Coucou Invité ♥ Et éventuellement bienvenue si tu es un newbie sans couleur !
Les inscriptions à l'event sont ouvertes, cliquez ICI pour découvrir le contexte et vous inscrire !
Pour tout nouveau personnage être de lumière, démon ou humain, 50 points te sont offerts dès ta validation !
150 points sont attribués dès ta validation en prenant un scénario, lien ou PV! Et en plus tu feras un heureux, what else ?
L'Agence S.P. qui lutte contre la criminalité surnaturelle a débarqué sur Institut Parker! Plus de détails ICI !

Partagez|

Disons cent-mille ? [ft Alexander]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Livia Jules
avatar
Membre ₪ Démon


MESSAGES : 20
POINTS : 322
AGE : 38
CELEBRITE : Tricia Helfer
EMPLOI : Candidate à la mairie de Jackson ville
DATE DE NAISSANCE : 31/07/1980
ARRIVE LE : 25/06/2018

MessageSujet: Disons cent-mille ? [ft Alexander] Ven 31 Aoû 2018 - 20:19

Livia avait déjà fait de la politique par le passé. Pour se faire élire ou élire quelqu'un d'autre. Peu importe l'époque, certaines choses marchaient mieux que d'autre... Il fallait que le candidat soit visible, accessible et respectable... Aussi Livia faisait en sorte de réunir chacun de ces critères... Elle tentait de cacher son dédain évident pour les mortels et les manipuler au mieux....

Il faut savoir que chaque campagne se doit d'avoir un lieu stratégique, où les militants peuvent se retrouver et où il serait possible de ranger le matériel... Comme on dit, chaque fleuve a une source, aussi modeste soit-elle et pour être modeste, la source qu'envisageait Livia dans le Northside était des plus... Restreintes... Mais c'était là tout le trésor de l'accessibilité, un petit local niant les apports financiers exceptionnels dont disposait la candidate et donnant envie à n'importe qui d'y entrer.

Livia poussait la porte d'entrée et jetait un coup d'oeil intéressée à l'intérieur. Comme n'importe quelle acheteuse elle inspectait les coins et les recoins avec intérêt. Elle se fichait cependant pas mal des livres sur les étagères, les fictions étaient pour les gens qui avaient la vie aussi trépidante que l’existence d'un cornichon, ce qui n'était pas son cas (évidemment). Non, ce qui intéressait la démon était l'état du lieu... Etait-ce vétuste ? Y aurait-il des travaux à faire ? Quel image renvoyait le lieu ?

De toute évidence, elle jugea que cette librairie la... "Reader's Garden", était un lieu tout à fait charmant... Le genre de lieux où les passants apprécieraient s'arrêter et écouter un militant exposer le programme détaillée de la future maire de Jacksonville... Oui, il lui fallait cet endroit... Aussi Livia se tourna avec un large sourire vers le vendeur le plus proche... Surement le propriétaire vue sa tenue.

- C'est tout à fait charmant ici.

Autant continuer à brosser dans le sens du poile et donner l'impression d'être une femme de quarante ans tout à fait normale (et typique du XXIeme siècle)

- On sent tellement de bonnes ondes venir de partout, c'est très reposant, presque Feng Shui

Livia était douée pour se fondre dans la masse moderne. Elle était capable de vous parler de son thermomix pendant vingt bonnes minutes alors qu'elle avait un majordome comme n'importe quelle femme imbue de pouvoir (et qu'elle ne savait même pas à quoi ressemblait sa cuisine).

•••••••••••••••••••••••••••••••••••


Votez Livia Jules
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Weiss
avatar


MESSAGES : 45
POINTS : 209
AGE : 29
CELEBRITE : James McAvoy
EMPLOI : Libraire (Reader's Garden)
DATE DE NAISSANCE : 09/07/1989
ARRIVE LE : 06/08/2018

MessageSujet: Re: Disons cent-mille ? [ft Alexander] Sam 1 Sep 2018 - 18:00

Disons cent-mille ?
Livia & Alexander

Lorsqu'Alexander raccrocha, il poussa un long soupir. La maîtresse de l'école où allait son fils venait de lui passer un coup de fil. Elle semblait inquiète face au comportement de Timothy. Le blondinet semblait distant, en retrait. Elle pensait qu'il y avait peut-être eu quelque chose à la maison et s'était dit qu'il était préférable d'en toucher deux mots au papa. Mais Alex avait été incapable d'aiguiller la jeune femme. Son fils se comportait toujours de la même façon. Il n'avait pas vu de changement. Sur le coup, il se sentit comme étant le plus mauvais père de l'année. Il était fort possible qu'il n'ait pas décelé de changement car il n'avait pas fait assez attention. Il s'en voulait. Même si la maîtresse lui avait promis de le tenir au courant et qu'il n'y avait pas de quoi s'alarmer pour le moment, c'était trop tard. Alex allait devoir creuser ça pour être sûr que tout allait bien pour son enfant.

Il était bien incapable de se concentrer à nouveau sur ses comptes. Il profitait des moments calmes à la librairie pour avancer son travail et ne pas tout ramener à la maison. Ça permettait de lui laisser plus de temps avec son fils. Il en avait besoin, encore plus maintenant qu'il savait qu'il y avait peut-être quelque chose qui n'allait pas. Mais cette question devrait attendre, Alex était coincé au travail et un client venait de faire son entrée. Ou plutôt une cliente.

Refermant son libre de compte qu'il glissa sous le comptoir, Alex observa de la demoiselle. Elle semblait indifférente aux ouvrages entreposés sur les étagères. Que lui voulait-elle ? Il ne savait pas pourquoi mais il sentait que la rencontre allait lui déplaire. Il mettait ce sentiment sur le coup de son agacement. Il n'était pas bien après le coup de fil qu'il venait d'avoir. Il ne pouvait s'empêcher d'être en colère contre lui-même et inquiet pour Timothy. Alors il espérait juste qu'elle découvrait la librairie et allait s'intéresser aux livres après. Chacun avait sa façon d'aborder un nouveau lieu, après tout.

"- Merci", Souffla-t-il simplement lorsqu'elle se tourna vers lui pour complimenter les yeux. Il décida de quitter le comptoir pour s'approcher d'elle. Il se devait de rester aimable. Elle était une cliente pour le moment. Même si les affaires marchaient pas si mal, ce n'était pas une bonne idée de vexer un client potentiel.

"- Puis-je vous aider peut-être ?"

Tout ce qui était Feng shui et compagnie le dépassait. Il avait beau aimer lire sur divers sujets pour découvrir le monde qui l'entourait, ce type de sujet ne l'intéressait pas. Il espérait ne pas partir d'un mauvais pied en évitant de rebondir sur la dernière phrase de son interlocutrice. Mais il ne voyait pas ce qu'il pouvait dire. Il n'y connaissait rien et s'en fichait. Il était donc préférable de rester silencieux et de ne pas inventer des bêtises juste pour continuer une discussion. Et puis il n'était pas à l'abri de faire un commentaire déplacé. Quand quelque chose l'agaçait ou l'importunait, il ne se gênait pas pour le dire. Même si en tant que patron d'une boutique, il faisait d'énormes efforts de ce côté là.

"- C'est une petite boutique mais on peut facilement trouver de tout."


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livia Jules
avatar
Membre ₪ Démon


MESSAGES : 20
POINTS : 322
AGE : 38
CELEBRITE : Tricia Helfer
EMPLOI : Candidate à la mairie de Jackson ville
DATE DE NAISSANCE : 31/07/1980
ARRIVE LE : 25/06/2018

MessageSujet: Re: Disons cent-mille ? [ft Alexander] Mar 18 Sep 2018 - 23:30

- Trouver et surtout la trouver. murmura la quadragénaire

Livia jugeait également du prix. La surface, la localisation. Cette boutique ne devait pas valoir trop chère, si elle proposait un prix au delà du marché et lui laissait ses stocks, il pourrait facilement se refaire ailleurs. La localisation était en effet parfaite pour un QG de campagne mais pas spécialement pour une librairie.

La démon devait parvenir à se montrer persuasive, ce n'était pas le moment d'être convaincante. Elle devait jouer sur le sentimental plus que sur les faits, le vendeur devait bien comprendre qu'il réussirait forcément mieux ailleurs !

- Vraiment bien placée oui... Dites moi.. Seriez vous intéressé par la revente de ce local ?


Livia décocha son plus beau sourire, celui qui précède souvent le drame. Elle était tout à fait charmante, on lui aurait fait confiance les yeux fermés mais elle était surtout particulièrement piquante à vous en blesser... Elle fouilla dans son sac et sortit une carte de visite qu'elle tendit à l'homme.

- Je me présente, je suis Livia Jules, actuelle candidate à la mairie de Jacksonville et je suis TRÈS intéressée par votre charmante boutique.


Elle jetait un coup d'oeil au local. Plus que le lieu, c'était l'emplacement qui comptait et il convenait totalement à la démon.

- Evidemment je mettrai le prix qu'il vous convient. Aucun doute que vous pourrez, avez cette vente, ouvrir une boutique plus grande et encore mieux placer... C'est une véritable chance pour vous.

•••••••••••••••••••••••••••••••••••


Votez Livia Jules
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Disons cent-mille ? [ft Alexander]

Revenir en haut Aller en bas

Disons cent-mille ? [ft Alexander]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» MAJ DE HM N°1 ? CENT MILLE NEWS ?
» Caterinella ♣ « Si avoir cent ans, c'est être centenaire, avoir mille ans c'est être millionnaire ? »
» L'automne en mille morceaux!
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Le Lac aux Mille et un Secrets

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institut Parker :: Jacksonville :: 
Northside
 :: Librairies :: Reader's Garden
-