♥ Welcome Invité sur Institut Parker ♥ N'oubliez pas de créer des liens, topics sans oublier des sujets si vous voulez que le forum marche ♥ N'hésitez pas à surveiller les diverses annonces et new. N'hésite pas à te connecter sur la Chat Box le staff y est souvent ♥
♥ Welcome Invité sur Institut Parker ♥ N'oubliez pas de créer des liens, topics sans oublier des sujets si vous voulez que le forum marche ♥ N'hésitez pas à surveiller les diverses annonces et new. N'hésite pas à te connecter sur la Chat Box le staff y est souvent ♥

Partagez|

[Fini] En chair et en encre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lancelot Blackburn
avatar
Membre ₪ Elève


MESSAGES : 232
POINTS : 212
AGE : 23
CELEBRITE : Grant Gustin
EMPLOI : Etudiant
DATE DE NAISSANCE : 16/01/1994
ARRIVE LE : 28/08/2016

MessageSujet: [Fini] En chair et en encre Sam 5 Nov 2016 - 20:53


En chair et en encre

Adrian et Antonella


Cela fassait plusieurs semaines qu’une idée me trottait dans la tête, un nouveau tatouage. Fallait avouer qu’en avoir que trois ne me suffisait guère, mon frère m’avait prévenu que j’allais sûrement devenir accro mais ce n’était pas grave. Enfin sauf pour mon portefeuille et surtout pour ma mère qui voyait ça d’un mauvais œil. Il fallait dire qu’elle ne pouvait pas se le permettre dans sa jeunesse avec sa carrière déjà toute tracée de juge. Je ne lui en voulais pas pour ça, elle avait raison quand elle disait qu’un jour, cela pourrait être retourné contre moi.
Je n’avais pas osé lui parler de mon projet car je sais qu’elle s’inquiétait déjà beaucoup trop pour Dante et moi. Nous étions à présent loin d’elle et ça la stressait au plus haut point même si ça ne se voyait pas quand je l’appelais sur skype. Je le sentais … C’est tout. Bref, j’étais dans la rue tout seul et je marchais vers l’adresse qu’on m’avait fournie sur un petit bout de papier. Un de mes amis de classe m’avait chaudement recommandé cette tatoueuse. Il m’avait vanté son talent et un peu sa beauté. Je pensais sincèrement qu’il allait se ruiner en tatouage juste pour aller la voir … L’amour rendait les gens vraiment cons parfois et j’en savais quelque chose.
Mon chemin mena vers un quartier plutôt sordide, je mentirais si je disais que je ne m’y attendais pas. Il m’a dit que la tatoueuse travaillait au black. Cela sous-entendait bien qu’elle était dans une autre situation que la mienne. Je ne m’offusquai pas mais je me fis quand même la réflexion que je n’étais pas très habillé pour le contexte. Ma mère adorait le fait que Dante et moi soyons bien habillés et en vêtements de marque. Pas que nous étions une famille bourgeoise mais nous étions aisés. Bref, mon manteau, mon échappe et mes chaussures parfaitement propres et quasi-neuf, faisaient tâche dans le décor. Je me grattai la nuque en pensant que la tatoueuse allait me prendre pour un sale gosse de riche, ce qui était loin d’être le cas … Du moins, j’espérais.
Bref, je pressais le pas pour arriver à destination, un immeuble que je qualifierai de lugubre. Heureusement que j’avais mon grimoire toujours sur moi sinon je me sentirais pas confiant d’être ici. Je mis un peu de temps à distinguer le nom de Tsumi sur les sonnettes. Je pressai dessus et attendis patiemment que l’on m’ouvre et qu’on m’indique l’étage de l’appartement. Pendant ce temps, je défis mon écharpe et la mis dans mon sac en espérant casser l’image que je pouvais refléter. J’essayais de me rappeler pourquoi je m’étais habillé comme ceci ce matin. Ah oui c’est vrai … C’était pour faire plaisir à Dante qui me trouvait négligé depuis ma rupture.

Fiche de liens (c) Miss Yellow

•••••••••••••••••••••••••••••••••••


"Peu importe en qui tu pries. Je continuerai à prier pour que tu crois en moi. Parce que je t'aime et je resterai à tes côtés même si ton dieu s'appelle Mufasa ou Pumba ... Je sais plus.C'est lequel des deux le lion dans le ciel ?"


Dernière édition par Lancelot Blackburn le Ven 13 Jan 2017 - 19:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antonella Tsumi
avatar
Admin ₪ Mutant


MESSAGES : 294
POINTS : 195
AGE : 17
CELEBRITE : Emily Rudd
EMPLOI : Tatoueuse au black
DATE DE NAISSANCE : 27/09/1999
ARRIVE LE : 14/01/2016

MessageSujet: Re: [Fini] En chair et en encre Dim 6 Nov 2016 - 18:11


“Une discrétion de mise”

Ce qui est bien dans le milieu de la rue, c’est que la réputation se fait assez vite, qu’elle soit bonne ou mauvaise. Pour Antonella, elle état plutôt bonne et allait même jusqu’à toucher l’institut. Par son joli coup de crayon, par son sens du détail parfait, par son sourire, sa douceur mais aussi par son caractère et sa tendance à refuser un projet de tatouage. Mais surtout par sa manière de tatouer. Son pouvoir offrait un incroyable confort et la douleur la plus minimale. Bien sûr, pour ça, pour user de son pouvoir, elle devait savoir si son client était comme elle.

Ce jour-là, Antonella avait rendez-vous avec un jeune homme à qui elle avait été recommandée par un élève de l’institut. Elle savait d’ores-et-déjà qu’elle pourrait utiliser sa propre technique sans devoir chercher la nature de son client ou pas. Tant mieux. Mais même dans ce cas-là, la question d’hygiène restait la même et imposait à la jeune mutante un nettoyage irréprochable. Abby et Adriel étaient à l’école, tandis que qu’Adrian était au travail. Enfin, c’est ce qu’elle s’était dit, jusqu’au moment ou elle l’entendit renifler derrière la cloison. Zut. Il foirait tout celui-là. Elle qui pensait pouvoir être tranquille à l’appartement, le plan était légèrement modifié. Bon, elle savait que son frère se tuait au travail et était un enfant plutôt chétif et maladif dans son enfance. Ces deux choses mélangées, il lui arrivait de rester cloué au lit pendant une journée ou deux. Il ne le cherchait pas vraiment, elle n’avait pas à lui en vouloir.

Chambre propre et rangée au carré, la brunette sortit sa mallette de matériel et prépara sa petite table, déballant tout ce dont elle aura besoin pendant l’opération, laissant certains matériaux dans leur emballage, préservant leur stérilité. Son carnet de croquis était préalablement sorti, ouvert sur l’une de ses dernières créations, qu’elle reprit en attendant que son client arrive. Chose qui ne tarda pas en fait : la sonnette retentit peu de temps après qu’elle se mit à coloriser son dessin. Se dépêchant de décrocher l’interphone et de donner le 2ème étage comme indication, Antonella finit par sortir de l’appartement, se penchant dans les escaliers pour identifier son client. Au fur et à mesure qu’il montait, la brunette reposait ses pieds au sol, avant d’afficher un sourire de politesse au garçon.

« Salut ! » dit-elle en même temps qu’elle offrait un regard au style de son client, qui était plutôt pas mal. Porte fermée, elle attendit que l’élève soit à sa hauteur pour expliquer d’ores-et-déjà les consignes dans un mélange d’accent espagnol et japonais, roulant les r, hésitante. « Moi c’est Antonella. Je te préviens maintenant : y a mon… colocataire qui est là et sait pas ce que je fais. Donc discret. Si tu le croises, t’es un ami de moi, compris ? » demanda-t-elle, espérant qu’ils n’aient pas à croiser Adrian.

♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers ♦

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

Je privilégierai désormais jusqu’à nouvel ordre les RP me permettant de faire avancer mes personnages ainsi que les RP avec les petits nouveaux et ceux avec qui je n’ai jamais RP! Désolée pour ce "tri". ♥


"Ohana" signifie "famille"

Espagnol : #ff0000
Japonais : #660000
Anglais :#000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lancelot Blackburn
avatar
Membre ₪ Elève


MESSAGES : 232
POINTS : 212
AGE : 23
CELEBRITE : Grant Gustin
EMPLOI : Etudiant
DATE DE NAISSANCE : 16/01/1994
ARRIVE LE : 28/08/2016

MessageSujet: Re: [Fini] En chair et en encre Lun 7 Nov 2016 - 17:28


En chair et en encre

Adrian et Antonella


Je n’attendis pas bien longtemps avant d’entendre une voix féminine m’indiquer le deuxième étage, j’étais impressionné par sa rapidité. Est-ce qu’elle m’attendait ? Je ne m’attendais pas à autant de professionnalisme d’une tatoueuse au black. Ok, c’était un préjugé que j’avais eu en entendant parler d’elle ... Il faut dire que mes derniers tatoueurs n’étaient pas sympathiques pour un sou ! Bon après, ce n’était pas ce que j’attendais d’eux après tout. Je voulais juste du travail bien fait et propre et c’était ce que j’avais eu. Je pris donc les escaliers, chacun de mes pas faisait craquer le vieux bois. Cela me fit sourire, c’était le genre de bruit qui donnait un certain charme aux endroits. Enfin c’était mon avis personnel, j’étais quelqu’un qui n’aime pas le silence il faut dire.
En haut des marches m’attendait une jeune fille brune. Mon ami avait raison, elle n’avait rien à jalouser à personne. Néanmoins, je n’étais complètement impartiale, un tatoué ou une tatouée avait déjà une partie de mon cœur au premier regard jusqu’à ce que je le reprenne ... ce qui arrivait très souvent. Heureusement pour moi ! Je souris à mes pensées et gravis les derniers mètres qui me séparaient de la tatoueuse. La différence entre nous était bien visible maintenant que l’on était côte à côte, je me sentis un peu gêné d’avoir écouté mon frère ce matin. Mais je le masquai du mieux que je pouvais avec un sourire charmeur ... C’était le premier truc qui m’était venu à l’esprit ... Pas que je me permette de draguer la fille qui faisait chavirer le cœur de l’un de mes amis, je n’étais pas de ces gens-là.

« Salut moi c’est Lancelot mais appelle moi Lance’, c’est plus simple à dire pour un américain. Même si vu ton accent, tu ne dois pas l’être ou alors pas complètement. J’ai compris par contre suis moi dans mes mensonges, j’aurai tendance à en rajouter ... Pour faire plus vrai. »

J’avais bien sûr baissé d’un ton pour la dernière phrase, je me savais ... bruyant quelques fois. Je n’étais pas fort en discrétion mais je me rattrapais au niveau du jeu d’acteur, on va dire. Je n’aimais pas spécialement en user mais là, la situation allait peut-être l’exiger. Merci à ma mère qui m’avait fait donner des cours de théâtre quand j’étais petit. C’était bien plus utile que les cours de piano que je séchais la plupart du temps ... Je stoppai mes réflexions pour observer Antonella, elle était vraiment comme on me l’avait décrite. Cette dernière rentra dans l’appartement et je la suivis sans rien dire de plus.

Fiche de liens (c) Miss Yellow

•••••••••••••••••••••••••••••••••••


"Peu importe en qui tu pries. Je continuerai à prier pour que tu crois en moi. Parce que je t'aime et je resterai à tes côtés même si ton dieu s'appelle Mufasa ou Pumba ... Je sais plus.C'est lequel des deux le lion dans le ciel ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antonella Tsumi
avatar
Admin ₪ Mutant


MESSAGES : 294
POINTS : 195
AGE : 17
CELEBRITE : Emily Rudd
EMPLOI : Tatoueuse au black
DATE DE NAISSANCE : 27/09/1999
ARRIVE LE : 14/01/2016

MessageSujet: Re: [Fini] En chair et en encre Dim 13 Nov 2016 - 14:34


“Une discrétion de mise”

Les présentations furent rapidement faites. Antonella découvrit le prénom du garçon et ne put s’empêcher de sourire face à sa remarque… Mais aussi face au prénom sonnant digne de la période arthurienne. Elle se retint de faire une quelconque remarque, persuadée qu’on le lui avait déjà fait une centaine de fois. D’un hochement de tête et d’un sourire, elle accepta de suivre son nouveau client dans ses mensonges, puis ce fut à lui de la suivre dans l’appartement.

« Je t’en prie. Fais comme dans ta maison. » chuchota-t-elle à l’attention de son client, lui présentant sa chambre impeccable, où l’artillerie lourde était déjà présentée. Refermant derrière lui, après s’être engouffrée elle-même dans la pièce, elle soupira de soulagement. En passant devant la chambre d’Adrian, elle crût l’entendre ronfler, comme à son habitude lorsqu’il était malade. C’en était presque drôle de voir à quel point elle arrivait à deviner ce qu’il se passait sans avoir la nécessité d’ouvrir sa porte. Après tout, c’était ça être une bonne sœur, non ?

Perdue dans ses pensées, Antonella se reprit et se gratta l’arrière de la tête en observant Lancelot. S’asseyant sur son lit, elle invita le garçon à en faire de même, tandis qu’elle s’installait en tailleur ; se lançant dans ses explications :

« Bueno ! Je vais tout t’expliquer, du début jusqu’à la fin. Je sais que tu viens de l’institut donc je vais pouvoir utiliser mon pouvoir. Tu n’auras pas trop mal puisque mon pouvoir consiste à … Bouger l’encre sous la peau. J’ai l’habitude de chercher une partie pas trop douloureuse chez mes clients, d’y insérer l’encre à cet endroit et de le faire bouger jusqu’à là ou le tatouage sera. A ce moment là, je lui fais prendre forme finale. Si ton tatouage est sur le dos par exemple, tu peux très bien te faire… » Elle grimaça, cherchant la bonne expression pour ne pas offrir une vision trop imagée. Mais c’était compliqué. « Piquer dans un endroit facile pour mettre la pommade pour cicatriser par exemple. Tu me comprends ? » demanda-t-elle, connaissant son anglais assez approximatif. Observant le garçon ainsi que son accoutrement, elle aimait devoir deviner le projet ainsi que l’emplacement. Un homme bien sur lui, poli, distingué. Ce genre de client était rare en fait. Mais il semblerait sympathique comme client.

« Tu as des questions o no ? Si no, je te laisse … Exprimer ton projet. Ou tu le veux et tout le reste ! » dit-elle sur un ton joyeux, posant son menton dans sa main. Ici, elle pouvait parler normalement, la chambre du « colocataire » étant trop loin pour être entendu.

[Je ferai apparaître Adrian quand Antonella aura rangé le matos ! Wink ]


♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers ♦

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

Je privilégierai désormais jusqu’à nouvel ordre les RP me permettant de faire avancer mes personnages ainsi que les RP avec les petits nouveaux et ceux avec qui je n’ai jamais RP! Désolée pour ce "tri". ♥


"Ohana" signifie "famille"

Espagnol : #ff0000
Japonais : #660000
Anglais :#000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lancelot Blackburn
avatar
Membre ₪ Elève


MESSAGES : 232
POINTS : 212
AGE : 23
CELEBRITE : Grant Gustin
EMPLOI : Etudiant
DATE DE NAISSANCE : 16/01/1994
ARRIVE LE : 28/08/2016

MessageSujet: Re: [Fini] En chair et en encre Dim 13 Nov 2016 - 21:26


En chair et en encre

Adrian et Antonella


Je vis que mon prénom semblait évoquer quelque chose chez elle. Je la remerciai silencieusement de n’avoir pas fait de remarque ou de ne pas m’avoir jeté dans un lac ... Eh oui, je parlais d’expériences. Durant mon adolescence, j’avais fini la tête la première dans des lacs bien plus de fois que ceux de mon âge. Bon je n’en tenais pas rigueur aux gens qu’ils le faisaient, cela me faisait beaucoup rire en fait. Au point d’aller m’y jeter comme ça, juste pour le fun. On s’occupait comme on pouvait avec mon frère. Je ne pus m’empêcher de soupirer, cela faisait un jour qu’il avait disparu ... Je ne me serais pas inquiété s’il n’avait pas emmené toutes ses affaires avec lui.
A peine j’eus passé le seuil de la maison, je fis comme elle m’avait demandé c’est-à-dire faire comme chez moi. Je me déchaussai et j’enlevai mon écharpe et mon manteau. Je pris les deux sur mon bras pour pouvoir les poser dans l’atelier. Je ne me séparais que rarement de mon écharpe ... Encore moins maintenant que mon frère se baladait dans la nature je ne sais où. Je posai malgré tout mes affaires dans un coin où je pouvais avoir un œil dessus. Une fois cela fait, je l’écoutai attentivement ... Il n’y a pas à dire son pouvoir était des plus fascinants d’après moi.

« Ton pouvoir est extraordinaire même si la douleur ne me dérange pas au final ... Mon camarade de classe a raison quand il dit que tu es exceptionnelle. »

Ma franchise avait parlé pour moi, c’était sincère. Désolé mon pote, je t’ai peut-être grillé auprès de ta dulcinée aux tatouages. J’espérais juste qu’il ne voudrait pas trop pour ça et au pire, cela se réglerait aux poings mais je préférais éviter. Je me mis à réfléchir si j’avais des questions mais aucune ne me venait à l’esprit alors je lui fis signe que non.

« J’aimerais d’abord t’apporter deux trois informations sur mes tatouages avant de t’expliquer plus en détails mon projet. Tous mes tatouages symbolisent quelqu’un qui a été important dans ma vie mais là ... Je viens pour tout autre chose ... J’aimerais bien que tu me tatoues une flèche ancrée dans ma peau. Le style et les détails, je préfère te laisser gérer comme ça, il y aura ta patte dans le tatouage. »

Je savais que ma demande était peu commune et que je devrais m’expliquer sur le double sens de ce tatouage. Le premier étant explicite, une flèche dans le dos cela signifie une trahison et depuis hier, c’est comme cela que je me sentais. Mais aussi cela avait un lien avec mon père ...

« Ou alors si tu ne veux pas accepter ... Je te laisse carte blanche. Je préfère largement avoir le style d’un artiste qu’un tatouage sans âme. »

Je m’étais retenu de compléter ma phrase avec des exemples, ne sachant pas ce qu’elle s’était tatouée.

Fiche de liens (c) Miss Yellow

•••••••••••••••••••••••••••••••••••


"Peu importe en qui tu pries. Je continuerai à prier pour que tu crois en moi. Parce que je t'aime et je resterai à tes côtés même si ton dieu s'appelle Mufasa ou Pumba ... Je sais plus.C'est lequel des deux le lion dans le ciel ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antonella Tsumi
avatar
Admin ₪ Mutant


MESSAGES : 294
POINTS : 195
AGE : 17
CELEBRITE : Emily Rudd
EMPLOI : Tatoueuse au black
DATE DE NAISSANCE : 27/09/1999
ARRIVE LE : 14/01/2016

MessageSujet: Re: [Fini] En chair et en encre Mar 15 Nov 2016 - 13:50


“Une discrétion de mise”


Antonella ne put s’empêcher de sourire au compliment sur son pouvoir et fut surprise du second, qui la fit rougir et étirer d’avantage ses lèvres, baissant les yeux. Elle profita de cette action intimidée peu vraiment voulue pour s’emparer de son carnet de croquis, tournant la page pour en avoir une vierge. La brunette n’était pas vraiment habituée aux compliments et elle connaissait plus ou moins le sens du compliment mais ne savait pas ce que ça touchait exactement. Seulement son don ou bien aussi son physique ? Elle n’avait jamais vraiment « servi » à grand-chose avant l’apparition de sa mutation. Et elle n’avait jamais été trop dehors et restait souvent enfermée chez elle. Et le peu de fois ou elle sortait, elle portait son gros manteau de cuir à la garçon, sans maquillage, sans être coiffée. Elle se fichait de tout. Elle se râcla la gorge pour qu’il en revienne au sujet principal et la raison de sa présence ici : le tatouage. Et peut-être sans ce toussotement, Lancelot y retourna, permettant à Antonella de rehausser son regard vers lui.

La japonaise hochait la tête quelques fois, enregistrant les informations dans un coin de sa feuille en même temps qu’elle imaginait mentalement différents croquis. Mais elle lâcha du regard sa feuille pour regarder le garçon face à ses derniers dires. Elle n’était pas d’accord avec son point de vue. Il n’y avait pas de « laisser carte blanche » ou de « ne pas accepter ». Certes, elle n’accepterait pas quelqu’un qui semblerait confus, sous drogue ou alcoolisé comme client. Il fallait être sobre et calme pour un tatouage et ne pas y aller sur un coup de tête. Tout comme le fait que le tatoueur participait en quelque sorte à la future œuvre, mais ne serait que la personne qui aurait retranscrit un désir. Observant le garçon quelques secondes après un blanc qu’elle avait créé, elle s’éclaircit à nouveau la gorge, s’amusant avec son crayon.

« Huuum… Du moment que mon client semble… Sombre.. ? No, Sobre, j’accepte n’importe quel tatouage du moment que ça ne me parait pas… En dehors de la limite. Le tien ne l’est pas. Ne laisse pas les autres décider pour toi. » dit-elle en faisant une moue. « Même à une tatoueuse que tu dis exceptionnelle et qui peut modifier quand elle le veut. » ajouta-t-elle en rigolant, avant d’être un peu plus sérieuse. « C’est mon… Point de… Vue. »

Son regard retourna sur sa page et commença à dessiner frénétiquement quelques petits croquis, partant dans différents sens, entrant d’abord dans le général. Sans quitter des yeux ses dessins et sa main qui gribouillait.

« Quel type de flèche ? Tu la veux où ça ? Tu sais quelle taille tu veux ? Tu as un budget à pas dépasser ? Sache que tout ça reste mo…di…fiable… Si tu le veux, mais chaque séance est payante. Et je peux aussi utiliser la méthode « normale », des personnes préfèrent. Ils disent que ça perd son … Charme sinon.»


♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers ♦

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

Je privilégierai désormais jusqu’à nouvel ordre les RP me permettant de faire avancer mes personnages ainsi que les RP avec les petits nouveaux et ceux avec qui je n’ai jamais RP! Désolée pour ce "tri". ♥


"Ohana" signifie "famille"

Espagnol : #ff0000
Japonais : #660000
Anglais :#000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lancelot Blackburn
avatar
Membre ₪ Elève


MESSAGES : 232
POINTS : 212
AGE : 23
CELEBRITE : Grant Gustin
EMPLOI : Etudiant
DATE DE NAISSANCE : 16/01/1994
ARRIVE LE : 28/08/2016

MessageSujet: Re: [Fini] En chair et en encre Dim 20 Nov 2016 - 19:41


En chair et en encre

Adrian et Antonella


Je vis son attitude un peu changer après le compliment que j’avais formulé. Je ne savais pas trop comment l’interpréter vu que je ne la connaissais pas encore. Je me fis reprendre avec un raclement de gorge bien placé, je vis cela comme un signe de gêne évidente et je souris pour montrer mon amusement. J’eus un peu envie de continuer mais elle me mettrait sûrement dehors sans aucun mot. J’avoue que cela m’amuserait sûrement beaucoup mais je n’étais pas là pour me mettre à dos quelqu’un sans que je ne la connaisse plus que ça. Je continuais mes paroles mais je vis de la désapprobation dans son regard. C’est vrai que ce n’était pas dans mes habitudes de dire ça à un tatoueur mais si j’osais revenir sans être tatoué une nouvelle fois ... J’allais me faire tuer par mon ami et je préférais de loin un beau tatouage pas forcément souhaité que les blessures infligées par un ami faites sur l’aveuglement de l’amour.

« Sobre c’est ça. Je comprends ton point de vue mais sache que je te dis ça parce que j’ai besoin de penser à autre chose et surtout mon ami me tuerait si je n’ai pas l’un de tes chefs-d’œuvre sur la peau. »


Cela me fit sourire qu’elle réemploie le terme « exceptionnelle » pour elle-même. Elle était très marrante comme fille de ce que je pouvais en conclure. Pas que par son accent et son manque de pratique évident de la langue anglaise. Je parlais moi-même avec un accent fort prononcé de mon état de naissance, le Wyoming. Je la voyais griffonner sur son carnet tout plein de petits dessins, apparemment mon projet semblait l’inspirer ... J’étais très surpris par cela d’ailleurs.

« Je préférais qu’elle soit fine et dans un style plutôt dessin ou géométrique, pas réaliste. Niveau emplacement, elle devra forcément passer sous la peau au niveau de l’omoplate gauche. Je te laisse définir la taille qui te parait bien pour ma morphologie. Le budget n’est pas un souci. Je préfère voir ton pouvoir à l’œuvre. »

Je réfléchis à d’autres détails mais rien ne me vint à l’esprit pour le moment. Je pris ce temps pour regarder la tatoueuse dessiner, c’était encore un talent qui m’échappait ... Le côté artiste, c’était plus Dante qui en avait hérité que moi. Je fermai les yeux douloureusement pendant quelques secondes et lâchai un soupire silencieux. Je les rouvris pour que cela ne paraisse pas trop suspect aux yeux d’Antonella. Pendant que je la regardai, mes lèvres bougèrent toutes seules.

« Une dernière chose, les plumes de la flèche doivent être vertes. »

Je me sentais idiot d’y rajouter la couleur de l’espoir mais bref, j’étais le roi des décisions hâtives mais que je ne regrettai point par la suite. Dans mes attributs, je pouvais rajouter le prince de la niaiserie et le valet des fonceurs.

« J’espère que ce n’est pas trop d’exigence pour toi mais je ne crois pas ... Cela serait t’insulter. »


Fiche de liens (c) Miss Yellow

•••••••••••••••••••••••••••••••••••


"Peu importe en qui tu pries. Je continuerai à prier pour que tu crois en moi. Parce que je t'aime et je resterai à tes côtés même si ton dieu s'appelle Mufasa ou Pumba ... Je sais plus.C'est lequel des deux le lion dans le ciel ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antonella Tsumi
avatar
Admin ₪ Mutant


MESSAGES : 294
POINTS : 195
AGE : 17
CELEBRITE : Emily Rudd
EMPLOI : Tatoueuse au black
DATE DE NAISSANCE : 27/09/1999
ARRIVE LE : 14/01/2016

MessageSujet: Re: [Fini] En chair et en encre Ven 25 Nov 2016 - 21:29


“Une discrétion de mise”


Lorsque Lancelot confirma le mot, Antonella le remercia poliment d'un sourire. Rah. C'était tous les américains qui avaient cet air snob face à un étranger, se permettant de les corriger tout le temps ? Elle détestait ça. Mais elle le cachait. D'un côté, il ne lui voulait certainement que beaucoup de sympathie à travers cette aide linguistique. Mais à ses yeux, parler trois langues vivantes étaient un exploit assez grand pour que l'on ne vienne pas par derrière lui corriger un mot ou une phrase. Mais bon, après tout, il n'en savait rien. Et ça partait d'une bonne intention. C'est ce à quoi elle se raccrocha pour ne pas étrangler le prochain habitant de ce pays qui s'amuserait à la corriger ou à l'aider. Par contre, la suite de sa phrase la rendit dubitative. Ses habits lui offraient un style plutôt aisé mais... ce n'était tout de même pas ça, tout cet argent que ses coffres devaient cacher, qui le poussait à venir se faire un tatouage "pour le fun", poussé par un idiot d'ami ? Si la brunette appréciait son pouvoir et savait son potentiel, elle était presque dégoutée de l'utiliser pour des clients avec de telles pensées.

La suite des instructions arriva. Et petit détail balancé : il était bel et bien tranquille financièrement. Elle se retint de lever les yeux au ciel, faisant plus attention à sa demande. Elle s'était trouvé un autre type de don : celui de cerner facilement les gens. Mais elle ne restait pas encrée sur ce jugement. Elle attendait toujours de voir. S'il avait semblé interessant au début, là, ça puait clairement le tatouage d'un capricieux à ses yeux. Capricieux tout de même avec un caractère doux, qui s'amplifia lorsqu'il parla de la couleur verte. Elle releva le regard quelques secondes, réfléchissant en même temps d'essayer de l'analyser, lui et son tatouage... Puis reprit son dessin tout comme lui reprit la parole, la faisant sourire.

"Tu es un joli parleur non ?" demanda-t-elle sans méchanceté apparente, rigolant même, avant de finalement arranger quelques croquis dont les plumes semblaient trenchantes par leur absence d'arrondisme. Elle rectifia ce problème, voyant dans la demande de vert, une certaine espérance malgré quelques blessures sombrement cachée dans l'idée de la flêche.

Son cachier se pencha légèrement après avoir été tâchée de quelques coups de crayons verts, se laissant exposée pleinement au regard de Lancelot.

"Y en a un qui te plait o no ? Je peux en faire d'autre sans problème. Je peux ... Mélanger deux ou trois aussi. Dis-moi." dit-elle avant de prendre un coin de la page vierge, commençant à dessiner un torse miniature pour visualiser la taille idéale.


♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers ♦

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

Je privilégierai désormais jusqu’à nouvel ordre les RP me permettant de faire avancer mes personnages ainsi que les RP avec les petits nouveaux et ceux avec qui je n’ai jamais RP! Désolée pour ce "tri". ♥


"Ohana" signifie "famille"

Espagnol : #ff0000
Japonais : #660000
Anglais :#000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lancelot Blackburn
avatar
Membre ₪ Elève


MESSAGES : 232
POINTS : 212
AGE : 23
CELEBRITE : Grant Gustin
EMPLOI : Etudiant
DATE DE NAISSANCE : 16/01/1994
ARRIVE LE : 28/08/2016

MessageSujet: Re: [Fini] En chair et en encre Dim 27 Nov 2016 - 0:19


En chair et en encre

Adrian et Antonella


Je vis bien qu’elle avait des aprioris sur moi autant que j’en avais eu pour elle au départ. Je le savais car elle n’agissait pas de façon naturelle et j’avais d’abord mis ça sur le compte sur le professionnalisme. Je ne pouvais pas lui en vouloir de croire que je n’étais qu’un pauvre petit bourgeois débile. Si elle m’avait rencontré quelques années auparavant, je n’aurais même pas pu nier la chose. Je ne pouvais que remercier Dante de m’avoir forcé à changer et pas de m’avoir laissé tomber comme ça ... En vérité si la jeune fille ne se tenait pas devant moi, je serai en train de me morfondre ou de pleurer ... En y réfléchissant, cela ne m’était pas arrivé depuis très longtemps.

J’espérais que mon visage ne se décomposait pas de trop. Je fis stopper le flux de mes pensées pour éviter que je m’égare. D’habitude, le vide de mon esprit m’aurait fait peur mais là, c’en était un réconfort ... Je me concentrai sur Antonnella exclusivement, cela devait être un peu gênant pour elle mais j’avais besoin d’un pilier. Qu’est-ce que je faisais ici ? J’aurai dû être dans ma chambre à l’institut à me morfondre ou en train de tout raconter à Morgan ou Lilou ou n’importe qui en fait aurait fait l’affaire. Soudain, Antonnella prit la parole en riant. Elle me demanda si j’étais un joli parleur ... Mon masque se fissura un instant ... M’avait-elle percé à jour en aussi peu de temps ? Mon visage était devenu craintif et peu sûr le temps que je me remette de ma surprise et mon sourire un peu niais avait disparu. Je me repris bien vite !

« Touché, coulé. Comment as-tu pu percer mon jeu à jour comme ça ? Je suis impressionné. Tu ne te laisses pas avoir comme la plupart des autres filles. »

C’était un beau compliment venant de moi et j’espérais qu’elle le perçoive comme cela ... D’un autre côté, elle n’avait pas l’air d’être une fille qui a un jour rêvé d’être une princesse avec une grosse robe rose en meringue. J’en avais croisé beaucoup trop des filles comme ça et cela me dégoûtait un peu ... Je me penchai sur le carnet et un croquis me tapa tout de suite dans l’œil et mon sourire débile reprit place sur mes lèvres. Je relevai les yeux vers Antonnella et la remerciai silencieusement du regard de m’avoir aussi bien compris. Je le pointai avant de prendre la parole.

« Celui-ci est parfait, tes croquis sont splendides. »

Une fois cela fait, je pris l’initiative d’enlever mon haut. Cela dévoila mes trois tatouages, celui pour Dante, celui pour ma mère et celui pour mon précepteur.


Fiche de liens (c) Miss Yellow

•••••••••••••••••••••••••••••••••••


"Peu importe en qui tu pries. Je continuerai à prier pour que tu crois en moi. Parce que je t'aime et je resterai à tes côtés même si ton dieu s'appelle Mufasa ou Pumba ... Je sais plus.C'est lequel des deux le lion dans le ciel ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antonella Tsumi
avatar
Admin ₪ Mutant


MESSAGES : 294
POINTS : 195
AGE : 17
CELEBRITE : Emily Rudd
EMPLOI : Tatoueuse au black
DATE DE NAISSANCE : 27/09/1999
ARRIVE LE : 14/01/2016

MessageSujet: Re: [Fini] En chair et en encre Mar 29 Nov 2016 - 15:36


“Une discrétion de mise”


Se faire avoir comme la plupart des autres filles ? Antonella en eut presque envie de rire. Non, elle n’était pas comme une de ces godiches. Elle n’était pas comme sa sœur. C’était ce qu’elle pensait, et elle aimait lorsqu’on lui rappelait à quel point elle était loin physiquement et mentalement de ce type de personnes. Elle ne répondit rien sur l’instant, ne faisant que réagir avec un petit sourire rempli de fierté. Si ce garçon aimait bien parsemer les filles de son entourage avec de jolies paroles, alors il ressemblait beaucoup à Adrian.

« Mon coloc est pareil… » ne put-elle finalement d’avouer, amusée.

Malgré les nombreux compliments reçus depuis le départ, la japonaise perçut tout de même celui sur ses croquis comme véritables. Elle balança un sourire de remerciement, le même qu’il lui avait lancé précédemment. Même s’il était un beau parleur, elle le sentait sincère sur un minimum de choses. Hôchant la tête après son choix, elle reprit son croquis de son torse et se permit même de s’aider de l’aide visuelle présente dans la pièce. En plus d’avoir un joli visage, il arborait un corps plutôt intéressant. Jeune et loin d’être une fille superficielle, elle se savait tout de même facilement attirée par les jolis corps. A titre artistique. Le corps d’une femme aussi pouvait lui plaire d’ailleurs. "Jolis tatouages." Une fois son dessin terminé, elle le répéta plusieurs fois, sous différentes tailles afin que son client puisse décider de celui qu’il voulait. Elle-même hésitait entre trois tailles. A nouveau, elle montra son carnet à Lancelot :

« Alors…Quelles dimensions ? Tu as dit vouloir « ma » manière ? Dis-moi où tu veux que je met l’encre. On reste sur la couleur noire avec le vert ? Côté gauche ? » enchaina-t-elle avant de finalement se lever et de commencer à mettre en place la table roulante comportant tous les ustensiles stériles, écoutant les réponses de Lancelot, avant de prévenir d’un aller-retour avec son savon anti-germicide dans les mains. Une fois celles-ci soigneusement lavées, Antonella revint dans la chambre et s’installa sur sa chaise roulante, mettant une paire de gants stériles ainsi qu’un masque chirurgical. Cotons prêts pour nettoyer et désinfecter la future partie tiraillée par l’aiguille, elle observa l’omoplate du garçon quelques secondes.


♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers ♦

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

Je privilégierai désormais jusqu’à nouvel ordre les RP me permettant de faire avancer mes personnages ainsi que les RP avec les petits nouveaux et ceux avec qui je n’ai jamais RP! Désolée pour ce "tri". ♥


"Ohana" signifie "famille"

Espagnol : #ff0000
Japonais : #660000
Anglais :#000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lancelot Blackburn
avatar
Membre ₪ Elève


MESSAGES : 232
POINTS : 212
AGE : 23
CELEBRITE : Grant Gustin
EMPLOI : Etudiant
DATE DE NAISSANCE : 16/01/1994
ARRIVE LE : 28/08/2016

MessageSujet: Re: [Fini] En chair et en encre Dim 4 Déc 2016 - 21:38


En chair et en encre

Adrian et Antonella


Je souris en entendant qu’elle connaissait quelqu’un comme moi, cela me rassura grandement. J’aurais bien paniqué si elle m’avait dit qu’elle m’avait décrypté en seulement quelques instants. Peu de gens savaient que je ne disais pas toujours ce que je ressentais et que la plupart du temps je jouais le rôle du mec qui est sûr de lui mais en fait, c’est tout l’inverse. Le fait que je fasse des compliments aux filles faisait partie de mon personnage en quelque sorte. Si je faisais un vrai compliment à quelqu’un, il y avait beaucoup de chances que je bégaye ou rougisse comme un débile.

« Donc je ne suis pas le seul de mon espèce ? Mince, moi qui me croyais unique ... »

Je reniflai de façon exagérée et fis semblant d’être blessé au plus profond de mon être ... Avant de lâcher un rire sincère. J’avais décidée de laisser mon masque au placard de toute façon, je sentais que cela ne servirait à rien avec Antonnella. Mais mon côté débile restait malgré tout présent ... Désolé pour toi Antonnella ... D’un coup, elle reprit la parole pour me complimenter sur mes tatouages.

« C’est rare les tatoueurs qui complimentent le travail d’un autre. C’est assez fair play de ta part, j’apprécie. »

Je ne pus m’empêcher de porter ma main sur ma pectoral gauche où le prénom de mon frère était inscrit. Je le sentais presque me brûler ... c’était une drôle de sensation ... C’était sûrement que psychosomatique. Je regardai à nouveau les croquis de la tatoueuse pour sélectionner une taille. Je pontai celle qui me paraissait plutôt moyenne et adaptée à ma morphologie.

« J’ai envie de tester ta manière oui, ce serait débile de rater cette expérience. Mets l’encre au niveau de ma clavicule gauche ou droite, j’en ai entre peu et rien à faire. Vert et noir et gauche, ce sera parfait. »

Je ne comptais rien faire de sitôt au niveau de cet endroit du corps. Mon prochain tatouage irait sûrement sur l’intérieur de mon biceps, ok ça fait kéké ... Je sais. Tout d’un coup, une question me vint à l’esprit.

« T’as le droit de pas répondre mais si tu es une mutante, pourquoi n’es-tu pas à l’institut ? Tu apprendrais à maîtriser ton pouvoir à 100%. »

Je le regardai droit dans les yeux comme je pus vu notre position.



Fiche de liens (c) Miss Yellow

•••••••••••••••••••••••••••••••••••


"Peu importe en qui tu pries. Je continuerai à prier pour que tu crois en moi. Parce que je t'aime et je resterai à tes côtés même si ton dieu s'appelle Mufasa ou Pumba ... Je sais plus.C'est lequel des deux le lion dans le ciel ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antonella Tsumi
avatar
Admin ₪ Mutant


MESSAGES : 294
POINTS : 195
AGE : 17
CELEBRITE : Emily Rudd
EMPLOI : Tatoueuse au black
DATE DE NAISSANCE : 27/09/1999
ARRIVE LE : 14/01/2016

MessageSujet: Re: [Fini] En chair et en encre Lun 12 Déc 2016 - 19:30


“Une discrétion de mise”


Même si la nature de Lancelot faisait de lui un « manipulateur » par ses belles paroles, Antonella trouvait à ce garçon un certain côté attachant. Elle se surprit même à penser qu’ils pourraient devenir de très bons amis, vu l’entente bonne enfant qui commençait à s’installer dans la pièce. La brunette fut assez déconcertée quand il la complimenta sur son fair play. En vrai, elle n’était pas habituée au monde du tatouage. Si elle faisait ce métier, c’est uniquement parce qu’il se reliait à sa passion qu’était le dessin… Et que ça payait bien. Malgré le matériel qui coutait très cher et pour lequel elle avait dû s’acoquiner avec un homme étrange. Avec tout ça, elle trouva étrange que des artistes soient aussi fermés devant le travail des autres. Ce n’était pas le cas de la brunette en tout cas.

Mais elle fut retirée de ses pensées quand Lancelot donna le top départ en annonçant les derniers détails. Elle hôcha à chaque détail offert et versa de l’alcool sur un coton, commençant à nettoyer et à désinfecter la clavicule gauche de son client avant d’être interrompue par une question personnelle, sentant le regard de Lancelot à la recherche de son attention. Décidement. Les mutants et sorciers étaient bien curieux. Ça n’était que la 3ème fois qu’on lui posait cette question. Le premier venait de l’ami de Lancelot. Mais la deuxième provenait d’un autre élève qu’elle avait rencontré, Théophile. Le troisième était actuellement sur son lit. Pas vraiment génial pour tatouer. Elle se leva et tira une chaise avec son pieds, donnant un coup de tête vers pour faire comprendre à Lancelot de s’y installer.

« Mon coloc a trop besoin de moi. » dit-elle avec un certain naturel, à force de le répéter. « Et… Il n’aime pas non plus l’Institut. Le directeur n’est pas des plus… Complais… Compatissant. Voilà. » Elle soupira intérieurement. Ils ne pouvaient pas savoir l’envie qu’elle avait de les rejoindre. Vu les élèves rencontrés, tous semblaient s’y plaire. Et ça lui donnait terriblement envie de tout lâcher, frères et sœur et d’y aller, quitte à se mettre toute sa famille à dos. Mais c’était les derniers membres qui lui restaient dans sa vie. Il y avait des hauts et des bas avec chacun mais… Elle les aimait et n’était pas prête de les abandonner. « Et j’ai pas besoin de ça pour progresser. » rajouta-t-elle fièrement avant d’enclencher la nouvelle aiguille stérile et d’entamer l’encrage. Avec son historique, elle essayait de s’éloigner des zones sensibles de la clavicule, mais la zone en elle-même était sensible.

Son pouvoir lui donnait la liberté d’écrire tout et n’importe quoi. Et à vrai dire, selon le client, elle s’amusait à y laisser des messages cachés. Quelques gribouillis plus tard, elle ajouta de manière discrète quelques mots japonais en kanjis afin de ne pas être traduit par l’homme. Ainsi, quelqu’un connaissait la langue pourrait lire -s’il arrivait à discerner l’écriture des gribouillis- les mots espoir, joie et beau parleur. Ça l’amusait. Et elle n’était pas méchante avec lui, juste taquine. L’ancien élève était reparti avec de biens moins belles paroles que celles actuelles.

« Dis-moi si tu veux que j’arrête un peu. »

Antonella essayait de ne pas repasser sur ses précédents traits afin de ne pas accentuer la future cicatrice. Avec ce procédé, la guérison mettait souvent deux fois moins de temps qu’à la normal. Elle ne s’appliquait pas trop, à part dans les règles d’hygiène à vrai dire -passant de nombreuses fois des compresses pour essuyer le sang qui se montrait-. Et dans son procédé pour minimiser la douleur. D’abord concentrée sur ses mots, elle finit par reprendre le gribouillage, agrandissant la zone d’encrage.

« Tu es quoi toi ? Un mutant ? Un sorcier ? Tu viens de où ? Tu as pas l’accent des personnes d’ici. » dit-elle, curieuse, au bout de 10 minutes d’encrage. Elle passa à la couleur verte bientôt, qui mis bien moins de temps que pour l’encre noir. Contente de son « art » sur la clavicule du garçon, elle recula un peu et passa un dernier coup de serviette stérile, souriant devant les signes. Une minute encore plus tard, un pansement fut appliqué sur l’étendue de la zone agressée par l’aiguille.

« Tu connais les règles je crois ? Garde le pansement pendant une journée, tu ne grattes pas les croutes, lave cette partie avec de l’anti-bactérien, mets de la crème et tout le reste. La cicatrisation sera très rapide. » ajouta la brune en débarassant d’ores et déjà la table et tout le matériel qu’elle plaça dans sa machine à stériliser les instruments. Elle finit par jeter les lingettes de sang et se débarrasser de tout son matériel, gants comme masque… Juste à temps. Car à peine eut-elle jeté les dernières preuves qu’un toquement se fit entendre, auquel elle répondit par réflexe, avant même de revérifier une dernière fois la pièce.


♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers ♦

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

Je privilégierai désormais jusqu’à nouvel ordre les RP me permettant de faire avancer mes personnages ainsi que les RP avec les petits nouveaux et ceux avec qui je n’ai jamais RP! Désolée pour ce "tri". ♥


"Ohana" signifie "famille"

Espagnol : #ff0000
Japonais : #660000
Anglais :#000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian L. Tsumi
avatar
Admin ₪ Projet Shadow


MESSAGES : 304
POINTS : 825
AGE : 28
CELEBRITE : Iwan Rheon
EMPLOI : Agent du P. Shadow
DATE DE NAISSANCE : 27/04/1989
ARRIVE LE : 11/02/2016

MessageSujet: Re: [Fini] En chair et en encre Lun 12 Déc 2016 - 22:13


“Des explications de mise”

Le travail d’Adrian avait beau ne pas paraître épuisant, à force, au bout de plusieurs longues semaines, remplies d’heures supplémentaires, le mutant ne pouvait s’empêcher de se trouver faiblard. Et ce fut avec un rapide oubli d’écharpe qu’il attrapa un bon rhume à souhait. Malgré ses quintes de toux, il continua d’aller au travail durant plusieurs jours. Mais épuisé par la dose supplémentaire d’énergie qu’il puisait pour continuer à se rendre au Projet, un matin, il n’arriva même pas à se lever. Pas même les préparatifs d’Adriel et Abby ne le tirèrent de son sommeil bien vite retrouvé après le réveil. Il comatait sous sa couette, tiraillé entre la chaleur et le froid, accompagnés de quelques gracieuses courbatures faisant grimacer le quasi-trentenaire dans son sommeil. Ce fut après quelques heures de sommeil supplémentaire que la fièvre sembla lui offrir un moment de répit, descendant tout juste d’un degré ou deux. Tout juste pour qu’il puisse se réveiller et avoir la force et le courage de sortir de son lit. Sa gorge était sèche, contrairement à son tee-shirt qui était bien humide, remplit de transpiration. Il finit par se débarrasser de son tee-shirt, retrouvant une légère quinte de fraicheur dans cette action. Son visage, encore plus blafard que d’habitude, offrait cependant une sérieuse note de rouge sur ses joues, accompagnés de pupilles brillantes.

Se pensant d’abord seul, il entendit bien vite la voix de sa sœur lorsqu’il traversa la pièce du salon. Sur le moment, il ne s’en préoccupa pas vraiment, la pensant au téléphone. Pour une fois qu’elle était à la maison, il n’allait pas s’en plaindre. Il la préférait ici, à ne rien faire, plutôt que de la savoir dehors à faire des choses étranges avec son pouvoir. Et la savoir au téléphone le rassurait. Elle qui était aussi solitaire que lui, il n’allait certainement pas lui courir après pour qu’elle se taise. Avoir des relations avec des personnes de ce pays était une bonne chose, ayant entendu de l’anglais -certes mauvais- à travers la cloison de l’appartement.

Une bière dans une main et des cachets dans l’autre, il les engloutit accompagnés d’un verre d’eau, la canette de verre étant destinée pour sa chambre. Un frisson le parcourut face à l’eau trop glacé à son gout, mais les médicaments ne devraient pas tarder à faire effet. C’est ce qu’il espérait en tout cas. Désireux de retourner sous la couette de son lit, Adrian se figea net devant la porte d’Antonella. Une voix masculine. Certainement pas celle d’Adriel, pas besoin de vérifier l’heure. Avec un automatisme plutôt rapide, le grand frère se permit de toquer à la porte de la chambre, ce à quoi il reçut une réponse. Vu sa réponse et sa voix, sa petite sœur ne semblait pas dérangée par cette intrusion.

Poussant la porte en grand, les yeux du Tsumi se posèrent d’abord sur Antonella à qui il adresse un regard perturbé, avant… de l’être encore plus en observant par la suite le garçon… Aussi torse-nu que lui. Aux yeux de l’ainé, si la chambre était nickelle et absente de tout objet dérangeant… C’était loin de l’être quant à sa présence. Son épaule s’adossa au cadre de la porte tandis qu’il croisa les bras sur son torse, parlant d’abord à Antonella dans leur langue maternelle :

« Tu m’expliques s’il te plait ? »

Son accent espagnol disparut pour accueillir son accent anglais, s’adressant cette fois-ci à l’inconnu. Certes, les deux adolescents étaient loin d’être dans un rapport proche, mais l’absence du tee-shirt chez ce garçon n’était que peu appréciable pour l’ainé qu’il était.

« Toi, tu as deux secondes pour te rhabiller si tu ne veux pas servir de décapsuleur à ma bière. Bouge-toi. » ordonna-t-il sans ménagement au garçon, se sentant assez chez lui pour donner des ordres à ce parfait inconnu. « Il fait trop chaud pour toi ici que tu te permets d’te foutre à poil devant ma sœur ? » enchaina l’ainé dans un air bien trop paternel et autoritaire.

♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers ♦

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

I just wanted to keep my family alive. But I just failed.
"Je suis enfermé, à l'étroit dans ma cellule. Tous les jours le même café mais c'est le temps qui est soluble. [...] J’aimerais partager mes erreurs, vous faire part de mes doutes. Parfois, j’me parle à moi-même pour être sûr que quelqu’un m’écoute." BigFlo&Oli - by lizzou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lancelot Blackburn
avatar
Membre ₪ Elève


MESSAGES : 232
POINTS : 212
AGE : 23
CELEBRITE : Grant Gustin
EMPLOI : Etudiant
DATE DE NAISSANCE : 16/01/1994
ARRIVE LE : 28/08/2016

MessageSujet: Re: [Fini] En chair et en encre Lun 19 Déc 2016 - 22:34


En chair et en encre

Adrian et Antonella


J’écoutai attentivement Antonella expliquer la raison pour laquelle elle n’était pas à l’institut. Je fronçais les sourcils à l’évocation d’un colocataire, ce n’était pas vraiment une bonne raison ... On pouvait très vite se débarrasser d’un coloc ... Il manquait des pièces à mon puzzle pour qu’il soit complet et je n’avais certes pas l’audace de demander plus de détails. En plus si Antonella soutenait le fait qu’elle n’en avait pas le besoin. Je la comprenais dans un sens vu que je savais contrôler mes pouvoirs et que j’étais tout de même là-bas. Et dire que j’y étais pour mon frère qui n’était plus, mon poing se serra violement d’un coup.
Elle brisa le silence qui s’était installé pour me dire que je pouvais lui demander d’arrêter. Je lui souris pour seule réponse, mes entraînements pour battre mon père étaient bien plus douloureux que ça. On m’avait soufflé que si je demandais à un professeur de m’aider, j’allais déguster. Un de mes camarades de classe avait utilisé une bonne image « Tu vas avoir l’impression qu’on te fait vomir tes tripes pour les manger après et les revomir ... ». La répétition fut longue et la fin fut du même acabit. Je n’étais pas spécialement pressé de lui demander de l’aide mais vu que mon frère avait disparu, c’était imminent. Ceux qui m’entendent, priez pour mon âme s’il vous plait.

« Je suis un sorcier et une sirène à mes temps perdus ... D’ailleurs je me demande si tu peux tatouer une queue de poisson ... Enfin bref, je viens du Wyoming ce qui fait que j’ai un accent très prononcé. »

Moi et mes questions débiles ... Néanmoins, je voulais savoir si elle me tatouait sur la jambe, est-ce qu’il serait reporté sur mes écailles ? J’ai besoin d’une réponse ! Scrogneugneu ... J’étais fier de mon état d’origine même si je n’égalais pas un texan dans son amour pour son état. J’en savais quelque chose avec mon ex qui ne jugerait que par le rodéo ... De façon littérale et aussi dans son couple. Ouch ... Mon cœur m’a fait mal un instant, il faudrait que j’arrive à oublier.

« T’en fais pas, je connais la musique. »

Soudain, on toqua à la porte. Serait-ce le colocataire dont elle m’avait parlé ? Je me souvins de ce que j’avais promis à Antonella, c’est-à-dire mentir sur la raison de ma venue. Mon cerveau se mit à carburer pour réfléchir à une idée crédible. A peine, la personne dévoilée, mon cœur rata un battement et tous mes pensées furent stoppées net. Vous avez eu tout ce moment de bug infini où votre cerveau ne veut plus du tout marcher dans le bon sens. Là, actuellement, je détaillai la personne qui se tenait devant nous. Il parla dans une langue que je devinais être de l’espagnol puis il s’adressa à moi. Ok vite cerveau, remarche et arrête de baver !

« Ne vous inquiétez pas, je suis médecin. »

Sérieux ? C’est tout ce que j’ai pu sortir ? Bordel, mais quel débile ... Mais si je ne sortais pas un complément d’excuse dans pas longtemps, l’homme devant moi, aussi beau soit-il, avait l’air d’avoir envie de me frapper et pas qu’un peu.

« Enfin, j’apprends. On m’a chargé de l’éducation sexuelle dans le lycée de mademoiselle Tsumi. Après le cours, elle m’a demandé si je pouvais répondre à ses questions hors du contexte scolaire vous voyez. »

J’eus terriblement envie de me retourner pour regarder la tête que faisait Antonella mais je ne devais rien laisser paraître. Sa bouille actuellement devait valoir de l’or. J’essayai de garder le visage le plus neutre possible pour que mon mensonge semble vrai. Je me dirigeai vers ma veste pour prendre ma carte d’étudiant en médecine et lui tendre.

« Je lui expliquai juste quels sont les symptômes visibles d’une MST, vous auriez préféré que je lui demande de se déshabiller elle pour lui montrer ? »

Je lui lâchai un sourire et craignant un peu pour ma vie quand même, il fallait l’avouer.


Fiche de liens (c) Miss Yellow

•••••••••••••••••••••••••••••••••••


"Peu importe en qui tu pries. Je continuerai à prier pour que tu crois en moi. Parce que je t'aime et je resterai à tes côtés même si ton dieu s'appelle Mufasa ou Pumba ... Je sais plus.C'est lequel des deux le lion dans le ciel ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antonella Tsumi
avatar
Admin ₪ Mutant


MESSAGES : 294
POINTS : 195
AGE : 17
CELEBRITE : Emily Rudd
EMPLOI : Tatoueuse au black
DATE DE NAISSANCE : 27/09/1999
ARRIVE LE : 14/01/2016

MessageSujet: Re: [Fini] En chair et en encre Mar 20 Déc 2016 - 14:18


“Une discrétion de mise”


Et là. Ce fut la catastrophe. Ou le début. Car elle ne pensait pas que la situation pourrait être pire. Après tout, elle venait de faire entrer son frère dans sa chambre, dans laquelle elle se trouvait avec un homme torse nu. Elle eut envie de cogner son front contre le mur, ça serait certainement pire que la réaction du grand frère. Mieux, peut-être que ça lui ferait oublier la présence d’un garçon dans cette pièce et qu’il serait plus excédé par le comportement de sa petite sœur. Mais elle ne fit rien. Elle resta juste figée, devenant certainement aussi livide que lui. Elle avait tendance a marquer autant que lui. Merci le père qui était blanc comme un cul malgré les gênes espagnols. Cette logique génétique.

Antonella bloqua un gloussement dans sa gorge quand son ainé lui demanda des explications. Mais à croire qu’elles semblaient tout compte fait facultatives, ou qu’elle avait le temps de les inventer car il s’attaqua ensuite aussitôt à la nudité de Lancelot avec une certaine menace. Elle en aurait rigolé si ça n’allait pas retomber sur elle. Il avait un sacré répondant, ou en tout cas, un sacré don pour mettre mal à l’aise avec des répliques assez déconcertantes. La balle était dans le camp d’Antonella désormais. Elle venait de trouver une excuse : Lancelot était un ami à elle qui n’était pas content de son nouveau tatouage et désirait une petite modification. Entre amis. Rien d’autre. Après tout, Adrian savait que sa petite sœur aidait les autres en rabibochant leur tatouage. Elle était prête à sortir son excuse mais… Ce fut Lancelot qui rattrapa cette balle et la relança à Adrian. Mais en fait la balle atterrit dans les filets, quand ses oreilles entendirent l’excuse de son client.

Lentement, sa main se posa sur son visage, dans un lent facepalm, torturée entre l’envie de le massacrer, de fuir cette maison, rire nerveusement ou encore vite rattraper ses bêtises. Un mélange des quatre peut-être ? Elle descendit la main de son visage afin de laisser ses yeux voir la future scène de meurtre, son regard se baladant entre Lancelot et Adrian. Le pire, est qu’il continuait, impliquant Antonella dans ses dires à chaque nouvelle phrase sortie. Sortant bêtises sur bêtises. L’education sexuelle dans son lycée. Demander des choses après les cours. C’était le pire combo du mensonge de l’histoire. Il venait de creuser lui-même sa tombe. Elle hésitait entre se mettre entre les deux hommes, tant qu’il en était encore temps ou bien… Se liguer avec Adrian pour massacrer un peu plus ce bel idiot. Elle hésitait. Sérieusement. Mais il n’avait pas encore donné l’argent. Et son gribouillage sur l’omoplate ne serait qu’une preuve à Adrian pour comprendre ce qu’il se passait ici.

La suite arriva. La fin. Le grand bouquet final. Elle devina un large sourire sur le visage de Lancelot vu le haussement de ses pommettes. Il était en train de faire quoi là ? De chercher Adrian ? Ce mec était définitivement masochiste. Ou scatophile, car il semblait aimer plonger un peu plus profondément dans la merde de lui-même. Bon, ç’en était trop, Adrian allait vraiment le massacrer à mains nues, surtout vu la distance qu’il restait entre eux.

« Stop vous deux ! »

Elle se dépêcha de se mettre entre les deux garçons, posant une main sur chacun des torses et exerçant une légère pression aux deux afin qu’ils comprennent le désarroi de la brune. Elle se sentait petite. Très petite. Si Adrian la dépassait déjà d’une bonne dizaine de centimètres, Lancelot, lui, faisait une bonne tête de plus que les deux. Chacun des deux emportait l’autre sur une catégorie : Bien que le sorcier était plus grand qu’Adrian, lui, le battait certainement par l’épaisseur de son torse et de largeur d’épaules. Mais de son côté, Lancelot, lui, avait eu plusieurs micros réactions, comme s’il avait un tempérament nerveux.

Devant ce jeu des 7 différences mentale, elle finit par buguer. Son cerveau était déjà en train de faire des pronostics sur une bagarre entre les deux, comme si le sort en était jeté. Et non. Elle ne voulait pas. Mais être une infime poussière entre deux titans en proie à la provocation n’allait pas aider le futur.

« C’est un ami à moi, on lui a loupé un tatouage et il venait juste me demander si je pouvais lui arranger ça. Entre ami. Le tatouage est sur son omoplate, regarde ! » commença-t-elle à justifier à Adrian, avant de vriller son regard sur Lancelot, un regard beaucoup plus sévère, quasiment meurtrier, lui chuchotant « Toi, arrête tes conneries ! » Puis reprit à voix haute « Il a une maladie, qui fait qu’il est tout le temps second degré. Il fait des blagues, tout le temps. Haha que tu es drôle Lancelot ! » dit-elle avec un faux rire, passant un regard pseudo amusé vers son frère avant de retourner ce même regard au plus jeune, qui disait "non, t’es pas drôle du tout!". Ses mains tapèrent sur le torse de chacun, avant de tourner le dos à Lancelot pour être son bouclier face à un Adrian un peu trop chaud.

« Va te reposer, t’es bouillant, tu dois avoir de la fièvre. » dit-elle, à la fois inquiète et désireuse de trouver une excuse pour qu’il parte.


♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers ♦

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

Je privilégierai désormais jusqu’à nouvel ordre les RP me permettant de faire avancer mes personnages ainsi que les RP avec les petits nouveaux et ceux avec qui je n’ai jamais RP! Désolée pour ce "tri". ♥


"Ohana" signifie "famille"

Espagnol : #ff0000
Japonais : #660000
Anglais :#000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian L. Tsumi
avatar
Admin ₪ Projet Shadow


MESSAGES : 304
POINTS : 825
AGE : 28
CELEBRITE : Iwan Rheon
EMPLOI : Agent du P. Shadow
DATE DE NAISSANCE : 27/04/1989
ARRIVE LE : 11/02/2016

MessageSujet: Re: [Fini] En chair et en encre Mar 20 Déc 2016 - 16:59


“Des explications de mise”

Adrian avait pourtant eu l’impression d’être assez clair quant à la menace qu’il représentait pour un homme à moitié nu dans la chambre de sa sœur. Mais peut-être avait-il trop tapé dans le cynisme. En tout cas, c’est ce qu’il se reprocha quand le jeune homme sortit une phrase sortie des pires séries hospitalières. Le bon point avec ça, c’est que ça choqua presque l’espagnol qui fut figé par la réplique. Peut-être aurait-il dû finir avec ça, ça lui aurait certainement sauvé la peau. Mais ça ne semblait pas être son objectif.

Sérieusement, qui aurait utilisé une excuse mélangeant éducation sexuelle à sa petite sœur ? Ajoutez un mensonge aussi grossier comme une scolarité inexistante depuis quelques semaines et vous obtiendrez un Adrian assez chaud bouillant pour lui tomber dessus. Même sa gueule un peu trop mignonne ne l’arrêterait pas. Et le pompon final fut son excuse à deux francs… Ainsi qu’une provocation impliquant sa sœur nue. Au fur et à mesure que ce garçon déballait ses bêtises, l’ainé se redressait, le toisant avec un regard meurtrier digne de la fratrie Tsumi. Mais même redressé convenablement, une tête continuait de les séparer au niveau de la taille. Et finalement, ce fut Antonella qui se mit au milieu, enchainant de nouvelles excuses tandis que sa main froide le fit frissonner sur son torse par cet écart de température. Son regard baissé vers sa petite sœur, il l’écouta et hocha la tête.

« Je vais y aller… » dit-il sombrement, faisant baisser la garde de sa petite sœur. Chose dont il profita pour attraper le cou du fameux Lancelot avec rapidité pour le coller lui et son corps entier contre le mur. Antonella n’était désormais plus entre les deux, seul un centimètre ou deux séparaient les deux torses, se frôlant quelques fois sous leurs respirations. Machoire serrée, contrairement à sa main qui ne voulait que plaquer l’ami de sa sœur contre le mur pour le maintenir. Il ne devait pas l’étrangler. Il devait rester calme.

« Je vais t’apprendre deux trois petites choses avant de vous laisser tranquille. On ne parle pas de sœur et de sexe dans la même phrase à son ainé, pour commencer, c’est la même règle que pour un père et sa fille. Deux, on présente un minimum de respect au grand frère, au risque de te faire péter la gueule la prochaine fois, surtout avec de telles conneries. Je sais pas si t’es réellement un de ses amis mais sache qu’elle est déscolarisée. Trois, me semble que tout ce qui est symptômes visibles de MST se trouvent sur le sexe. Donc t’as déshabillé la mauvaise partie du corps, et d’un côté, vaut mieux pour toi. Donc si t’es réellement étudiant en médecine… Abandonne parce que t‘es vraiment à chier. »

Adrien sentait son cœur s’emballer. C’était très certainement sous l’adrénaline, l’envie de frapper cet idiot et la fièvre. C’était agréable et dérangeant à la fois. Tout comme le visage du garçon. Il lâcha son regard qu’il trouva un peu trop charmeur naturellement sans qu’il le veuille peut-être et scruta son visage.

« On t’a jamais dit que c’était dommage de se faire péter la gueule avec une telle gueule d’ange ? » finit-il par ajouter en éloignant ses doigts de sa gorge, le toisant du regard. « Et rhabille-toi. Maintenant. J’attends. » ajouta Adrian en empoignant le haut présent sur le lit, lui balançant sur le torse. « Petit con de bourge. »


♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers ♦

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

I just wanted to keep my family alive. But I just failed.
"Je suis enfermé, à l'étroit dans ma cellule. Tous les jours le même café mais c'est le temps qui est soluble. [...] J’aimerais partager mes erreurs, vous faire part de mes doutes. Parfois, j’me parle à moi-même pour être sûr que quelqu’un m’écoute." BigFlo&Oli - by lizzou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Fini] En chair et en encre

Revenir en haut Aller en bas

[Fini] En chair et en encre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institut Parker :: 
Jacksonville
 :: 
Habitations
 :: Appartement :: Appartement des Tsumi
-