♥ Welcome Invité sur Institut Parker ♥ N'oubliez pas de créer des liens, topics sans oublier des sujets si vous voulez que le forum marche ♥ N'hésitez pas à surveiller les diverses annonces et new. N'hésite pas à te connecter sur la Chat Box le staff y est souvent ♥
♥ Welcome Invité sur Institut Parker ♥ N'oubliez pas de créer des liens, topics sans oublier des sujets si vous voulez que le forum marche ♥ N'hésitez pas à surveiller les diverses annonces et new. N'hésite pas à te connecter sur la Chat Box le staff y est souvent ♥

Partagez|

Au cœur de la Forêt [Leigh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Au cœur de la Forêt [Leigh] Mer 7 Juin 2017 - 16:48

Spoiler:
 

AU CŒUR DE LA FORÊT
FLYNN & LEIGH
Elle approchait, l'heure fatidique du début de la nuit de torture. Cette fois il s'était préparé. Cette fois ce serait différent des autres fois, Flynn ne comptait plus subir, il comptait reprendre le contrôle, avoir le dessus sur ses pouvoirs. Chelsey l'avait bien aidé à reprendre confiance en lui, à se dire qu'il pouvait réellement avoir le dessus. Au final, plus l'heure approchait, plus le stress montait malgré toute cette confiance emmagasinée. Le gardien avait fait les séances de relaxation comme il le fallait, pourtant en voyant l'heure défiler il appréhendait tout de même, après tout il avait réellement vécu de mauvaises choses pendant toutes ces nuits de Pleine Lune qu'il avait déjà vécu.
Pour ce soir, il avait décidé de rester dans sa chambre qu'il avait demandé​ dans l'Institut. Cela lui permettrait de rapidement arriver dans la Forêt adjacente pour y reste le temps de la nuit.
Quand onze heure et demi approchait, Flynn commençait à sortir du bâtiment en silence. Il prenait garde à ne pas réveiller les élèves, surtout les plus jeunes pour éviter de donner de mauvais exemples en sortant le soir.

Flynn marchait tranquillement dans la forêt, en une demi-heure il aurait le temps d'arriver au coeur de celle-ci, cela permettait que s'il perdait le contrôle,  il serait loin de l'Institut et ne pourrai faire de mal à personne.
Quand enfin la Pleine Lune pointant le bout de son nez, le jeune homme était prêt, en train de méditer, assis en tailleur sur le sol. À peine celle-ci était là, il ressentait aussitôt une vive douleur, enfin c'était plutôt indescriptible comme sensation. Comme si son corps voulait agir à sa place, ses bras et ses jambes voulaient s'activaient sans qu'il ne le veuille. Yeux et poings fermés, il sentait ses griffes commencer à se planter dans sa main, c'était ça le début de la perte de contrôle, c'était à ce moment-là qu'il devait le reprendre et les ranger.
Mais alors qu'il était en train de se concentrer pour rerentrer ses griffes, il entendait des bruits de pas aux alentours, ce n'était pas bon que quelqu'un soit là si jamais il perdait le contrôle. Même si c'était un autre loup, ce n'était pas bon du tout.
Le jeune homme se dirigeait donc vers la source des pas assez lentement pour rester concentrer sur la conservation de sa forme humaine.

"Qui est là ?"

Disait-il d'une voix puissante et autoritaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au cœur de la Forêt [Leigh] Jeu 8 Juin 2017 - 1:20

Spoiler:
 



 
Au coeur de la forêt




La période des examens battait son plein et elle venait de finir un de ses plus gros travaux, un costume qui avait réclamé des heures de broderies à la main. Heureusement que les lampes électriques éclairaient mieux que les bougies, car elle avait dû travailler jour et nuit pour le finir à temps. Elle était fière du résultat, et peu lui importait que ses professeurs lui donnent une bonne note ou non, elle était satisfaite. L'euphorie d'avoir réussi cet exploit, et ses horaires excentriques récents, l'avaient empêchée de dormir à l'heure où elle se couchait habituellement, peu après le soleil.
Celui-ci avait même passé la ligne d'horizon depuis plusieurs heures, et elle n'était pas plus proche de son lit que plus tôt dans la soirée. Elle avait décidé de partir en promenade dans la forêt. Avec la tombée du jour, tout semblait d'un calme surnaturel. Serein et menaçant à la fois. De temps en temps, un animal sauvage détalait, surpris par la présence d'un animal qu'il n'avait pas l'habitude de croiser à ces horaires dans son territoire, optant pour la prudence et la fuite. D'autres se contentaient sûrement de la regarder passer, et elle avait vaguement conscience de ces échanges de confiance mutuels bien que limités. Un mouvement trop brusque et les ailes d'un hibou agiteraient les branches dans un envol en catastrophe... Mais elle n'en commettais pas.
Elle n'était cependant pas aussi silencieuse que les autres habitants de la forêt. Cependant, elle n'était pas la seule. Elle saisit soudain un froissement qui n'était pas à sa place sous le lourd couvert des hauts arbres qui ne cachaient pas tout à fait la Lune, laissant passer juste assez de lumière pour ne pas s'élancer de plein fouet dans un tronc d'arbre. Le bruit du tissu, qu'elle aurait reconnu entre mille, et un mouvement désordonné, trop spasmodique pour correspondre au déplacement d'une bête. Elle se figea pour écouter, soudain inquiète.


Crédit : mathieubreuillon.wordpress.com

Le bruit changea au moment où elle stoppait ses pas. Elle entendit, comme un écho de mauvais augure, des enjambées venir dans sa direction. Elle recula lentement, incapable de détacher ses yeux de la silhouette humanoïde qu'elle venait de distinguer entre les colonnes végétales des arbres centenaires. Il s'agissait visiblement de quelqu'un de plus grand et de plus large qu'elle, ce qui n'était pas très difficile, mais une mauvaise nouvelle malgré tout au cas où l'étranger serait hostile. Au fur et à mesure qu'il approchait et qu'elle pouvait commencer à distinguer ses traits, elle se rendit compte qu'il s'agissait d'un homme, relativement jeune. Elle ouvrit la bouche pour parler, ou crier, elle ne savait pas trop. L'atmosphère de la forêt lui paraissait soudain pesante et la solitude menaçante.
Ce fut l'inconnu qui lui adressa la parole le premier.

"Qui est là ?", fit-il d'une voix ferme et sonore qui claqua comme un fouet dans le silence ambiant et la fit raidir les épaules et le cou.

Elle recula d'un pas supplémentaire. Elle ne savait pas vraiment comment répondre à la question. "qui", c'était trop vague. voulait-il son nom ? Sa nature ? Une autre information ? Difficile de résumer l'essence de son être en une réponse suffisamment courte par rapport à ce que la question appelait. Elle préféra rétorquer elle-même par une interrogation.

"... Qui êtes-vous ?"

Sa voix, féminine, tendue et légèrement tremblante malgré ses efforts, suffirait sans doute à renseigner bien assez l'individu sur les points principaux qu'il souhaitait élucider. Elle n'était pas une menace pour lui. Mais à la dureté de son ton, elle ne serait pas non plus une proie qui se rendrait sans combattre. Sans dommage. Sans prix à payer. Quelle que soit la raison pour laquelle il hantait cette forêt ainsi.
Elle avisa une branche d'arbre non loin qui pourrait servir à le repousser s'il se montrait menaçant. Elle s'en approcha, sans chercher à cacher ses intentions.

"Et qu'est-ce que vous faites ici ?", ajouta-t-elle pour faire bonne mesure. Sa propre présence était peut-être incongrue elle aussi, mais elle n'aimait pas ce genre de coïncidence où on se retrouvait à deux à errer par hasard à un endroit inhabituel. Elles ne présageaient jamais rien de bon.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au cœur de la Forêt [Leigh] Jeu 8 Juin 2017 - 4:58

Spoiler:
 

AU CŒUR DE LA FORÊT
LEIGH & FLYNN
Tous ses sens étaient en éveil, peut-être même encore plus que d'habitude à cause de l'astre au-dessus de sa tête. Décuplait-il ses pouvoirs ? Ça, il ne le savait pas, c'était en tout cas la sensation qu'il avait, certains bruits lui déchiraient les tympans tant il les ressentait puissamment. Le bruissement des feuilles était le plus horribles, cela lui en provoquerait presque un grincement de dents. Le problème étant que le nombre d'animaux résidant dans cette forêt était incalculable et fatalement il y aurait toujours ces petits bruits. Flynn devait se concentrer, il le savait, mais ce n'était tellement pas facile. Le jeune homme avait l'impression de devoir se concentrer sur tout à la fois, de devoir contrôler plusieurs corps à la fois, une sensation bien évidemment étrange à ressentir et à décrire mais c'était ainsi que lui le vivait. Devoir se concentrer sur la maîtrise de chacun de ses sens, du moins surtout l'odorat et l'ouïe, devoir maîtriser des membres qu'il n'avait pas encore un an auparavant : les griffes, mais aussi devoir maîtriser une colère n'ayant aucune source.
C'est ainsi que Flynn se déplaçait les yeux fermés. Cela lui permettait de réduire un sens, pour se concentrer sur les deux autres, qui de tout sens, quand il se concentrait lui permettaient de savoir où il se déplaçait, ce qui l'entourait.  C'est de cette manière qu'il avait évité un tronc d'arbre se situant sur son chemin quand il avait entendu les bruits autour de lui, provenant certainement d'un humain. Bien évidemment il n'était pas encore un expert pour se déplacer ainsi, mais cela lui permettait d'une part d'apprendre à maîtriser ses pouvoirs, les dompter, apprendre la manière de s'en servir. D'autre part, ne pas se réfléchir à ce qu'il voit lui permettait d'orienter ses efforts sur la maîtrise de cette colère qui l'envahissait, ses griffes qui veulent sortir sans que leur propriétaire ne le veuille. C'était un combat interne extrêmement fatigant pour Flynn.

Étant privé de sa vision, le jeune homme ne savait absolument pas qui était la personne qui lui faisait face, ou du moins il ne la voyait pas de loin. Cependant, il savait quand il était à quelques mètres d'elle et s'arrêtait donc ici.
C'est alors qu'il entendait sa voix, cette voix ne lui était pas inconnu. Ce timbre de voix, ce ton féminin timide, frêle.. oui cela lui disait définitivement quelque chose. Le problème était qu'il n'arrivait pas à remettre le visage sur cette voix, il ne l'avait que très peu entendue et ses souvenirs avaient du mal à se mettre en route. Le gardien prenait une longue e profonde inspiration pour se détendre, laisser le temps à ses neurones de se mettre en fonctionnement, d'obéir à sa demande. Tout cela pouvait paraître durer une éternité, et pourtant cela se déroulait en quelques secondes.
Ça y est il se souvenait. Ce visage et ce corps frêle lui revenait en tête. C'était l'étrange étudiante qu'il avait rencontrée quelques jours auparavant. Celle qui parlait d'une manière extrêmement formelle pour une étudiante. Après une nouvelle inspiration profonde, Flynn répondait.

"Je devrais vous retourner la question Mademoiselle Leigh... C'est dangereux de s'aventurer seule la nuit en forêt."

C'était un miracle qu'il puisse enchaîner tant de mots. Cependant à mesure qu'il parlait on pouvait distinguer sa pilosité faciale pousser à vue d'œil. Se rendant compte de cela, Flynn se mettait une gifle mentale pour reprendre le contrôle et cette pilosité naissante revenait aussi vite qu'elle était arrivée.

"Pour ce qui est de mon identité, c'est Blake Anderson."

Rajoutait le jeune homme. L'étudiante pouvait aisément voir à quel point il avait besoin de prendre ces respirations profondes. Pour le moment, Flynn arrivait à garder le contrôle. Le combat continuait au plus profond de lui-même, sans encore que de réel vainqueur ne soit décidé.


Dernière édition par Flynn Anderson le Jeu 8 Juin 2017 - 20:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au cœur de la Forêt [Leigh] Jeu 8 Juin 2017 - 11:22

Spoiler:
 



 
Au coeur de la forêt



Il ne répondit pas tout de suite, inspirant profondément avant de parler. Il donnait l'impression d'avoir chaque muscle de son corps tendu, comme s'il tentait de retenir quelque chose. Etait-il un démon qui se battait contre son hôte ? Elle avait lu que le cas se présentait parfois. Si c'était bien ça qui se déroulait sous ses yeux, elle avait plutôt intérêt à ce que l'humain l'emporte. Un démon qui tombait sur une petite Whitelighter en pleine forêt, de nuit, alors qu'il venait d'arriver dans ce monde depuis les Enfers, qui manquaient de distractions... On ne retrouverait probablement pas son corps. Si elle avait de la chance. Elle allait lui lancer une nouvelle question dans une tentative désespérée de le distraire, alors que la peur commençait à la glacer et à engourdir ses membres, ce qui, paradoxalement, les faisait trembler et rendait ses mouvements saccadés, lorsqu'il lui répondit enfin.

Elle fit un bond en entendant son nom dans la bouche de l'inconnu, la dernière chose à laquelle elle s'attendait. Comment aurait-il pu le deviner ?! Etait-il si puissant que ça ? Elle n'avait jamais entendu parler d'un tel pouvoir. Elle fit un pas en arrière comme si le mot l'avait physiquement frappée, se fustigeant intérieurement pour son attitude de proie acculée. Mais il fallait dire que le reste de la phrase qu'il lui avait adressée sonnait plutôt comme une menace. Elle lança un nouveau regard à la branche qu'elle avait repérée. Elle était presque à portée de main.
Le visage de l'homme, alors qu'il n'avait pas bougé, avait semblé s'assombrir puis s'éclaircir à nouveau comme sous l'action d'un étrange effet d'optique. Elle cligna des yeux mais le phénomène était déjà terminé. Avant qu'elle ait pu réfléchir à ce qui venait de se passer, il reprit la parole de sa voix de ténor, posée et maîtrisée comme s'il avait ressenti le besoin de la tenir en laisse.

"... Blake Anderson."

Elle se redressa, réalisant ce faisant qu'elle s'était voûtée comme pour se préparer à un affrontement, et ses épaules se détendirent en reconnaissant le nom. Mais elle était d'autant plus surprise de croiser cette personne ici.

"... Anderson ? ... Vous êtes mon logeur..."

Elle lui aurait bien demandé à nouveau ce qu'il faisait ici à une heure pareille, mais elle n'avait elle-même pas de réponse satisfaisante à lui donner. Il ne la croirait sans doute pas si elle lui annonçait qu'elle venait simplement se promener au beau milieu de la nuit aussi loin de chez elle.
Maintenant qu'elle connaissait son identité et qu'elle avait cessé de psychoter, elle se rendait compte à quel point il avait l'air de souffrir. Il prenait de lentes et profondes inspirations, comme pour calmer une douleur, et ses muscles tétanisés semblaient crier à l'aide. Elle se pencha légèrement en avant, le détaillant de la tête aux pieds et fronçant les sourcils, soudain inquiète.

"Vous vous sentez bien ?"





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au cœur de la Forêt [Leigh] Jeu 8 Juin 2017 - 13:09

Spoiler:
 

AU CŒUR DE LA FORÊT
LEIGH & FLYNN
La jeune femme lui faisant face semblait vraiment effrayée. Normal, elle ne connaissait pas encore son identité et venait de lui tomber dessus en pleine nuit. Il n'y avait pas que ça, il était un homme et la dominait par la taille et la musculature. Du coup il pouvait comprendre ses mouvements de recul, ses tremblements qu'il entendait clairement à l'aide de son ouïe développée. Le souhait de Flynn n'était absolument pas de lui faire peur ou quoique ce soit. Cependant il avait peur de lui faire du mal sans même le vouloir avec ces fichus pouvoirs qui ne cessaient ce le tourmenter.
Leigh répétait le nom du jeune homme comme pour essayer de se souvenir de ce nom. Tout comme il l'avait fait d'ailleurs quelques secondes auparavant. Lui l'avait fait intérieurement.

"Oui, Blake Anderson."

Répétait-il alors que la jeune femme venait de faire la jeune femme. Peut-être qu'entendre son timbre de voix l'aiderait à se souvenir tout comme lui avait réussi à le faire. Rapidement elle réussissait donc à retrouver son identité. Le jeune homme hochait la tête avant de se souvenir que dans le noir elle ne le distinguerait probablement pas.

"Votre logeur, exactement."

Des phrases courtes lui permettait de garder le parfait contrôle de son corps, de ses émotions et de ses sens. La jeune femme n'était nullement hostile ce qui permettait également de rester calme. La discussion aidait quelque part à ne plus penser ce combat intérieur qui finalement semblait designer Flynn vainqueur pour le moment. Il allait ouvrir les yeux quand elle demandait s'il allait bien. Que pouvait-il bien répondre ? Il n'allait pas annoncer à une humaine qu'il était sous le coup de la transformation en Werewolf, amplifié par la Pleine Lune et pouvant perdre le contrôle de sa colère à tout moment. Non s'il disait ça a une humaine elle allait le prendre pour un fou et l'inviter à se rendre à l'hôpital psychiatrique le plus proche.

"Ça va aller..merci. Mais dites-moi.. qu'est-ce que vous faites ici Mademoiselle ? C'est dangereux de se promener ici la nuit vous savez.."

Flynn paraissait un peu plus détendu, ses muscles se relachaient signe qu'il était en train de prendre le dessus sur ses pulsions. Ressentir qu'il était en train de gagner ce combat interne le rendait fier de lui, Chelsey avait raison, il pouvait le faire, et plus il était fier, plus il avait confiance en lui, et plus il avait le dessus sur tout ça. Bien évidemment si on l'enervait il risquait fort de perdre ses moyens et perdre le contrôle. Pour le moment Leigh n'avait pas l'air d'être un personne pouvant lui faire perdre le contrôle.


Dernière édition par Flynn Anderson le Jeu 8 Juin 2017 - 20:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au cœur de la Forêt [Leigh] Jeu 8 Juin 2017 - 14:12



Au coeur de la forêt



Il avait vraiment l'air d'être gêné par quelque chose, mais parler semblait lui faire du bien. Il avait peut-être la nausée, et l'air frais lui permettait de la calmer. Elle aurait volontiers continué à discuter jusqu'à ce qu'il se sente mieux s'il n'avait pas décidé d'insister et de continuer sur sa lancée pour découvrir ce qu'elle faisait là. Il risquait d'être déçu par la banalité de sa réponse. Tant pis pour lui. Ca lui apprendrait à être indiscret.

"Vous ne m'avez pas répondu quand je vous l'ai demandé la première", fit-elle remarquer. "Mais si vous voulez savoir, je souffre d'insomnie ce soir, et j'espérais qu'une promenade loin des habitations et des lumières électriques m'aide à dormir à mon retour."

Elle restait vaguement sur la défensive, reprenant la continuité de leur dernière rencontre. Elle avait peut-être réagi un peu vivement, mais elle n'appréciait pas les manières de cet homme. Et son instinct lui soufflait de rester prudente. Depuis qu'elle l'avait fait taire avant de se rendre compte qu'il la prévenait simplement qu'elle avait à faire au Roi des Enfers, elle l'écoutait plus volontiers. Peut-être sa nature de Gardien avait-elle décuplé certaines de ses capacités.
Ce n'est qu'en pensant aux Gardiens qu'elle eut la présence d'esprit de se rappeler pourquoi elle avait considéré l'idée de venir se balader dans le noir alors qu'elle n'était pas nyctalope. La pleine lune suffisait à éclairer les alentours assez pour qu'elle ne risque au pire des cas que de se fouler une cheville en mettant le pied sur un sol inégal.
La pleine lune.
Ca faisait beaucoup de coïncidences pour une seule soirée, décidément... Et pour un seul homme.

"... Vous êtes ce qu'ils appellent un Werewolf ?"

Elle ne se souciait pas de l'effaroucher s'il s'avérait qu'elle s'était trompée. Il la prendrait simplement pour une superstitieuse. De toute façon il la soupçonnait déjà probablement d'être un peu illuminée, comme beaucoup de gens qui trouvaient son comportement étrange et décalé à cause de son manque de connaissances concernant l'époque où elle vivait. Le tatoueur qu'elle avait découvert avait même cru qu'elle se moquait de lui quand il avait réalisé qu'elle ignorait tout de ces pratiques.

Elle fit un pas vers lui, prudemment, pour continuer la conversation plus naturellement au lieu de devoir s'adresser à une tache sombre à une bonne quinzaine de mètres d'elle.

"Je ne pensais pas que vous aviez besoin d'aller jusqu'à vous isoler, pourtant ?"


Crédit : ileon.tistory.com

Etant donné son âge, il était raisonnable de penser qu'il pouvait se contrôler comme la plupart de ses congénères. Elle avait entendu quelques histoires d'horreur à propos des jeunes adolescents qui découvraient leur don dans le sang, mais il devait avoir passé ce cap depuis bien longtemps.
Comme à chaque fois qu'elle réalisait qu'elle se trouvait en présence d'une autre créature surnaturelle, elle se détendait imperceptiblement, et en reprenait quelques caractéristiques de son accent habituel, qu'elle avait rapidement fait évoluer pour s'accorder à celui de Floride à son arrivée sans vraiment y prêter attention, les deux n'étant pas très éloignés l'un de l'autre. La différence était certes ténue, mais un auditeur attentif ou un spécialiste aurait pu faire la différence sans hésiter. Ou quelqu'un dont les sens étaient surdéveloppés.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au cœur de la Forêt [Leigh] Jeu 8 Juin 2017 - 18:47

AU CŒUR DE LA FORÊT
LEIGH & FLYNN
Se promener dans la forêt en pleine nuit pour combattre l'insomnie ? Quelle idée saugrenue ! Elle lui faisait d'ailleurs bien remarqué que lui-même n'avait pas répondu à cette même question quelques minutes auparavant. Leigh semblait en tout cas beaucoup plus décontractée depuis qu'elle savait à qui elle avait affaire, bien normal, rencontrer un inconnu au beau milieu de la nuit en forêt n'était pas forcément rassurant.

"Non je n'ai pas répondu mais ..enfin c'est compliqué." Disait-il pour seule excuse. "Comment se promener ici en pleine nuit peut vous aider à dormir ? Je veux dire.. vous n'avez pas peur ? Auquel la frayeur peut éventuellement vous empêcher de dormir ?"

Oui, c'était clair, Flynn se sentait bien mieux. Son élocution était beaucoup plus fluide, il n'avait plus besoin de prendre une inspiration après quelques mots. C'était tellement agréable pour lui de se dire qu'il avait enfin vaincu cette bête noire en lui. Bon il ne fallait pas non plus crier victoire trop tôt, Leigh ne jouait pas avec ses émotions alors c'était beaucoup plus simple pour lui.
Par contre quand elle évoquait sa nature, sa mine se renfrognait. Comment pouvait-elle savoir pour son espèce ? Qui était-elle, ou plutôt qu'est-ce qu'elle est ? Par réflexe défensif, ses griffes sortaient. Et si elle était un démon ? Il ne les avait pas sorties offensivement, il restait sur ses positions, légèrement sur la défensive au cas où.

"Comment connais-tu la nature ?! Qui-es tu ? Enfin t'es quoi?! Un démon ?"

Finalement il perdait un peu les pédales et sa pilosité faciale commençait à revenir à la charge. En le voyant faire un pas en avant, il levait légèrement un de ses bras en signe qu'il n'était pas d'accord qu'elle s'approche tant qu'il n'en savait pas plus sur elle. Si c'était un démon, cela serait vite réglé, il attaquerai sans ménagement pour défendre l'Institut de cette intrusion.
Son questionnement était encore plus louche, comme si elle prenait des informations pour mieux attaquer et connaître ses cibles. C'était sûrement un effet de la Pleine Lune cette paranoïa mais il ne s'en rendait pas compte et c'était réellement ce qu'il pensait.

"J'ai besoin de m'isoler car la Pleine Lune a un puissant effet sur moi. Je risque à tout moment de péter les plombs. Tout comme c'est proche d'arriver là."

Répondait-il à la jeune femme sur un ton froid, presque prêt à lui bondir dessus. Cependant, tant qu'il ne voyait pas de geste offensif à son encontre il n'allait pas être celui qui attaquerai, cela ne lui ressemblait pas. Flynn était sur la défensive face à cette femme qui lui semblait désormais totalement inconnue.




Dernière édition par Flynn Anderson le Jeu 8 Juin 2017 - 20:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au cœur de la Forêt [Leigh] Jeu 8 Juin 2017 - 19:19

Spoiler:
 



Au coeur de le forêt




Elle commençait à s'agacer. Est-ce que ça le regardait, la manière dont elle se débrouillait pour s'endormir ? Elle aurait mieux fait de ne rien lui dire.

En revanche elle admettait qu'elle aurait pu être un tout petit peu plus prudente et penser au cas où il aurait effectivement été un loup-garou incontrôlé.
Et où il aurait mal pris de se faire soudain questionner par une inconnue croisée au milieu de la nuit et de la forêt.
Flûte.

En apercevant les longues griffes au bout du bras qu'il venait de lever et le poil qui lui poussait sur le corps et le visage, elle déglutit difficilement. Soudain beaucoup plus tendue, prête à un combat si elle devait se défendre, les épaules reculées et les pieds répartissant le poids qui pesait sur eux à l'avant au lieu de le laisser reposer sur les talons. Son visage était tendu aussi, les sourcils froncés, les lèvres pressées l'une contre l'autre et la mâchoire contractée. Son attitude criait la menace pour dissuader de l'attaquer. Dans son élan, elle voulut lui confirmer par la parole ce que ses sens lupins avaient déjà probablement identifié.

"Si vous m'agressez, je..."


Elle se rendit compte qu'elle n'avait rien à ajouter pour continuer sa phrase. Elle ne ferait pas grand-chose, à vrai dire. Elle maîtrisait à peine ses pouvoirs les plus utiles, et même avec ça, elle n'était pas certaine de pouvoir surpasser un Werewolf en pleine crise de lunatisme.
Mais il n'avait pas besoin de le savoir.


"Je suis un Gardien, moi aussi, et je peux très bien vous tenir tête ! Vous n'en sortirez pas indemne si vous tentez quoi que ce soit !"


Le tremblement dans sa voix et l'odeur de peur qu'il pouvait sentir émaner d'elle, mais dont elle était elle-même inconsciente, démentaient clairement ses dires, mais elle s'en moquait, au moins, elle aurait essayé. Comment faisait-elle pour toujours se mettre dans des situations pareilles ? Aux prochaines vacances scolaires, elle se jura de ne pas sortir de sa chambre de la semaine. Ce n'était pas comme si elle avait eu de la famille à visiter comme les autres étudiants.
Sa terreur semi-apparente ne la dérangeait pas jusqu'à ce que sa vue se brouille. C'était absurde ! Qui avait entendu parler de ce genre de réaction ?! Se mettre à pleurer face à une menace était tout sauf utile, et puis personne ne faisait ça !
Elle serra les poings, convaincue maintenant d'avoir trop montré sa faiblesse et que la bête qui contrôlait son logeur allait la saisir et tenter de la dévorer. Elle vendrait chèrement sa peau. Elle aurait peut-être dû porter autre chose qu'une de ses longues robes ce soir. Elle s'y sentait le plus à l'aise, mais les jupes n'étaient pas appropriées pour le sport ou le combat. Cela dit, elle ne pouvait pas savoir que son calcul que personne ne risquait de la voir et de se demander pourquoi elle était accoutrée de manière étrange allait produire un tel retour de feu.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au cœur de la Forêt [Leigh] Jeu 8 Juin 2017 - 21:40

Spoiler:
 

AU CŒUR DE LA FORÊT
LEIGH & FLYNN
Au départ il ne se rendait pas compte de la peur de la jeune femme. C’était pourtant clair, elle était complètement effrayée, c’était même quelque chose qu’il sentait littéralement. Leigh respirait la peur pour Flynn. Pourtant, il mit un moment à s’en rendre compte. Même quand elle essayait de le menacer de se défendre s’il attaquait, sa voix tremblait, elle n’arrivait même pas à terminer sa phrase. Mais non, Flynn restait complètement paranoïaque, borné sur son idée qu’elle était un démon lui voulant du mal.
De son côté, il arrivait difficilement à garder le contrôle de ses membres. Son regard jaunâtre et brillant était fixé sur celui de la jeune femme, prêt à bondir au moindre geste de sa part. Ce qui l’aidait à garder le contrôle c’est que ce n’était pas de la colère qu’il ressentait envers Leigh, non c’était de la crainte, la peur de l’inconnu, la peur de ne pas savoir ce qu’elle était et comment se défendre face à elle. Oui, Flynn avait peur face à une jeune femme aussi frêle, mais dans le monde du surnaturel dans lequel il était entré, le jeune homme avait appris à se méfier même du plus petit.

«Vous … ? » Demandait-il pour réclamer la fin de la phrase.

A peine quelques secondes s’écoulaient avant que Leigh ne lui révèle son identité. Une gardienne ? De quelle espèce alors ? Les Hellhounds ne se rendait pas réellement compte de leur nature s’il avait bien comprit, et ...Oui une whitelighter ! Tout correspondait, son comportement étrange, l’utilisation de mot inadaptés à la situation. Cette petite illumination l’aidait désormais à réellement ressentir la peur de la jeune femme. Cette peur était sincère, enfin non simulée elle tremblait, que ce soit dans sa voix ou au niveau de ses membres, ce n’était pas vraiment perceptible à l’œil nu, son ouïe l’informait sur ces légers tremblements de son corps.
Flynn ne répondait pas aussitôt, le jeune homme prenait le temps de se concentrer pour reprendre sa forme humaine, sa réelle forme. Ce fut assez lent, du moins dans cette tension une minute peut paraître une éternité alors après environ une minutes, sa pilosité faciale disparaissait et les griffes revenaient sous sa peau. Le gardien soupirait fortement, l’air soulagé avant de refaire un pas vers elle.

« Une Gardienne ? Je suis désolé..Je t’ai prise pour un démon.. Je..Pardonnes-moi je ne veux pas me battre face à toi. »

Le jeune homme s’asseyait sur le sol, l’air fatigué. La lutte intérieur l’exténuait et la nuit n’était pas prête de se terminer. Son cauchemar allait encore durer quelques heures. Peut-être que la présence de Leigh allait l’aider ? Du moins si elle acceptait de rester avec lui après tout ça. Quel idiot il avait été de se laisser aller à cette paranoïa, il s’en voulait pour ça même s’il ne le disait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au cœur de la Forêt [Leigh] Ven 9 Juin 2017 - 0:26



Au coeur de la forêt



Elle comprit qu'elle avait de la chance d'avoir fait le bon choix de mots et d'informations à révéler lorsqu'il se détendit et que ses traits lupins refluèrent, se rétractant dans sa peau comme s'ils n'avaient été qu'un mirage. Son attitude eut l'effet miroir sur elle, et elle cessa à nouveau de trembler. Passer ainsi d'un état de stress intense à une détente même relative plusieurs fois était éreintant, et elle fut prise d'une furieuse envie de l'imiter lorsqu'il s'assit à même le sol. Elle regarda autour d'elle, mais aucun rocher n'offrait de siège relativement propre ou convenable. Elle piétina un instant, hésitante, et lui jeta encore un regard à la dérobée avant de se diriger vers un arbre un peu plus près de lui qu'elle ne l'était auparavant et replia ses jambes sous elle, de côté, appuyant son dos contre le tronc noueux.

Elle laissa passer un moment, se contentant de le fixer de son regard profond mais impénétrable. Il semblait éreinté. Il faisait presque pitié. Au bout de quelques instants elle repris la parole.

"On dit que la transformation est douloureuse."


C'était une question, elle l'avait simplement formulée comme une affirmation pour qu'il n'ait pas à répondre s'il ne le souhaitait pas.

"Et difficile à contrôler. Vous vous entraînez, n'est-ce pas ? Vous préférez peut-être que je parte."


Son ton était calme, égal, neutre. Elle ne laissait plus vraiment filtrer d'émotions. Mais son regard était bien trop intense pour quelqu'un qui ne ressentait rien d'également puissant. Elle était simplement difficile à déchiffrer. Après une longue pause, elle rouvrit la bouche et exposa calmement :

"Vous n'allez probablement pas pouvoir le cacher à votre entourage très longtemps si vous disparaissez à chaque fois, sans parler des conséquences possibles de l'épisode de la découverte de votre don, qui est récent j'imagine. Vous êtes habitué à agir en meneur et à maîtriser la situation, et vous heurter à ce problème vous dérange, ce qui vous empêche de vous concentrer suffisamment pour le surpasser. De plus, vous êtes un homme d'action, et peu habitué à maîtriser vos sentiments ou vos actes. Je ne parle pas de mensonge ou de manipulation, bien sûr. Votre moralité laisse à désirer, et vous sentir vulnérable vous déplaît car une faiblesse de votre part signifie que vos ennemis pourraient en profiter et ne feront pas preuve de plus de tempérance que vous."

Une vie de faux-semblants, de bruits de village et de déboires relationnels l'avait dotée d'une capacité assez exacte de déterminer quel genre de personnage se tenait en face d'elle. Les bruits qui couraient après ses arrangements frauduleux avec certains locataires et la réputation déjà acquise par l'homme d'affaires l'avaient renseignée sur le reste.

"Me trompé-je ?", demanda-t-elle en penchant légèrement la tête sur le côté, comme s'il s'agissait d'une information des plus banales, tel le nom d'un auteur ou la date de parution de son livre.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au cœur de la Forêt [Leigh] Ven 9 Juin 2017 - 8:55

AU CŒUR DE LA FORÊT
LEIGH & FLYNN
Une fois que le jeune homme avait achevé de reprendre des sa forme normale, Leigh semblait rapidement se détendre. Les tremblements paraissaient s'éteindre et il le voyait sur son visage qu'elle se détendait. Elle n'était plus crispée, prête à se défendre. Au moins cela signifiait bien qu'elle avait peur et n'avait pas vraiment envie de se battre contre le Gardien.
A sa question, Flynn faisait une petite grimace. Il n'y avait pas de réelle réponse à cette question, du moins elle était personnelle à chacun des loups. Ce n'est pas forcément une douleur qui était ressentie, beaucoup de choses peuvent être ressenties et ces choses étaient d'ailleurs extrêmement​ compliquées à expliquer. Pour sa part, la plupart étaient des sensations qu'il n'avait jamais ressenties auparavant alors il était difficile de vraiment imager ce ressenti.

"C'est compliqué...pour ma part ce n'est pas vraiment de la douleur.." Essayait-il de répondre.

Rapidement la jeune femme ajoutait de nouvelles paroles et un léger sourire s'esquissait sur les lèvres du brun.

"Oui difficile à contrôler. C'est la première fois en un an que j'y arrive. En ce qui concerne si vous voulez rester ou non, libre à vous. Je pense que maintenant ça ira, mais je comprendrai que vous voulez rentrer dormir."

Alors que Flynn était en train de réfléchir s'il pouvait rentrer dans sa chambre à l'Institut ou non, Leigh se mit à sortir un long monologue. Le Gardien ne l'interrompait pas et écoutait attentivement. Elle semblait lavoir bien cerné sur certains points, c'était assez déroutant. Elle en connaissait beaucoup sur lui, était-ce un pouvoir des Whitelighter ? Il ne le savait pas mais la question était bien présente dans son esprit.

"Cela fait un an que je possède ce pouvoir, ne vous en faites pas pour moi, je sais me débrouiller. En ce qui concerne mon entourage il n'est composé que de ma femme. Sachant que notre couple est très volage, libertin.. en fait si vous voulez savoir nos parents nous ont forcés à nous marier. Aucun amour n'est présent entre nous alors on joue la comédie mais c'est tout. Donc le fait que je disparaisse n'est pas un problème. Pour ce qui est de ma moralité, je ne vous autorise pas à en juger. Je mène toujours mes affaires d'une main de maître et avec poigne. En dehors de la Pleine Lune je contrôle quasi parfaitement mes pouvoirs je n'ai donc aucun problème à affirmer mon autorité."

Bon sur la fin il était évident qu'il avait menti, lui même le savait il ne contrôlait pas encore à la perfection ses pouvoirs mais elle n'était pas censée le savoir et il lui en avait déjà bien trop dit. De plus l'entendre le juger de la sorte n'était pas forcément appréciable et il n'aimait pas trop ça.


Dernière édition par Flynn Anderson le Sam 10 Juin 2017 - 20:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au cœur de la Forêt [Leigh] Sam 10 Juin 2017 - 17:53



 
Au coeur de la forêt



Heureusement pour elle, ses conclusions n'allèrent pas jusqu'à énerver le werewolf au point de lui faire manquer de perdre le contrôle à nouveau. Il semblait juste un peu agacé quand il lui répliqua, lui donnant raison sur la plupart des points évoqués.
Qu'il soit déçu d'un mariage arrangé et aille chercher de l'affection ailleurs ne surprit pas tant que ça la jeune femme d'une autre époque, en revanche, qu'il l'avoue aussi franchement et l'assume comme s'il ne s'agissait pas d'une honte la choquait. Quant à sa demande de ne pas le juger, elle ne la comprit pas. L'idée de ne pas observer les actions et les opinions exprimées des autres en les rapprochant des règles morale de sa société lui était si étrangère qu'elle n'avait même pas conscience d'émettre un jugement. C'était pour elle la simple énonciation d'une vérité universelle. Mais cette réflexion nouvelle la ferait probablement cogiter longuement lorsqu'elle aurait un moment de calme à consacrer à ses propres pensées dans les jours prochains.
Elle le sentit mettre un peu plus de retenue sur ses dernières phrases et se douta que lui aussi préférait prétendre être à l'aise avec sa nature de Gardien plutôt que de laisser penser qu'il pouvait être faible et facilement vaincu par un ennemi plus expérimenté.
Elle l'écouta donc sans l'interrompre, comme il avait fait pour elle, avant de répondre d'une voix plus douce que précédemment.

"Si ma présence peut vous aider, je vais rester un moment. Nous ne nous sommes pas vraiment présentés, je crois ? Je suis Leigh Greensleaves, je suis une whitelighter et je suis née en 1828. Je me suis réveillée il y a quelques mois. Je suis étudiante en arts du spectacle, option confection de costumes de scène. Que pourrais-je vous dire d'autre... Je connais les affres d'un mariage qui ne fonctionne pas comme on l'aurait espéré."

Une ombre passa sur son visage au souvenir de ce qu'elle avait enduré avant l'arrivée de son aimé. Aurait-elle pu résister à son charme s'il avait été un humain et qu'il l'avait séduite sous le nez de son mari ? Elle préférait ne pas se poser la question, ou se dire qu'ils avaient eu de la chance et que d'autres circonstances ne leur auraient pas permis de découvrir à quel point ils semblaient faits l'un pour l'autre.
Elle rajusta son châle sur ses épaules. On était déjà en juin, et l'air était très chaud en journée, mais le soir, l'humidité de la région se rafraîchissait rapidement dès que les rayons du soleil cessaient de la charger de chaleur.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au cœur de la Forêt [Leigh] Sam 10 Juin 2017 - 21:38

AU CŒUR DE LA FORÊT
FLYNN & LEIGH
Leigh semblait désormais réellement bien plus détendue. La crainte de se faire attaquer par le Werewolf était vraiment passée, tout comme lui n'avait plus peur de se faire attaquer par un démon. Entendre que sa voix se radoucissait avait quelque chose d'agréable, c'était en quelque sorte signe que sa compagnie ne la gênait pas, peut-être même qu'elle appréciait un minimum le jeune homme. Peu importe ce que c'était, cela plaisait au jeune homme qui ne semblait même plus se soucier de la Pleine Lune. Ses muscles étaient beaucoup plus détendus, les traits de son visage bien moins dur, presque amicaux si on regardait bien en détail. Flynn écoutait attentivement la réponse que lui offrait Leigh. Elle lui offrait sa compagnie pour plus longtemps dans la nuit. Cependant le jeune homme ne voulait pas l'ennuyer et la laisser traîner plus longtemps sous cette pénombre. Mais pouvait-il lui proposer de venir dans sa chambre à l'Institut? Oh mais d'ailleurs est-ce qu'elle connaissait l'Institut? Il en était certain, il ne l'avait jamais vue là-bas, mais alors que faisait-elle dans la Forêt adjacente à celui-ci. La proposition serait l'occasion de lui demander implicitement si elle le connaissait et ce qu'elle faisait là.
Avec toutes ces réflexions, il n'avait même pas fait attention que Leigh se présentait plus en détail à lui. Il l'avait écouté de loin pendant les réflexions qu'elle avait provoquées en lui et du coup il ne se souvenait pas parfaitement de tout ce qu'elle avait dit. Le jeune homme avait simplement buté sur l'année de sa naissance. C'était..tellement loin, cela lui en donnerait presque un vertige. Comment est-ce qu'elle pouvait dire ça aussi simplement ? Enfin bon en même temps lui était un Werewolf,
ce n'était pas forcément mieux.

"Comme vous voulez, mais si vraiment vous désirez rester avec moi, commencez par me tutoyer,
c'est inutile de nous vouvoyer désormais. Puis..je ne voudrais pas que vous restiez aussi longtemps seule dehors. Le mieux est peut-être que je vous raccompagne ou qu'on aille boire ou grignoter quelque chose dans ma petite chambre de l'Institut, qu'en pensez-vous?"

Flynn faisait une petite pause avant de se présenter à son tour pour éviter de manquer de politesse.

"Flynn Anderson, Gardien Werewolf depuis plus d'un an maintenant. Comme vous le savez je suis promoteur immobilier issu de parents du même milieu professionnel, d'ailleurs les bureaux dont je suis le Directeur à Jacksonville sont de leur entreprise à eux et... C'est à cause de cela que j'ai été forcé à me marier avec eux. Si je voulais une bonne place dans leur entreprise pour me lancer,
il fallait que j'accepte cette union. C'était le chemin le plus simple pour moi plutôt que commencer au bas de l'échelle."

Au vu de l'ombre présente sur le visage de la jeune femme, il n'osait pas trop lui demander plus de détails, cela avait l'air d'être un souvenir douloureux alors il se disait qu'il ne valait mieux pas le déterrer. En voyant que la jeune femme paraissait avoir froid il se disait qu'il allait lui proposer sa veste avant de se rendre compte qu'il était sorti torse nu de l'Institut, la fraîcheur n'était pas un réel problème pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au cœur de la Forêt [Leigh] Dim 11 Juin 2017 - 20:54



Au coeur de la forêt



"mais si vraiment vous désirez rester avec moi, commencez par me tutoyer, c'est inutile de nous vouvoyer désormais."

Elle fronça les sourcils. Voilà qu'il mettait des conditions à sa compagnie ? Quoi qu'il en soit, elle n'était pas du tout d'accord avec son analyse de l'avancement de leur relation. Ils se connaissaient à peine depuis... Combien de temps cela faisait-il qu'ils s'étaient croisés sous les épaisses frondaisons ? Elle jeta un regard à la montre fine accrochée à son poignet par un lacet de cuir très simple. Le temps qu'elle accomplisse ce geste, il avait déjà enchaîné sur une proposition qu'elle jugeait tout aussi saugrenue et indécente que la première. Sinon plus.

"Je ne pense pas que nous soyons suffisamment familiers l'un à l'autre pour pouvoir nous permettre le tutoiement. Et encore moins de visiter nos chambres respectives."


Il avait eu l'air vexé la première fois qu'ils s'étaient croisés lorsqu'elle avait cru qu'il insinuait quelque chose de... Déplacé. Peut-être n'avait-il simplement pas conscience de la portée de ses mots. De ce que n'importe qui à l'esprit mal placé aurait pu lire entre les lignes. Elle réfléchit un instant à ce qu'elle venait de se dire. Avait-elle l'esprit mal placé ? Probablement. Il le fallait bien, pour tomber amoureuse d'un être créé par l'Ennemi de Dieu.
Elle écouta avec attention les informations que lui offrait Flynn sur sa personne et son histoire. Elle ne put s'empêcher de pincer les lèvres et de détourner la tête quand il lui expliqua en quoi il avait été "forcé" de se marier. Ainsi il considérait qu'accepter un coupe-file vers la tête d'une entreprise était une obligation qu'il avait dû remplir ? Au lieu de travailler comme s'il avait été n'importe quel jeune homme déjà chanceux d'être bien éduqué et d'avoir eu toute sa jeunesse le soutien, du moins financier, de ses parents ? Elle ne pouvait s'empêcher d'être déçue. Etait-ce là ce à quoi ressemblait aujourd'hui l'Amérique, la Terre Promise de ses compagnons morts depuis longtemps, mais qui avaient tenté de forger de manière impérissable, au prix de leur sueur et de leur sang, une méritocratie qui révèlerait et récompenserait les élus de Dieu ?
Elle qui s'était imaginé qu'un homme pourrait comprendre ce que signifiait un mariage qui n'était que tromperie. Il avait su dans quoi il s'engageait, lui. On ne lui avait pas fait croire au bonheur pour le livrer en pâture à un inconnu qu'on l'avait chargé de combler mais qui ne serait jamais satisfait...
Son expression, bien que contenue, était passée par la colère, et à présent ses yeux perlaient, pas suffisamment pour que des larmes coulent, mais assez pour qu'elle ressente la compulsion de les frotter du talon de la main.

"... Je suis désolée que votre union ne soit pas aussi idyllique que vous l'aviez imaginée."
, dit-elle d'un ton plus sec qu'elle ne l'aurait voulu.





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Au cœur de la Forêt [Leigh]

Revenir en haut Aller en bas

Au cœur de la Forêt [Leigh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Bande] Gobelins des forêts
» [HRP] Description de la forêt
» Une petite leçon dans la forêt
» La forêt morvandelle
» [Gobelins des forêts] Les "Bones Basha"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institut Parker :: Hors-Jeu :: 2017-