♥ Welcome Invité sur Institut Parker ♥ N'oubliez pas de créer des liens, topics sans oublier des sujets si vous voulez que le forum marche ♥ N'hésitez pas à surveiller les diverses annonces et new. N'hésite pas à te connecter sur la Chat Box le staff y est souvent ♥
♥ Welcome Invité sur Institut Parker ♥ N'oubliez pas de créer des liens, topics sans oublier des sujets si vous voulez que le forum marche ♥ N'hésitez pas à surveiller les diverses annonces et new. N'hésite pas à te connecter sur la Chat Box le staff y est souvent ♥

Partagez|

Nous nions l’existence de nos anges - Barry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Barry Chamberlain
avatar
Membre ₪ Whitelighter


MESSAGES : 24
POINTS : 66
AGE : 28
CELEBRITE : taron egerton.
EMPLOI : être de lumière, bibliothécaire.
DATE DE NAISSANCE : 10/04/1990
ARRIVE LE : 10/04/2018
Localisation : dans la bibliothèque ou dans sa chambre.

MessageSujet: Nous nions l’existence de nos anges - Barry Mar 10 Avr 2018 - 22:09


Bartholomew Chamberlain
La vie est une prison, votre esprit en est la clé.
SURNOM: Barry, Bart, l'avorton (anciennement). ⋆ ÂGE: 19 ans physiquement, 93 ans en réalité. ⋆ DATE & LIEU DE NAISSANCE: Le 13 juin 1925 à New-York. ⋆ ORIENTATION SEXUELLE: Homosexuel dans le placard.  ⋆ STATUT CIVIL: Autrefois fiancé, aujourd'hui célibataire. ⋆ MÉTIER/ÉTUDES: Gardien, bibliothécaire au sein de l'institut, anciennement soldat au sein de la 29ème division d'infanterie américaine. ⋆ A INSTITUT PARKER DEPUIS : 2 ans. ⋆ SIGNE(S) PARTICULIER(S): Il porte parfois des lunettes de vue. Actuellement, il arbore un look "street" histoire de se fondre parmi les autres jeunes de son "age." Pour autant, il garde une attitude de son époque, qui jure avec son accoutrement vestimentaire. ⋆  GROUPE: Gardiens. ⋆ AVATAR: Taron Egerton.
Pouvoir
Barry possède tous les pouvoirs propres aux gardiens, qu'il maitrise relativement bien, certains mieux que d'autres.

Téléportation : parfois appelé éclipse, ce pouvoir lui permet de se déplacer sur une courte, moyenne ou longue distance, seul ou accompagné dans un halo d'orbes bleues.
Boule de lumière : il peut générer une boule lumineuse assez chaude pour provoquer une brûlure et/ou une douleur intense.
Lévitation : lorsqu'il se ressource, Barry est capable de léviter entre 1 et 2 mètres de hauteur. Il peut aussi utiliser ce pouvoir en dehors de ses méditations, même s'il ne s'en sert pas beaucoup.
Télékinésie : le jeune homme est capable de déplacer les objets ou les êtres par la seule force de son esprit.
Guérison : Pouvoir phare de sa condition de gardien qui lui permet de soigner ses protégés et/ou d'autres personnes, sans toutefois pouvoir les ressusciter. Ce pouvoir ne fonctionne pas sur lui-même.
Localisation de ses protégés : il est mentalement connecté à ses protégés, ce qui lui offre la possibilité de les localiser, de ressentir leur douleur ou leur peur et d'entendre leurs appels à l'aide si besoin.
Omnilinguisme : un don qui lui permet de comprendre, lire et de parler n'importe quelle langue existante sur terre, dans le cas où son protégé ne parle pas anglais.
Immortalité : son processus de vieillissement est arrêté et sa durée de vie est infinie (à ne pas confondre avec invincibilité, puisqu'il peut se faire tuer).

Son point fort principal demeure celui de posséder une grosse quantité de pouvoirs, majoritairement défensifs.

Sa principale faiblesse est son lien avec ses protégés. Il souffre mentalement lorsque ceux-ci sont blessés.
Qui suis je?
   comment as-tu connu le forum : top-site. ton pseudo/prénom : cédric. ton âge : 28. ta présence sur le forum : 5/7, pas trop là le week-end, je peux répondre assez rapidement. un dernier petit mot pour la fin ? n'hésitez pas à crier mon prénom si vous avez besoin d'aide (comme dans charmed xD).

   Code à remplir :
   
Code:
[color=#FF0000]✘✘[/color] [b]TARON EGERTON[/b] → Barry Chamberlain

   ▬Votre pouvoir ou mutation :
   
Code:
[b]Pouvoirs des gardiens[/b] → Barry Chamberlain


   ▬ Parrainage ? oui[]non[X]
       

     


Dernière édition par Barry Chamberlain le Mer 11 Avr 2018 - 18:16, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barry Chamberlain
avatar
Membre ₪ Whitelighter


MESSAGES : 24
POINTS : 66
AGE : 28
CELEBRITE : taron egerton.
EMPLOI : être de lumière, bibliothécaire.
DATE DE NAISSANCE : 10/04/1990
ARRIVE LE : 10/04/2018
Localisation : dans la bibliothèque ou dans sa chambre.

MessageSujet: Re: Nous nions l’existence de nos anges - Barry Mar 10 Avr 2018 - 22:10




« a warning to the people, the good and the evil, this is war. to the soldier, the civilian, the martyr, the victim, this is war. it's the moment of truth, and the moment to lie, the moment to live and the moment to die. »



Eliza,

Je suis... je suis chamboulé par cette nouvelle. Elle me comble de joie, évidemment, mais je n'étais pas préparé à entendre ça. Moi, papa ? Wow. Cinq mois, alors. J'espère pouvoir rentrer au plus vite pour voir la naissance de mon petit garçon. Ou de ma petite fille, je m'en fiche complètement. C'est fou comme tout semble si dérisoire face à l'arrivée d'un petit être. Tout va bien ? Tu sais que tu peux compter sur mes parents pour t'aider si jamais tu as besoin d'aide, ou juste d'une épaule sur laquelle te reposer. Il faudra rapidement songer au mariage, tu connais ma mère. Avoir un enfant hors mariage, ce n'est pas quelque chose que les gens tolèrent. Enfin, ils ne tolèrent pas grand chose, si tu veux mon avis. Ici, l'angoisse commence à s'emparer des hommes. Mes camarades ne parlent que du débarquement en Normandie. C'est en France. Un très joli pays. Enfin, il l'était avant cette fichue guerre. Si tout se passe bien, l’Allemagne va bientôt capituler. Mais en attendant, je dois protéger mon pays, ceux que j'aime, et participer à cette bataille. Ce n'est pas ma première, et ce ne sera pas ma dernière. Je te le jure.

Je t'embrasse aujourd'hui, avec un mélange étrange d'impatience, de tristesse et de confiance.


Barry soupire en relisant la lettre qu'il s'apprête à envoyer à sa fiancée. Une lettre qui ne pourra pas être transmise avant la fin de sa mission. Dans une semaine, le 5 juin 1944, la guerre prendra un nouveau tournant suite au débarquement en Normandie. Mais dans l'attente d'en savoir plus sur les jours sombres qui l'attendent, Barry est hanté par ses mensonges. Ceux qu'ils racontent à Eliza, à sa famille, et à lui-même. Il aime sa fiancée, mais pas d'amour. Lorsqu'il la serre dans ses bras musclés, son corps se paralyse comme si ses étreintes n'étaient pas naturelles. Comme s'il cherchait autre chose. Et il sait ce qu'il cherche. Un corps plus viril, plus massif, plus musclé. Plus masculin. Un corps qu'il a trouvé, ici, dans son unité. Jason, qu'il s'appelle. Un type d'à peu près son âge, à la mâchoire carrée, aux cheveux blonds comme les blés et aux yeux bleus métalliques. Barry n'est pas fier de lui, il sait qu'il n'a pas le droit de trahir la confiance d'Eliza qui l'attend depuis maintenant 5 mois, à des milliers de kilomètres de là. Mais c'est plus fort que lui. Dans les bras de Jason, le monde entier s'efface. Et Eliza avec. Alors quand son camarade s'engouffre discrètement dans sa tente, le jeune homme l’accueille d'un grand sourire. Il laisse un soupir traverser ses lèvres lorsque Jason encercle son torse en se lovant contre son dos et que son menton se pose sur son épaule droite. « Les nouvelles sont bonnes ? » Barry reste silencieux de longues secondes, sans trop savoir quoi répondre. Il se lance finalement au bout de quelques minutes. « Je vais devenir père. » Le corps de Jason se crispe imperceptiblement. Sa voix s'élève, prudente, presque hésitante. « Et qu'est-ce que tu comptes faire ? » Barry fronce les sourcils, un peu agacé par la question de l'homme qu'il aime. « Je vais épouser Eliza. Ma mère va me tuer sinon. Et élever ce gosse. Je ne vais pas fuir mes responsabilités, Jay. » Les bras chauds et réconfortants de son camarade quittent son corps. La solitude pèse soudain plus lourd sur ses épaules que la tête de Jason qui croise les bras sur son torse. « Et nous deux, alors ? » Barry soupire, sans se retourner. Il ne veut pas affronter son regard plein de reproche. « Je ne vais pas tout plaquer comme ça. On le savait dès le début que ça n'allait pas durer. » Jason éclate d'un rire froid, un rire qu'il n'avait jamais entendu jusqu'à aujourd'hui. « Fallait peut-être me mettre au courant, tu sais. Bordel, je t'aime, moi. J'veux pas que tu retournes avec cette fille. T'es pas heureux avec. Tu peux tout envoyer en l'air. J'ai besoin de toi. » Les mots de Jason le perforent comme autant de balles. C'est plus douloureux que prévu. « Je suis désolé, Jay. Vraiment. Mais je ne peux pas faire autrement. » La voix de son camarade s'élève une nouvelle fois, cassante. « Non, tu veux pas, nuance. Tu peux même pas me regarder dans les yeux. T'es qu'un lâche. Envers Eliza, envers moi. » Et sans attendre plus longtemps, Jason quitte la tente, ne laissant à Barry que le silence comme seul témoin de ses pleurs.



« i can't help but love you, even though i try not to. i can't help but want you, i know that i'd die without you. stay with me a little longer, i will wait for you. »


6 juin 1944. Un jour plus tard que prévu, la faute à de mauvaises conditions météorologiques. Le temps n'est pas très clément, et le vent hurle au-dessus des soldats de la 29ème division, mais hors de question de repousser encore une fois le débarquement. Ils sont plus de 34000 à se tasser sur les navires de guerre. La majorité des soldats de la 29ème division tremblent de peur. Pour beaucoup, c'est la première fois qu'ils participent à une véritable bataille. Barry n'a pas peur. Son esprit tourmenté par les paroles de Jason une semaine auparavant l'empêche de penser à autre chose qu'à son camarade, installé à quelques mètres de lui. Le jeune homme ne lui a pas reparlé depuis leur "dispute." Jason s'est contenté de l'ignorer sans répondre à ses sollicitations. Les yeux rivés sur lui, Barry sursaute à peine lorsqu'un bombardement aérien s'écrase sur les positions allemandes. C'est le signal qu'ils attendent tous depuis des heures. Le navire, accompagné de plusieurs autres, débarque alors sur la plage, piégée par des obstacles, des mitrailleuses et des canons. Les soldats se rendent rapidement compte que quelque chose cloche. Le bombardement n'a rien touché et les défenses allemandes sont toujours là. De plus, à cause de la mer agitée, la quasi-totalité des chars amphibies coule. Une nuée de soldats se précipitent sur la plage mais les allemands ouvrent le feu. Les hommes s'écroulent les uns après les autres, sous les hurlements et le bruit des balles. Bientôt, plusieurs centaines de cadavres jonchent sur le sol maculé de sang. Barry ne s'arrête pas, pourtant. Ils doivent percer les défenses des allemands. Alors il continue de courir, son arme en main. Au loin, il remarque Jason qui tire sur un groupe de soldats allemands. Malgré son habilité, il n'est pas assez rapide pour tous les tuer. Barry lui hurle de s'éloigner, mais le vent disperse son ordre comme si celui-ci n'était qu'une feuille d'arbre en perdition. Bien décidé à l'aider, le jeune homme se précipite vers lui, remarquant au dernier moment un allemand viser Jason avec sa mitrailleuse. Sans réfléchir, Barry se place devant son camarade pour le protéger de son corps, qui s'agite soudain sous les tirs. Une balle. Deux balles. Trois balles. Quatre balles. Cinq balles. Il s'écroule sur le sol, comme tant d'autres avant lui, non sans pousser un gémissement de douleur. Jason s'agenouille près de lui, alors que quelques soldats abattent l'homme à la mitrailleuse. « Barry, ça va, c'est rien. C'est rien, on va te trouver de l'aide. » Il hurle soudain, pour demander des renforts. Mais ils savent tous les deux que rien ne pourra le sauver. Le fil de la vie de Barry défile alors, très (trop) rapidement. Son enfance dans le Bronx, sa mère trop protectrice, son père ouvrier et autoritaire, sa petite sœur qu'il aime de tout son cœur, son adolescence bercée par ses questions existentielles, la découverte de son homosexualité, sa rencontre avec Eliza et leurs fiançailles pour donner le change, son départ pour la France, sa rencontre avec Jason, et tous les moments passés avec lui et finalement, ce moment, où la mort décide de l'emporter. « Tu vois, je peux tout envoyer en l'air. Je t'aime, Jay. Je t'ai toujours... » Le reste de sa phrase s'étrangle dans sa gorge tandis que ses yeux perdent leur éclat caractéristique.



« sing me to sleep, i don't want to wake up, on my own anymore. don't feel bad for me, i want you to know. deep in the cell of my heart, i will feel so glad to go. there is another world, there is a better world. well, there must be. »


« Chambre 206. » La voix de l'aide-soignante est blasée, monocorde, comme si son travail l'ennuyait au plus au point. Malgré son air antipathique, Barry lui lance un sourire pour la remercier suivi d'un petit signe de tête poli. Et il commence à marcher dans les couloirs de la maison de retraite. Sur sa route, il croise plusieurs vieillards aussi tristes que les pierres. Ils doivent s'ennuyer ici, à force, qu'il songe. Mais il n'est pas venu ici pour égayer leur journée. Barry a longuement hésité avant de venir ici, persuadé que c'était une mauvaise idée. Une terrible idée, même. Mais sa curiosité et sa nostalgie sont bien plus fortes que ses éternelles angoisses. Arrivé devant la fameuse chambre 206, son cœur s'accélère. C'est presque trop tard pour reculer. Et finalement, lorsque sa main se pose sur la poignée de la porte et qu'il l'ouvre, c'est définitivement trop tard. Ses yeux se posent sur un jeune homme à la mâchoire carrée et aux yeux bleus métalliques. « Jason ? » Le garçon fronce les sourcils avant d'éclater d'un rire chaleureux et cristallin. « Vous devez me confondre avec mon arrière-grand-père. Moi c'est Chris. » La ressemblance est frappante. Chris ressemble presque comme deux gouttes d'eau à son Jay. Mais plus il le détaille et plus la ressemblance s'estompe. Son nez est plus fin, moins aquilin, son regard moins pénétrant, ses fossettes plus affirmées et ses lèvres plus fines. « Papy, tu as de la visite. Je vous laisse, je vais chercher quelque chose à boire. » Chris quitte la petite chambre sobrement décorée, laissant Barry seul avec un fantôme de son passé. Il s'avance vers l'homme installé dans un fauteuil tourné vers la fenêtre, et se fige soudain en posant ses yeux sur lui. Jason n'est plus le jeune homme fringuant qu'il était à l'époque. Si son regard n'a pas changé, des rides profondes constellent désormais son visage tandis que ses cheveux auparavant blonds sont recouverts de neige. « Salut, Jay. » Le corps du vieillard se crispe alors qu'il se tourne vers lui, une immense surprise sur les traits de son visage. « Barry ? Je suis mort, c'est ça ? Tu es l'ange qui vient me conduire au paradis ? » Le gardien esquisse un petit sourire, tout en posant tendrement sa main sur la joue de son ancien camarade, qu'il caresse avec une infime précaution. « Ton heure n'est pas encore venue. » Jason fronce les sourcils, l'esprit tiraillé par de multiples interrogations. Alors Barry lui raconte tout. Qu'après sa mort, il s'est "réveillé" dans un cimetière, devant sa propre tombe. Que ça lui a fait un gros choc, et qu'il était perdu. Il lui raconte sa surprise d'avoir découvert que le temps s'était écoulé pendant son "absence" et qu'il avait passé 72 ans dans le néant. Qu'il a été ramené à la vie en tant que gardien, un "ange" destiné à protéger les mutants et les sorciers des démons. Barry évite de lui parler de Lucifer, pour ne pas le brusquer, ou l'effrayer, ni de l'existence de l'Insitut Parker, dans lequel il commence tout juste à occuper un poste de bibliothécaire. Il ne lui dit pas non plus qu'il s'est battu pour ramener le calme sur terre. Inutile de préoccuper d'avantage son ancien amant. « Mon premier réflexe a été de vérifier si tu étais toujours vivant. Je ne sais même pas si j'ai le droit de te raconter tout ça. Mais les mensonges, c'est terminé. » Jason reste silencieux, comme pour prendre conscience de tout ce qu'il vient de lui raconter. Barry sait que ce sont beaucoup d'informations à encaisser, et à digérer. Mais il est content de le revoir. C'est probablement très égoïste de sa part de lui faire revivre d'anciens souvenirs, mais il voulait lui dire au revoir proprement. Comme le gentleman qu'il était, et qu'il est encore. « Tout va bien papy ? On dirait que t'as vu un fantôme. » Le retour de Chris brise le silence qui s'est installé. Barry embrasse le front de Jason, avant de s'écarter pour quitter la pièce. « Tu vas revenir ? » Les yeux de Jason l'implorent. Le gardien hoche doucement la tête et referme la porte, laissant une partie de son passé derrière lui.



« you sit there with that look on your face like you won, like nothing that I say is gonna change how you feel now. you sit there and you tell me you fell outta love and we are in your way so you just gotta leave now and we just need to understand your reasons and you are gonna justify this treason. »


Barry observe la petite maison de banlieue située face à lui. Une demeure sans grande prétention, aux volets rouges et aux tuiles argentées. Suite à sa visite à Jason, d'anciens souvenirs sont remontés à la surface. Des souvenirs de sa jeunesse, de son adolescence et plus particulièrement d'Eliza, son ancienne fiancée. Il ne sait pas ce qu'elle est devenue, ni même si elle est encore vivante. Il pense qu'elle l'est sûrement, robuste comme elle était. Ses doigts actionnent la sonnette qui résonne rapidement dans toute la maison. Une voix féminine lui hurle qu'elle arrive et qu'elle espère qu'il n'est pas un vendeur à la con qu'elle déteste tant. Barry grimace sous l'insulte. Il n'a jamais supporté la vulgarité et les gens agressifs. Il reste pourtant planté devant la porte, les mains crispées derrière son dos. Elle s'ouvre alors et révèle le visage revêche d'une femme d'environ 70 ans. « C'est pour quoi ? » qu'elle aboie. Elle le fixe avec des petits yeux perçants, sa langue claquant contre son palais. « Je cherche Eliza Davis. » La petite vieille fronce les sourcils, apparemment très agacée. « Elle n'habite plus ici depuis très longtemps. Si vous voulez tout savoir, elle est morte en novembre 1944. » Le cœur de Barry se serre. Comment est-ce possible ? Eliza allait très bien, il recevait ses lettres presque toutes les semaines. « Je suis confus. Comment est-elle morte ? Elle avait une maladie, ou quelque chose de ce genre ? » La vieille lève les yeux au ciel, les dents serrées. « Elle a donné naissance à sa fille, et puis elle s'est jetée par la fenêtre de l’hôpital. Dans sa lettre d'adieu, elle expliquait qu'elle ne pouvait plus supporter l'absence de son fiancé. Qu'elle ne pouvait pas vivre sans lui. Qu'elle l'aimait trop pour être loin de lui et qu'elle n'était pas assez forte pour s'occuper de leur enfant. Une lâche, si vous voulez mon avis. » Sa langue claque une nouvelle fois contre son palais. Un bruit que Barry déteste. Il fusille la vieille du regard, outré par le ton qu'elle emploie. « Ne parlez pas d'Eliza comme... » Elle le coupe aussitôt, un sourire goguenard sur ses lèvres desséchées. « C'était ma mère, je peux parler d'elle comme je le souhaite, jeune homme. » Barry étouffe un juron dans sa barbe naissante, incrédule. « Elle est partie comme ça. Pour mon père, en me laissant toute seule. J'ai été dans un foyer jusqu'à mes 18 ans. Je n'ai jamais rien connu d'autre que la solitude. Pour tout vous avouer, je ne sais même pas à quoi mon père ressemble. Ma grand-mère a toujours refusé de m'en montrer. Elle me détestait. Tout ça pour une histoire d'enfant hors mariage. » Elle grogne. « Alors ne me faites pas la morale. » Donc cette femme est... Tandis qu'elle replace une mèche blanche derrière son oreille, Barry décide de partir le plus loin possible de cette maison. Il n'aurait jamais dû venir. Ne pas savoir, c'est parfois mieux. Mais il s'arrête pourtant au bout de quelques mètres, piqué par la curiosité, puis se retourne vers la dame. « Comment vous appelez-vous ? » La vieille hausse les épaules. « Barbara. En hommage à mon père, que tout le monde appelait Barry. » C'est donc une fille, le mystérieux bébé dont ils parlaient par lettre avec Eliza, il y a des décennies. SA fille. Une femme brisée par le suicide de sa mère, la mort de son père et le rejet de sa famille paternelle. Barry a pitié d'elle. Il s'en veut de lui avoir infligé tout cela. Mais il ne peut pas revenir en arrière. Et il ne peut pas non plus lui dire qu'il n'est pas vraiment mort. Autant la laisser tranquille, avec ses propres démons. Le jeune homme ne veut même pas savoir s'il a des petits-enfants. Il veut juste passer à autre chose, une bonne fois pour toute. Pour le bien de Barbara, et pour le sien. Surtout pour le sien.


Dernière édition par Barry Chamberlain le Mer 11 Avr 2018 - 23:47, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chelsey L. Wildmore
avatar
Fondatrice ₪ Professeur


MESSAGES : 4860
POINTS : 11622
AGE : 28
CELEBRITE : Ashley Tisdale
EMPLOI : Professeur de combat
DATE DE NAISSANCE : 17/12/1989
ARRIVE LE : 10/08/2011

MessageSujet: Re: Nous nions l’existence de nos anges - Barry Mar 10 Avr 2018 - 22:12

welcome à toi!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Du renouveau ca fait du bien.
Enfin un gardien!!!! Ca manquait un peu il faut l'avouer.
Si tu as besoin n'hésite pas à venir nous voir soit en mp ou sur la cb, on y traine souvent.
Bon courage pour ta fiche et merci de ton inscription

*string* *string* *string* *string* *string* *string*

•••••••••••••••••••••••••••••••••••


Tu es ma seule raison de vivre et d’aimer, tu es ma destinée

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barry Chamberlain
avatar
Membre ₪ Whitelighter


MESSAGES : 24
POINTS : 66
AGE : 28
CELEBRITE : taron egerton.
EMPLOI : être de lumière, bibliothécaire.
DATE DE NAISSANCE : 10/04/1990
ARRIVE LE : 10/04/2018
Localisation : dans la bibliothèque ou dans sa chambre.

MessageSujet: Re: Nous nions l’existence de nos anges - Barry Mar 10 Avr 2018 - 22:18

Merci beaucoup I love you

Yep, j'ai vu que ça manquait de gardiens dans le coin... je vais être surbooké j'espère

J'ai effectivement quelques questions, je prépare tout ça par mp du coup, merci de proposer


•••••••••••••••••••••••••••••••••••



ils crieront à travers des démons s'il le faut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cisco J. Alvarez
avatar
Admin ₪ Elève


MESSAGES : 48
POINTS : 798
AGE : 29
CELEBRITE : Brendon Urie
EMPLOI : Chomeur pour l'instant
DATE DE NAISSANCE : 03/01/1989
ARRIVE LE : 09/07/2017
Localisation : Paumé dans l'institut

MessageSujet: Re: Nous nions l’existence de nos anges - Barry Mar 10 Avr 2018 - 22:20

Bienvenuuuuuuuuuuuuuue ! Very Happy

Un être de lumièèèèèèèèèèère! (PAS SORTI DU PLACARD EN PLUS I LIKE IT !)

Alors juste au cas ou, si jamais c'est bel et bien une erreur, il a 93ans, mais il n'a ressuscité que depuis 2016, on est bien d'accord ? :3 Je préfère t'embêter déjà avec ça plutôt que de te laisser écrire l'histoire avec la faute.

Tu peux poser tes questions ici directement si tu le souhaites ! (Et je pense que tu vas te faire assaillir par les membres voulant un gardien xD) ♥

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

RP disponibles avec CJ : 0/2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chelsey L. Wildmore
avatar
Fondatrice ₪ Professeur


MESSAGES : 4860
POINTS : 11622
AGE : 28
CELEBRITE : Ashley Tisdale
EMPLOI : Professeur de combat
DATE DE NAISSANCE : 17/12/1989
ARRIVE LE : 10/08/2011

MessageSujet: Re: Nous nions l’existence de nos anges - Barry Mar 10 Avr 2018 - 22:20

Pas de soucis ma boite est ouverte

•••••••••••••••••••••••••••••••••••


Tu es ma seule raison de vivre et d’aimer, tu es ma destinée

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barry Chamberlain
avatar
Membre ₪ Whitelighter


MESSAGES : 24
POINTS : 66
AGE : 28
CELEBRITE : taron egerton.
EMPLOI : être de lumière, bibliothécaire.
DATE DE NAISSANCE : 10/04/1990
ARRIVE LE : 10/04/2018
Localisation : dans la bibliothèque ou dans sa chambre.

MessageSujet: Re: Nous nions l’existence de nos anges - Barry Mar 10 Avr 2018 - 22:34

Ah, mais j'ai fait 2018-1925, donc 93 ans. On est en 2016 ou en 2018 sur le forum ? Dans ma tête, il est né en 1925 et mort en 1944. J'ai compté les années jusqu'en 2018, pour calculer le nombre d'années passées depuis sa naissance. Pour ça que physiquement il a 19 ans (age à sa mort) mais 93 au total. Je m'embrouille, j'suis sûr c'est incompréhensible... sinon, oui il a bien ressuscité en 2016, comme marqué dans l'annexe.

Aussi pour le "à l'Institut Parker depuis", les gardiens ça se passe comment pour eux ? Ils sont pris en charge à leur résurrection et emmené la-bas ou ils doivent se débrouiller tout seul comme des grands ?

Sinon, si on est en 2018, deux ans de pratique, c'est assez pour devenir un gardien accompli ou pas ? J'veux dire, qui maitrise un minimum ses pouvoirs ?

Merci beaucoup pour la bienvenue en tout cas, Cisco !
Et oui dans le placard, c'était mal vu à l'époque, ça doit lui faire bizarre de voir que c'est assez accepté aujourd'hui

•••••••••••••••••••••••••••••••••••



ils crieront à travers des démons s'il le faut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chelsey L. Wildmore
avatar
Fondatrice ₪ Professeur


MESSAGES : 4860
POINTS : 11622
AGE : 28
CELEBRITE : Ashley Tisdale
EMPLOI : Professeur de combat
DATE DE NAISSANCE : 17/12/1989
ARRIVE LE : 10/08/2011

MessageSujet: Re: Nous nions l’existence de nos anges - Barry Mar 10 Avr 2018 - 22:40

Je vais répondre à toutes tes questions^^
Nous sommes bien en 2018. Et les gardiens sont arrivés en 2016. Par rapport à l'institut c'est toi qui décide, soit tu y es depuis 2 ans ou tu arrives. Libre est ton choix.

Pour la maitrise oui ca peut être accompli, après tout, 2 ans c'est suffisant surtout que tu n'as pas eu le choix au vue des évènements passé dans la ville. Donc c'est bon.

J'espère avoir répondu à tes questions, n'hésite pas si tu en as d'autres.

•••••••••••••••••••••••••••••••••••


Tu es ma seule raison de vivre et d’aimer, tu es ma destinée

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Collins
avatar
Admin ₪ Professeur


MESSAGES : 1307
POINTS : 3663
AGE : 29
CELEBRITE : Aaron P. & Avril L.
DATE DE NAISSANCE : 27/09/1988
ARRIVE LE : 26/10/2015

MessageSujet: Re: Nous nions l’existence de nos anges - Barry Mar 10 Avr 2018 - 22:59

@Barry Chamberlain a écrit:
Ah, mais j'ai fait 2018-1925, donc 93 ans. On est en 2016 ou en 2018 sur le forum ? Dans ma tête, il est né en 1925 et mort en 1944. J'ai compté les années jusqu'en 2018, pour calculer le nombre d'années passées depuis sa naissance. Pour ça que physiquement il a 19 ans (age à sa mort) mais 93 au total. Je m'embrouille, j'suis sûr c'est incompréhensible... sinon, oui il a bien ressuscité en 2016, comme marqué dans l'annexe.

Mais, mais, mais... P-pourquoi tant de haine et tant de chiffres pour une L comme moi ? *bam*

On est en 2018, mais juste les êtres de lumière ont commencé à arriver à partir de 2016. C'était surtout pour savoir si tu allais le faire "vivre" aussitôt après sa mort ou s'il allait revenir qu'au XXIème siècle! xD Mais désolée entre mon mal de crâne et ma fatigue je t'ai mélangé tous les chiffres !

•••••••••••••••••••••••••••••••••••


Ewuih Momo, les chiens ne font pas des chats...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Barry Chamberlain
avatar
Membre ₪ Whitelighter


MESSAGES : 24
POINTS : 66
AGE : 28
CELEBRITE : taron egerton.
EMPLOI : être de lumière, bibliothécaire.
DATE DE NAISSANCE : 10/04/1990
ARRIVE LE : 10/04/2018
Localisation : dans la bibliothèque ou dans sa chambre.

MessageSujet: Re: Nous nions l’existence de nos anges - Barry Mar 10 Avr 2018 - 23:01

Merci pour les réponses Chel'

Je compte arrêter l'histoire en 1944 et la reprendre en 2016, aucun soucis la-dessus Morgan

•••••••••••••••••••••••••••••••••••



ils crieront à travers des démons s'il le faut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chelsey L. Wildmore
avatar
Fondatrice ₪ Professeur


MESSAGES : 4860
POINTS : 11622
AGE : 28
CELEBRITE : Ashley Tisdale
EMPLOI : Professeur de combat
DATE DE NAISSANCE : 17/12/1989
ARRIVE LE : 10/08/2011

MessageSujet: Re: Nous nions l’existence de nos anges - Barry Mar 10 Avr 2018 - 23:02

Je t'en prie je suis la pour ca.
Hate de voir ton petit perso^^

•••••••••••••••••••••••••••••••••••


Tu es ma seule raison de vivre et d’aimer, tu es ma destinée

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Holden Redshore
avatar
Membre ₪ Mutant


MESSAGES : 74
POINTS : 460
AGE : 33
CELEBRITE : Ryan Gosling
EMPLOI : Trafic d'informations
DATE DE NAISSANCE : 12/08/1984
ARRIVE LE : 22/11/2017

MessageSujet: Re: Nous nions l’existence de nos anges - Barry Mer 11 Avr 2018 - 0:09

Héé, un gardien, c'est super Very Happy

J'espère que le forum te plaira. Bon courage pour ta fiche, ton personnage paraît déjà très intéressant!

Oh et Taron Egerton... serais-tu fan de Kingsman?
Ou au moins du premier film, on ne dira rien sur le deuxième Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barry Chamberlain
avatar
Membre ₪ Whitelighter


MESSAGES : 24
POINTS : 66
AGE : 28
CELEBRITE : taron egerton.
EMPLOI : être de lumière, bibliothécaire.
DATE DE NAISSANCE : 10/04/1990
ARRIVE LE : 10/04/2018
Localisation : dans la bibliothèque ou dans sa chambre.

MessageSujet: Re: Nous nions l’existence de nos anges - Barry Mer 11 Avr 2018 - 0:43

Il est pas si petit que ça mon perso What a Face

Merci Holden ! Original le prénom, j'aime
Yep, j'aime beaucoup Kingsman ! Surtout le 1, le 2 était divertissant, mais j'sais pas, j'ai pas autant accroché que le premier (trop gros à plein de moment xD). Dommage ^^

•••••••••••••••••••••••••••••••••••



ils crieront à travers des démons s'il le faut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Connor Nago
avatar
Membre ₪ Humain


MESSAGES : 34
POINTS : 146
AGE : 26
CELEBRITE : Alfred Enoch
EMPLOI : Physiothérapeute
DATE DE NAISSANCE : 26/02/1992
ARRIVE LE : 09/03/2018

MessageSujet: Re: Nous nions l’existence de nos anges - Barry Mer 11 Avr 2018 - 3:49

Bienvenue à toi ! Very Happy

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Wincott
avatar
Admin ₪ Elève


MESSAGES : 431
POINTS : 992
AGE : 23
CELEBRITE : Robbie Amell
EMPLOI : Élève
DATE DE NAISSANCE : 01/11/1994
ARRIVE LE : 22/11/2017

MessageSujet: Re: Nous nions l’existence de nos anges - Barry Mer 11 Avr 2018 - 13:28

OMG je suis en retard ! Shocked
UN SOLDAT ! *cours partout* mon dieu un gardien et un soldat dans une seule et même personne... Je suis heureuse de te voir ici mon jeune ami ! Gloire à Barry et à toi :3

Je serais très heureuse que mon perso (ancien soldat aussi) puisse peut-être, finir sous ta protection :p Dans tout les bas, bienvenue à toi et gloire à l'Amérique !

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

[+18] VIDEO VIOLENTE [+18] :
 
TATOUAGE - ÉPAULE DROITE :
 
TATOUAGE - HAUT DU DOS :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Collins
avatar
Admin ₪ Professeur


MESSAGES : 1307
POINTS : 3663
AGE : 29
CELEBRITE : Aaron P. & Avril L.
DATE DE NAISSANCE : 27/09/1988
ARRIVE LE : 26/10/2015

MessageSujet: Re: Nous nions l’existence de nos anges - Barry Mer 11 Avr 2018 - 15:06

*en PLS sous sa couette après avoir lu la 1ère partie de l'histoire*

Petite curiosité, tu as quelqu'un qui pourrait ressembler à mister Jay comme exemple ? Rolling Eyes

•••••••••••••••••••••••••••••••••••


Ewuih Momo, les chiens ne font pas des chats...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Nous nions l’existence de nos anges - Barry

Revenir en haut Aller en bas

Nous nions l’existence de nos anges - Barry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Tu m'intrigues... Serons-nous amis ? [Perline]
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?
» Il nous a quittés.
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institut Parker :: Welcome to Institut Parker :: 
Présentations
 :: Bienvenue à l'Institut Parker !
-