hauteur et que je peux te procurer ?

En espérant pour lui qu'il ne m'en demande pas trop.

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

Luciano "Lucifer" Goodman

Le rire est une réaction à la peur, tu le sais parfaitement. Tu t'entends rire, nous t'entendons hurler..




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyppolite G. Langdon
avatar
Membre ₪ Sorcier


MESSAGES : 43
POINTS : 81
AGE : 508
CELEBRITE : Ezra Miller
EMPLOI : Escroc
DATE DE NAISSANCE : 23/05/1509
ARRIVE LE : 23/05/2017
Localisation : Devant mon temple dédié à Lucifer

MessageSujet: Re: Oh mon amour, quel plaisir de te voir aujourd'hui (PV Lucifer) Sam 27 Mai 2017 - 19:25

 

♥ Love Lucifer ♥


Oh mon amour, quel plaisir de te voir aujourd'hui


feat le grand, le beau, le magnifique, Lucifer.


J'inspirai et j'expirai pour essayer de rester calme alors que Lucifer était là, assis, chez moi, sur mon canapé. Son magnifique fessier posé sur un de mes meubles. C'était trop beau, j'avais l'impression que quelque chose de brûlant me dégoulinait dans l’œsophage et explosait dans mon estomac. J'avais envie d'attraper ses mains et de lui avouer tout ce que je ressentais pour lui, mais bon, ça ne l'aurait pas fait. J'aurais passé pour une groupie (ce que j'étais, ne nous mentons pas) mais je connaissais suffisamment Lucifer pour savoir qu'il pourrait me mépriser si je m'écrasais ainsi devant lui, et si je me fichais de son indifférence, je ne supporterais pas son mépris. Et puis, bon, je l'aimais c'était vrai et il m'émoustillait et me rendait un peu dingue, mais je n'étais pas une serpillière. Loin de là.
N'empêche que... Wouaaaaaah, il était là, chez moi, devant moi, sur mon canapé, oh mon Lucifer quoi ! (Oui j'allais pas dire "oh mon dieu" alors que Lucifer est mon dieu).
Lucifer m'expliqua donc les raisons de sa venue, il était là (assis sur mon canapé wouhhhh) pour me récompenser, car il avait bien reçu mon colis. Bien, Gideon avait rejoint sa clique, et Lucifer s'en était rendu compte sans même que j'ai besoin de lui dire. Et il venait exprès pour moi. J'aurais pu me répandre et mourir de joie sur mon canapé, tellement c'était incroyable que le maître des Enfers se déplace en personne pour me remercier moi. Il me reprocha un peu le fait que j'ai mis du temps pour cela et je cru bon de lui dire :

- J'en perds un peu la notion, du temps, je suis pas aussi vieux que toi mais six petits mois me font l'effet d'une seule journée. Pas toi ? Avec toutes les années que t'as dans la tronche...

J'avais réussi à dire cette phrase comme si j'étais parfaitement à l'aise et pas du tout en train de me désintégrer de l'intérieur parce que bordel de saperlipopette, Lucifer était vraiment proche de moi quand même, là sur mon canapé dans mon appartement. Je crois pas que je m'en remettrais jamais. J'ajoutai un peu taquin :

- Quoi que t'as fait une petite sieste de cent ans, alors évidemment t'as des trucs à rattraper, ça t'occupe.

Je prenais des risques, Lucifer avait le pouvoir de me faire cramer là tout de suite, mettant un terme à ma vie, mais ça m'était un peu égal. Je n'avais pas peur et si Lucifer décidait de me tuer, alors ça serait la fin. J'avais vécu 508 ans, j'avais bien profité, mourir était loin de me faire flipper et je ne mouillerais pas mes chausses à le mettre en colère. D'ailleurs la colère le rendait mignon, et j'aimais ça.

Bref, revenons à nos moutons. Lucifer était là pour m'offrir quelque chose, et comble de la joie, il me laissait choisir ce que je voulais, dans la possibilité de ses moyens. Et là... Et bien j'eu un petit blocage. Parce que je ne savais que choisir dans la longue liste de choses que je désirais de lui et j'avais peur de faire un mauvais choix, de demander quelque chose de trop peu satisfaisant et de devoir attendre trop longtemps (car là le temps passait moins vite quand il s'agissait d'obtenir quelque chose de Lucifer) pour avoir quelque chose de mieux. La question sur ce que je voulais était donc plus compliqué qu'elle n'en avait l'air. Je fis une liste silencieuse dans ma tête pour faire mon choix.

Un baiser : Non j'allais m'embraser sur place, comment aurais-je osé demander quelque chose d’aussi... d'autant... À Lucifer !
Un câlin : OHMONLUCIFER je rêvais qu'il me pète toutes les côtes en me serrant contre lui (un peu maso mais bon)
Une poignée de main : moins risqué
Une photo de lui en petite tenue : ça ne l'amuserait pas mais moi si
Une photo de lui : oui, pour rajouter dans ma collection
Une main sur mon épaule : j'avais déjà eu, il fallait que j'innove
Une main dans mes cheveux : GAH
Coucher avec lui : lmksdjglksjljqlmdjfqslhglsglfjglsqjqlmjfqslfjk, non impossible.

Je restai silencieux un long moment, puis je finis par lâcher :

- Un selfie tous les deux !

Ça me ferait un souvenir de Lucifer chez moi, et je pourrais me vanter à d'autres, qui n'avaient pas eu cette chance.

- Voilà ce que je veux, si tu es d'accord, bien sûr.

•••••••••••••••••••••••••••••••••••


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luciano "Lucifer" Goodman
avatar
Membre ₪ Démon


MESSAGES : 573
POINTS : 1971
AGE : 666
CELEBRITE : Devon Bostick
EMPLOI : Roi des Enfers. (c'est déjà énorme)
DATE DE NAISSANCE : 25/12/1350
ARRIVE LE : 31/01/2016
Localisation : Là où tu penses être bien caché

MessageSujet: Re: Oh mon amour, quel plaisir de te voir aujourd'hui (PV Lucifer) Jeu 1 Juin 2017 - 21:20

Oh mon amour, quel plaisir de te voir aujourd'hui


J'imaginais que son excuse pouvait être crédible. De toute façon, je savais pertinemment que les gens dans son genre mettaient toujours du temps pour leurs affaires. Parfois, moi même, j'avais autant de patience qu'eux. Mais cette patience se concluait souvent par mon impatience, et je finissais souvent par manipuler les abrutis dont je voulais m'occuper, de force, histoire de. Mais bref, je ne relevais pas sa remarque. Si je savais quelque chose de ce type, c'est qu'il n'avait pas froid aux yeux. Et pour avoir effleuré son esprit suffisamment de fois, je savais très bien que le tuer ne l'effraierait même pas. D'autant que ça serait une perte de temps incommensurable vu qu'il ne saurait sûrement plus combien "il m'était fidèle", avec des guillemets, vu que je n'étais pas sûr qu'on puisse parler de "fidélité" mais plus d'autre chose.

En tout cas, cet humain aimait à me parler d'une façon suffisamment décontracté, pour que je me demande parfois, s'il avait conscience de sa façon de s'exprimer. Comme je savais que oui, je le laissais faire, sauf quand il allait trop loin.
Alors qu'il sembla se mettre à réfléchir à quelle récompense je pourrais lui donner, j'observais autour de moi, son appartement, en silence, la tête remplie de bien d'autres choses qui n'avaient aucun rapport entre eux, mais qui me fâchaient, m'emmerdaient, et tout le reste. Pourquoi ma tête était pourrie comme ça en ce moment... Ca commençait sincèrement à me peser.
Mais bref. Le sorcier sembla enfin tenir son idée, et quand il parla de selfie, je fronçais les sourcils. Ce nom me disait un truc pour l'avoir déjà entendu, mais je n'étais pas bien sûr de me rappeler ce que c'était. Il y avait eut tellement de nouveautés, rien dans le dico, en si peu de temps - un siècle, comme l'avait très bien dit ce mec, ce n'était rien pour quelqu'un ayant des millénaires derrière lui -.

- Un selfie ?

Tentant de me rappeler, la vision d'une photo censé être un "selfie" mais avec quelqu'un me revint en tête. Maintenant qu'il en parlait... Rattrapant mon erreur, je soupirais, me levant. S'il était content juste avec ça, j'imaginais que je pouvais lui offrir. Franchement, c'était étrangement drôle, de voir que cet humain pouvait autant m'aimer, pour ne demander que des petits trucs.
Mais s'il était trop stupide pour en profiter, ce n'était pas grave. Surtout que ce dit selfie ne prendrait sûrement qu'une seconde ou deux, et qu'ensuite, je pourrais le quitter....Ou lui demander un autre service.

- Très bien. Allons y pour le selfie.

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

Luciano "Lucifer" Goodman

Le rire est une réaction à la peur, tu le sais parfaitement. Tu t'entends rire, nous t'entendons hurler..




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyppolite G. Langdon
avatar
Membre ₪ Sorcier


MESSAGES : 43
POINTS : 81
AGE : 508
CELEBRITE : Ezra Miller
EMPLOI : Escroc
DATE DE NAISSANCE : 23/05/1509
ARRIVE LE : 23/05/2017
Localisation : Devant mon temple dédié à Lucifer

MessageSujet: Re: Oh mon amour, quel plaisir de te voir aujourd'hui (PV Lucifer) Ven 2 Juin 2017 - 10:41

 

♥ Love Lucifer ♥


Oh mon amour, quel plaisir de te voir aujourd'hui


feat le grand, le beau, le magnifique, Lucifer.


Oh bordel de diantre de saperlipopette de putain de merde nom de Lucifer !
Lucifer venait d'accepter pour un selfie. Okay. À quoi je ressemblais la maintenant ? Je savais que je n'étais pas moche, beau et jeune, mais étais-je bien coiffé ? Je connaissais mes cheveux, ils pouvaient se montrer indomptable et hop il se pouvait que j'ai une mèche de cheveux soit placé n'importe comment. Je regardai comment j'étais habillé et je portais un simple tee-shirt (qui avouait tout mon amour pour Lucifer, au passage) et un jean noir. Je n'étais pas du tout photographiable aux côtés du grand et majestueux Lucifer.

- Bien sûr,dis-je, bien sûr, il faut que j'aille chercher ma perche à selfie !

Celle-ci était à côté du canapé mais aucune importance, je bondis sur mes pieds :

- J'en ai pour une minute, ne bouge pas, ou bien bouge, sers toi, fais comme chez toi !

Je m'enfuis dans ma chambre, je trouvai une chemise super classe, blanche (sans rien écrit dessus hélas) et un pantalon de costume, je me recoiffai, et sautai dans mes vêtements. Je devais me dépêcher avant que Lucifer ne change d'avis, ce serait vraiment trop bête. Je revins dans le salon, et fit comme si je ne m'étais pas du tout changé.

- Voilà c'est bon, dis-je ah ben tiens la perche est là ! Ajoutai-je comme si je ne l'avais pas remarqué. Bon ben on peut prendre le selfie !

Je m'assis près de Lucifer, tendis mon portable au bout de la perche et fit mon plus beau sourire. Il fallait que Lucifer se colle à moi, ou que je me colle à lui, pour qu'on apparaisse tous les deux sur le petit écran. Je pouvais sentir son odeur, sa chaleur, sa joue, tout près de moi. Demander un selfie avait été une des meilleures idées que j'avais eu dans ma vie.

Je pris plus d'une seule photo, au cas où la première soit loupé (et pour en avoir plusieurs, je l'admets). Le moment fut bien trop court et je baissai ma perche à contrecœur :

- Voilà. C'est fait. Merci Luci.

•••••••••••••••••••••••••••••••••••


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luciano "Lucifer" Goodman
avatar
Membre ₪ Démon


MESSAGES : 573
POINTS : 1971
AGE : 666
CELEBRITE : Devon Bostick
EMPLOI : Roi des Enfers. (c'est déjà énorme)
DATE DE NAISSANCE : 25/12/1350
ARRIVE LE : 31/01/2016
Localisation : Là où tu penses être bien caché

MessageSujet: Re: Oh mon amour, quel plaisir de te voir aujourd'hui (PV Lucifer) Dim 4 Juin 2017 - 23:18

Oh mon amour, quel plaisir de te voir aujourd'hui


Bien qu'il était clair qu'il désirait me faire patienter, prendre plus de temps que prévu, mais je le laissais aller, consultant au préalable, en fermant les yeux, l'ambiance de l'enfer. Le stress, l'angoisse, quelque chose qui m'horripilait, et la présence de ce minuscule intrus, que les gens avaient encore du mal à reconnaître. Il fallait dire que nombreux étaient les démons qui connaissaient Roch, alors ils ne pouvaient qu'imaginer des choses immondes - et plaisantes - quant à l'existence de mon dernier enfant, Eleazar. Les paroles de mon frère me revinrent en tête "Je vais totalement le surnommer El". Au fond, vu l'enfer qu'il semblait mener en enfer, de sa simple présence, ce petit commençait déjà bien dans la vie.
J'imaginais.
Ca ne voulait certainement pas dire que j'en étais heureux. Ce fut donc avec un air contrarié que je rouvris mes yeux voyant le sorcier revenir. Je clignais un instant des yeux, me rendant compte qu'il paraissait avoir changé de tenue pour arborer quelque chose de plus luxueux. Je ne pu m'empêcher d'avoir un sourire en coin. Tout ce dont il était capable de faire pour moi - jusqu'à me mentir, puisqu'il paru alors clair qu'il savait où était cette perche -, pour paraître, pour me plaire, pour être bien avec moi, me rappelait les serpillères que je me tapais en enfer.
Heureusement pour lui, qu'il avait un peu plus de répondant.

Je le laissais s'asseoir près de moi, et me serrais un peu à lui, le laissant prendre la photo. Ce n'était rien du tout. Juste une minable photo. Cet humain...Hyppolite. Il était tellement étrange dans sa façon de faire. Une fois qu'il eut fini et qu'il me remercia, je songea à la "seconde partie" de mon plan, bien que ce plan soit infini et indéterminé. Maintenir encore et encore son amour, et obtenir ses faveurs - bien que pour la dernière option, si je désirais, je pouvais aussi le menacer -.
J'attrapais sa cravate, qu'il avait si joliment attaché. Je rapprochais mon visage du sien :

- Mais avec plaisir. J'ose espérer, qu'en échange de peut-être...D'autres photos...Ou qui sait... Plus...

Je caressais sa jambe, espérant bien lui insuffler du désir, du plaisir, rien que par ce geste :

- Tu me rendras un autre service... Vois-tu, je suis très occupé en ce moment... Et je sais que tu es compétent...

Je murmurais à son oreille, en étant si proche de lui. Je savais que ça fonctionnerait. S'il était déjà dans tous ses états juste pour une photo, juste le frôler de cette façon lui suffirait.

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

Luciano "Lucifer" Goodman

Le rire est une réaction à la peur, tu le sais parfaitement. Tu t'entends rire, nous t'entendons hurler..




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyppolite G. Langdon
avatar
Membre ₪ Sorcier


MESSAGES : 43
POINTS : 81
AGE : 508
CELEBRITE : Ezra Miller
EMPLOI : Escroc
DATE DE NAISSANCE : 23/05/1509
ARRIVE LE : 23/05/2017
Localisation : Devant mon temple dédié à Lucifer

MessageSujet: Re: Oh mon amour, quel plaisir de te voir aujourd'hui (PV Lucifer) Lun 5 Juin 2017 - 15:56

 

♥ Love Lucifer ♥


Oh mon amour, quel plaisir de te voir aujourd'hui


feat le grand, le beau, le magnifique, Lucifer.


D'accord, j'allais complètement mourir et me rependre sur le sol en espèce de flaque de moi de transpiration et d'amour. Lucifer était beaucoup trop près et trop tactile, je me sentais un peu comme une fan de Justin Bieber, de celles qui vont dormir devant la maison de ce qu'elles appellent un chanteur. Je pourrais me mettre à crier comme un fou. Et en tout cas je notai tout ce qu'il se passait dans ma tête pour le raconter à Nathanaël plus tard "Luci m'a touché, je me laverai plus jamais la jambe, regarde ce beau pantalon sur laquelle il a posé sa main, c'est incroyable". Je me voyais déjà fangirliser (fanboyiser?) et ricaner avec Nathanaël sur tout ça, pendant qu'il me parlerait de Claunech.

Voilà, Lucifer était donc en train de me demander un service tout en se rapprochant dangereusement de moi. Je souris, posai ma main sur la joue de Lucifer (my luci, ma main était sur la joue de Lucifer, j'étais vraiment cinglé de faire un geste pareil moi) et lui tapotai la joue (naaaan je lui tapotai la joue, wouhouhouhou, je me remettrai jamais de ça, mais c'était lui qui avait commencé, avec ses propositions douteuses).

- Luci... Désolé mais je crois que tu es en train de me confondre avec une de tes serpillères.


Je dis ça en me reculant (à total contrecœur, mais bon, à quoi bon qu'il me touche si les sentiments n'y sont pas ?)

- Si tu veux te moucher, utilise un mouchoir, mon cher, mais te trompe pas de personne. Je ne suis pas de ceux dans lesquels tu rependras ta morve. Je préfère encore que tu me tues.


J'étais sincère, plutôt mourir que m'écraser juste pour quelques faveurs. D'accord, je l'aimais, j'étais son plus grand fan, mais même comme ça j'avais ma fierté. Et puis quel était l'intérêt de se laisser marcher dessus si ce n'était que pour devenir le jouet de Lucifer, n'obtenir que son mépris ?

- T'es mignon Lucifer, vraiment, mais tu sais quoi ? Va te faire voir.


Sur ce, je remballai ma perche et mon portable. J'avais une nouvelle photo pour ma collection, j'en étais bien trop heureux. Pouvait-on être aussi heureux que moi à cet instant ? Non je ne le pensais pas.

- Oh mais sinon, dis voir tout de même ce que tu aimerais comme service, je te trouverai peut-être une place dans mon emploi du temps, dis-je l'air taquin.

Je savais que je grattais où il ne fallait pas, mais ça m'amusait terriblement de jouer à ce jeu.


•••••••••••••••••••••••••••••••••••


Spoiler:
 


Dernière édition par Hyppolite G. Langdon le Mer 7 Juin 2017 - 20:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luciano "Lucifer" Goodman
avatar
Membre ₪ Démon


MESSAGES : 573
POINTS : 1971
AGE : 666
CELEBRITE : Devon Bostick
EMPLOI : Roi des Enfers. (c'est déjà énorme)
DATE DE NAISSANCE : 25/12/1350
ARRIVE LE : 31/01/2016
Localisation : Là où tu penses être bien caché

MessageSujet: Re: Oh mon amour, quel plaisir de te voir aujourd'hui (PV Lucifer) Mar 6 Juin 2017 - 20:54

Oh mon amour, quel plaisir de te voir aujourd'hui


Je l'observais, attendant sa réponse. Je ne pensais pas tant à me servir de lui, quoique si, mais disons que quitte à ce qu'il me rende des services, autant lui en demander d'autres. D'autres que lui, auraient tué pour que je réagisse de la même façon avec eux.
Mais pas lui, qui après ce que je venais de lui offrir, me tenais tête. Il n'était qu'un humain, et il se comparait tout seul à ce qu'il appelait très justement mes serpillères. Mais ce type me provoquait, ou tout du moins, semblait avoir l'impression d'avoir de la valeur, et un égo, suffisamment pour en devenir suicidaire.
Je le fixais, clairement d'un regard méprisant, beaucoup moins "tendre" qu'avant. Beaucoup moins doux. Honnêtement, il était évident que je détestais qu'on me refuse quelque chose, surtout qu'en prime, ce type n'était rien. Sinon un fan lubrique et étrange, qui avait sûrement une case en moins dans le cerveau, bien que cela fut plaisant de se sentir adulé même par des crétins d'humains.


Je ne pus m'empêcher de lui sourire de façon très méprisante. Pourtant, de loin, j'avais l'air tout à fait sympathique. Je posais ma main sur son épaule, la malaxant, mais certainement pas tendrement. En fait, j'étais à ça de la déboiter.

- Oh, bien, je ne savais pas que tu avais un emploi du temps de ministre...

Je le tenais par les deux épaules, et cette fois, je lui en démis réellement une. Oh, ce n'était rien comparé à ce que je pouvais faire, et je savais qu'il n'en mourrait certainement pas.

- Ce n'est pas grave.... Je pensais que tu serais reconnaissant que je fasse attention à toi.... Vois-tu, les serpillères, je m'en sers pour serpiller, et certainement pas comme régleur de quelques petits problèmes...

J'enfonçais mes griffes dans ses épaules, sans prendre aucune précaution :

- Mais je comprends, tu dois certainement te dire que tu as eut assez d'un selfie, et que ma compagnie te déranges.... Nous aurions pu pourtant discuter un peu plus... Intimement. Tu comprends, que pendant que je t'expliques les quelques autres éventuels services que tu pourrais me rendre, nous bavassions de la pluie, du beau temps, de moi, de toi, de ton voisin.... Mais soit.

Je retirais mes griffes et l'envoyait voler contre le mur le plus proche :

- Je me passerais de toi alors. Mais je ferais un autre heureux.

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

Luciano "Lucifer" Goodman

Le rire est une réaction à la peur, tu le sais parfaitement. Tu t'entends rire, nous t'entendons hurler..




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyppolite G. Langdon
avatar
Membre ₪ Sorcier


MESSAGES : 43
POINTS : 81
AGE : 508
CELEBRITE : Ezra Miller
EMPLOI : Escroc
DATE DE NAISSANCE : 23/05/1509
ARRIVE LE : 23/05/2017
Localisation : Devant mon temple dédié à Lucifer

MessageSujet: Re: Oh mon amour, quel plaisir de te voir aujourd'hui (PV Lucifer) Mer 7 Juin 2017 - 20:04

♥ Love Lucifer ♥


Oh mon amour, quel plaisir de te voir aujourd'hui


feat le grand, le beau, le magnifique, Lucifer.


J'avais énervé Lucifer. Alors, certes ça le rendait dangereux et mauvais, mais bordel de purée de pomme de terre de sacré nom de Lucifer de merde. Il était vachement sexy Lucifer quand il était en colère. Vous auriez vu ça, vous aussi vous seriez tomber amoureux. Ses yeux se plissait, se mettait à brûler, et tout son être avait envie de vous écrabouiller de toute sa grandeur. Aaaaaaah, tellement magnifique.

Je sais, j'aurais dû avoir peur, j'aurais même dû avoir mal alors qu'il me déboîtait l'épaule et me plantait ses ongles (griffes) dans la chair, mais je ne pouvais que l'observer et me dire qu'il était vachement beau - tout en souffrant un peu je l'admet. Je grimaçai à cause de la douleur et écoutait ce qu'il me disait. Il me disait que s'il me dérangeait, il pouvait toujours se servir de quelqu'un d'autre, qu'il utilisait les serpillères pour serpiller (ohoho quel humour), qu'on aurait pu parler de pleins de choses pendant qu'il me disait ce qu'il attendait de moi, que j'aurais pu le connaître intimement. Puis après tout son discours il m'envoya valser contre le mur (ouch). Et lança une dernière remarque :

- Je me passerais de toi alors. Mais je ferais un autre heureux.


J'eus un petit rire, malgré moi. Je me relevai, laissant mon immortalité guérir mes blessures doucement.

- Un autre heureux peut-être, mais un crétin surtout. À part si tu parles de Bélial, Claunech ou un autre de tes bras droits, bien entendu. Ceci étant dit, tu ne me déranges pas, tu es même le bienvenue.

C'était vrai, comme si je pouvais fermer ma porte à Lucifer. Même sans être amoureux de lui, je lui ouvrirais ma porte, parce que c'était Lucifer, bon sang.

- Et je veux bien te rendre un service, mais je ne veux pas que tu me confondes avec les crétins qui veulent te connaître intimement et qui ferait tout pour ça. Comme si tu t'intéressais un temps soit peu à eux. Je ne suis pas si naïf.

Je vins me rasseoir à côté de lui.

- Je ne dois être qu'un bel objet pour toi, utile pour le moment. J'en suis parfaitement conscient, mais ce n'est pas parce que je suis un objet pour toi, que je me laisserai utiliser facilement. J'ai conscience que mon attirance pour toi me fait perdre la tête, pas au point de m'écraser, mon cher Lucifer.

Je tirai sur mon épaule pour la remettre en place :

- Mais tu es très sexy en colère, je dois reconnaître ça. Bon alors, dis moi ce que tu voudrais comme service et moi je te dis si ça m'intéresse ou si tu pourras aller connaître intimement un de tes autres jouets.


•••••••••••••••••••••••••••••••••••


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Oh mon amour, quel plaisir de te voir aujourd'hui (PV Lucifer)

Revenir en haut Aller en bas

Oh mon amour, quel plaisir de te voir aujourd'hui (PV Lucifer)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quel plaisir de te voir [Pv Narudgi] - [Fini]
» La déclaration d'amour de Jaycee :**: [1000ème message yayyyy]
» Quel plaisir de se revoir... Ou pas [Livre 1 - Terminé]
» Quel Pokemon voulez vous voir méga évoluer ou évoluer?
» CITOYENNETÉ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institut Parker :: 
Jacksonville
 :: 
Habitations
 :: Appartement :: Appartement d'Hyppolite
-