♥ Welcome Invité sur Institut Parker ♥ N'oubliez pas de créer des liens, topics sans oublier des sujets si vous voulez que le forum marche ♥ N'hésitez pas à surveiller les diverses annonces et new. N'hésite pas à te connecter sur la Chat Box le staff y est souvent ♥
♥ Welcome Invité sur Institut Parker ♥ N'oubliez pas de créer des liens, topics sans oublier des sujets si vous voulez que le forum marche ♥ N'hésitez pas à surveiller les diverses annonces et new. N'hésite pas à te connecter sur la Chat Box le staff y est souvent ♥

Partagez|

Adrian Tsumi feat Iwan Rheon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Adrian L. Tsumi
avatar
Admin ₪ Projet Shadow


MESSAGES : 354
POINTS : 835
AGE : 28
CELEBRITE : Iwan Rheon
DATE DE NAISSANCE : 27/04/1989
ARRIVE LE : 11/02/2016

MessageSujet: Adrian Tsumi feat Iwan Rheon Mer 28 Fév 2018 - 15:04


Adrian London Tsumi
petite citation au choix
SURNOM: Adri' ? ⋆ ÂGE: 28ans ⋆ DATE & LIEU DE NAISSANCE: Londres, un 27 Septembre ⋆ ORIENTATION SEXUELLE: Bisexuel... Apparemment.  ⋆ STATUT CIVIL: Célibataire ⋆ MÉTIER/ÉTUDES: "élève" de l'institut... ⋆ A INSTITUT PARKER DEPUIS : Quelques semaines, sans compter mon adolescence passée là-bas. ⋆ SIGNE(S) PARTICULIER(S): Aucun à ma connaissance ⋆  GROUPE: Mutant ⋆ AVATAR: Iwan Rheon
Copie
Je... Peux copier n'importe quelle mutation via un échange sanguin ou de salive. Ca a l'air cool comme ça mais j'ai pu m'apercevoir que trop de gens pouvaient s'intéresser à moi pour ce don. C'est le seul point négatif que j'y vois. Bien sûr, chacun des pouvoirs que je vais "emprunter" ne seront pas totalement acquis. Par exemple, ayant déjà emprunté la pyrotechnie, je sais la manier un minimum, ce qui n'est pas le cas par exemple d'un pouvoir de soin que je n'ai jamais emprunté.

Rêves pré et post-monitoires
J'ai fini par avoir une seconde mutation, je peux rêver du futur ou du passé. Du mien. D'un inconnu. D'une personne que je touche. Je ne contrôle rien, j'en fais juste des rêves qui finissent par se réaliser ou bien les personnes concernées confirment ce que j'ai vu. Du coup, je ne les fait que la nuit, logique. Mais il y a des rêves dont je doute de la véracité des fois. Parce que je poursuis les rêves normaux, bien sûr, ça n'est pas drôle sinon.
Qui suis je?
   comment as-tu connu le forum : Ouh, ça date haha. ton pseudo/prénom : Kazu, Kazual, Ana, Momo... ton âge : 23ans ! o/ ta présence sur le forum : 7/7 un dernier petit mot pour la fin ? Je vous aime. ♥
         

       

•••••••••••••••••••••••••••••••••••


crédit : inconnu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian L. Tsumi
avatar
Admin ₪ Projet Shadow


MESSAGES : 354
POINTS : 835
AGE : 28
CELEBRITE : Iwan Rheon
DATE DE NAISSANCE : 27/04/1989
ARRIVE LE : 11/02/2016

MessageSujet: Re: Adrian Tsumi feat Iwan Rheon Mer 28 Fév 2018 - 18:09

En savoir plus sur moi
J'ai eu une vie compliquée ces derniers temps, peut-être parce que je n'ai pas fait les meilleurs choix dans ma vie. Ou peut-être j'ai fait ces mauvais choix suite à cette vie. Je ne sais pas à vrai dire. Pourtant, ça a bien commencé. Enfin, ça a commencé légèrement mal mais ça s'est vite arrangé. Enfin, vous verrez bien...

Je suis né à Londres, d'un amour entre Nick Tsumi et Helena Scott. Au départ, mon père ne m'aimait pas. Dit comme ça, je pourrais lui en vouloir, mais non. Ca se comprend. En fait, ma mère était atteinte d'un cancer. Elle prenait donc des médicaments mais qui rendait son rêve -celui d'avoir un enfant- impossible. Elle a donc pris le risque de les arrêter pour m'avoir en ignorant les protestations de mon père, désespéré à l'idée de la perdre pour un enfant. Heureusement, tout est bien allé : Ma mère a accouché de moi et a aussitôt reprit le traitement, au grand soulagement du père qu'il était devenu. A cause de ça donc, il a été difficile pour lui de ne pas m'en vouloir, mais ça lui est vite passé en l'espace de quelques mois, en voyant la joie de ma mère et sa bonne santé revenir.

J'ai donc grandi paisiblement avec deux parents aimants en Angleterre ou j'ai poursuivi ma jeunesse là-bas, jusqu'à la mort de ma mère à mes 8ans, emportée par le cancer en moins de temps qu'il n'en fallut. Durant cette période, mon père et moi plongions dans un long silence et dans le désespoir total. Cela dura une année peut-être avant qu'il ne remonte, m'emportant avec lui. On déménagea et retourna en Espagne, son pays natal. On reprit du poil de la bête, entrainant l'un et l'autre dans nos bouffées d'air. Ce fut difficile mais petit à petit, notre nouvelle maison put se remplir de joie et d'éclats de rire de notre part. Si notre relation avait mal commencé, mon père s'était rattrapé et nous formions, à mes yeux, le plus beau duo de père et fils. C'était lui et moi désormais. Enfin, jusqu'à mes 10ans. Ce fut à cette époque qu'il rencontra Kyoko Hazegawa, une mannequin japonaise que mon père avait rencontré lors d'un déplacement au Japon, étant lui-même mannequin. Seulement 2ans plus tard. Au départ, je lui en voulais mais je me dis aujourd'hui, étant adulte, qu'il avait raison de passer à autre chose.

Il n'a fallut que quelques mois pour que cette femme s'immisce dans notre vie, dans notre maison. Et ça n'est pas allé. Non pas parce qu'elle remplaçait ma mère. Mais pour sa personnalité, toute entière. Jeune, froide, hautaine, sans amour, me dénigrant, dénigrant mon père. Oh, le ménage à 3 n'a pas duré -et heureusement-, au bout de 6 mois, elle est parti, se séparant de mon père. Pourquoi je parle de cette brève relation ? Et bien parce que quelques mois plus tard, mon père apprit qu'il allait avoir non pas un nouveau descendant, mais trois. Des triplés. Il avait réussi a mettre enceinte cette frigide de japonaise. Mais pas de déchirures. Juste des ententes. Les triplés vivraient avec leur mère au Japon et mon père donnerait une pension alimentaire, leur rendant visite de temps à autre, en attendant qu'ils soient assez grands pour faire Japon-Espagne en avion. Ce que j'en pensais ? Je m'en fichais au départ. Normal, j'étais jeune. Mais ça a été autre chose quand ils furent assez grands pour venir. Le titre de grand frère était sympathique, en tout cas, à ce moment-là. J'avais deux soeurs, Abby et Antonella, et un frère, Adriel. Kyoko avait laissé le choix à Nick, étant assez détachée de tout ça. Bref, c'était la belle vie.

C'est à mes 15ans que j'ai découvert ma mutation. Je n'ai pas eu peur, mon père en était un, je le savais. Et moi... J'étais télépathe. C'était assez calme comme pouvoir, même si j'avais des migraines pas croyable. Mais ce don s'arrêta presque en même temps que ma rupture avec une lycéenne avec qui je sortais. Ce fut bizarre, et je fus porteur d'une toute autre mutation quelques mois plus tard : la télékinésie. Et ce fut à ce moment-là que mon père comprit pour moi : j'étais un copieur. Et je n'avais fait que copier deux lycéennes mutantes, à travers no échanges... Salivaires. Je trouvais ça barbare au départ, puis je m'en suis accoutumé. Finalement, avec mon accord, mon père m'envoya à l'institut parker, où j'eus passé le reste de ma jeunesse.

J'ai vécu mes plus belles années là-bas. Je me suis peut-être un peu trop amusé, profitant de mon don pour faire le joli-coeur et avoir beaucoup trop de conquêtes mutantes féminines. J'en ai honte aujourd'hui, mais j'ai été jeune, bête. En parallèle, piquant la possibilité de me téléporter, je rendais souvent visite à ma fratrie, faisant de nombreux séjours au Japon, jusqu'à la mort de leur mère dans un accident de voiture. Ils avaient 14ans, je m'en souviens encore. Ce fut moi qui alla chercher mon père pour l'amener aux triplés pour les soutenir et préparer leurs affaires, déménageant chez leur dernier parent en vie. Ce fut un peu compliqué, autant le dire. Entre un Adriel dévasté, une Abby princesse et une Antonella rebelle, ce ne fut pas simple pour notre père mais je l'assistais autant que le je le pouvais. Ayant mis en pause mes études, je les repris deux semaines plus tard, reprenant ma vie à l'institut. En parallèle, je poursuivais mes études en musicologie et à l'institut. Mon pouvoir était trop dense pour être manipulé en quelques années. Puis tout a changé. Ma belle vie s'est transformé en cauchemar.

Mon père a disparu. Comme ça. J'ai du me charger quelques temps des recherches, de l'éducation de mes frères et soeurs, de nombreux papiers, devant encaisser la disparition de mon paternel et la garde de 3 adolescents de 17ans. Ils étaient d'accord pour m'accompagner à l'institut, mais l'école, elle, ne l'entendit pas ainsi. Trois humains à l'école ? Ils furent refusés. Je fus donc obligé de quitter mon foyer, mes habitudes, mes études et nous déménagions dans un petit appartement à Jacksonville en attendant l'héritage. Mais rien. Disparition surprenante, enquête en cours, tous les comptes étaient bloqués, surtout suite à un retrait d'argent important le lendemain de la disparition de mon père. J'entamais donc mes maigres économies ainsi qu'un travail. Mais vivre avec 3 adolescents revient cher. On a du finalement s'installer dans un appartement bien plus petit, bien moins cher, un véritable taudis. Et là, ce fut le début de la fin.

J'ai honte de le dire mais j'avais une certaine haine à l'égard de l'institut et des professeurs qui m'avaient refusé leur aide. Quand le Projet Shadow me recruta, j'étais aveuglé par cette haine, j'étais un enfant perdu voulant juste gagner de l'argent tout en profitant de la vengeance qui m'était possible de donner. Je ne sais pas pourquoi j'ai fait ça. Je le regretterai toute ma vie. Aveuglé au départ, pendant de longs mois je ne faisais que de simples missions sans conséquences. Jusqu'à ce qu'ils me donnent l'ordre de capturer un homme. La mission fut une réussite. Même s'il y eut des conséquences. Une mutante blessée, moi-même blessé, j'avais déçu mon supérieur. Je n'avais personne. A part Lancelot, le meilleur ami d'Antonella, qui m'aidait grandement. Que j'ai trahi pourtant. J'avais trahi tout le monde et j'étais seul. Je voulu arrêter mais le Projet émit une certaine pression sur la vie de mes protégés. J'étais bloqué

Finalement, tout s'est arrêt il y a quelques mois, quand le projet shadow fut détruit. Quand je fus sauvé par Lancelot, un sorcier, un ami que j'avais déçu. Qui ne voulait plus de moi. Pendant ce temps, les triplés avaient disparu, ayant appris ma véritable nature, celle d'un traitre. Sur pied, je disparus, prenant la fuite. Je savais ce qui allait m'arriver : la prison. Je l'avais mérité. Mais je ne voulais pas y aller tête baissée. Je voulais prouver la pression que Smith avait fait sur moi, m'innocentant des attaques humaines que j'avais fait, heureusement, sans homicides. Je pris donc la fuite quelques temps avant de me rendre, d'être jugé et d'atterrir en prison.

Les pires mois de ma vie, enfermé avec moi-même. J'en avais pour 5ans. Moins pour bonne conduite. A ma plus grande surprise, les triplés revinrent vers moi. Me demandant pourquoi. Me pardonnant. M'offrant de leurs nouvelles. M'aidant à avancer. A sourire. A me pardonner moi-même. Cela dura plusieurs mois avant que je ne sois libéré. Pourquoi ? Par qui ? Par l'Institut qui avait besoin de moi. J'ai d'abord intéressé le Projet Shadow pour mon pouvoir, maintenant, c'était l'institut. J'ai ri jaune. Ils me proposèrent un échange. Ma liberté en échange de mon aide dans leurs missions. J'acceptais. Pas pour eux. Mais pour ceux que je pouvais réellement aider. Et pour moi-même. Pour retrouver un semblant de vie. Ma première mission est déjà passée, et j'y ai échappé belle. Aider l'institut et leurs équipes à rendormir Lucifer et ses démons supérieurs. Rien que ça. Mais je suis en vie. Loin d'être amoché. Juste... Seul. Mentalement. Et non physiquement. Adriel, Antonella et Abby m'aident. Et à notre plus grande surprise, nous avons même retrouvé notre père, à l'institut. Longue histoire d'un amnésique mais nous en somme sûrs. Nous l'aidons à retrouver sa mémoire, sa vie d'avant. Mais rien n'est facile, et certainement pas pour moi. Je lui en veux. Pour cette vie. Pour son égoïsme. Mais je n'ai qu'un adolescent se braquant avec moi dès que j'ai des reproches à son égard. C'est plus fort que moi. Que nous. Mais on va avancer. En famille. Me retrouver des liens à l'institut est compliqué, je fais peur aux gens, on ne me voit que comme un traitre. Et le seul allié que j'avais et qui m'a fait voir ma vie d'un tout autre oeil a disparu. Mais je vais y arriver. Le pire est passé, même s'il m'a laissé le coeur brisé. 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••


crédit : inconnu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adrian Tsumi feat Iwan Rheon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» (m) iwan rheon - humain (avec gène loup-garou)
» (m) nuka du roi lion ii feat iwan rheon ? autour de moi, les fous.
» (m/libre) IWAN RHEON ? Ramsay Snow
» There is no recipe to be a great teacher, that's what is unique about them. ۞ Tobias
» [M] ? IWAN RHEON - i'm right here. look at me.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institut Parker :: Welcome to Institut Parker :: 
Présentations
 :: Bienvenue à l'Institut Parker !
-