♥ Welcome Invité sur Institut Parker ♥ N'oubliez pas de créer des liens, topics sans oublier des sujets si vous voulez que le forum marche ♥ N'hésitez pas à surveiller les diverses annonces et new. N'hésite pas à te connecter sur la Chat Box le staff y est souvent ♥
♥ Welcome Invité sur Institut Parker ♥ N'oubliez pas de créer des liens, topics sans oublier des sujets si vous voulez que le forum marche ♥ N'hésitez pas à surveiller les diverses annonces et new. N'hésite pas à te connecter sur la Chat Box le staff y est souvent ♥

Partagez|

[Terminé] Jacques à dit vague, jacques à dit secours [Zyanou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Alec M. Hanson
avatar
Membre ₪ Elève


MESSAGES : 1133
POINTS : 2016
AGE : 19
CELEBRITE : Skandar Keynes
EMPLOI : Etudiant à l'Institut Parker / Ancien assistant du projet shadow
DATE DE NAISSANCE : 03/12/1997
ARRIVE LE : 05/09/2015

MessageSujet: Re: [Terminé] Jacques à dit vague, jacques à dit secours [Zyanou] Jeu 28 Jan 2016 - 13:48

Jacques à dit vague, jacques à dit secours



Alors que je voyais qu’on ne pouvait pas entrer dans l’infirmerie, j’entendis la fille qui m’aidait à marcher, se plaindre. Je l’observais utiliser une épingle pour entrer, et me demandais comment elle avait fait. Je savais qu’il était possible de déverrouiller une porte de cette façon, mais je ne savais pas comment on pouvait faire…
Mais elle, elle y arriva sans problème, et quelques secondes plus tard, je me retrouvais sur un lit. J’essayais de rester droit, assis sur le lit. Je supposais que je devais me coucher, mais le mal de tête allait finir par passer, alors je n’en avais pas tant besoin que ça. J’observais l’intérieur de l’infirmerie, en gardant le silence.

Quand soudain, la fille commença à frotter mes cheveux avec ce qui ressemblait à sa veste. Je supposais qu’elle voulait les sécher, et je n’avais pas vraiment la force de l’empêcher de faire ça. En plus, j’avais l’impression qu’elle faisait en sorte de ne pas me faire trop mal à la tête, même si ça restait assez douloureux quand même. Je ne disais rien, même si je me demandais pourquoi elle faisait tout ça. On pouvait aussi attendre que l’infirmière revienne et… Elle me demanda d’enlever que j’avais de mouillé, en me donnant son pull. Vu comment je le sentais, j’avais la vague impression que tout était mouillé. Dont mes chaussettes. Mais j’enlevais quand même ma veste et mon haut. J’avais encore plus froid, maintenant, mais je mis le sweat et ça allait un peu mieux. Le sweat était un peu trop petit. Mais ce n’était pas grave. Je me demandais si je devais aussi enlever mon pantalon et le reste, mais je supposais qu’on ne faisait pas ça.
En plus, je n’aurais rien d’autre à mettre. Malgré la douleur encore omniprésente à l’intérieur de ma tête, j’enlevais mes chaussures et mes chaussettes. J’avais froid aux pieds, mais je supposais que si jamais, je pourrais encore les réchauffer d’une façon ou d’une autre.

J’entendis la fille me poser des questions, et je ne savais pas ce que je devais répondre quant à ma présence ici.

- …Je vais un peu mieux oui… J’ai moins froid. Mais c’est normal, je ne suis plus sous la pluie. Et je suis là…Parce que j’avais quelque chose dans ma tête. C’est quelqu’un qui me l’a mis, et ça me tuait. Mais il l’a enlevé.

Je pris la compresse qu’elle me donna, et essuya mon nez et mon visage, qui était plein de sang. J’y allais lentement, parce que je me sentais encore un peu engourdi, et que ma tête restait assez lourde.

- C’est pour ça que je vais aller mieux…Mais j’ai mal au ventre, aussi. Ca doit être parce qu’il a donné un coup de pied dedans. Mais ce n’est pas grave.

J’essuyais encore mon nez, et me rappelait que j’avais aussi pleuré. Je l’avais compris, mais je supposais qu’avec la pluie, je n’avais pas vraiment besoin d’essayer d’essuyer des larmes.
Je regardais la fille. Elle n’avait pas l’air bien non plus. Peut-être que je devais rendre son sweat ?

- Tu as l’air malade. Pourquoi tu ne t’assois pas sur un des lits ?

Je lui montrais le lit juste à côté de celui où je me trouvais. Alors que je lui montrais, la porte s’ouvrit laissant apparaître l’infirmière –enfin, ça devait être là -. Apparemment les dix minutes de son absence étaient passées.

[Pas de soucis pour l’avancement xD Moi j’ai pas vraiment avancé maaaaais. J’ai fait apparaître l’infirmière \o]


•••••••••••••••••••••••••••••••••••


Alec Michael Hanson


Something has changed within me, something is not the same.
To late for second guessing, to late to go back to sleep.
It's time to trust my instincts, close my eyes, and leap.
It's time to try, defying gravity.


Parce que j'ai des awards wouais (et que je suis fan):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Collins
avatar
Admin ₪ Elève


MESSAGES : 1143
POINTS : 1463
AGE : 28
CELEBRITE : Aaron P. & Avril L.
DATE DE NAISSANCE : 27/09/1988
ARRIVE LE : 26/10/2015

MessageSujet: Re: [Terminé] Jacques à dit vague, jacques à dit secours [Zyanou] Ven 12 Fév 2016 - 0:14


“Jacques a dit vague...”


Au fur et à mesure qu’Alec répondait aux questions, Morgane voyait rouge. De ce qu’elle comprenait, un mutant avait utilisé son pouvoir sur lui, le rapprochant peu à peu d’une mort douloureuse et certaine ? Fronçant les sourcils, la jeune femme essayait tout de même de se contrôler, l’infirmière pouvait arriver d’une minute à l’autre, et il n’était pas question d’effrayer Alec en devenant une folle hystérique. Inconnue par-dessus tout, car la blonde en oubliait ce léger détail. Mais le brun semblait avoir mis de côté ses interrogations sur son identité. Sous l’incompréhension, la colère et la douleur, les points féminins se resserraient doucement, plantant ses ongles dans la paume de sa main involontairement. Elle fut tout de même rassurée quand Alec précisa qu’il n’avait plus « quelque chose dans la tête ». Elle s’imaginait déjà s’occuper du sale petit idiot qui s’était amusé à faire ça. D’ailleurs, l’étrange garçon n’arrangea pas l’inquiétude de la mutante quand il ajouta avoir reçut un coup de pied au ventre. Ouvrant de grands yeux tantot, pour ensuite froncer les sourcils, elle se promit d’enquêter sur l’agresseur, de l’institut ou pas.

De l’inquiétude ? De la part d’Alec ? Morgane fut surprise, avant de se demander si ça n’était pas plutôt de la bienveillance. Mais elle ne connaissait que très peu le garçon, même si elle pensait avoir tout de meme plus ou moins cernés sa personnalité. Haussant les épaules, la silhouette féminine compta suivre le sage conseil du garçon, mais la porte de l’infirmerie s’ouvrit laissant entrer la patronne de l’endroit. La patiente finit par s’allonger sur le lit inoccupé après avoir enlevé ses chaussures. Les jambes relevaient, ses mains crispées sur son ventre, elle grimaçait de temps à autre, maudissant sa mutation.

« Pas malade, juste un problème de meuf. » grogna-t-elle à l’attention d’Alec, avant de reporter son attention sur la femme en blouse blanche.

« Comment ça se fait que vous soyez là ?!

- Désolée madame, mais c’était ouvert… » mentit Morgane, en jouant sur les traits de son visage, prenant un air embêté. Au moins, sa mutation lui permettait de berner plus ou moins les gens. C’était fou comme la gente féminine avait plus d’emprise sur l’humain que la gente masculine. Face a une jeune femme au visage troublé et à un jeune homme visiblement trempé et tremblant, l’infirmière ne put que soupirer, acceptant le mensonge et la situation.

« Bon. Qu’est-ce qu’il vous arrive ? On va être galant et commencer par la demoiselle.. ? »

« Morgane. J’ai mes règles. J’ai mal au ventre.» dit-elle sans aucun tact.

« Pas très interessant comme cas. Lamaline et au dodo. Et toi jeune homme ? »

De manière assez instinctive, Morgane prit aussitôt la parole.

« Il est mal tombé à cause de la pluie. »

L’infirmière observa ses deux élèves, avant de hocher la tete et de leur tourner dos, allant prendre un verre d’eau et le médicament indiqué quelques secondes auparavant. Profitant de cet instant, Morgane posa son index sur sa bouche en direction d’Alec, pour lui indiquer de garder le silence.

« Ne parle pas du gars qui t’as fait ça. » chuchota-t-elle, avant de reprendre sa position allongée sur le lit. La dame d’âge mûr revint et tendit la remède à la blonde, qui s’empressa d’avaler le liquide et les cachets. Remerciant d’un rapide « merci », Morgane resta sur les draps blancs, observant la scène entre l’infirmière et Alec, priant pour qu’il l’écoute. Se souvenant d’Alec comme d’un mutant non inscrit ici, elle avait peur qu’il ne soit perçut comme un intrus dans l’institut. De plus, s’il parlait de son agresseur –qui était certainement un élève- l’administration s’en mêlerait. Et dans tous les cas, cela reviendrait à demander une justification quant à la présence du brun.

« Tu peux retourner dans ta chambre Morgane. »

Morgane sursauta, ayant oublié qu’elle devait dégager les lieux.

« Euh pardon madame mais je préfère rester avec mon ami si ça ne vous dérange pas… » dit-elle avec sa plus douce voix.

« Ah, je comprend, c’est ton petit copain ! »

Morgane fronça les sourcils.

« Mais quoi ? Mais pas du tout enfin ! »

Rigolant de la situation, l’infirmière ne sembla pas prendre la réponse de Morgane en compte, se remettant à ausculter Alec. Faisant une grimace dans le dos de ce membre du personnel un peu trop envahissante dans sa vie privée, Morgane soupira. Bon, au moins, elle pourrait rester jusqu’à la fin des soins. Mettant en pause ce qu’elle faisait avec le brun, l’infirmière s’éloigna et revint quelques temps après avec une bouillote chaude qu’elle tendit à la blonde, avant de retourner s’occuper du garçon, ajoutant :

« Mets ça sur ton ventre aussi. »


♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers ♦

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

Je privilégierai désormais jusqu’à nouvel ordre les RP me permettant de faire avancer mes personnages ainsi que les RP avec les petits nouveaux et ceux avec qui je n’ai jamais RP! Désolée pour ce "tri". ♥


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alec M. Hanson
avatar
Membre ₪ Elève


MESSAGES : 1133
POINTS : 2016
AGE : 19
CELEBRITE : Skandar Keynes
EMPLOI : Etudiant à l'Institut Parker / Ancien assistant du projet shadow
DATE DE NAISSANCE : 03/12/1997
ARRIVE LE : 05/09/2015

MessageSujet: Re: [Terminé] Jacques à dit vague, jacques à dit secours [Zyanou] Sam 13 Fév 2016 - 0:30

Jacques à dit vague, jacques à dit secours




[BTW : Alec sais ce que c’est les règles, juste que « problème de meuf » ça veut rien dire pour lui xD]

Je ne comprenais pas pourquoi elle ne s’asseyait pas si elle était malade, parce que c’était plus agréable, non ? Ca me paraissait logique de s’asseoir.
Je l’observais s’allonger sur le lit, finalement. J’entendis aussi du bruit à l’entrée. L’infirmière rentrait. Je tournais ma tête vers elle, la fixant.
J’entendis la fille blonde me dire qu’elle avait des problèmes de…meuf. Qu’est ce que c’était des problèmes de meuf ? Je fronçais les sourcils, pour tenter de comprendre. Mais l’infirmière demandait déjà la raison de notre présence ici. Je me demandais pourquoi elle demandait ça. On était là parce qu’on était entré, non ? C’était la blonde qui avait ouvert la porte. Je ne comprenais par contre, pas pourquoi elle disait que c’était ouvert. Ca ne l’était pas, c’était elle qui avait déverrouillé la porte.
Je ne comprenais pas pour quelle raison elle mentait pour ça.

Seulement, je décidais de ne pas demander. Peut-être qu’il ne fallait pas ? Je regardais l’infirmière vouloir s’occuper de…Morgane. Ce nom me rappela quelque chose. J’avais rencontré quelqu’un qui s’appelait Morgan. C’était après que Papa m’ait giflé… Et avant qu’il parte.
Avant que j’arrive à l’Institut.
C’était étrange. Parce que Morgane connaissait mon nom, quand elle m’a vu. Comme si on se connaissait. Mais je ne voyais pas comment c’était possible, même si son nom ressemblait à celui du garçon avec qui j’avais bu un chocolat chaud.
Je repensais au chocolat chaud. J’aurais bien aimé en avoir, là maintenant. Ca réchauffait, en plus. Et comme j’avais encore un peu froid…
Peut-être qu’il y en avait, ici ? Cela existait, dans les distributeurs, je crois.

L’infirmière venait de s’adresser à moi. Je la regardais. J’allais pour lui répondre, mais Morgane le fit à ma place. Je ne compris pas pourquoi elle mentit à nouveau. Je n’étais pas tombé…Enfin si, mais…C’était autre chose… Je vis la blonde me faire un signe. Je savais ce que c’était comme signe. Je lisais un livre là-dessus, en ce moment. Même si je savais ce que c’était avant d’avoir lu le livre. On m’avait déjà fait ce signe, avant.
Je ne comprenais pas pourquoi je devais me taire. Mais la fille me dit de ne pas parler de Zyan.
Pourquoi ? Qu’est ce que ça changerait ? J’avais vraiment du mal à comprendre. Mais je décidais de faire ce qu’elle voulait. De toute façon, je n’avais pas envie de parler de Zyan. Je ne l’aimais pas.

J’entendis l’infirmière me désigner comme le petit copain de Morgane. A nouveau, se dressait devant moi quelque chose qui me laissait en pleine incompréhension. Je savais ce que c’était « un petit copain », mais je ne voyais pas pourquoi je l’étais ? Je ne l’étais pas… D’ailleurs, Morgane paru le dire aussi.
Je me laissais faire par l’infirmière qui m’observait. J’avais l’habitude de ça. Au Projet, il y avait aussi des infirmiers. J’en avais déjà vu. Parfois quand je forçais trop sur mon pouvoir. Parfois parce que Papa…Je vis l’infirmière donner quelque chose à Morgane, et sentit ma gorge me gratter. Je toussais un peu, frissonnant aussi.
Je regardais l’infirmière, et Morgane.

Je sentis la main de l’infirmière sur mon front. Je ne parlais pas depuis tout à l’heure. Mais ce n’était pas grave : je crois que cela aidais à avoir moins mal à la tête, parce que je sentais la douleur disparaître vraiment.

- Bien, je pense que tu n’as pas de fièvre, mais on va vérifier, quel est ton nom, à toi ?
- Alec.


L’infirmière hocha la tête, ce qui était étrange, parce que je ne voyais pas pourquoi elle disait oui, et ramena un thermomètre, avant de me demander de le mettre dans ma bouche. Je le fis, et attendit les résultats. Je n’avais pas de fièvre.
Puis, elle continua de m’observer, avant de sourire un peu :

- On dirait que tu n’as rien, toi. Tu devrais juste te réchauffer, avant d’attraper froid.
- D’accord… Mais je n’ai pas d’habits chauds sur moi. A part ce que m’a prêté Morgane.
- Je vais te prêter des habits de rechange, mais tu devras les ramener ici, parce que je n’en ai pas tout un stock, moi…
- D’accord.


Je vis l’infirmière partir, et me tournais vers Morgane :

- Pourquoi je devais rien dire ? Et…Comment tu connais mon nom ? Je m’en suis rendu compte, et c’est étrange.

Je frissonnais un peu. C’était normal vu que j’étais mouillé. Je repensais au chocolat chaud, et me demandais si je pouvais demander ça à cette fille. Je supposais que oui. Elle devait connaître l’Institut :

- Il y a du chocolat chaud, ici ? Parce que je sais que ça réchauffe, et parce que j’aime bien ça. Et que…Je crois que j’en ai besoin.

Parce que ce qui s’était passé avec Zyan et avec mon rêve me revenait en tête. Et je n’avais pas envie d’y penser. C’était quelque chose de douloureux.


•••••••••••••••••••••••••••••••••••


Alec Michael Hanson


Something has changed within me, something is not the same.
To late for second guessing, to late to go back to sleep.
It's time to trust my instincts, close my eyes, and leap.
It's time to try, defying gravity.


Parce que j'ai des awards wouais (et que je suis fan):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Collins
avatar
Admin ₪ Elève


MESSAGES : 1143
POINTS : 1463
AGE : 28
CELEBRITE : Aaron P. & Avril L.
DATE DE NAISSANCE : 27/09/1988
ARRIVE LE : 26/10/2015

MessageSujet: Re: [Terminé] Jacques à dit vague, jacques à dit secours [Zyanou] Lun 22 Fév 2016 - 21:37


“Jacques a dit vague...”


Morgane attendit patiemment le diagnostique de l’infirmière en ce qui concernait Alec. Il fut plutôt positif. Restant allongée, la bouillote sous son haut, la blonde attendit bien sagement, ne se mêlant plus de la conversation entre les deux. Alec semblait avoir compris un minimum ce que voulait la blonde. Ce ne fut qu’après lui avoir demandé de ramener les vêtements prêtés que l’infirmière s’en alla, leur laissant l’occasion à eux aussi de s’en aller. La mutante resta allongée cependant encore plusieurs minutes, s’avouant à elle-même que la bouillotte était un bon remède, agréable par ce froid en tout cas.

La situation avait rapidement changé en l’espace de 10minutes. De sous la pluie, les deux étaient dans un espace chaud et beaucoup plus sympathiques que l’extérieur. Morgane était plus détendue désormais, bien que parcourue par quelques tiraillements. Profitant de ce moment de tranquillité, sans voix ni bruit, elle fut bien vite de retour à la réalité lorsqu’Alec se mit à lui parler. Avec tout ce confort, elle l’aurait presque oublié. Ne faisant que tourner la tête, la mutante réfléchit plusieurs secondes avant de vouloir lui répondre, mais le jeune homme enchaina, parlant de chocolat chaud. Amusée par la gourmandise du garçon et par le fait de lui avoir, dans le passé, fait découvrir ce chef-d’œuvre culinaire réconfortant, la blonde finit par éclairer toutes ses interrogations.

« Ouais, y a du chocolat chaud… Dans ma chambre. Enfin j’ai de quoi le préparer. Et il sera encore meilleur que celui du snack… » avoua-t-elle avec un sourire et un léger clin d’œil. « C’est bon ? Tu me remets ? J’suis Morgan, le gars de la dernière fois. La boule dans la gorge, tout ça. Ou dans le ventre, je sais plus. C’est… » Morgane prit une inspiration, tachant de garder son sourire : « Ca, ma mutation. Je ne la contrôle pas du tout, c’pour ça que je ne t’en ai pas forcément parlé la dernière fois et que j’suis ici. »

Se relevant légèrement, sa main droite alla sous son tee-shirt pour retourner la bouillotte. Redecouvrant à nouveau une chaleur inédite, Morgan se rallongea sagement, tandis que l’infirmière revint pour déposer des vêtements sur le lit occupé par Alec. Quand l’autorisation de partir fut prononcée, Morgane demanda à rester quelques minutes encore. Autorisation accordée, la Collins attendit qu’elle soit assez éloignée pour reprendre parole :

« Pour le fait de ne rien dire… T’es pas de l’institut. C’aurait été bizarre que tu sois dans l’enceinte sans être inscrit. Je ne sais pas vraiment si t’as le droit en fait. Et ce que t’as fait le gars là… Disons que… C’est pas normal. Y aurait eu un bordel monstre dans l’administration. J’ai trouvé préférable de m’en occuper moi-même, du gars qui t’as fait ça. Je préfère. » dit-elle tout simplement, avouant par là son côté protecteur et grande gueule. Soupirant, elle ne laissa pas le temps à Alec d’en placer une. Bien vite, la bouillote fut dégagée de son ventre, mais resta cependant dans la main féminine. Se relevant doucement tout en se massant le ventre chauffé à souhait, Morgane demanda l’autorisation à l’infirmière de garder la bouillote et de lui ramener dès qu’elle n’en aurait plus besoin. Nouvelle confirmation. La mutante la remercia d’un sourire et sortit de la pièce, refermant la porte derrière Alec.

« Donc ça te dit de gouter mon chocolat chaud spécial Morgan de la mort qui tue ?! » demanda-t-elle avec un air enjoué, sans même attendre la réponse de l’invité, entamant d’ores et déjà la route vers sa chambre.


♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers ♦

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

Je privilégierai désormais jusqu’à nouvel ordre les RP me permettant de faire avancer mes personnages ainsi que les RP avec les petits nouveaux et ceux avec qui je n’ai jamais RP! Désolée pour ce "tri". ♥


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alec M. Hanson
avatar
Membre ₪ Elève


MESSAGES : 1133
POINTS : 2016
AGE : 19
CELEBRITE : Skandar Keynes
EMPLOI : Etudiant à l'Institut Parker / Ancien assistant du projet shadow
DATE DE NAISSANCE : 03/12/1997
ARRIVE LE : 05/09/2015

MessageSujet: Re: [Terminé] Jacques à dit vague, jacques à dit secours [Zyanou] Mar 23 Fév 2016 - 13:04

Jacques à dit vague, jacques à dit secours




La fille me répondit, me disant qu’elle avait de quoi faire du chocolat dans sa chambre. C’était étrange qu’elle ait tout ça, mais peut-être que c’était normal ? Mais le plus étrange fut quand elle parla du chocolat du snack. Je savais que là où j’avais goûté le chocolat chaud la première fois, c’était dans un endroit comme ça. Je me demandais comment elle savait pour ça. Je compris mieux, quand elle expliqua qu’elle était celui que j’avais vu et qui m’en avait servi. Morgan. C’était le même nom, mais en différent, j’avais l’impression. Si je comprenais bien, il pouvait devenir une fille. Ou l’inverse ? En fille il devenait un garçon ? Je n’étais pas sûr, mais je savais maintenant quel était son pouvoir.

- D’accord, je comprends mieux alors pourquoi tu connaissais mon nom. Merci…Pour le chocolat.

Je savais que le chocolat serait sûrement bon, si ça venait de Morgan, parce qu’il devait savoir comment faire du bon chocolat, non ? C’était lui qui m’en avait proposé et ça avait marché.
L’infirmière revint avec des habits que je mis en enlevant ceux mouillés. Je ne compris pas pourquoi elle me demanda d’aller me cacher quand je commençais à baisser mon pantalon. Mais je le fis. C’était plus agréable de porter des habits secs.
Peu après que j’aie fini, elle déclara qu’on pouvait partir si on voulait. Mais Morgane voulu rester.
Est-ce que je devais-dire Morgane ou Morgan ? C’était tout pareil, non ? Mais je ne savais pas quelle apparence restait la première. Je supposais que je devais dire Morgane, parce qu’il était une fille à ce moment là.

Elle parla, en disant que je n’étais pas de l’Institut. Mais si, j’y étais maintenant. Je ne comprenais pas pourquoi elle ne le savais pas. Sinon, qu’est ce que je ferais à l’Institut si je n’y étais pas ? Et qu’est ce que ça voulait dire, qu’elle veuille s’occuper de Zyan ? J’allais pour expliquer que j’étais à l’Institut en tant qu’élève, mais je ne pus pas, parce que Morgane enleva soudain la bouillote et demanda à la garder, avant de nous faire sortir. Je me sentais mieux. J’avais encore un peu mal à la tête, mais c’était beaucoup plus supportable. Morgan me demanda si je voulais gouter son chocolat chaud, et j’eus un petit sourire, parce que j’aimais vraiment beaucoup ça. Et que j’en avais vraiment envie.

- Oui je veux y goûter.

Je suivais Morgane jusqu’à sa chambre, en oubliant de lui expliquer que j’étais dans l’Institut. Je supposais que ce n’était pas très grave et que ça ne changeait rien. Parce que je pouvais quand même être dans les l’enceinte de l’établissement de toute façon.
Je constatais qu’on était dans le même étage. Est-ce que ça voulait dire qu’il était un homme avant d’être une femme ?

- Mais tu es un garçon ou une fille, en premier ? je demandais, parce que je voulais savoir.

Je rentrais dans la chambre en étant derrière lui après avoir dit ça.

- Je ne savais pas qu’on pouvait avoir de quoi préparer du chocolat chaud, ici…

J’y pensais aussi.


•••••••••••••••••••••••••••••••••••


Alec Michael Hanson


Something has changed within me, something is not the same.
To late for second guessing, to late to go back to sleep.
It's time to trust my instincts, close my eyes, and leap.
It's time to try, defying gravity.


Parce que j'ai des awards wouais (et que je suis fan):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Collins
avatar
Admin ₪ Elève


MESSAGES : 1143
POINTS : 1463
AGE : 28
CELEBRITE : Aaron P. & Avril L.
DATE DE NAISSANCE : 27/09/1988
ARRIVE LE : 26/10/2015

MessageSujet: Re: [Terminé] Jacques à dit vague, jacques à dit secours [Zyanou] Jeu 25 Fév 2016 - 19:06


“Jacques a dit vague...”


La découverte de la mutation de Morgan ne sembla pas choquer Alec plus que ça. Intérieurement, elle en rigola, à quoi s’attendait-elle comme réaction de sa part ? Comme toute réponse à ses remerciements, la blonde lui fit un petit clin d’œil. Elle appréciait de voir le garçon sourire. Il était facile de lui faire plaisir en plus, elle n’avait qu’à prononcer deux mots pour l’interesser. Elle avait l’impression que le kidnapper serait aussi facile qu’avec un gosse de 6ans qu’on attirerait avec une sucette multicolore. Parcourant les couloirs et grimpant les escaliers, les deux finirent dans le couloir du dortoir des garçons. Parcourant une dizaine de mètres, Morgane toqua à la porte de sa chambre pour prévenir son coloc’ qu’il était là. Quand elle ouvrit la chambre, elle se retrouva face à une pièce noire. Bon, il n’était pas là. Tant mieux ? Tant pis ? Les deux. Un sourire se dessina à l’idée d’un Alec versus William. Avec leurs mentalités, ça pourrait être marrant. Mais ça ne se fera pas ce soir.

« Hein ? Ah, euh j’suis un gars de base. » répondit-elle de manière assez naturelle, sans gêne, allumant la pièce. Elle n’appréciait pas de parler de sa mutation mais… Avec Alec, tout semblait si facile. Morgane ne ressentait aucun malaise avec sa mutation avec une âme aussi simple que lui. Déposant la bouillotte sur son lit, Morgane se mit à genoux pour sortir une valise de sous son lit. L’ouvrant, une montagne de bêtises se trouvait à l’intérieur : diverses barres chocolatées, des bonbons, des gateaux… Mais aussi deux ou trous briques de lait ainsi qu’un pot de nesquick en poudre. S’emparant de ces deux dernieres friandises, elle continua de fouiller, avant de sortir un sachet blanc, contenant d’autres achats. L’ingrédient ultime fut une bonbonne de chantilly. Achetée il y a quelques heures, la blonde avait prévu de rester sous sa couette avec comme seul réconfort son chocolat chaud.

« Bah suffit d’avoir de l’argent et une cachette pour cacher tout ça ! Et un micro-onde. On nous nourrit ici mais c’est bien d’avoir nos propres provisions. J’suis assez gourmand et j’ai besoin de manger tout le temps en fait. » dit-elle avant d’aller dans la salle de bain et de récuperer les deux plus gros mugs, ainsi que deux pailles métalliques. Revenant avec tout son attirail, Morgane déposa tout ça sur son bureau où se trouvait un micro-onde.

« Assieds-toi et fais comme chez toi en attendant que j’prépare ça. Franchement, ça fait plaisir de te revoir. Je ne pensais pas que ça se ferait aussi rapidement… Honnetement, je pensais qu’on se reverrait plus jamais. C’aurait été triste. » dit-elle, tout en commençant la préparation des chocolats chauds. Remplissant le fond des mugs de chocolat en poudre –c’est-à-dire un bon quart de la tasse-, elle ouvrit la brique de lait et noya le chocolat, tout en remuant le contenu. Le liquide se mélangea facilement avec la poudre. Après avoir pris soin d’enlever les pailles métalliques, Morgane enfourna les deux mugs dans le micro-onde et le mit en marche, avant de se retourner et de se mettre contre le bureau.

« Et du coup, alors, c’est quoi ton pouvoir ? On va jouer cartes sur tables tant qu’à faire ! » balança la mutante, oubliant totalement qu’utiliser une expression ne serait pas une bonne idée pour se faire comprendre.



♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers ♦

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

Je privilégierai désormais jusqu’à nouvel ordre les RP me permettant de faire avancer mes personnages ainsi que les RP avec les petits nouveaux et ceux avec qui je n’ai jamais RP! Désolée pour ce "tri". ♥


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alec M. Hanson
avatar
Membre ₪ Elève


MESSAGES : 1133
POINTS : 2016
AGE : 19
CELEBRITE : Skandar Keynes
EMPLOI : Etudiant à l'Institut Parker / Ancien assistant du projet shadow
DATE DE NAISSANCE : 03/12/1997
ARRIVE LE : 05/09/2015

MessageSujet: Re: [Terminé] Jacques à dit vague, jacques à dit secours [Zyanou] Ven 26 Fév 2016 - 16:32

Jacques à dit vague, jacques à dit secours



C’était donc un garçon normalement. D’accord, alors je dirais il, même si là, il était en fille. Parce que c’était plus facile, et moins confus. Je restais à l’entrée de sa chambre, en l’observant chercher quelque chose sous son lit. Je m’approchais un peu, parce que j’avais envie de voir. Il y avait beaucoup de choses à manger. Est-ce que ce qui était servi ici, à l’Institut, ne lui servait pas ? Je savais qu’il y avait des personnes qui avaient besoin de plus manger que les autres.
Je l’entendis me dire qu’il suffisait d’argent et d’une cachette pour avoir du chocolat chaud. Je n’avais pas vraiment d’argent... On ne m’en avait pas donné pour mon départ jusqu’à l’Institut.

- D’accord, je vois… Cela arrive, que des personnes aient plus besoin de manger que d’autres.

C’était une question de métabolisme, mais je supposais qu’il savait ça, alors je n’expliquais pas tout.
Il me dit de m’asseoir, et je m’assis sur la chaise de son bureau. Par contre, je ne voyais pas ce que ça voulait dire de faire comme chez moi. Je ne comprenais pas pourquoi on ne se serait plus jamais revu. La ville était grande, mais le nombre de mutants ne devait pas être si grand. Mais c’est vrai que je ne pensais pas revoir Morgan aussi vite.
Il me demanda ce que c’était mon pouvoir, et de jouer cartes sur table.

- On va jouer à un jeu de cartes ? Pourquoi ? Sinon, je peux modifier la mémoire des personnes. Il me suffit d’un contact pour changer leurs souvenirs ou leur effacer.

C’est pour ça que Papa avait été content quand j’avais eut mon pouvoir, parce que c’était utile pour son projet. Je repensais à ce qu’il s’était pensé avant, et fronçais un peu les sourcils. Je n’avais pas envie d’y repenser. Pas du tout.
Je regardais le micro-onde, et continuais :

- On se reverra plus souvent, maintenant que je suis à l’Institut.


•••••••••••••••••••••••••••••••••••


Alec Michael Hanson


Something has changed within me, something is not the same.
To late for second guessing, to late to go back to sleep.
It's time to trust my instincts, close my eyes, and leap.
It's time to try, defying gravity.


Parce que j'ai des awards wouais (et que je suis fan):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Collins
avatar
Admin ₪ Elève


MESSAGES : 1143
POINTS : 1463
AGE : 28
CELEBRITE : Aaron P. & Avril L.
DATE DE NAISSANCE : 27/09/1988
ARRIVE LE : 26/10/2015

MessageSujet: Re: [Terminé] Jacques à dit vague, jacques à dit secours [Zyanou] Sam 27 Fév 2016 - 17:02


“Jacques a dit vague...”


Morgane ne put s’empêcher d’éclater de rire face aux réponses d’Alec. Elle ne put s’empêcher de lui ébouriffer doucement la tête. Elle l’adorait. Son innocence en était tout simplement marrante. Peut-être serait-elle navrante un jour, mais il en était loin de ce point. Ecoutant la suite d’Alec, la blonde haussa les sourcils en apprenant son pouvoir. Wow. Quel sacré pouvoir. Il était… Puissant. Mais tout ça ne s’en arrêta pas là. Voilà qu’il ajouta être élève à l’institut. Ouvrant de grands yeux, Morgane ouvrit la bouche mais aucun mot n’en sortit. Il venait d’avouer trop de choses pour la pauvre créature aux hormones en furie.

« Mais … C’est génial ! Woh woh woh attends. Woaw. Tout ça ! » commença enfin à s’extasier la blonde, sautant au sol de sa chambre. « Tu peux effacer ou changer les souvenirs, c’trop cool ! T’imagine toutes les personnes qui voudraient oublier des choses affreuses ? Tout ce que tu pourrais faire avec ? Mais attends, du coup, tu m’avais dit que tu maniais bien ton pouvoir la dernière fois ! Qu’est-ce que tu fais ici du coup ? J’en suis méga content, franchement, c’cool que tu sois ici ! Mais l’institut, c’est pas pour ceux qui ont du mal avec leurs pouvoirs ? Et du coup, on est voisins de chambre ! C’quoi la tienne de chambre ? » enchaina la mutante, ajoutant des dizaines de gestes et d’expressions faciales à toute son excitation. Elle se figea quelques secondes, avant de reprendre :

« Soirée chocolat chaud une fois par semaine au moins, obligé ! »

Malgré la douleur au ventre, Morgane ne pouvait être plus heureuse à ce moment là. Interrompue par le signal sonore du micro-onde, la blonde s’empressa de l’ouvrir et de mettre sur la table les deux mugs fumants. S’emparant de la bombe chantilly, elle l’enclencha après l’avoir secoué quelques secondes. Deux montagnes de chantilly sur les mugs plus tard, elle mit la touche finale en mettant les pailles métalliques dans les délices chocolatés. Elle poussa le chocolat d’Alec jusqu’à lui, posant une cuillère à côté.

« Attention, c’est vraiment bouillant. Et pour les cartes… Si tu veux, mais c’était une expression, « jouer cartes sur table » signifie que… Tu avoues tout. Tu dévoiles tes cartes. Les cartes de la vérité. ‘Fin bref, j’ai un paquet de cartes. Ou des jeux vidéo. Ou des films. J’y pense, t’as déjà joué à des jeux video ? » demanda la blonde, plantant sa cuillère dans la chantilly pour la subtiliser, affichant une expression douce sur son visage, face à la re-découverte de ce délice. « Et ton père, dans tout ça, il en dit quoi que tu sois là ? C’est lui qui t’a envoyé là ? ça ne te fait pas… Bizarre d’être éloignée de lui ? T’as l’air énormement attaché à lui. »

S’emparant doucement de sa paille, Morgane la porta à sa bouche et tenta de gouter à la préparation. Suite à quoi elle se brula, retirant brutalement la paille de sa bouche, grimaçant, avant de se mordre la langue.

« Rah je l’ai trop fait chauffeeeeeeeeeeer. J’suis nulle, j’en ai marre. » dit-elle en soupirant avant de poser la tasse contre qui elle faisait la tête mentalement.


♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers ♦

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

Je privilégierai désormais jusqu’à nouvel ordre les RP me permettant de faire avancer mes personnages ainsi que les RP avec les petits nouveaux et ceux avec qui je n’ai jamais RP! Désolée pour ce "tri". ♥


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alec M. Hanson
avatar
Membre ₪ Elève


MESSAGES : 1133
POINTS : 2016
AGE : 19
CELEBRITE : Skandar Keynes
EMPLOI : Etudiant à l'Institut Parker / Ancien assistant du projet shadow
DATE DE NAISSANCE : 03/12/1997
ARRIVE LE : 05/09/2015

MessageSujet: Re: [Terminé] Jacques à dit vague, jacques à dit secours [Zyanou] Dim 28 Fév 2016 - 19:02

Jacques à dit vague, jacques à dit secours



Je ne compris pas pour quelle raison Morgan paru se mettre à sauter dans sa chambre d’un seul coup. Il paraissait impressionné, je crois, ou content, je n’étais pas sûr, peut-être les deux. Il disait que c’était génial, et je n’étais pas sûr qu’il parle de mon pouvoir ou du fait que j’étais à l’Institut. Dans tous les cas je ne comprenais pas pourquoi c’était génial, en fait. Qu’est ce que ça changeait ? Apparemment, il avait retenu le fait que je lui avais dit que je savais bien utiliser mon pouvoir. Et il paru trouver ça « cool » à nouveau, avant de reposer quasiment la même question puis dire qu’on était voisin de chambre et me demander pour ma chambre… Il y avait beaucoup d’informations, un peu étranges parfois, mais j’arrivais à peu près à suivre, même si je ne comprenais pas pourquoi il était si enjoué.
Alors que j’allais répondre, Morgan paru soudain se rendre compte d’une chose, et parla de soirées chocolats chaud. Cela me fit plaisir, parce que moi je voulais bien, parce que j’aimais bien les chocolats chauds.
J’entendis le micro-onde sonner, et laissait Morgan récupérer les chocolats. Je le vis préparer ceux-ci en mettant ce qui ressemblait à de la chantilly dedans. Je décidais d’expliquer pourquoi j’étais à l’Institut à ce moment là. Mais je devais mentir.

- Je ne sais pas si c’est cool, mais je suis à l’Institut parce que…

Je repensais au mensonge que je devais énoncer. Je vis Morgan me tendre le chocolat en me disant de faire attention à cause de la chaleur. Il m’expliqua que « jouer cartes sur table » était une expression, mais qu’on pourrait peut-être jouer aux cartes quand même. Je compris ce qu’il avait voulu dire par là alors bien que ça restait assez flou. Il parla de jeux vidéo, et je plissais un peu les yeux, parce que je n’avais jamais joué à ça. Je savais que certains de mes camarades de classe y jouait quand j’allais encore à l’école, mais Papa ne m’avait jamais dit que je pouvais, et ne m’en avait jamais parlé. Je pris un peu de chantilly que je me mis dans ma bouche, comprenant que Morgan parlait beaucoup, le laissant parler. Il parla de Papa, et j’essayais de ne pas montrer qu’il me manquait, parce qu’il ne devait pas me manquer, je devais le détester, c’était le mensonge prévu.
J’allais pour répondre, mais Morgan paru se brûler, disant qu’il était nul. Je ne comprenais pas pourquoi il disait ça, alors je répondis :

- Pourquoi tu serais nul ? Tu as fait du chocolat chaud. Ce n’est pas nul. Je ne comprends pas. Ce n’est pas grave si tu t’es brûlé, il fallait attendre. Je vais attendre.

Je tenais quand même la tasse dans mes mains, et même si c’était vrai que c’était chaud, ce n’était pas trop grave.

- Je suis à l’Institut parce que…J’ai découvert que mon père n’était pas mon père.

Ne pas dire Papa, et penser à ce « père » comme étant une autre personne que Papa.

- Je suis à l’Institut pour maitriser encore plus mon pouvoir, et me venger. Mais c’est bien, si je pourrais avoir des chocolats chauds une fois par semaine. J’aime beaucoup ça. Et je crois que j’ai compris l’expression. Je n’ai jamais joué à des jeux vidéo. Mais je sais que les gens y jouent. J’ai déjà vu des consoles…Comme… la …Nintendo quelque chose ?

Je ne me rappelais plus du nom. Je lui donnais finalement le numéro de ma chambre et terminais la chantilly. C’est vrai que la chantilly c’était bon aussi, même si je ne comprenais pas pourquoi on en mettait sur le chocolat chaud. Peut-être que ça se liait ? Je n’y connaissais pas grand-chose en cuisine, en fait.

- Tu as des jeux vidéo ici ? Tu as l’air d’avoir beaucoup de chose. Moi je n’ai pas pris grand-chose.

Mais ce n’était pas grave, même si je ne savais pas s’il fallait avoir pleins d’affaires en étant ici.

[Faut imaginer que quand Alec parle des raisons de sa présence à l’Institut, il le dit toujours sur un ton très neutre, genre c’est narmol xD Et ça sonne un peu aussi comme si y récitait, mais ça y doit pas s’en rendre compte.]


•••••••••••••••••••••••••••••••••••


Alec Michael Hanson


Something has changed within me, something is not the same.
To late for second guessing, to late to go back to sleep.
It's time to trust my instincts, close my eyes, and leap.
It's time to try, defying gravity.


Parce que j'ai des awards wouais (et que je suis fan):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Collins
avatar
Admin ₪ Elève


MESSAGES : 1143
POINTS : 1463
AGE : 28
CELEBRITE : Aaron P. & Avril L.
DATE DE NAISSANCE : 27/09/1988
ARRIVE LE : 26/10/2015

MessageSujet: Re: [Terminé] Jacques à dit vague, jacques à dit secours [Zyanou] Mar 8 Mar 2016 - 20:21


“Jacques a dit vague...”


Devant les nombreuses questions de Morgane posées, Alec finit par y répondre, petit à petit. Devant sa brulure, Alec répondit de la manière la plus simple du monde à la blonde, qui le regarda avec un air de remerciement. C’était fou comme ce petit était relaxant pour la mutante. Plus ça allait, et plus ses hormones lui donnaient envie de le prendre dans ses bras et de le câliner, comme le ferait une mère reconnaissante envers son fils aimé. Mais non. Elle se retenait. Ce n’était que la 2eme fois qu’ils se voyaient et… Un minimum de tenue, tout de même ! Être dans un corps féminin ne justifierait en rien tout ça. Se chassant l’idée de la tête par un secouement de quelques secondes, comme pour remettre ses neurones en place, elle ne fit que remercier le brun par un petit sourire accompagné d’un « Merci, t’es chou », prononcé à voix basse.

Le reste de la conversation, lui, par contre, ne fut pas aussi chou. Voilà qu’Alec dévoilait sa surprenante découverte : son père n’était pas son père biologique. Morgane prit cette nouvelle comme un coup dur pour Alec. Lui qui semblait adorer son père… Mais… Qu’est-ce que cela apportait, qu’il ne soit pas son veritable géniteur ? La Collins se mit à sa place quelques secondes. Hormis le mensonge qui aurait duré bien trop longtemps, Morgane ne réagirait certainement pas comme son invité qui… Se mit à parler de vengeance. Hey what ? Alec ? Parler vengeance ? Fronçant les sourcils devant l’agneau qui ne se montrait pas aussi doux et innocent qu’elle pouvait le présumer, Morgane n’ajouta rien pour autant, ne voulant pas le couper.

Comment un garçon de son tempérament, aimant autant son père pouvait parler de vengeance ? Y avait-il autre chose qu’un mensonge, derrière cette histoire ? Les circonstances de cette révélation pouvaient y être pour quelque chose mais… La blonde n’arrivait pas à trouver de chemin logique à cette histoire. Gardant cela de côté, elle lui poserait les questions dès qu’il en aurait finit avec tout cela. Des questions qui seraient indiscrètes mais elle s’en fichait. Au pire, Alec lui répondrait, s’il le souhaite ou non.

L’ambiance de la pièce se réchauffa autour du chocolat chaud et des jeux vidéo. Les nombreux objets de la colocataire ne passèrent pas inaperçus. Des BD trainaient ci-et-là. Une télé entourée de deux ou trois consoles, avec de nombreuses boites de CD qui jonchaient avec. De nombreux carnets de croquis trainaient également. Ses dessins et jeux étaient si nombreux qu’il n’en faisait pas vraiment attention. Ce n’était que du matériel, même s’il aimait ça par-dessus tout. Il n’avait pris que le strict minimum de sa maisonnette. Histoire de se recréer sa bulle remplie de différents gadgets, afin de se sentir au mieux chez lui.

Fixant sa tasse de chocolat à qui elle en voulait encore, elle s’éloigna, allant fouiller dans ses nombreux jeux. Alec ne serait certainement pas le genre de joueurs qui passeraient ses journées sur des jeux tels que GTA ou Watching Dog. Elle revint quelques secondes avec une panoplie de jeux assez connus des familles, comme des Mario Bros, Mario Kart… Son jeu de combat préféré mêlant de nombreuses stars de Nintendo était également là, au dessus de tous les autres. Elle posa le tas sur la table, avant de reprendre place sur sa table.

« Je ne sais pas pour toi, mais j’ai besoin d’avoir mon bordel pour me sentir bien ici. Tiens. Tu peux regarder si tu veux. S’il y en a qui t’interesse, on peut les tester. Ou j’peux te les prêter. » dit-elle, commençant de manière innocente la conversation. La gorge éclaircie, Morgane reprit, d’une voix plus hésitante : « Sinon, par rapport à ton père… Si tu ne veux pas en parler, dis-le hein ! Mais je suis curieux. Pourquoi un changement aussi… Radical ? En me mettant à ta place, une telle découverte m’aurait mis hors de moi ! C’est certain. Mais je suis quelqu’un d’assez impulsif et caracteriel. Et jamais je ne parlerai de vengeance. Et pour toi… Que ce genre de mots sorte de ta bouche me laisse… Perplexe sur la gravité des choses. » Elle s’arrêta quelques secondes, avant de prendre une nouvelle cuillère de chantilly. « Après, qui j’suis pour te dire qu’un tel vocabulaire de ta part me choque. J’te connais pas trop mine de rien. Tant tu es un affreux petit jojo qui bosse pour une agence qui a de sombres desseins ! » rigola la blonde, avant de mélanger les quelques millimètres de chantilly à son chocolat, lui offrant une couleur plus douce.


♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers ♦

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

Je privilégierai désormais jusqu’à nouvel ordre les RP me permettant de faire avancer mes personnages ainsi que les RP avec les petits nouveaux et ceux avec qui je n’ai jamais RP! Désolée pour ce "tri". ♥


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alec M. Hanson
avatar
Membre ₪ Elève


MESSAGES : 1133
POINTS : 2016
AGE : 19
CELEBRITE : Skandar Keynes
EMPLOI : Etudiant à l'Institut Parker / Ancien assistant du projet shadow
DATE DE NAISSANCE : 03/12/1997
ARRIVE LE : 05/09/2015

MessageSujet: Re: [Terminé] Jacques à dit vague, jacques à dit secours [Zyanou] Mar 8 Mar 2016 - 22:12

Jacques à dit vague, jacques à dit secours



Je venais parler des jeux vidéo, en observant la chambre, qui contenait beaucoup de choses. Je le vis aller chercher quelque chose, et l’observais, tentant de souffler sur le chocolat pour le refroidir, et mangeant le reste de la chantilly qui restait, et qui n’avait pas coulé sur les bords.
Je le vis poser des boites de jeux sur la table, et me penchait pour les regarder. Il y en avait différents. Mais ils avaient l’air tous tirés de la même chose parce qu’il y avait l’espèce de moustachu tout rouge dessus à chaque fois. Il me semblait l’avoir déjà vu. Je regardais les boites, et en retournait une qui s’appelait Super Smash Bros. Alors que je tentais de lire ce qu’il y avait derrière, j’entendis Morgan me dire que lui il voulait son bordel pour être bien ici. Moi je n’aimais pas le désordre, et je n’avais pas grand-chose… J’avais pris quelques livres et des habits, et cela me suffisait.
Il me disait que je pouvais regarder ses yeux et les tester. Peut-être, je n’avais encore jamais essayé un jeu vidéo. Enfin si, je crois. Une fois. Il y a longtemps. Ou peut-être deux fois. Mais c’était avant que je découvre mon pouvoir.

Alors que je regardais les jeux vidéos, sans trop savoir pourquoi un plombier moustachu ferait de la voiture avec un dinosaure et une princesse blonde, j’entendis la blonde, mais pas la princesse, me parler de Papa.
Je ne voyais pas pourquoi je ne voudrais pas en parler, même si je savais que j’aurais plus de difficulté à mentir si je devais en parler beaucoup. Je ne comprenais pas où il voulait en venir. C’est vrai que par rapport à notre dernière rencontre, ça changeait beaucoup, ce que j’étais censé dire, mais ça devait être normal de réagir comme ça quand on découvrait ce genre de chose – que Papa m’avait soi-disant adopté - ? C’était Annabelle qui m’avait dit de dire ça pour mentir. Je ne voyais pas pourquoi il était perplexe. Je ne faisais que dire ce qui était censé être la vérité même si ça n’était pas la vérité, en fait. Est-ce que je mentais mal ?
Je ne voyais pas en quoi ça changeais qu’on ne se connaisse pas assez pour qu’il ne puisse pas dire ce qu’il pensait. Pour sa phrase de fin, je ne comprenais pas vraiment. C’était quoi un jojo ? Et je ne travaillais pas pour une agence, mais pour un projet. Pour le projet de Papa. Comment il savait ça ? Enfin peut-être qu’il ne l’avait pas dit en y pensant. Je ne sais pas. Et qu’est ce que c’était des sombres desseins ?
J’étais vraiment perdu.

- Je ne sais pas si ma réaction est étrange…Je ne fais que dire ce que je pense, je crois. Et ca ne me dérange pas d’en parler. Il faudrait que ça me dérange ?

Même si c’était un mensonge.

- C’est quoi un jojo ? Et qu’est ce que tu veux dire, par « sombre desseins » ? Et pourquoi un homme moustachu fait de la voiture avec un dinosaure, des bébés et une princesse ? C’est bizarre.

Je montrais aussi un autre jeu, celui où c’était indiqué « Smash Bros ». Je pointais une étrange créature jaune :

- Qu’est ce que c’est ? Un mutant ? Il y a des jeux sur les mutants ?

Je pris une cuillérée de mon chocolat et passait un peu mes lèvres. Ca semblait s’être un peu refroidi. Mais pas encore assez.

- Ils font quoi ces jeux ? J’en ai joué à un, quand j’étais petit. Je ne me rappelle plus bien, je crois qu’il y avait un hérisson bleu, mais je dois me tromper, parce que c’est vraiment bizarre, un hérisson bleu. Je me rappelle juste que ça allait très vite, et que la personne avec qui je jouais, à ri.

Mais je ne me rappelais plus pourquoi. C’était il y a longtemps.

- Je veux bien tester un des jeux. Mais je ne sais pas comment ça marche… Je sais qu’il y a une manette et qu’il faut appuyer sur les boutons.


•••••••••••••••••••••••••••••••••••


Alec Michael Hanson


Something has changed within me, something is not the same.
To late for second guessing, to late to go back to sleep.
It's time to trust my instincts, close my eyes, and leap.
It's time to try, defying gravity.


Parce que j'ai des awards wouais (et que je suis fan):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Collins
avatar
Admin ₪ Elève


MESSAGES : 1143
POINTS : 1463
AGE : 28
CELEBRITE : Aaron P. & Avril L.
DATE DE NAISSANCE : 27/09/1988
ARRIVE LE : 26/10/2015

MessageSujet: Re: [Terminé] Jacques à dit vague, jacques à dit secours [Zyanou] Lun 14 Mar 2016 - 18:40


“Jacques a dit vague...”


« Un jojo c’est… Une personne gamine, qui ne fait que des bêtises. Enfin, c’ma définition. Sombres desseins… De faire des mauvais choix, qui peuvent nuire… Enfin, qui peuvent faire du mal à d’autres personnes. J’ai entendu parlé d’une organisation qui cherchait à éradiquer les élèves de l’institut. Ou un truc du genre. » Elle rigola quand Alec parla de Mario « Parce que « Japon ! » ! Les japonais sont vraiment farfelus. Mais ils restent les plus forts pour créer des jeux  vidéos qui ont du succès. Celui dont tu me parles, c’est Mario Kart, des personnages de Nintendo –une grande entreprise de jeux vidéo- qui font des courses de kart. Y a des motos aussi dedans. Celui auquel tu as joué, c’est Sonic The Hedgehog. Et c’est … Oui, on peut appeler ça des mutants. Ce sont des êtres vivants modifiés, pas comme les autres. »

La conversation qui avait débuté sur le père et la manière de voir les choses chez Alec dévia sur les jeux vidéo. Hey hey, no. Morgane était bien trop curieuse et un minimum inquiète par rapport à ce sujet. Après tout, le petit brun n’était pas si « normal » que ça. Peut-être que le mot vengeance sonnait de manière douce aux oreilles du garçon, mais il résonnait bien sombrement aux oreilles de la blonde. Peut-être parce qu’Alec n’avait pas la même vision que les autres. Après, tout dépendait de la vengeance dont il parlait. Mais venant d’un mutant, Morgane n’allait pas voir cet acte sans conséquences. Surtout de la part de celui-ci en particulier qui contrôlait la mémoire. Elle imagina quelques secondes un mutant se venger sur son père. Et ce fut son coup de cœur qui prit la place de cet « autre mutant ». Ne connaissait pas l’identité de celui-ci, il se mit à penser au père de Willow qui serait dans une sale situation si sa fille en venait à des envies de mensonges. Puis, la silhouette du père se transforma en la silhouette de Morgan qui explosa. Pris d’un frisson à l’idée d’énerver son amie, elle se chassa vite le scénario et la jeune femme de sa tête.

« Disons qu’il y a certaines choses que tu devrais garder pour toi. Enfin, ça ne me dérange pas que tu me parles de ça hein ! Mais j’ai l’impression que tu dis ce que tu penses sans faire attention à qui tu le dis. Et ça peut te poser problème, selon les personnes. Il n’y aura pas de problème avec moi, rassure-toi. Et pour ta réaction… ça dépend ce que tu veux dire par « vengeance ». Car j’ai l’impression que tu ne mesures pas le degré de ce mot… Ou ses conséquences. Qu’est-ce que tu veux dire donc par « te venger de ton père » ? Lui faire du mal physiquement ? Mentalement ? Toucher à ses souvenirs ? »

Morgane ne prenait plus vraiment de gants avec Alec désormais. La discussion était simple avec lui, il n’y avait pas besoin de tergiverser. Ces dernières questions ne reflétaient aucunement la curiosité maladive de la mutante, mais plutôt ses inquiétudes. Elle souhaitait pouvoir avoir une possibilité de calmer les choses pour éviter qu’Alec ne se prenne de conséquences en retour de ses actes. Elle n’avertirait personne et ne raconterait à personne tout ce qu’il comptait faire. Mais elle comptait bien l’apaiser ou le dissuader de faire quoi que ce soit. Pas question qu’il lui arrive quelque chose. Alec, aller en prison ? Elle n’arrivait même pas à imaginer le mutant là-bas. Dans un centre spécialisé peut-être ?

Fronçant les sourcils devant ces trop nombreuses situations, Morgane se reprit. Elle en avait marre de ne penser qu’à des choses négatives. C’était donc ça, les effets des hormones des menstruations, chez les filles ? Cette constante envie d’être en colère ou triste, de broyer du noir, d’imaginer le pire? Ou bien était-ce la vie de Morgan et ce qu’il s’y passait, qui le rendait aussi pessimiste ? Soupirant, Morgane retenta de boire son chocolat chaud, suivant l’exemple d’Alec. Ca allait mieux de son côté. Ce fut donc après avoir soufflé une ènième fois qu’elle porta la tasse à ses lèvres et prit une prudente gorgée. La chaleur envahit sa bouche puis sa gorge, laissant une trace agréable. Se léchant les lèvres pour faire disparaitre les traces, elle finit par s’essuyer du revers de son sweat.

« Viens on continue de parler de ça devant un jeu, comme ça je t’apprend les bases. Choisis celui que tu veux et installe toi devant la télé. » dit-elle, commençant à débarasser la table basse devant l’écran, pour ensuite effectuer les branchements de la console. Retournant près de leurs chocolats, elle s’empara des deux tasses et les posèrent devant le canapé, n’oubliant pas la chantilly. Créant une nouvelle montagne sur son chocolat, elle observa Alec :

« T’en veux aussi ? »


♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers ♦

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

Je privilégierai désormais jusqu’à nouvel ordre les RP me permettant de faire avancer mes personnages ainsi que les RP avec les petits nouveaux et ceux avec qui je n’ai jamais RP! Désolée pour ce "tri". ♥


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alec M. Hanson
avatar
Membre ₪ Elève


MESSAGES : 1133
POINTS : 2016
AGE : 19
CELEBRITE : Skandar Keynes
EMPLOI : Etudiant à l'Institut Parker / Ancien assistant du projet shadow
DATE DE NAISSANCE : 03/12/1997
ARRIVE LE : 05/09/2015

MessageSujet: Re: [Terminé] Jacques à dit vague, jacques à dit secours [Zyanou] Lun 14 Mar 2016 - 22:14

Jacques à dit vague, jacques à dit secours



Morgan m’expliqua ce que c’était un jojo et des sombres desseins, et je compris. Je compris aussi je crois, que l’organisation dont il parlait, c’était le Projet de Papa… Donc finalement, il avait vraiment raison, non ? En disant que j’étais un jojo avec des sombres desseins… Enfin, je ne savais pas, je n’étais pas sûr.
Je ne compris pas trop pourquoi Morgan s’exclama « Japon » d’un coup, mais je compris que si les personnages étaient si étrange c’est parce que de ce que je comprenais, la culture japonaise était farfelue… Cela se voyait. Je ne connaissais pas trop ce pays, mais je comprenais mieux alors pourquoi les personnages étaient si étranges. J’écoutais ce qu’il me dit sur Mario Kart et Sonic, et cela m’aida à comprendre.

Est-ce qu’il fallait faire attention à ce qu’on dit et à qui on le dit ? Je savais que je ne devais pas dire que j’aimais encore Papa, ni parler du Projet, mais à part ça, je ne voyais pas pourquoi je ne devais pas expliquer le mensonge que je devais dire… J’avais du mal à comprendre ça. Qu’est ce que ça changeait ?
Qu’est ce que c’était exactement, mesurer le degré d’un mot ? Je ne voyais pas trop ce qu’il voulait dire par là… Mais je pu répondre à sa question. Je ne savais pas. Me venger de mon père, ça voulait juste dire me venger de mon père. Pourquoi il y avait besoin d’autre chose ? C’était un mensonge, alors je n’allais pas toucher à Papa. Jamais.
Donc je ne savais pas vraiment… Je n’y avais jamais réfléchi.

Je vis Morgan boire dans son chocolat, et l’imita. Je soufflais, et bu. Ca allait légèrement mieux.
Il me proposa de jouer en parlant, et je regardais les jeux. Je ne savais pas trop lequel prendre. Ils me semblaient tous pareil… Je pris finalement Mario Kart et lui tendit.

- Celui là ?

Je ne savais pas trop. Mais je fis ce qu’il me dit, et me mit devant la télévision. Je le vis remettre de la chantilly, et me demander si j’en revoulais. J’aimais bien la chantilly, mais je préférais le chocolat.

- Non ça ira. Je préfère le chocolat.

Je regardais la télé, et cherchais ce qu’il fallait pour jouer. Je décidais de répondre en même temps.

- Je ne sais pas comment je peux me venger de mon père. Je sais juste que je dois le faire.

Parce que c’était le mensonge que je devais dire.

- Peut-être en touchant à ses souvenirs oui. Je suis bon pour modifier la mémoire des gens. Je ne vois pas ce que cela change… Je dois juste me venger…

Mais je n’y toucherais pas, en vrai. Jamais. Je regardais les sortes de manettes pour jouer, et tournait l’une d’elle dans ma main :

- Je ne sais pas comment ça marche…

Mais je savais qu’il allait m’apprendre, alors je tournais mon regard vers lui.


•••••••••••••••••••••••••••••••••••


Alec Michael Hanson


Something has changed within me, something is not the same.
To late for second guessing, to late to go back to sleep.
It's time to trust my instincts, close my eyes, and leap.
It's time to try, defying gravity.


Parce que j'ai des awards wouais (et que je suis fan):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Collins
avatar
Admin ₪ Elève


MESSAGES : 1143
POINTS : 1463
AGE : 28
CELEBRITE : Aaron P. & Avril L.
DATE DE NAISSANCE : 27/09/1988
ARRIVE LE : 26/10/2015

MessageSujet: Re: [Terminé] Jacques à dit vague, jacques à dit secours [Zyanou] Jeu 17 Mar 2016 - 20:21


“Jacques a dit vague...”


Haussant les épaules face au refus d’une dose de chantilly, Morgane en profita donc pour mettre le goulot de chantilly dans la bouche gaminement et égoistement. Combien de bonbonnes de ce délice avaient été descendues de cette manière ? Des centaines peut-être. Paix à elle. Ses yeux se posèrent sur la jaquette du jeu vidéo : Mario Kart. Pas le plus marrant, mais bon. Mais soit, c’était le choix d’Alec. Retirant le jeu déjà présent dans la console, elle inséra le nouveau cd et rangea toutes les boites à leur place. S’installant sur le canapé, elle finit par enlever son haut, se retrouvant en débardeur. Il faisait bien meilleur dans la chambre qu’à l’infirmerie ou que dehors. Normal d’un côté. Elle fit également des ourlets avec son baggy, qu’elle réduisit en bermuda. Ah. Le confort. Rien de mieux. Se mettant en tailleur, Morgane balança la télécommande par terre après avoir allumé la télévision. Alec avait déjà pris une des deux manettes pro.

A distance, la Collins alluma sa manette puis la console. Enclenchant également la manette d’Alec, elle attendait que le menu n’apparaisse pour lancer le jeu.

« Je vais nous mettre en 1V1… En un contre un, plutôt, pour commencer. Faut attendre que ça charge. Plus ça va et plus le chargement met longtemps, ça me gave de plus en plus. Bref ! » dit-elle avant de rabattre une mèche rebelle derrière son oreille. « Mais tu veux te venger… Juste parce qu’il te l’a caché ? Parce qu’il peut avoir de bonnes raisons de ne jamais te l’avoir dit. Après… Il te l’a dit violemment ? Il te l’a annoncé pour se venger ? En voulant te faire du mal ? Tu ne veux pas… Parler calmement avec lui ? Au lieu de vouloir toucher à ses souvenirs ? » Elle voulait lui faire abandonner cette stupide idée. Le chargement du jeu prit fin et bientôt, Mario apparut sur un carte. Suivant les consignes données de manière automatique, Morgane se dépêcha de faire quelques réglages et de lancer le mode 1V1. Tombant sur le menu, la blonde se mit à expliquer :

« Bon, tu as le choix entre plusieurs personnages, déjà. Tu as Mario, Luigi, Donkey Kong, Yoshi, Birdo… » au fur et à mesure qu’elle nommait les personnages, le curseur les présentait. « Tu peux choisir ton personnage selon celui que tu aimes le plus. Ou, tu peux être stratégique. Prendre selon le poids du personnage. Plus le personnage sera lourd et moins ton véhicule ira vite. Un peu comme en vrai en fait. Donc le fait que ton personnage ira moins vite est une difficulté, mais de l’autre, quand quelqu’un te foncera dessus, tu seras plus lourd et donc plus difficile a dégager. Parce que oui, tu peux te faire bousculer et envoyer les autres hors du circuit ou même dans le vide ! » dit-elle en rigolant. « Et maintenant que tu sais ça… Gnhh sa raaaaace… » S’interrompit elle-même, se repliant légèrement en avant, grimaçant, la main sur son ventre. Posant son front sur ses pieds –étant actuellement en tailleur- elle prit une grande bouffée d’air, avant de reprendre parole : « Tu peux mettre à chauffer la bouilloire s’te plait ? J’ai l’impression que j’vais accoucher d’un truc si j’me lèèèèèève… » gromela-t-elle, sans relever la tête.  


♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers ♦

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

Je privilégierai désormais jusqu’à nouvel ordre les RP me permettant de faire avancer mes personnages ainsi que les RP avec les petits nouveaux et ceux avec qui je n’ai jamais RP! Désolée pour ce "tri". ♥


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alec M. Hanson
avatar
Membre ₪ Elève


MESSAGES : 1133
POINTS : 2016
AGE : 19
CELEBRITE : Skandar Keynes
EMPLOI : Etudiant à l'Institut Parker / Ancien assistant du projet shadow
DATE DE NAISSANCE : 03/12/1997
ARRIVE LE : 05/09/2015

MessageSujet: Re: [Terminé] Jacques à dit vague, jacques à dit secours [Zyanou] Ven 18 Mar 2016 - 12:28

Jacques à dit vague, jacques à dit secours



Je regardais Morgan manger la chantilly. Il devait sûrement aimer beaucoup ça vu comment il la mangeait. C'est vrai que c'était bon mais je préférais le chocolat.
Je l'observais s'installer. Je me rendis compte à ce moment-là que je n'avais plus froid. Et que mon mal de tête était presque totalement passé. Zyan avait vraiment enlevé ce qu'il m'avait mis dans la tête.
Alors que je repensais à ça je m'aperçu que Morgan avait fini d’arranger sa tenue et qu'il avait allumé la télévision.
Je regardais l'écran et j'entendis Morgan m'expliquer qu'on allait jouer en un contre un d'abord. Comme je n'y connaissais rien je supposais que c'était ce qu'il fallait.
Je l'entendis parler du chargement sans comprendre vraiment pourquoi il disait tout ça. Ce n'était pas grave d'attendre pour jouer. Si ?

Il recommença à parler de ma vengeance que je prétendais vouloir. Je ne savais pas pourquoi on continuait de parler de ça en fait. Je ne savais pas vraiment quoi répondre parce que je ne voulais pas réellement me venger et je n'avais pas prévu que quelqu'un pose plus de questions. Je réfléchissais à ce que je devais répondre et vit que l'écran changea.
Je vis Morgan faire des choses avec sa manette et l'observais sans savoir si je devais faire pareil.
Je vis des personnages et entendit Morgan me les présenter en m'expliquant comment choisir. Il fallait que je prenne avec le poids. Je réfléchissais déjà à ce que je devais prendre. Je ne savais pas encore comment serait les courses - apparemment c'était des courses de voiture -. Je me doutais que plus le personnage serait lourd plus prendre les virages seraient difficiles ou l'inverse. Pousser les gens devaient être un avantage mais je ne connaissais pas encore les commandes et ne saurait donc peut-être pas faire. Mais si je prenais un personnage léger je supposais qu'il avait aussi des inconvénients. Quand Morgan avait montré les personnages j'avais vu ce qui était sûrement le moyen de savoir les caractéristiques des personnages et j'avais vu qu’il y en avait des plus moyens, équilibrés. Comme je commençais à jouer, il valait mieux que je prenne ça. Parce que je pourrais d’abord m’habituer à ça, et ensuite élaborer des meilleures stratégies. Je supposais que c’était ça.

Alors que je pensais à tout ça j'entendis Morgan parler de race et me rendit compte qu'il avait mal. Cela devait être à cause de ses périodes. La douleur ne semblait pas passer.
Je l’entendis me demander de chauffer sa bouilllote et me levait pour le faire, en posant la manette.
Quand il - même si là il serait plus approprié de dire elle - cru qu'il allait accoucher j'avais la bouillote dans la main. Je me retournais vers lui :

- Ce n'est pas possible, même si tu es une fille tu n'es pas enceinte. Ne t'inquiète pas tu n'accoucheras pas.

Je fis en sorte de chauffer la bouillote, puis revint avec celle-ci toute chaude. Je lui tendis.

- Je pense que je vais prendre un personnage moyen, en poids. Et pour ma vengeance… Je ne sais pas. Je dois juste me venger. P…Mon père m’a dit la vérité, et…

Je réfléchissais à la suite de ma réponse. Je bloquais un peu.

- Et…C’est tout.

Je n’avais pas vraiment de réponse, et j’espérais que ce n’était pas grave.
Je me réinstallais et repris ma manette en tentant de voir les personnages avec la mienne, comme il avait fait. Je tentais de choisir le mien, et eut une préférence pour Yoshi. C’était étrange un dinosaure dans une voiture, mais j’aimais bien ses caractéristiques.


•••••••••••••••••••••••••••••••••••


Alec Michael Hanson


Something has changed within me, something is not the same.
To late for second guessing, to late to go back to sleep.
It's time to trust my instincts, close my eyes, and leap.
It's time to try, defying gravity.


Parce que j'ai des awards wouais (et que je suis fan):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Collins
avatar
Admin ₪ Elève


MESSAGES : 1143
POINTS : 1463
AGE : 28
CELEBRITE : Aaron P. & Avril L.
DATE DE NAISSANCE : 27/09/1988
ARRIVE LE : 26/10/2015

MessageSujet: Re: [Terminé] Jacques à dit vague, jacques à dit secours [Zyanou] Jeu 7 Avr 2016 - 16:58


“Jacques a dit vague...”


Alec était vraiment un brave garçon. C’est ce que pensa Morgane avant d’entendre la phrase d’Alec. Buguant d’abord, elle ouvrit de grands yeux avant de buguer pendant une bonne minute. Offrat le temps à Alec de revenir avec la bouillote, et de recommencer à parler du jeu. Son regard ne le lâcha pas une seconde, son cerveau ayant totalement bloqué. Et quand elle réussit à sortir de son choc… Elle éclata de rire… Puis lâcha une plainte douloureuse. Ses abdos s’étaient contractés, allant titiller la douleur déjà présente. Mais la situation était bien trop marrante pour que cela arrête la blonde. Après sa plainte, elle reprit son rire là ou elle l’avait laissé. Se pliant encore plus en deux, le rire se mélangeait tantôt avec quelques « gnnnn ». Et entre la douleur et l’humour de la phrase du brun, des larmes vinrent envahir deux yeux bleus. Se tenant encore plus le ventre, elle tentait de se calmer, mais dès qu’elle reprenait un certain silence, des « pouffements ». Tentant de faire passer ces hoquets de moquerie pour une quinte de toux, quand Morgane en eut fini, elle garda un grand sourire, se séchant les larmes.

« Oh mon dieu Alec… T’es… Génial. Le jour ou je fais une dépression, je nous loue un chalet quelque part et je t’y invite. T’es le meilleur remède que j’ai jamais vu de toute ma vie… Haha… Mon dieu. T’es le meilleur… » ajouta-t-elle, avant de finalement s’emparer de la bouillote, de se déplier et de la mettre sous son tee-shirt. Grimaçant d’abord sous la chaleur, le visage de Morgane s’apaisa doucement. C’était cool comme sensation, même si ce n’était pas le remède le plus rapide.

« Excuse-m-moi… Halala… Euh donc pour en revenir à… ton père… Juste, évite de te mettre dans une mauvaise situation. Fais attention à toi. Bref. Euh… Mario Kart donc… »

Restant pliée, Morgane s’empara de sa manette et choisit elle-même Bowser. Du genre gros poids lourd à tout écraser sur son passage. Véritable bourrin en vrai, la jeune blonde l’était aussi dans les jeux vidéo. Passant l’écran des personnages, il fallait désormais choisir son kart.

« Pour l’appareil, c’est pareil, tu peux combiner les caractéristiques de ton perso avec un kart adapté pour améliorer un peu tout ça. Hnnn… J’vais pas tenir longtemps je crois, si j’continue à avoir des crampes comme ça par contre… » dit-elle les dents serrées, maudissant le cycle hormonal féminin. Quand les karts furent décidés, Morgane passa à l’écran de course. Le compte à rebours commença, et lorsque le 1 apparut, son pouce appuya sur le bouton d’accélération faisant entendre le moteur de son kart. Quand la course fut lancée, Bowser fut propulsé d’un coup, avant de freiner sec.

« 1ère chose, tu as le départ canon, ça te donne un peu d’avance sur les autres. Il faut appuyer sur ce bouton-là et rester dessus. C’est le bouton pour accélérer, en général, tu passes toute ta course appuyée dessus. »

Bowser se mit à reculer, en même temps que la blonde changea de bouton.

« Là, tu recules. Ca sera pas vraiment utile, a part lorsque tu te serais mal dirigé et qu’un obstacle te barre la route. Ensuite, tu as le bouton de dérapage. C’est avec la gachette, le côté. Quand tu rouleras et que tu prendras un virage, appuie sur la gachette en même temps et tu déraperas. Ca va accroitre ta vitesse. Mais bon, ça, normalement, tu as le mode automatique je crois, j’ai pas fait gaffe ce que tu avais pris comme boite de vitesse. Ca devrait se faire tout seul pour toi… »

Les mots s‘enchainèrent, avant de s’arrêter net. Pour reprendre sa respiration, déjà, essoufflée par la douleur qui continuait de tirailler. Mais aussi pour qu’Alec apprenne petit à petit. Elle observait ses actions, pour voir s’il y parvenait ou non, attendant d’éventuelles questions.


♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers ♦

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

Je privilégierai désormais jusqu’à nouvel ordre les RP me permettant de faire avancer mes personnages ainsi que les RP avec les petits nouveaux et ceux avec qui je n’ai jamais RP! Désolée pour ce "tri". ♥


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Terminé] Jacques à dit vague, jacques à dit secours [Zyanou]

Revenir en haut Aller en bas

[Terminé] Jacques à dit vague, jacques à dit secours [Zyanou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» Jean-Jacques Dessalines
» Commémoration de l'assasinat de l'Empereur Jacques 1er, fondateur d'Ayiti
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Monologue de l’Empereur Jacques 1er à nos contemporains
» Le Directeur du Cep Jacques Bernard démissione avec fracas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institut Parker :: 
Hors-Jeu
 :: 2016
-