♥ Welcome Invité sur Institut Parker ♥ N'oubliez pas de créer des liens, topics sans oublier des sujets si vous voulez que le forum marche ♥ N'hésitez pas à surveiller les diverses annonces et new. N'hésite pas à te connecter sur la Chat Box le staff y est souvent ♥
♥ Welcome Invité sur Institut Parker ♥ N'oubliez pas de créer des liens, topics sans oublier des sujets si vous voulez que le forum marche ♥ N'hésitez pas à surveiller les diverses annonces et new. N'hésite pas à te connecter sur la Chat Box le staff y est souvent ♥

Partagez|

"Tu es un sorcier Cisco ! - Je suis un quoi..?"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Cisco J. Alvarez
avatar
Admin ₪ Elève


MESSAGES : 48
POINTS : 798
AGE : 29
CELEBRITE : Brendon Urie
EMPLOI : Chomeur pour l'instant
DATE DE NAISSANCE : 03/01/1989
ARRIVE LE : 09/07/2017
Localisation : Paumé dans l'institut

MessageSujet: "Tu es un sorcier Cisco ! - Je suis un quoi..?" Dim 9 Juil 2017 - 22:22


Cisco Jesse Alvarez
Je suis un sorcier


nom: Alvarez prénom(s): Cisco Jesse date de naissance et âge: 3 Janvier, 28ans  lieu de naissance et nationalité: San Diego, Mexico-Canadienstatut social: blablabla emploi/études: Chomeur orientation sexuelle: Pansexuel situation amoureuse: Célibataire groupe: Sorcier (anciennement bridé) Rang: élève avatar: Brendon Urie

Pouvoir(s) :

Mes pouvoirs. Alors, de ce dont je me souviens, mon père m’a dit qu’un sorcier pouvait localiser, faire des potions et faire des incantations. Autant vous le dire, je ne connais rien de tout ça. J’ai bien essayé de balancer une formule magique à la Harry Potter mais ça n’a pas marché. On verra bien à l’institut hein…
Sinon, mon pouvoir à moi, ça, pour l’avoir découvert… J’ai une sorte de super-vitesse. Enfin, pas une sorte, mais je vais super vite, ou en tout cas, mes atomes ou mes molécules, j’suis nul en physique chimie, ce qui entraine le reste de mon corps dans une certaine vitesse. Sauf que j’ai toujours besoin de manger si je ne veux pas tomber dans les pommes comme un gros bêta en plein milieu d’une course. C’est marrant parce que je peux faire aussi bouger un seul membre à la fois, j’aime bien modifier ma voix en faisant trembler ma gorge par exemple. Je guéris aussi bien plus rapidement tellement mes anticorps sont à fond. Par contre, truc assez embêtant, mon corps rejette trop facilement les effets de l’alcool et de mes autres joujous… Et ça, c’est nul. C’est dur d’être sobre quand t’as décidé de passer ta vie à ne pas l’être.

     
Il était une fois

Cisco, ou CJ pour les intimes, est né sur les terres mexicaines, à San Diego plus précisément, d’une banale mère humaine et d’un père sorcier. Sauf que ça, elle ne le savait pas. En fait, elle ne savait rien de cet homme à part qu’il aimait les soirées étudiantes avec beaucoup d’alcool et de produits illicites. Et qu’il aimait se faire plaisir. Ca tombait bien, elle aussi. Mais les verres d’alcools ayant un peu trop vite pris le dessus, ils ne se souvenaient de rien après la soirée. Ni de leur nuit passée ensemble et encore moins du précieux conseil « sortez couvert ». Ah, l’adolescence. Ou la bêtise humaine. Aussi, ce ne fut que quelques mois plus tard que son ventre bronzé qu’elle aimait tant mettre en valeur s’arrondit. Test de grossesse, incompréhension, larmes, cris. Remontant alors mentalement dans le passé, elle établit une liste de potentiels pères. Pour qu’il paye, lui aussi, hey. Finalement, c’est avec l’aide d’Abuela Ramon, une voyante de son quartier lisant dans les œufs, qu’elle identifia et retrouva le père. Autant vous dire que le père n’était pas très heureux de ces retrouvailles. Juste avant de finir son année d’étude à l’étranger et de repartir dans son pays, le Canada.

Finalement, les deux familles se mirent d’accord sur l’avenir de l’enfant. La mère n’était pas très riche et sa famille encore moins, mais le père et ses parents, eux, avaient un joli compte en banque… Et beaucoup d’ouverture d’esprit. L’enfant serait gardé par la mère et profiterait de l’argent de son jeune géniteur. Affaire entendue.

C’est ainsi que naquit Cisco. Sa jeune mère trouva adorable le déplacement du père qui semblait se sentir si concerné. Mais ce fut juste pour la naissance de l’enfant car les visites s’arrêtèrent bien rapidement après qu’il ait passé une journée seul avec son fils, laissant la mère se reposer. Plus tard, CJ apprendra que cette journée ne lui servit que pour brider les pouvoirs de son sorcier de fils, par peur de représailles. La mère ne sut et ne saura jamais rien de tout ça.

C’est donc grâce à la magie de père que Cisco put vivre une enfance normale, sans magie, sans doute, juste avec de l’inconscience, beaucoup de joie et un poil d’hyperactivité. Certes, il n’avait pas son père mais l’argent que celui-ci glissait dans son compte en banque remplaçait cette absence. Que demander d’autre à cet âge-là ? En vérité, ce n’est qu’arrivé à l’adolescence qu’il ne ressentit le manque d’une figure paternelle. Il eut du mal à contacter son père, plusieurs mois. Parce que celui-ci fuyait sa paternité. Mais il finit par le toucher, ou en tout cas, il réussit à lui faire accepter cette paternité quand, en pleines vacances scolaires, CJ sonna à la porte de la grande demeure au Canada avec un grand sourire qu’il envoya au majordome, sautant dans les bras de l’homme en croyant se trouver face à son père. Rectification faite, on apprendra que c’est ce majordome qui servit plus d’exemple à ce jeune fou que son propre père. Et mine de rien, cette vie de luxe plut énormément à CJ qui finit par rester chez son père, au grand damne de sa mère mais qui comprenait d’un certain côté son enfant.

Les années passaient tranquillement et paisiblement dans ce beau et tendre pays. Peu tendre par ses températures, certes, mais par sa douceur et ses rites. Lui et sa peau claire, semblable à son père, préféraient les températures gelées du Canada plutôt que la chaleur de son pays de naissance. Il s’y était attaché et avait sa propre adolescence ici. Avec son meilleur ami Lukas Lindström qui lui permit de s’intégrer dans la vie canadienne, qui le soutenu à la mort de sa mère. C’est certainement ça qui déclencha la soudaine crise d’adolescence de CJ envers son père et qui le fit atterrir de nombreuses fois chez les Lindström avec quelques ecchymoses, mais toujours avec un certain sourire. Un sourire rempli de gratitudes envers la mère Lindström qui s’occupait de ses plaies. Un sourire remplit de respect pour le chef de famille l’accueillant aussi souvent. Un sourire fraternel envers son meilleur ami et soutien, ainsi qu’à ses frères et sœurs. Un sourire remplit de gêne envers ce petit blond, du haut de ses 14ans, qui semblait dévorer des yeux le CJ de 19ans.

Mais plus le temps avançait et plus les relations entre Lukas et CJ devinrent fades, jusqu’à perdre toute leur cordialité. A leurs 21ans, après une longue tension avec son meilleur ami, le mexicain remercia la famille Lindström pour toutes ces journées ou elle l’avait accueillie en son sein et leur dit au revoir pour la dernière fois de sa vie. Retournant dans la demeure de son propre père pour récupérer ses affaires, CJ avait aussi décidé de prendre son envol dans chacune de ses familles.

Liberté, jeunesse, éclate, fête, sexe, drogue, alcool. Cela dura trois années durant laquelle CJ crut vivre pleinement sa vie. Mais finalement, tout ça en eu raison, ou en tout cas, raison de son argent. Des résultats scolaires médiocres et un diplôme jamais obtenu, aucune expérience à inscrire sur son CV, pas de quoi faire pâlir les employeurs. Sa vie de débauche prit fin finalement quand on lui retira son appartement. L’ancien argent déposa par papa sur le compte avait fait sa vie, ne lui versant plus rien depuis sa prise de liberté.

Du petit snob -mais mignonnet- CJ, on en atterrit à un énième pauvre dans la rue, quémandant de l’argent ou plutôt, attendant que les gens lisent sa pancarte ridicule et daigne lui en donner. Juste des vieux fonds de tiroirs, jamais de quoi le remettre sur pied. Juste de quoi le faire sombrer un peu plus profondément dans les diverses misères de la vie. Juste de quoi le faire sombrer et lui faire serrer cette pseudo main amicale tendue qui l’emmena chez lui, faisant sortir CJ avec une certaine somme sale dans la poche arrière de son jean et avec une tête désignant son impression d’avoir touché le fond de manière définitive. Mais la sensation d’être perdu menant à une impression sombre, l’engrenage venait de débuter, enclanchant une suite logique et stéréotypée.

Cette impression de cauchemar incessant se termina à l’âge de ses 28ans. Quand enfin, la chance sembla lui sourire à nouveau. Un rire fatigué de CJ s’échappa quand un homme se présenta à lui comme étant détective. Il en voyait tellement passer, ces pseudos gens aux carrières bien foutues voulant juste s’amuser avec lui. Se laissant guider par cet inconnu aux traits âgés avec une certaine routine, le quasi trentenaire fut déposé devant une maison. Une grande demeure qu’il connaissait bien, celle de son paternelle. Ne comprenant pas ce qu’il se passait, on le contraint à gravir les escaliers et à se rendre dans la chambre de son paternel, paternel qu’il trouva souffrant, au lit.

Cette journée semblait être la plus folle qu’il ait vécu jusqu’à présent. Journée dans laquelle il apprit 3 choses le faisant bien sourire. Un, la future mort de son paternel. Deux, le bel héritage qui allait remplir des comptes vides. Trois, de la sorcellerie. Son rire perdit de son intensité soudainement quand, suite aux mots du père souffrant, une aura entoura le fils. Son rire finit par se taire définitivement quand son géniteur s’immobilisa dans son lit.

De la paperasse. Enormément de paperasses. Il ne se souvenait pas avoir été autant emmerdé avec la mort de sa mère. Peut-être était-ce parce que son géniteur s’était alors occupé de tout ? Peut-être était-ce aussi parce que toutes les merdes ingérées jusqu’à présent pour lui permettre de survivre avait fait un ménage dans sa tête ? Il remerciait mentalement le notaire de l’aide qu’il lui apportait même s’il ne se voilait pas la face, seul l’héritage lui plaisait dans tout ça. CJ, lui, n’était rien à côté. A part peut-être un sorcier. L’homme ne cessait de retourner ces pitreries en tête, n’y croyant pas. Bien sûr, de temps à autre, il essayait des formules tirées d’Harry Potter mais rien n’y faisait. Pensant finalement avoir été victime d’un effet secondaire d’une X drogue le jour de la mort de son père, il abandonna cette triste folie. Jusqu’au jour ou il se prit un mur de plein fouet, le brisant sans réellement savoir comment. Ca continua dans une salle de sport, ou encore une fois, il embrassa un mur qu’il détruisit aussi. Les catastrophes s’enchainaient mais ne se ressemblaient pas. Finalement, ce fut auprès du fameux détective l’ayant retrouvé qu’il se tourna pour enquêter sur cela. Ça n’était pas réellement son boulot, mais l’enveloppe garnie de billets lui offrit la force de faire cette tâche inhabituelle, étrangement. Après quelques semaines d’enquête, des réponses furent offertes avec une solution, l’institut Parker aux Etats-Unis. CJ ne cessa à partir de ce moment-là de feuilleter les écrits de ce détective à propos de cette fabuleuse école et de ces élèves. Il hésitait. Pourquoi aller gâcher sa vie dans une école ? Son ancienne vie de débauche -ou en tout cas, la partie prostitution- avait eu raison de lui. Cela était derrière lui mais certainement pas les conséquences de ses soirées sans protections. Il ne savait pas combien de temps il lui restait à vivre avant que son système immunitaire ne le laisse tomber. Et puis, il n’avait jamais été fan de scolarité. Il se retournait la situation dans tous les sens pour essayer de trouver les bons côtés à y aller, mis à part la curiosité. Quoi que. CJ se reprit dans ses pensées. Peut-être qu’ils pourraient l’aider à retrouver une vie normale ? Le temps lui était compté et depuis que son paternel avait débridé sa « magie », impossible pour lui de retrouver les plaisirs de la drogue et de l’alcool se baladant dans son système immunitaire. Dès la seconde même en fait ou cette aura avait entouré son corps. Il avait bien quelques théories, avec sa super-vitesse, comme il aimait si bien l’appeler, mais il s’en fichait en fait. Il voulait juste s’amuser pour ces dernières années, derniers mois ou derniers jours de vie. Profitant de l’argent de l’héritage quelques mois plus tard enfin sur son compte, le mexico-canadien débuta un road trip en direction de Jacksonville, se moquant bien du pseudo visa obligatoire pour pénétrer les Etats-Unis. Plusieurs fois il se fit attraper mais plusieurs fois sa magie l’aida, disparaissant à vitesse grand V. Le road-trip a finalement pris fin il y a quelques semaines. Et finalement, apprendre à faire des potions et à faire des formules, ça n’a pas l’air si chiant que ça. Et puis, l’institut a une bonne ambiance dirons-nous…
     

     
Qui suis je?

comment as-tu connu le forum : Ca date de trop longtemps. ton pseudo/prénom : Momo *kofkof*  ton âge : 22 ! ta présence sur le forum : Trèèèèèèèèèèèès basse ! un dernier petit mot pour la fin ? 16. *SBAM*

Code à remplir :
Code:
[color=#FF0000]✘✘[/color] [b]Brendon Urie[/b] → Cisco J. Alvarez

▬Votre pouvoir ou mutation :
Code:
[b]Super-vitesse[/b] → Cisco J. Alvarez

▬ Votre métier
Code:
[b]Barman (Antre de l’ours)[/b] → Cisco J. Alvarez

▬ Parrainage ? oui[]non[x]
       

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Tu es un sorcier Cisco ! - Je suis un quoi..?" Dim 9 Juil 2017 - 23:51

First !!!!

Re-bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Adrian L. Tsumi
avatar
Admin ₪ Projet Shadow


MESSAGES : 354
POINTS : 835
AGE : 28
CELEBRITE : Iwan Rheon
DATE DE NAISSANCE : 27/04/1989
ARRIVE LE : 11/02/2016

MessageSujet: Re: "Tu es un sorcier Cisco ! - Je suis un quoi..?" Mer 12 Juil 2017 - 1:46

First et the only one haha

ALLER, BIM, PAR LES POUVOIRS QUE M'A CONFERé CHELSEY (et par son accord) JE ME VALIDE, BIM BAM BOUM OSEF DU MESSAGE DE BIENVENUE. ♥

•••••••••••••••••••••••••••••••••••


crédit : inconnu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: "Tu es un sorcier Cisco ! - Je suis un quoi..?"

Revenir en haut Aller en bas

"Tu es un sorcier Cisco ! - Je suis un quoi..?"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tu me suis ou quoi?
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» Je suis folle. Et toi?
» Je suis démocrate !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institut Parker :: Welcome to Institut Parker :: 
Présentations
 :: Bienvenue à l'Institut Parker !
-